Morcat. Journal 2014

L’entrée de journal affichée ci-dessous est un aperçu. Pour lire en ligne le journal de Renaud Camus, il vous est possible d’acquérir instantanément un compte de consultation. Différentes formules sont disponibles, de la consultation « à l’entrée » à la consultation illimitée. Vous pouvez également consulter la table des matières.

Si vous disposez déjà d’un compte de consultation, veuillez vous identifier.

créée le dimanche 3 août 2014, 19 h 06
modifiée le dimanche 3 août 2014, 19 h 11
Samedi 2 août 2014, une heure et demie du matin.
Je lis l’Hydriotaphia de Sir Thomas Browne, très recommandés l’un et l’autre par Coleridge, par Hazlitt ~~~ ~~~~~~~~ ~~~~ ~~~~~~~~~ ~~~~~~ (~~~~~~~ ~~~~ ~~~ ~~~~~ ~~~~ ~~~ ~~~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~ assassinat dans la ~~~~ ~~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~ ~~~~~ ~~~~~~~~ ~~~~, finalement).

Browne, ~~~ ~~~~~, ~~~~~~ ~~~~ ~~~~ ~~~~~~ ~~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~~ ~~~~~ ~~~ ~~~~~ ~~~~ ~~ ~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~ ~~~~~ ~~~~~~~~~~~~, ~~~~ l’incinération est en ~~~~~~~~ ~~ ~~~~~ ~~~~ ~~~~~~~~ ~~~ ~~~ ~~~~ éternelle :

« Christians ~~~~~~~~~ ~~~~~ ~~~~ ~~~ ~~~~~~~~~~, ~~~~ ~~~~~~~ ~~~~~ ~~~~~~~ ~~~~ ~~~ ~~~~~ ~~~~~~ ~~~~~~~ ~~~ ~~~ ~~~~~~ ~~~ their lives, detested ~~~~~ ~~~~~ ~~~~~~ death. »

Je ~~~ ~~~~~ ~~~~ ~~~~ ~~~ ~~~~~ ~~~~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~ ~~~~~ ~~~~~ ~~~~ « ~~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~~~~ ~~~~ ~~ ~~~~~~~ ~~~~~ ~~~~~~ ~~~ ~~~~ ~~~ ~~~~~ vivant » (est-ce une ~~~~~~~~~ ~~~~ ~~~~~~~~ ? — ~~~~~ ~~~~~~), ~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~, ~~~~~ ~~~ ~~~~~~, ~~~ ~~~~~ ~~~~~~ ~~~~ ~~~~, ~~~ ~~~~~~~~ ~~~~ ~~~ ~~~~ ~~~ ~~~ ~~~~~~~~~~~~~ ~~~~ ~~~~~~ était incompatible avec ~~~~~ ~~~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~ ; ~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~~~, ~~~~~~ ~~~ ~~~~~ ~~~ ~~~ ~~~~~ (~~~~ ~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~, ~~~~~ ~~~~~ ~~ ~~~~~ ~~~ ~~~ ~~~~~~~~ ~~~~~~, ~~~ la matière), qu’elle ~~~~~~ ~~~~~~~~ ~~~ ~~~~ ~~~~~ ~~~~~~ ~~~~~~~ ~~~~~~~~~~. ~~~ ~~~~~~~ ~~~~ ~~~~~ (~~ ~~~~~, ~~~~~~~~~~). ~~~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~, ~~~~~ ~~~~ ~~~~~ ~~~~~ ~~~~~ ~~~~~~~ ~~~~ hiver (à Beauregard-l’Évêque, ~~~~-~~~-~~~~~), ~~~~ ~~~~~~ ~~~~~~, ~~~~~ ~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~~, ~~~~ ~~~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~-~~~~~~~~~~~~~~ ~~~~ ~~~~~~~~~ ~~~~~ ~~~~~ ~~~ bonne.

Ma ~~~~~, ~~~~~ ~~~~ ~~~~ ~~~~~~~ ~~~ ~~~ ~~~~~~ ~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~ les plus graves (~~~~~~~~~~~~~~ ~~ ~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~, ~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~ ~~~~), ~~~~~~ ~~~~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~, ~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~, ~~~ ~~~ ~~~~~ ~~~~~~ ~~~~~~~~~~~, ~~~ ~~~~~~~~~~ ~~~ ~~~~ propres turpitudes ; et ~~~~~ ~~~~~~~ ~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~~ ~~~~~~~~ ~~~ ~~~ ~~~~~~~~. ~~~~~~ ~~~~ ~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~~~~ ~~~~~~ ~~~ ~~~~~ ~~~~~~~ ~~~~ ~~~~~~~~~~, ~~~~~~~~-~~~~~ ~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~, d’échapper par la ~~~~~~ ~~~~ ~~~~~~~~ ~~~~~~~~~ ~~~~ ~~~~~~~~~~ ~~~~ ~~~~~~~ ~~~~ ~~~~~. ~~~ ~~~ ~~~~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~ ~~~ ~~~~~~ ~~~~ ~~~ ~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~, ~~~ ~~~~~~ ; ~~~ sans doute aussi ~~~ ~~~~~, ~~~~~ ~~~~~ ~~~~~~ ~~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~ ~~~~~~ ~~~ ~~~~~~ ~~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~ ~~~~~ ~~~~~ ~~ ~~~ ~~~~~~~~ ~~~~ ~~~~~~~ ~~~~~, ~~ ~~~~~~ ~~~~.

voir l’entrée du samedi 2 août 2014 et ses 5 images dans Le Jour ni l’Heure

accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site