Corbeaux. Journal 2000

sans dateSamedi 3 juin 2000, huit heures moins le quart. Nouvelles attaques de Libération : un article extrêmement violent, qui fait encore une fois grand usage du mot criminel, à propos de mes écrits, de mes pensées et de moi. Mais je ne l’ai pas eu sous les yeux.

Le coup est d’autant plus rude qu’on attendait le texte de Jean-Paul, L’Inappartenance. À Marianne Alphant, Antoine de Gaudemar avait laissé quelque espérance qu’il puisse paraître. Mais si retour à de meilleurs sentiments il y a, au sein de cette rédaction, le moins qu’on puisse dire est que ses effets se font attendre.

    

Dix heures du soir. Le soir où nous avons dîné gaiement, les Saintes Femmes, le colonel Flatters et moi (mardi dernier, chez Benoît), nous nous sommes amusés à faire la distribution du film qu’un producteur avisé n’allait pas manquer de tirer de “l’affaire”. Le rôle de Sophie Barrouyer est tenu par Fanny Ardant. Pour Madeleine je suggérais Glenn Close mais il paraît que Gina Rowlands serait un meilleur choix. Le rôle de Marianne Alphant n’est pas encore distribué. Pour Élisabeth Roudinesco nous engageons Josiane Balasko. Flatters se voit déjà incarné par Miguel Bose, son idole ; pour lui je pensais aussi à Jacques Dutronc, tel qu’il apparaissait dans le Van Gogh de Pialat ; mais je conviens que c’est moins gratifiant.

En ce qui me concerne aucun doute, en tout cas. Les flatteurs de mon entourage et les jeunes gens qui me veulent du bien me disent toujours que je lui ressemble : le seul acteur qui puisse interpréter mon personnage, c’est Richard Dreyfus. Unanimité sur ce nom.

accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de consulter les différentes entrées du journal de Renaud Camus.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide