Insoumission. Journal 2016

créée le mercredi 21 décembre 2016, 1 h 11
modifiée le mardi 27 décembre 2016, 22 h 43
Plieux, lundi 19 décembre 2016, deux heures moins vingt du matin (le 20).
Face à la menace d’un procès en diffamation, et à la demande de trente mille euros de dommage et intérêts, l’affreux Stéphane Maggi, alias “Étienne Liebig” parmi les “Grandes Gueules”, capitule en rase campagne.

Nous avions accepté, Me Rimokh et moi, le principe d’une transaction, tel que nous en avait fait l’offre son avocat. Il proposait cinq cents euros de dédommagement, une misère, mais nous n’avons rien changé à cela. En revanche nous avions précisé la forme que devaient prendre les excuses — celle de deux tweets ainsi rédigés (par moi) :

« Je retire les accusations de pédophilie ou de défense de la pédophilie que j’ai formulées contre Renaud Camus et lui présente mes excuses (1/2) » 

et :

« C’est par confusion que j’ai mêlé Renaud Camus à un milieu, des institutions et des personnes qui lui sont complètement étrangères (2/2) ».

Nous avions donné ce jour, lundi 19, comme date limite d’acceptation de ces conditions. Elles ont été agréées avant midi, sans la moindre retouche. Les tweets de réparation devraient être publiés après-demain, mercredi ; et après leur mise en ligne ils ne pourront pas être retirés — en échange de quoi je renonce aux poursuites. 

voir l’entrée du lundi 19 décembre 2016 et son image dans Le Jour ni l’Heure

accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de consulter les différentes entrées du journal de Renaud Camus.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide