La Tour. Journal 2015

créée le samedi 29 août 2015, 17 h 15
modifiée le samedi 29 août 2015, 17 h 49
Plieux, vendredi 28 août 2015, minuit & quart.
Il y a dix ou quinze ans, lorsque déjà je déplorais les progrès de chez mis à toutes les sauces, y compris celles qui l’appellent le moins, en particulier pour les maisons d’édition dont le nom n’est pas un nom de personne (chez La Différence, chez les Presses universitaires de France, chez Actes Sud, etc.), je me félicitais qu’au moins personne n’eût jamais songé à dire ou écrire chez le Seuil. Je me félicitais trop vite, comme d’habitude (comme pour la tour) : c’est fait. France Culture nous a gratifiés d’un magnifique livre paru chez Seuil, ce matin — la journaliste pensait peut-être qu’il existait un M. Gaston Seuil, Bernard Seuil, Arthème Seuil

*

À mesure que l’invasion montre avec plus d’éclat son vrai visage, la propagande en sa faveur gagne encore en intensité, ce que l’on n’eût pas cru possible. Sur les chaînes et stations spécialisées telles que France 2 et France Culture, il n’y a plus un moment de répit — on sent que toutes les équipes sont mobilisées en permanence pour farcir tous les coins de cerveau disponibles, saturer frénétiquement tous les recoins et corridors. Le flux de l’endoctrinement remplaciste est exactement proportionnel au flot des remplaçants. Le bourrage de crâne s’accomplit du même geste que le bourrage de continent.

France 2 expliquait hier que les patrons allemands avaient exprimé le vœu que tous les migrants, comme il est désormais convenu de les appeler, soient accueillis et aussitôt mis sur le marché du travail, où ils n’auront pas à attendre longtemps, étant donné le grave “problème démographique” du pays. On passait de là en Tchéquie, pays qui lui aussi va devoir faire venir des immigrés, était-il délicatement suggéré, car il est en situation de plein emploi et bien des entreprises ne peuvent pas s’agrandir faute de personnel. En somme les pays qui ont un “problème démographique”, comme c’est censément le cas de l’Allemagne, et les pays qui ont un problème de main-d’œuvre, comme on nous explique que c’est le cas de la Tchéquie, doivent accueillir plus de migrants, et, bizarrement, c’est aussi ce que doit faire la France, qui elle n’a pas de “problème démographique”, on nous le répète assez, mais compte trois millions et demi de chômeurs. Donc, pour tous les pays d’Europe, quelle que soit leur situation, il y a une seule obligation, ouvrir toujours plus grand les portes à toujours plus d’immigration. Et ceux de ces pays qui s’y déroberaient, de même que les individus qui les y encourageraient, seront cloués au pilori avec toujours plus de hargne : fascisme, nazisme, néo-nazisme, racisme, extrême droite, xénophobie, peur de l’autre, haine de l’autre, égoïsme, etc.

D’où vient aux journalistes pareille et stupéfiante unanimité ? De la rectitude morale, laissent-ils entendre. Mais comment croire qu’elle soit si uniment répandue, sur ce point, au sein d’une profession qui ne paraît pas en témoigner tant dans les autres domaines, non plus que de culture et d’intelligence ? Sont-ils sincères ? Tiennent-ils seulement à protéger leur carrière ? On dirait que pas un seul d’entre eux ne se demande jamais ce qu’il va en être d’une Europe peuplée d’autres peuples qu’européens, bruissant d’autres civilisations pas forcément très civilisées, soumise à des règles et à des interdits dont elle s’était gardée comme de la peste pendant des siècles. Ce qui m’étonne le plus est que pas le moindre ne paraisse éprouver le plus léger regret, pour ce qu’ils enterrent dans un tel déploiement de prêches. Je songe toujours à la sincère stupéfaction des compagnons de plateau de Richard Millet, quand il évoqua très naturellement son chagrin de se trouver seul de sa race, au cœur de Paris.

voir l’entrée du vendredi 28 août 2015 et son image dans Le Jour ni l’Heure

accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de consulter les différentes entrées du journal de Renaud Camus.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide