Le Jour ni l’Heure
mai 1978

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 22 avril 2014, 10 h 50Lundi 1er mai 1978. Paris. « Réveillé vers 9 h. par le retour de W., semblable à lui-même, pas désagréable mais tr. cool. Reproches domestiques. Crise de larmes (discrète). Été trav. chez El[isabeth Malissen]. J[ean]-Ch[ristophe Cambier] et Ol[ivier, du lycée agricole ???], qui lit. Dîné au “Bistro de la Gare” av. El. et Ol., qui raconte des histoires S. M. Rentré ici à 1 h., personne. Encore une nuit horrible. »  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 22 avril 2014, 10 h 53Mardi 2 mai 1978. Paris. « Trav., essayé de finir T[ravers], n’y arrive pas. Juste avant de sorrtir, tél. de Sylvie, l’ami de G[uy], qui est malade et désire ma visite. Dîné chez les C[ambier] av. Agatino et Olivier, qui s’est invité, plus ou moins. Ens., vais chez Guy av. Ol. Couchons tous les trois ensemble. »  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 22 avril 2014, 11 h 00Mercredi 3 mai 1978. Paris. « Déj. rue Descartes av. Ol[ivier] et Guy, invité par lui. Tr. beau temps. Rentré ici vers 2 h. À 5, après 1 h. d’hésitation,, tél. à W. convenons de dîner ensemble. Terminé T[ravers]. W. rentre à 8 h. Conversation, larmes de ma part, dîner. Il doit aller au Palace. Il se dit « pas très passionné ». Nuit abominable, évid. Il rentre à 6 h. du matin  — « J’ai réfléchi, j’ai marché 4 heures, je suis rentré du P. à pied... ». Dormons tous les deux dans le grand lit, lui s’endort tt. de suite. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 23 avril 2014, 12 h 27Jeudi 4 mai 1978. Paris. « Levé à 10 h. W. se lève à 4, tr. froid. Tél. de Marcel, qui veut dîner ave. nous. Vais en [sic] bicyclette porter le manuscrit de T[ravers ?] à Mona Tsepeneag, dans le XIème. Au retour, rencontré W. qui me dit qu’il sera rue du Cherche-Midi si on veut le joindre. À 8 h., coup de tél. de lui me proposant de dîner avec Merce [Cunningham] + entourage et [Horst P.] Horst chez Pharamond. Y vais en [sic] bicyclette. Tables séparées : avec M., un de ses ex-danseurs, très gentil, et un américano-italien. Ensuite, rue du Ch[erche]-M[idi, 14, chez Andy Warhol] av. W. et le danseur. Joints. Verre au Flore. W. fume tt. le temps. Un type vient lui parler, il dit ensuite ne pas le reconnaître : I must have been very stoned that night ! Rentre ici av. lui. Il se couche dans le petit [lit]. Moi passablement découragé par son att. générale, et par sa réflexion sur l’inconnu, quart [? particulièrement] tactless dans les circonstances et après tt. ce que je lui avais dit la veille. »   

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 23 avril 2014, 12 h 32
modifiée le mercredi 23 avril 2014, 16 h 17
Vendredi 5 mai 1978.
Paris. « W. tjs aussi froid, pas de rendez-vous pour le soir, et quand il arrive il se couche, à 8 h. J’y renonce. Invité par Ph[ilippe Stoeckel], je sors avec lui, nous passons au Palais des Congrès dont il a découvert la veille les mérites, pendant que je montais Y[ève, la jument, au Polo de Bagatelle], et il y rencontre un jeune bourgeois. Dîné à “la Bergerie”, dans le Marais, après être aller [sic] voir les motocyclistes à la Bastille. Ens. chez Ph., où l’attend le garçon du Palais des C. Philippe me passe 100 francs pour un taxi, je vais R. N. D. L. [????? Rue Notre-Dame-de-Lorette ???], emmerdant, et je me fais voler tout ce qui restait. Rentré en taxi av. J[ean]-F[rançois] Lavie. Ici vers 2 heures. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 23 avril 2014, 16 h 24Samedi 6 mai 1978. Paris. « Réveillé à 5 heures, impossible de me rendormir, épouvantable crise de larmes, écrit à W. Passé la journée étendu, lisant plus ou moins The Wings of the Dove, sans pouvoir dormir. W. rentre vers 8 h, lit mon mot. Gentil, discute un moment la situation ; is “involved” with somebody else et not eager to jump in my bed, etc. Il doit sortir dîner et me laisse en larmes. Tél. à minuit-et-demie qu’il rentrera à 1 h. et 1/2, mais ne rentre qu’à 4. Attente atroce. Quand il arrive, je me prépare à aller chez El[isabeth Malissen], qui est venue me tenir compagnie plus tôt. Larmes, joints, nous endormons vers 5 h.» 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 24 avril 2014, 10 h 58Dimanche 7 mai 1978. Paris. « Levé vers 11 h. W. dort jusqu’à 4 h. À son réveil, lui demande s’il veut faire quelque chose avec moi dans l’après-midi, non. Le soir, ne sais [t?] pas, mais me tél[éphonera] entre 7.30 et 8 h. Sors en[sic] bicyclette. Passe chez El. où arrive Ol. qui a raconté à El. qu’il était amoureux de moi, que j’étais seul à pouvoir le retenir sur la pente du complet masochisme, et qui hier s’est fait fouetter. Passe aussi chez Guy, déclaration. Si je veux dîner av. lui. Non, attends un coup de tél. Rentre ici à 7 h. Coup de tél. de Ph[ilippe] St[oeckel], qui veut dîner avec moi. Non, attends un coup de tél. Ceci plusieurs fois. À 8.30, tjs. pas de nouvelles de W., nouvelle crise de larmes. Ph. arrive au milieu. W. tél. à 9 - 1/4, tt. étonné de m’entendre dans cet état, excuses habituelles, ne se souvenait pas, rendez-vous pris au réveil, on n’a pas tjs. un tél. à prox., et d’ailleurs quelle importance ? Il a tél. à 7 h, etc. Ph., me voyant dans cet état, juge qu’il faut en finir, partir. Dîne avec lui à l’Assiette au Bœuf. Ens. chez lui, vu “Octobre”. Très gentil. Passé ens. chez les C[ambier], qui conviennet aussi que le cas est désespéré et qu’il vaut mieux partir. Rentré à 2 h., W. dort. »  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 24 avril 2014, 11 h 15Lundi 8 mai 1978. Paris. « Levé vers 11 h. Été au Polo à deux heures, diff. avec un palefrenier odieux, j’ai ramené la jument “trempée” jeudi, elle a fait deux périodes de polo le dimanche, je ne peux pas la monter. En [sic] bicyclette aux Affaires-Cul., rue de la Banque, pour la candidature au Prix de Rome. Passé ens. chez Flammarion pour avoir deux ex. de Digraphe 13 pour id. Passé ensuite chez Guy, à côté. Rentré ici. W. est « surpris » que je parte en voyage, après ce que je lui ai dit, bien qu’il m’ai [sic] conseillé à plusieurs reprises de « prendre des vacances ». Va à une soirée. Dîne seul, vois la fin d’un film qui a l’air très bien, “Passions sous les Tropiques”, avec Linda Darnell, R. Mitchum et Jack Palance, puis une émission sur la mort de Jaurès. W. rentre vers 10 h. et 1/2 et commence à me parler. « Je suppose que vous savez ce que vous faites ». Sans doute voulait-il seulement que ce soit moi qui prenne la décision. Dit que l’histoire du tél. prouve seul. mon égoïsme et que je suis tel. “self-centered”. Sors à 11 h 30, rendez-vous à La Hune avec Guy. Tellement énervé, dois faire un tour avec lui, Pont-Neuf, quais. Couché avec lui rue St-Simon. