Le Jour ni l’Heure
1934

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans date1934. Mort d’André Camus. Sa veuve et seconde épouse, née Louise Python ("maman Louise"), vivra jusqu’à la fin des années 60, partageant longtemps un appartement à Royat, dans l’ancien hôtel Majestic, avec sa propre soeur Jeanne Manigler, née Jeanne Python, dont le mari est mort presque en même temps que le sien, et qui mourra quelques années avant elle. Le fils de Jeanne Manigler, Roger Manigler, qui dirige la Maison Camus jusqu’à sa fermeture, habitera également l’ex-hôtel Majestic, dans un autre appartement, après sa séparation d’avec sa femme Madeleine Manigler, née Madeleine Camus (la "petite Madeleine"). La maison des Camus à Chamalières, les Hautes-Roches, a été vendue, sans doute assez peu de temps après la mort d’André Camus. Elle est aujourd’hui détruite. Près de son emplacement, on a fait une très importante découverte archéologique, des bustes votifs gaulois et gallo-romains.

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site