Le Jour ni l’Heure
août 1968

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 21 juillet 2015, 12 h 14
modifiée le vendredi 24 juillet 2015, 10 h 52
Dimanche 4 août 1968.
Paris.  

« “Tableaux d’Angleterre”, 4 Août 1968.

Séjour en Angleterre, avec O., du 7 au 30 Juillet 1968. Londres, Weston-Super-Mare, Lymouth [Lynmouth], Penzance, St-Yves, Torquay, Salisbury, Woodstock. Une semaine à Nottingham, chez Cédric W. Une semaine à Oxford, chez P. [docteur Peter Bullough]. [Note figurant dans l’agenda pour l’année 1970, page du 17 juillet.]

_____

« Paris, mon balcon, les grands arbres de mes jardins sous le grand soleil, et la photographie de O., quel bonheur ! » (4 août 1968). [Note figurant dans l’agenda pour l’année 1970, page du 4 août — sans doute sauvée d’un journal ancien, alors jeté]

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 20 juillet 2015, 17 h 07
modifiée le lundi 20 juillet 2015, 17 h 13
Jeudi 22 août 1968.
Landogne [?]

« Je crois que je ne vous aime jamais davantage que [sic] lorsque vous avez bien boudé et que vous ne pouvez plus tenir, quand vous commencez à sourire, tout en conservant un grand air de dignité offensée » (22 Août 1968). [Note dans l’agenda pour l’année 1970, à la page du 15 juillet.]

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 26 juillet 2015, 11 h 59
modifiée le dimanche 26 juillet 2015, 12 h 09
Samedi 24 août 1968.
Landogne.

«… Personne d’autre que moi ne saura jamais comment vous étiez, exactement, sur les rochers, près de Saint-Yves, ou dans la salle à manger du Queen’s Hotel, à Penzance. Personne d’autre que moi ne vous aura vu, un soir, du jardin de Cedric, bavarder avec Howard dans le salon. etc. » (24 Août 1968). [Note recopiée dans l’agenda pour l’année 1970, à la date du 23 août. La date est celle de l’entrée. Elle renvoie au mois de juillet 1968.]

« Un des endroits de son amour pour X. est un endroit que X. ne connaît pas. C’est le jardin du Musée Biron, Rue de Varenne, où il est allé ce mercredi du premier coup de téléphone, parce que sa chambre était trop petite pour son exaltation. Il a passé, ne pensant qu’à X., une après-midi qu’il n’oubliera jamais. » (24 Août 1968). (l’après-midi est celle du Merc. 26 juin 1968). [Note recopiée dans l’agenda pour l’année 1970, à la date du 24 août. La première date est celle de l’entrée.]

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 26 juillet 2015, 12 h 52Samedi 31 août 1968. Paris.

Promenade à Meudon et Saint-Cloud avec Maximilien Odello.

« Été aujourd’hui, avec Maximilien [Odello], voir la terrasse de l’Observatoire, à Meudon et la maison d’Armande Béjart, à Meudon, puis les jardins de Saint-Cloud. » (31 Août 1968) [Note de l’agenda pour l’année 1970, page du 31août, recopiée d’un journal ancien

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site