Le Jour ni l’Heure
juin 1968

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 16 juillet 2015, 18 h 26
modifiée le jeudi 16 juillet 2015, 18 h 37
Dimanche 16 juin 1968.
Paris [?].

[La note qui suit porte cette date, dans l’agenda 1970. Mais une note à la note, datée de 2004, suggère qu’il s’agit plutôt du 18 juillet 1968]

« L’Hôtel de l’Ours, à Woodstock [près d’Oxford]. Y travailler en paix. L’après-midi, il irait marcher dans le parc de Blenheim, le long du Lac, comme je faisais avec John Dew, pendant les vacances de Noël 1965. Le soir, pour distraction, il pourrait regarder, de sa fenêtre, le policeman du village faire le tour de la place en vérifiantla bonne fermeture des portes.

« Ou bien, il louerait une maison, sur le Royal Crescent, à Bath. De son bureau, il pourrait voir le “green”, la ville, en bas, et les collines. Il connaîtrait deux ou trois vieilles dames, qu’il saluerait sur le Circus. (Ce serait en hiver, la nuit serait vite là, on prendrait le thé, la théière en terre sous un cosy). Rarement, il descendrait vers la basse ville, pour quelques visites au musée Holburn of Menstrie. Quelquefois, il sortirait dans la campagne, peut-être jusqu’à Prior Park ou Doddington Hall, ou bien jusqu’à Weston-super-Mare, pour Valery Larbaud.  (16 Juin 1968) »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 17 juillet 2015, 17 h 58Dimanche 23 juin 1968. Paris [?].

O.[Olivier R.], 23 Juin 1968. « Son image, son nom seul… ». [note probablement recopiée d’un agenda aux feuilles amovibles, dans l’agenda pour l’année 1970, page du 23 juin].

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 26 juillet 2015, 12 h 10
modifiée le dimanche 26 juillet 2015, 12 h 16
Mercredi 26 juin 1968.
Paris, 112, rue du Bac.

Coup de téléphone d’Olivier R. Après-midi au musée Rodin, seul. 

« Un des endroits de son amour pour X. est un endroit que X. ne connaît pas. C’est le jardin du Musée Biron, Rue de Varenne, où il est allé ce mercredi du premier coup de téléphone, parce que sa chambre était trop petite pour son exaltation. Il a passé, ne pensant qu’à X., une après-midi qu’il n’oubliera jamais. » (24 Août 1968). (l’après-midi est celle du Merc. 26 juin 1968). 

[Note recopiée dans l’agenda pour l’année 1970, à la date du 23 août. La première date est celle de l’entrée, dans le journal jeté alors, à New York.]

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site