Le Jour ni l’Heure
juin 1978

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 8 mai 2014, 17 h 25Jeudi 1er juin 1978. Juan-les-Pins. « Crise entre J.-Ch. et El, larmes, etc. Elle lui a dit qu’elle ne voulait plus de lui. Été seul à Nice, sur les rochers, ou peut-être le lendemain ? Non, ce jour-là. Au retour, tasse des remparts [à Antibes].

« Dîné avec Gloria Alcorta, écrivain argentin, à moins que ce ne soit le lendemain. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 8 mai 2014, 17 h 31Vendredi 2 juin 1978. Juan-les-Pins. « Le soir, à Cannes, forniqué sous un pont. 

« À dîner, un couple gay quinquagénaire, un suédois traducteur de Flaubert, Genet et Ajar, et romancier, et une folle d’une autre époque, mondaine et littéraire. (Berndt (?), Marc X.) » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 8 mai 2014, 17 h 35Samedi 3 juin 1978. Juan-les-Pins. « Le soir, à Cannes. Sur la jetée, garçon de Beausoleil, l’encule au pied du phare. Attaque de loulous. Ils ont arraché la pédale d’embrayage de la voiture. Un type me ramène à Antibes, ainsi que les C., qui étaient au whisky à go-go. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 9 mai 2014, 11 h 13Dimanche 4 juin 1978. Juan-les-Pins. « Le soir, dans les jardins de la gare, à Antibes, retrouvé Georges, le jardinier, né presque le même jour que moi près de Clermont, à Cébazat ou qq.chose comme cela, rencontré il y a cinq ans à Cannes, et que j’avais cru mort. L’ai ramené à la villa, et l’ai baisé. Mais plus de nouvelles par la suite. Il habite maintenant Golfe-Juan, il est « à son compte » et il a une Ford “Capri”. »    