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 24 avril 2014, 11 h 26Mardi 9 mai 1978. Paris. « Rentré ici vers midi. L’ap.-midi, été aux Affaires-Culturelles, rue de la Banque, compléter mon dossier de Rome, puis chez le coiffeur, et à l’agence “Découvrir”, rue du Cherche-Midi, pour arranger mon voyage aux E.-U. en juin, facilité par Ph[ilippe] St[oeckel]. Dîné av. les C[ambier] au Bistrot de Paris, rentré ici vers 1 heure. À 3 h. et 1/2, réveillé par W. qui rentre et me demande s’il peut se coucher av. moi. Il le fait, mais se relève trois minutes après et va dans le petit lit. Très agité, je me lève, sort [sic], et tourne des heures à pied dans le quartier (jardins de Matignon [???]), avant de prendre un petit déj. à 8 h. chez Philippe. Rentré ici à 9 h 1/2, et me prépare à partir. W. me souhaite bon voyage, je lui dis qu’il s’est assuré qu’il n’en sera rien, discussion, finalement il pense qu’il vaut mieux que je ne parte pas. Préviens J[ean]-Ch[ristophe Cambier], Casimir [Estène], etc. Nous nous recouchons, faisons l’amour ensemble et dormons jusqu’à 6 heures. »  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 25 avril 2014, 17 h 54Mercredi 10 mai 1978. Paris. « Levés, donc, à 6 heures de l’ap.-midi. W. va à la galerie. Dîné le soir sur le balcon, puis été voir “Desire” de Borzage-Lubitsch, av. Dietrich et Cooper. Rentrés ici vers 1 heure et fait de nouveau l’amour. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 25 avril 2014, 17 h 58Jeudi 11 mai 1978. Paris. Déj. av. Jacqueline aux Trois-Cannettes. L’ap.-midi, visite de Thierre Bignand. Été au vernissage de l’exposition Hurrell à la Remise. Dîné ensuite av. W. chez Allard. Verre à l’Ap[ollinaire], cramponnés par F. Oulès [?], rentrés ici vers 1 h., sex again. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 25 avril 2014, 18 h 14
modifiée le samedi 26 avril 2014, 19 h 08
Vendredi 12 mai 1978.
Paris. « Passé av. les C[ambier] chez Hachette pour récupérer le manuscrit de “Tricks”, puis été avec eux au Musée d’Art Moderne voir l’exposition de la collection Thyssen, assez décevant. Thé chez Angélina. Rentrés à pied, passés ches Sonnabend pour voir l’exposition Horst. Message de W., Ph[ilippe Stoeckel] nous a laissé une voiture, garée rue du Ch[erche]-M[idi]. Été chez les C., pris la voiture, retrouve W. devant le “Pied du fouet” [rest., rue de Babylone], fermé. Dîné av. lui chez Yvonne, rue N.-D. des Victoires. Rentrés ici ensuite, vu “la Chinoise” on t. v., very good. Pillule [sic] de M.S.D. (?), été au Palace jusque vers 3 heures. Grand tour en voiture ensuite, Trocadéro, Porte Dauphine, Jean XXIII, pointe de l’île Saint-Louis. Sept en train de fermer, etc. Pas du tout sommeil. Tuileries. Rentrés à 6 heures, fait l’amour 2 fois. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
modifiée le samedi 26 avril 2014, 19 h 11Samedi 13 mai 1978. Paris. « Dormis [sic] jusqu’à 4 h. Décidés [sic] d’aller chez Claire de Mailly, au château de La Roche-Mailly, dans la Sarthe. Dîné ici. Avant de partir, visite de Guy, qui veut m’emmener au récital d’une égyptienne. Arrivé [sic] au château de La Roche-Mailly à minuit. Couché assez tard, très belle chambre. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
