Le Jour ni l’Heure
juillet 1968

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
modifiée le lundi 20 juillet 2015, 17 h 03Du dimanche 7 au mardi 30 juillet 1968. Séjour en Angleterre avec Olivier Réchou. Londres (hôtel Cumberland). Weston-super-Mare. Lymouth. Penzance. Saint-Yves. Torquay. Salisbury. Woodstock. Une semaine à Nottingham, chez Cedric W., ami de Philippe Stoeckel. Une semaine à Oxford, chez P. (Peter Bulloughs ?).

« — Mangé du cerf, avec O., à Salisbury, mi-juillet 1968. » [Note de l’agenda pour l’année 1970, à la page du 15 juillet.]

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 18 juillet 2015, 17 h 13
modifiée le lundi 20 juillet 2015, 17 h 09
Lundi 8 juillet 1968.
Londres.

« Londres : à-travers une fenêtre du Cumberland Hotel, une vue de Marble Arch, au premier plan, puis, à l’infini, car aucun toit n’en émerge, même au plus loin, les arbres de Hyde Park. L’éclairage est celui d’une très belle matinée d’été » (8 Juillet 1968).

… « Doddington House (Gloucesteshire). À la fin de l’après-midi, le même jour. Une grande maison du XVIIIeème siècle, avec un péristyle à colonnes, et, devant elle, un jardin plein de roses, une rivière et une cascade. Personne, mais un énorme Saint-Bernard affectueux, et qui s’allonge à nos pieds, quand nous nous asseyons au bord du bassin ». [Note ainsi datée de l’agenda pour l’année 1970, pages des 8 et 9 juillet]

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
modifiée le samedi 18 juillet 2015, 17 h 46Mardi 9 juillet 1968. Weston-super-Mare.

Weston-super-Mare, Grand Atlantic Hotel. Promenade sur la plage. Lytton, près de Lymouth. Valley of Rocks Hotel.

« Weston-super-Mare. Une promenade, le long de la plage, devant le “Grand Atlantic Hotel”, victorien et sombre, où nous avons couché. De vieilles gens. Le ciel est gris, la mer est beige; Sur ses pilotis rouillé, le long “pier” obligé des biens de mer anglais. Du haut d’une estrade en bois, trois salutistes chantent des hymnes et commentent l’Écriture » (9 Juillet 1968). [Note dans l’agenda pour l’année 1970, à la date des 9 et 10 juillet, certainement recopiée de feuillets plus anciens].

— Lytton, au-dessus de Lymouth. Dans le jardin du “Valley of Rocks Hotel”, il y a des palmiers et toute une végétation exotique. On domine la mer de très haut. Il fait beau. On se croirait sur la côte amplifiante. (9 juillet 1968).  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 20 juillet 2015, 11 h 42
modifiée le lundi 20 juillet 2015, 12 h 04
Jeudi 18 juillet 1968.
Nottingham.

« — Une soirée chez les X., à la campagne, près de Nottingham. Une salle de bal vitrée et qui donne sur le parc. Une MG de 1930, fraîchement repeinte, brille dans une traînée de lumière entre les gazons court-tondus, sous un cèdre. Son propriétaire s’appelle Édouard, il a vingt ans, il est très beau. Il va le lendemain à une course automobile dans le Kent. Je danse avec une anglaise en blue-jeans. Elle porte une chemise de garçon nouée sour le ventre, sous quel prétexte ? Tout le monde la trouve très excitante. Elle passe sa main sur ma poitrine et m’embrasse sur la bouche (ses parents sont aux Koweit, paraît-il). Des mères nous regardent avec indulgence. O., enfoncé dans un grand fauteuil, fait la tête. Drôle de pays. (18 juillet 1968). [Note figurant dans l’agenda pour l’année 1970, pages des 12 & 13 juillet.]

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
modifiée le lundi 20 juillet 2015, 12 h 23Vendredi 19 juillet 1968. Nottingham

Avec Olivier Réchou, visite de Haddon Hall, dans le Derbyshire.

« — Haddon Hall (Derbyshire). Dans les jardins en terasse [sic], le long du château, nous sommes seuls, O et moi ; les derniers visiteurs de la journée. Au loin, des collinnes [sic] vertes, où des haies bien taillées séparent des champs. le seul bruit d’un jet d’eau… » (19 juillet 1968). » [Note figurant dans l’agenda pour l’année 1970, à la page du 13 juillet.]

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
modifiée le lundi 20 juillet 2015, 12 h 30Jeudi 25 juillet 1968. Oxford.

Avec Olivier Réchou et sans doute Peter Bullough, visite de Hidcote Manor, Gloucestershire.

« Hidcote Manor (Gloucesteshire). « P. [docteur Peter Bullough] et O. sont assis sur un joli banc “regency”, et je suis étendu devant eux, sur le gazon, au bord d’un ruisseau où trempent des plantes singulières, aux feuilles immenses, et dont j’ignore le nom. Le jardin épouse insensiblement la campagne alentour. En serpentant, une allée mont vers la maison, entre les fleurs. » (25 juillet 1968). [Note figurant dans l’agenda pour l’année 1970, à la page du 14 juillet.]

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
modifiée le mardi 21 juillet 2015, 12 h 11Samedi 27 juillet 1968. Oxford[?]

Avec Olivier Réchou à Compton Wynyates, Warwickshire.

« — Compton Wynyates (Warwickshire). D’un sentier de coursière qui dégringole d’une colline, entre les arbres, on domine soudain un jardin exquis, et, entre les pelouses et les ifs taillés, un joyau vieux rose, tout en recoin tourelles et en recoins, avec un étang à nénuphar, vestige de douve. C’est la meilleure Angleterre, tant de douceur, ses lignes molles, ses fleurs, le vert inouï de ses gazons et le grand âge de ses briques. » (27 juillet 1968).

« — Oxford. À la Truite, le long de la Cherwell, nous sommes assis à une table de bois. O. regarde un livre sur Botticelli que je lui ai donné. Je lis “Poétique de Saint

John-Perse [sic]. Souvenir. Souvenir de Souvenir. Mon adolescence m’a échappé. » (27juillet 1968) [Extraits d’un premier journal jeté dans le vide-ordure de l’appartement de l’ambassadeur Sverker Asrtöm, 50, Sutton Place, à New York, en juillet 1970. Ces notes recopiées figurent dans l’agenda pour 1970, pages des 15, 16 et 17 juillet.]

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site