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 9 mai 2014, 11 h 16Lundi 5 juin 1978. Juan-les-Pins. « Elizabeth [Malissen] et J[ean]-Ch[ristophe Cambier] rentrent à Paris, av. Holly, femme américaine également à la villa. »  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 9 mai 2014, 11 h 17Mardi 6 juin 1978. Juan-les-Pins. « Le soir, été à pied à Antibes, jardins, personne. (Toutes ces journées sur la plage de l’Hôtel Belles-Rives). »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 10 mai 2014, 10 h 53Mercredi 7 juin 1978. Juan-les-Pins. « Retour de J[ean]-Ch[ristophe Cambier], après son examen de licence. Été avec lui à Cannes. (J’avais récupéré le jour même ma voiture : 350 francs). Rencontré au Crazy boys Jean-Pierre, étudiant en anglais à Montpellier, qui vient coucher à la maison. Great sex. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 10 mai 2014, 10 h 56Jeudi 8 juin 1978. Juan-les-Pins. « Accompagné J.-Pierre à la maison où il séjournait chez des amies, très jolie, près de Grasse. Il décide de rester un jour de plus. Le soir, il vient dîner à la maison, et nous couchons de nouveau ensemble. »  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 10 mai 2014, 10 h 57Vendredi 9 juin 1978. Juan-les-Pins. « Jean-Pierre part pour Montpellier ». 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 11 mai 2014, 10 h 31Samedi 10 juin 1978. Juan-les-Pins. « Le soir, à Cannes, av. Casimir [Estène] et Jean-Christophe [Cambier]. Au Zanzi-bar, vu Dale, sans être sûr de le reconnaître. Il est l’amant du “fils Guerini” (dix. K.). Toujours très beau. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 11 mai 2014, 10 h 33Dimanche 11 juin 1978. Juan-les-Pins. « W. me téléphone que ma bicyclette a été volée. Le soir, à Cannes, trick sur la plage avec un type très musclé. Ensuite, Dale, un peu ivre. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 11 mai 2014, 10 h 34Lundi 12 juin 1978. Juan-les-Pins. « Jean-Christophe [Cambier] rentre à Paris pour faire ses trois jours. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 12 mai 2014, 17 h 41Mardi 13 juin 1978. Juan-les-Pins. « Déjeuné sur la plage de l’Hôtel av. K. [Casimir Estène], André, Antoinette et son nouvel amant, Daniel X. Parti vers 3 heures. Retrouvé Jean-Pierre à 7 heures au Peyrou. Chez lui. Dîné dans Montpellier. Chez lui de nouveau. Very good sex, once more. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 12 mai 2014, 17 h 48Mercredi 14 juin 1978. Montpellier. « And again in the morning. Parti vers 1 heure. Grande exaltation, sur le plateau désertique qui précède Pompignan. Mireille Matthieu chante “Que la paix soit sur le monde pour les cent mille ans qui viennent”. Larmes aux yeux. Tél. de Saint-Hyppolite[sic]-du-Fort à la Remise [du Parc] (Samia [Saouma]) et à Clermont. Ganges. Le Vigan (statue du sergent Triaire). Col du Minier. Mont-Aigoual. Florac. Sorti de Florac par une minuscule route en épingle à cheveux qui monte sur le Causse Méjean, puis emprunté une autre route, encore plus étroite et non goudronnée, qui redescend sur les gorges du Tarn au village de Montbrun. Châteaux de Charbonnières et de Rocheblave. Col de Montmirat. Mende. Saint-Flour. Merveilleuse journée. Arrivé à Clermont vers minuit. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 12 mai 2014, 18 h 03
modifiée le mardi 13 mai 2014, 11 h 07
Jeudi 15 juin 1978.
Clermont-Ferrand. « Couché [16] rue Fontgiève. Quitté Clermont vers midi, après avoir très mal dormi. Passé à Saint-Prie Arpheuilles-Saint-Priest, et déjeuné avec Patrick, qui a eu un très grave accident de voiture. Un peu bouffi par l’alcool. Nicole, très bien, et Véronique rentrent de Vichy, où V. était allée passer un examen, vers 2 h. et 1/2. Les ai quitté [sic] vers 3 h. Rentré à Paris par un itinéraire “Bis”, très lent, compliqué et inutile : Sully-sur-Loire, Beaumont [?], etc. Arrivé vers 8 heures au vernissage de l’exp. de Robert Mapplethorpe à la Remise [du Parc]. Beaucoup de monde. Passé ici ensuite et rejoint W. et les autres (R[obert] M[applethorpe], Sam Wegstaff, John Abbott, Samia [Saouma], Jean-Paul [?], etc.) chez David X., rue du Champ-de-Mars. W. alors très gentil. Rentrons ici assez tôt et nous couchons, mais sans nous toucher. Déprime, insomnie, tout le cercle vicieux habituel. »  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 13 mai 2014, 10 h 58Vendredi 16 juin 1978. Paris. « Regardé la télévision ici, très bien dormi. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 13 mai 2014, 11 h 00Samedi 17 juin 1978. Paris. « Av. W. au show d’Ingrid Caven (dernière). Passé ensuite au Daytona. Ici ensuite, crise de larmes, explications. Assez bien dormi. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 13 mai 2014, 11 h 06Dimanche 18 juin 1978. Paris. « Baisé deux fois av. W. le matin. Tour l’après-midi, passé[s?] chez John A[bbott] (Robert Mappletthorpe, Lucinda Childs, Samia [Saouma], etc.), nouvel accès de déprime. Dîné ici puis. Vu “New York Inferno”, joui en me branlant pendant le film. Dîné ici. Ens. Manhattan, puis Jean XXIII, av. W. : rencontré Jean-Paul [Marcheschi], un corse très gentil qui me fait une pipe pendant que W. le baise. Le raccompagnons chez lui en voiture. Rentré ici, baisé par W. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 14 mai 2014, 11 h 18Lundi 19 juin 1978. Paris. « Paul chez Hachette. Lui porter “Touch of Blossom”

________

« Réunion vhez Hachette avec le chef de la fabrication, pas mal de complications. Passé ensuite chez Guy. Dîné seul. Tél. à Jean-Paul Marcheschi, qui vient à 11 h. Mais W. est rentré entre temps avec un américain, Keith, assez peu satisfaisant. Faisons l’amour tous ensemble, mais l’américain s‘en va furieux, parce qu’il ne peut pas avoir le petit lit, promis à Jean-Paul. Fais l’amour deux fois avec celui-ci, dont une av. W. Très mauvais fonctionnement, av. l’am. (ou bien hasch ? ). » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 14 mai 2014, 11 h 31Mardi 20 juin 1978. Paris. « Levés vers midi. Beau temps. Jean-Paul [Marcheschi] et moi sur le balcon. Arrivée d’Olivier. Jean-Paul s’en va. Arrivée de Guy. Olivier s’en va. Arrivée de Sylvie. Etc. Etc. Été au commissariat déclarer le vol de ma bicyclette. Dîné ici av. W. Regardé un film et un débat sur le 18 juin. Été ensuite au drugstore pour  chercher la N[ew] Y[ork] R[eview] of B[ooks], rencontré un japonais, Toshi, qui m’accompagne et me raccompagne. Lu ici, très tard, “Numbers” et un livre sur Bataille. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 14 mai 2014, 11 h 36Mercredi 21 juin 1978. Paris. « Levé tard, beaucoup de visites : Guy, Toshi, Olivier, très peu travaillé. Dîné av. W. chez Allan Watson av. Bryan Gysin, [William] Burroughs et un américain, Anthony X. Très bel appartement, vue sur tt. Paris. Tour ensuite en voiture, Trocadéro, Jean XXIII, Canal Saint-Martin, bout de l’Île Saint-Louis, Jean XXIII again. Vu Olympe, Jean-Paul [Marcheschi]. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 15 mai 2014, 11 h 15
modifiée le jeudi 15 mai 2014, 11 h 20
Jeudi 22 juin 1978.
Paris. « Perdu beaucoup de temps l’après-midi. Long coup de tél. de Cambier, très bien. Trav. à Tr[icks]. Le soir, regardé “Ce merveilleux été” de Bolognini, av. Lolobridgida, puis visite de Jean-Paul M. W. se met à me baiser pendant que je baise J.-P., ce qui me coupe mes effets, mais reprise par la suite. Assez mal dormi. »   