modifiée le samedi 26 avril 2014, 19 h 19Dimanche 14 mai 1978. Château de La Roche-Mailly, Sarthe. « Levés à 11h. Rencontré le marquis de Mailly-Nesle, père de Claire, vieux con [sic]. Tour à pied av. W., Claire et un ami à elle, portugais, Carlos. Déj. av. les M. et d’autres invités, les Ménager, industriel ou homme d’affaire bourgeois snob. L’après-midi, grande promenade à pied dans la forêt, jusque vers des étangs. La marquis rentre, dans la cour, dans la voiture de Philippe [Stoeckel] et l’esquinte, et m’engueule pour l’avoir laissée là, où il m’avait dit de la mettre. Lu “The Wings of the Dove” devant la fenêtre de notre chambre, qui a une vue superbe. Après dîner, regardé la tél., marquis peste contre tout et tout le monde. Dans un petit salon, vu av. W., Claire et sa mère, très gentille, “The Miracle Woman”, de Capra, av. Barbara Stanwick. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 26 avril 2014, 19 h 24Lundi 15 mai 1978. Château de La Roche-Mailly, Sarthe. « Quitté La Roche-Mailly après déjeuner. Rejoint Le Mans puis, dans les embouteillages, rejoint Paris par des petites routes, Bouloire, Saint-Calais, Mondoubleau, Brou, Bonneval, Voves, Auneau, Dourdan, Breteuil, Chevreuse, etc. Vu à la tél. la fin de “A man for all seasons”. Couchés assez tôt, mais très mauvaise nuit. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 27 avril 2014, 9 h 52Mardi 16 mai 1978. Paris. « Été rapporté la voiture à Ph[ilippe Stoeckel], puis en [sic] bicyclette au Bois. Nouvelles difficultés avec le palefrenier, odieux. Bonne promenade pourtant. Rentré ici vers 5 heures. Visite de J[ean]-Ch[ristophe Cambier]. Dîné av. W. en regardant “Murder at the Gallop”, de Pollock, av. Margaret Rutheford et Robert Morley, déjà vu, et beaucoup aimé, il y a quinze ans. Puis la fin de “Lacombe Lucien”, et le tout début d’un débat sur la Milice. Mais W. veut sortir et nous faisons un grand tour de drague à bicyclette, le Trocadéro et Notre-Dame, en vain. Rentré épuisé vers 2 heures. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 27 avril 2014, 9 h 59Mercredi 17 mai 1978. Paris. « Levés tard. L’ap.-midi, rangements, commencé à écrire T[ricks] 17. Un cousin de W. est arrivé à Paris et doit habiter ici. W. dîne avec [Horst P.] Horst, moi ici av. Claude [Michaud] et J[ean]-Ch[ristophe]. Ensuite, verre à l’Ap[ollinaire] av. les mêmes + Élisabeth [Malissen] puis le cousin. Vu W. av. Chris H[emphill]. Couchés vers 2 h., très fatigué. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 27 avril 2014, 10 h 06Jeudi 18 mai 1978. Paris. « Fini T[ricks] 17, mandat de ma mère pour une bombe [de chasse, pour l’équitation], lui ai écrit. Dîner à la Cour Saint-Germain av. Ph[ilippe] S[toeckel], W., Chris[topher] H[emphill], J[ean]-Ch[ristophe Cambier], Jean-Philippe X. Verre aux Deux-Magots. Grande déprime, rentré seul. W. rentre vers 1 h., conversation, faisons l’amour malgré le cousin dans la pièce à côté, mais insomnie ensuite. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 28 avril 2014, 19 h 24Vendredi 19 mai 1978. Paris. « Commencé à rédiger Trick 1. Le soir, dîner chez Ph[ilippe] S[toeckel] av. les C[ambier] et un modèle américain invité sur le boul., Ron. X. W. dîne chez Miguel de Jong. Palace. Rentré seul par le Sept et le Pim’s. Vu Olivier. Retrouvé W. ici. Sex together. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 28 avril 2014, 19 h 28Samedi 20 mai 1978. Paris. « Fini Trick 1. Dîné ici av. W., été attendre A[ndy] W[arhol] et Fred Hughes rue du Cherche-Midi. Au 7 avec Fred, Claire de M[ailly]-N[esle]. Passé au Pim’s av. W., puis Tuileries. Personne. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 28 avril 2014, 19 h 31Dimanche 21 mai 1978. Paris. « Levés tard. Lu Wings of the Dove. Verre à l’Ap[ollinaire] av. W. et Chris[topher] Hemphill. Dîné ici av.W. et Olivier. Stoned, W. s’endort. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 29 avril 2014, 10 h 23Lundi 22 mai 1978. Paris. « Été faire refaire mes clefs, perdues, (dans la veste de J[ean]-Ch[ristophe Cambier], volée au Palace) au Bon Marché. Passé chez Guy, pas là. Dîné av. W., Cy Twombly et Nicola [del Roscio]. Tour seul, ensuite, Manhattan, Sq. Jean-XXIII, p’tit mec très bien, esp. ?, ne veut pas venir ici, le branle. Rentré à 2 h. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 29 avril 2014, 10 h 31Mardi 23 mai 1978. Paris. « Écrit Tr[icks] XVIII. Rencontré Dimitru Tsepeneag à 5 heures au métro Saint-Germain, où il me remet ce que Mona a tapé de Travers, à peu près la moitié. Paperasserie, chèques, etc. À 11 h 1/2, av. W., [Cy] Twombly et Nicola [del Roscio] au New Jimmy’s, à la soirée en l’honneur de Warhol : les C[ambier], Claire de M[ailly]-N[esle], Fred H[ughes], [Yves] Saint-Laurent, Chris H[emphill], Samia [Saouma], Melinda [Paterson], Colin, etc., etc. Rentrés vers 2h., raccompagnés par Pierre Berger [Bergé]. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 29 avril 2014, 10 h 33Mercredi 24 mai 1978. Paris. « W. part pour Zurich, avec [Andy] Warhol et Fred [Hughes]. Lecture de la dactylographie de T[ravers]. Dîné seul ici, vu ensuite un film sur Sarajevo. Visite d’Olivier P., vers 10 heures, qui couche ici. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 30 avril 2014, 11 h 48Jeudi 25 mai 1978. Paris. « Trav. à la relecture de Tr[avers], dont je suis allé à bicyclette chercher d’autres pages, mais tjs. pas la fin, chez Mona Tsepeneag. Le ssoir, de 8 h à 1 h. 30, été au Continental-Opéra : baisé par un “culturiste”, François, encule un petit blond, très joli, ébats enfin avec un certain Christian, infirmier. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 30 avril 2014, 11 h 53Vendredi 26 mai 1978. Paris. « À bicyclette chez Hachette [rue de Galliéra]. Paul me remet encore quelques pages, mais toujours pas la fin de Travers. Déjeuné “chez Francis” avec lui et Jean-Étienne Cohen-Séat, qui me parle de ses projets d’édition. Nous discutons de “Tricks”. Av. Paul de nouveau chez Hachette. Rentré ici vers 4 heures, trav. jusqu’à 8 h 1/2. Dîné seul, télévision, “Taking off” de Milos Foreman. À bicyclette au Manhattan, puis Jean XXIII. Charles C., déjà rencontré au bookshop de Hudson St. il y a un an. Ici. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 30 avril 2014, 11 h 55Samedi 27 mai 1978. Paris. « Dîné à la Cour Saint-Germain avec Luigi Carena. Achevé de corriger, ici, le soir, jusqu’à 3 h., la dactylographie de Travers. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateDu dimanche 28 mai au jeudi 15 juin 1978. Voyage et séjour dans le Midi, principalement chez Casimir Estène à Juan-les-Pins : Paris, Clermont-Ferrand, Juan-les-Pins, Montpellier, Clermont-Ferrand, Paris.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
modifiée le mercredi 7 mai 2014, 18 h 28Dimanche 28 mai 1978. Paris. « Déjeuné chez Paul O[tchakovsky]-L[aurens], auquel j’ai porté le manuscrit de Tr[icks ?], avec ses enfants. Parti à 5 heures de la gare de Lyon av. Elizabeth, pour Clermont. Dîné chez mes parents. Fait l’amour av. El., très bien ».  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 7 mai 2014, 18 h 52Lundi 29 mai 1978. Clermont-Ferrand. « Parti av. la voiture de ma mère, en compagnie d’Élizabeth [en fait Élisabeth], pour le midi. Déjeuné de sandwiches, dans la campagne, au sud du Puy. Vallée de l’Ardèche. Viviers, très joli. Arrivés chez Casimir [Estène], à la “villa Picolette”, à 8 heures. Dîné là. Retrouvé ensuite William au Carlton, et couché avec lui à Juan-les-Pins. Ça se passe plutôt mal. Très mal dormi. »  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 7 mai 2014, 18 h 56Mardi 30 mai 1978. Juan-les-Pins. « Accompagné W. à l’aéroport de Nice. Au retour, vers 9 h., essayé de dormir, puis été faire l’amour dans la chambre d’à côté av. El. / L’après-midi, av. El. sur les rochers de Golfe-Juan. Branlage réciproque avec un bel Allemand. Le soir, été attendre Jean-Christophe [Cambier] à la gare d’Antibes. Été tous les trois à Cannes. »  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 7 mai 2014, 18 h 58Mercredi 31 mai 1978. Juan-les-Pins. 

______

Notes de mai

Doit [sic] à J[ean]-Ch[ristophe Cambier] 1670 + 300

                                                            2000 francs  

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site