L’entrée de journal affichée ci-dessous est un aperçu. Pour lire en ligne le journal de Renaud Camus, il vous est possible d’acquérir instantanément un compte de consultation. Différentes formules sont disponibles, de la consultation « à l’entrée » à la consultation illimitée. Vous pouvez également consulter la table des matières.

Si vous disposez déjà d’un compte de consultation, veuillez vous identifier.

créée le lundi 12 novembre 2018, 12 h 27
modifiée le lundi 12 novembre 2018, 12 h 32
Plieux, samedi 10 novembre 2018, minuit.
Les Combrailles étaient si belles, cette après-midi, entre Pionsat et Crocq, autour d’Auzances, dans leur éloignement ~~~ ~~~~~ ~~~ ~~~ ~~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~, ~~~~~~ ~~~~~~ ~~~~~~ ~~~ ~~~~~ ~~~~~~ ~~~ ~~~~~~, si c’est bien ~~~ ~~~~, ~~~~ ~~~~~ ~~~~~ ~~~~~~~~~ ~~~~ ~~~~~~~~~, ~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~~~ :

Dieux ~~~ ~~~~~~~~~~, ~~ ~~~~~~ ~~~~ excellence,

     ~~~~~~ ~~~~~~~~ ~~~~~~~~~ ~~~ ~~~ ~~~~~ ~~ vécu, 

     dieux du silence,

      ~~~ ~~~~~ ~~~~~ ~~~~~ ~~~~~ ~~~~ ~~~~~~ ~~~~~ creuse, 

     ~~~ ~~~~ ~~~~~ ~~~ novembre.

J’ai ~~~~~~ ~~~~ ~~~~~~~~ ~~~~ ~~~~~~~~ désignés 

     ~~~~~~ ~~~~~~ sur la bouche. 

     ~~~ ~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~~ ~~~~~ ~~~~ pierres. 

     ~~~~~ ~~~~ ~~~~ voix. 

     ~~~~ ~~~~~~~ ~~~~~~ ~~~~~~~ ~~~~~~ nom.

Rien ~~~~~~~~ ~~~~~~~ ~~~~~~ loin. 

    ~~~ ~~ avait toujours trop ~~~ mots. 

    ~~~ ~~~~~~~~~ ~~~~~ ~~~~~~ ombre.

    ~~~~~~~~ froid. 

    ~~~~ ~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~~~~~~ plus.

voir l’entrée du samedi 10 novembre 2018 et ses 11 images dans Le Jour ni l’Heure

accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site