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 15 mai 2014, 11 h 19Vendredi 23 juin 1978. Paris. « J.-P. s’en va à neuf heures. Levés vers midi. Perdu bcp. de temps à annoter un jeu d’épreuves des 1ères pages de Travers. Travaillé deux ou trois heures à Tricks (XXIII). Lu “Numbers”. Dîné assez tard av. W., Paul Walter et Mark Kaminski chez Benoît. Palace, emmerdant. Joints. Sept, peu de temps. Jean XXIII. Rencontré Andreas, grec, revenus avec lui ici, fait cinq fois l’amour avec lui. »  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 15 mai 2014, 11 h 21Samedi 24 juin 1978. Paris. « Levés vers 1 heure. Déj., bain, courses, au trav. seul. après 5 heures. Tél. ici le soir, pas sortis. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 16 mai 2014, 11 h 49Dimanche 25 juin 1978. Paris. « Av. W. au Palais de Tokyo, l’après-midi : post-impressionnistes et divers. Verre à l’Ap[ollinaire] ens. W. va au Ch[erche]-Midi. Je ramène à la maison deux garçons, François et Daniel, qui dînent ici. W. a invité un iranien, Beshad, qui ne reste pas. Couchés [sic] av. les deux autres. François, saoul et stoned, s’avère frénétiquement maso, puis il a une crise de délire suicidaire. Il veut se jeter du balcon. Daniel le ramène chez lui vers 2 heures. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 16 mai 2014, 11 h 53Lundi 26 juin 1978. Paris. « L’après-midi, verre av. J[ean]-Ch[ristophe Cambier] à l’Ap[ollinaire]. Dîné av. W. aux Trois-Canettes. Verre av. W., Ph[ilippe] St[oeckel] et Gilles Dufour au Flore. Fiasco sexuel av. W. après. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 16 mai 2014, 12 h 01Mardi 27 juin 1978. Paris. « Très mal dormi, réveillé à 7 heures. À 11 heures, reçu par Pierre de Boisdeffre pour le prix de Rome. Lambrichs a eu un accident, il est absent. Pénible (« Au fond, ce que vous essayez de faire, ça tend plutôt vers la poésie, n’est-ce pas ? »). Rentré ici à 11 h. 30. Recouché. Baisé av. W. Dormi jusqu’à 1 h. 30. Fatigué. Peu d’Énergie [sic]. Visite d’Olivier P. Il est six heures, je n’ai tjs. pas travaillé.

« Fini le trick “Volkswagen verte”. Soirée av. W. chez un ami d’Edward B[rooks, ami noir américain de Chicago], av. de Lowendal. Ensuite, déposé W. puis été seul au Manhattan, puis au square Jean XXIII. Rencontré là un québecquois [sic], René, et l’ai ramené à la maison. Very good sex. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 17 mai 2014, 10 h 29Mercredi 28 juin 1978. Paris. « Trav. Verre chez les Baruzy. Tour ensuite, seul. Manh., Jean XXIII, rien. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 17 mai 2014, 10 h 32
modifiée le samedi 17 mai 2014, 10 h 38
Jeudi 29 juin 1978.
Paris. « Peu de travail encore. Rencontré le soir un ceylano-portugais de Nouvelle-Zélande [Gerald ?], et dîné à la Cour Saint-Germain av. Ph. et lui. Ici ensuite. W. rentre d’un dîner. Baisé 5 fois dans la nuit. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 17 mai 2014, 10 h 38Vendredi 30 juin 1978. Paris. « Gérald sort à 4 heures, ensuite Ph[ilippe] S[toeckel] pour une photographie, Jean-Christophe [Cambier], puis Olivier P., retour de Gerald, etc. Très peu de travail. Dîné dans un restaurant vietnamien voisin de l’Odéon av. W., Edw. Brooks et un ami de Douai, Gérald et Olivier. Tour ens. en voiture av. Gérald. Retrouvé W. ici vers 1 heure. Gerald couche ici, dans le petit lit. » 

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site