Le Jour ni l’Heure
janvier 1980

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 31 octobre 2012, 9 h 29Mardi 1er janvier 1980. « Levés vers midi, Michel est parti en laissant un petit mot touchant. Passé l’après-midi à écrire des lettres, à Jérôme Valette, Luigi Carena, John Hart, “Charlotte Boudreaux”, Jim Byerley, les Baruzy qui ont perdu leur mère, les Impôts, etc. Petit tour à pied, seul, vers 7 h. Au retour, trouvé Philippe, qui nous entraîne voir “Les Enchaînés”, c’est-à-dire “Notorious” aux Champs-Élysées. Lui et W. me font rater la rencontre d’un inconnu, première scène de l’année. Rentre seul à pied. W. me rejoint une demi-heure après. Horowitz à la Maison-Blanche. Lu Foucault. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateSamedi 5, 12, 19, 26 janvier 1980. Assiste au séminaire de Roland Barthes au Collège de France et généralement déjeune avec lui et "la bande" au "Chinois de la rue de Tournon". Le 26, incident avec Barthes auquel il fait remarquer à l’issue du séminaire qu’il n’y a pas dans le Rosenkavalier de "Tristan" avec lequel Oktavian puisse échanger des considérations sur "le jour", qu’il a dû mélanger ses notes. Barthes, furieux, lui fait de vifs reproches publics. Néanmoins ils s’embrassent très affectueusement en quittant le restaurant chinois. [Cela d’après "l’agenda". Dans son souvenir l’incident portait sur le fait qu’avant le XVIIe siècle il fallait dire "Clermont" et non pas "Clermont-Ferrand" (Sidoine Apollinaire était évêque de Clermont et non pas de Clermont-Ferrand). Peut-être y a-t-il eu deux "incidents" ? L’un d’entre eux impressionna si fort Marc Avelot qu’il s’en souvenait des années plus tard].

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 15 octobre 2012, 10 h 10Mardi 15 janvier 1980. « Levé à 10 heures. Couru aux Tuileries, grand froid. Gym. Appel de Venise, puis à R. B. qui n’a pas terminé son texte et m’agace (“Si ça va pas, ça va pas...”). Écoute “Marach’ Médine” à “Un livre des voix”. / Trav. de 3 à 7 h 30, arrive un extremis à 110. Été en métro au vernissage à la Remise (Lewis Hine). Joli coiffeur ami de Jean [Clavier-Celerier], et son mec. Tom, ami de Jean-Jacques Asnar. Etc. Dîner av. W. à l’App.[Apollinaire ?], “nouvelle formule” (à 29,90 fr. etc.). Lu Bourdieu. Paul [Otchakovsky-Laurens] m’a fait passer la dactylographie des Fragments [de bathmologie quotidienne, i.e. Buena Vista Park] par Jean-Christophe [Cambier].  

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site