La Tour. Journal 2015

créée le jeudi 3 décembre 2015, 15 h 10
modifiée le jeudi 3 décembre 2015, 16 h 25
Plieux, mercredi 2 décembre 2015, une heure du matin.
Contrairement à beaucoup de natures plus heureuses, j’ai toujours été très sensible, dans les échanges, y compris ceux dont je ne suis que le témoin, à ce qui se perd, à ce qu’on voit ou qu’on entend n’être pas entendu, pas compris, pas pris en compte, jeté aux orties par les fenêtres. Les réseaux sociaux, parce que les êtres ne s’y connaissent pas vraiment, ni ne se voient, sont évidemment le lieu par excellence de ce malentendu, qui tient à l’extrême diversité intellectuelle, culturelle, sociale et, comment dirais-je, cérébrale, des participants. Personne n’écrit ni ne lit au même étage de la tour de Babel du sens.

Soit par exemple le tweet suivant, destiné bien sûr à souligner le ridicule de ces gauchistes à la Mélenchon qui affectent de mettre dans le même sac tous les intégristes, les actuels musulmans et les traditionalistes chrétiens :

« Il faut mettre fin à tous les intégrismes de façon égalitaire, sinon les uns vont égorger tout le monde et les autres dire la messe en latin. »

Eh bien, croira-t-on que ces cent quarante signes, dont une grande majorité des lecteurs, tout de même, et Dieu merci (si j’ose dire), ont parfaitement compris l’intention et la signification ironiques, ont pu être pris au pied de la lettre par une minorité indignée ? Un M. Jean-Claude Philipot, président du groupe Front national au conseil municipal de Reims, me “retweete” avec ce commentaire :

« Voilà un amalgame très décevant de la part de Renaud Camus, digne des pires antichrétiens de gauche. »

Un homme dont j’ai oublié le nom, par chance pour lui, me demande, avec un caractéristique recours au prénom :

« Vous pensez vraiment, Renaud, qu’on peut mettre sur le même plan le latin et les égorgements ? »

Quant à une “Madame Capuchon” elle m’annonce que puisque c’est comme ça elle se désabonne de mon compte — « et pourtant je viens d’acheter votre livre »…

voir l’entrée du mercredi 2 décembre 2015 et son image dans Le Jour ni l’Heure

accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de consulter les différentes entrées du journal de Renaud Camus.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide