La Tour. Journal 2015

créée le mardi 13 octobre 2015, 15 h 25
modifiée le jeudi 15 octobre 2015, 9 h 12
Plieux, lundi 12 octobre 2015, minuit & demi.
À en croire la presse, le Président de la République aurait déclaré, dans un cercle d’intimes :

« Si on ne lutte pas contre la libération de la parole, la France est en danger. »

Il s’agit de renforcer (encore) la législation répressive contre tout propos mettant en cause le pouvoir remplaciste et le changement de peuple en cours. Ce n’est évidemment pas la France qui serait en danger s’il advenait que la parole se libérât (nous en sommes loin) : au contraire, elle pourrait encore être sauvée. Ce qui serait menacé, et même s’effondrerait aussitôt, puisque toute sa substance, par définition, est de mensonge, c’est le fauxel, le réel inversé, le règne du faux, celui qui, en même temps, impose le Grand Remplacement et prétend qu’il ne survient pas (jusqu’à ce qu’il soit tout à fait achevé).

La phrase naïve de François Hollande est absolument merveilleuse : on ne saurait avouer plus clairement qu’on gouverne par l’asservissement de la parole, assis qu’on est sur elle, en ses palais, comme sur le couvercle bien vissé d’une machine à explosion. La condition absolue pour que le remplacisme arrive à ses fins, c’est que ce qui survient ne soit pas dit, pas nommé, ou bien nommé tout de travers, comme s’y emploient sans relâche les hordes des intellectuels organiques et les bataillons de pisse-copie qui les traduisent en franco-c’est-vrai-que, pour la consommation immédiate du peuple hébété. Si le processus historique en cours est clairement désigné, ceux qui le fomentent sont perdus (et, visiblement, ils le savent).

voir l’entrée du lundi 12 octobre 2015 et son image dans Le Jour ni l’Heure

accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de consulter les différentes entrées du journal de Renaud Camus.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide