Le Jour ni l’Heure
octobre 1981

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 26 juin 2013, 17 h 20Jeudi 1er octobre 1981. Florence. « Levé à 10 heures, été la Banca N[azionale] del Lavoro, rien pour moi. Examiné l’extérieur d’Orsanmichele. Rencontré Tony McCord. Trav. Visite le soir de Tinti, avec lui au T[abasco], rentrés vers 1 heure. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 26 juin 2013, 17 h 23Vendredi 2 octobre 1981. Florence. « Levé à 10 heures. Encore à la banque, encore rien. Plus un sou. Rencontré Franco-le-coureur, qui vient ici un moment. Suis fatigué, mauvaise mine, boutons. / Trav. Soirée avec T[inti]. Errances sous la pluie, sandwiches. Mais il est comme toujours très gentil et nous faisons l’amour très bien. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 26 juin 2013, 17 h 29Samedi 3 octobre 1981. Florence. « T[inti] m’a prêté 30.000 lires. Remplacé la bouteille de gaz. Perdu un temps fou à tél. à Jacqueline qui n’est pas chez elle. Trav. un peu toutefois. Tab[asco]. Sandro et son ami Giuseppino rentrent avec moi, mais couchent sur la cour. J’ai vu M[assimo] et l’ai embrassé. Moment plutôt intense, sans un mot échangé. Il me caresse, mais, après un moment, s’en va. T. est à Gambettola. Emprunté 10.000 lires à Tony McCord. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 26 juin 2013, 17 h 35Dimanche 4 octobre 1981. Florence. « Perdu encore énormément de temps à essayer de joindre Jacqueline pour cette histoire de banque qui tourne au cauchemer. Mal dormi, fatigué. Néanmoins, pas mal travaillé. Été au T[abasco] et, grande première, me suis fait baisé [sic] dans la stanzina : par un Claudio, très beau corps et gentil, quoique sexuellement très déterminé ; et bing, c’est le confident de Tinti. Verre avec lui au Giubbe Rosso, marché jusqu’au Dôme. Rencontré ens. un Lucio, assez sexy, qui vient ici. Mais je suis fatigué et nous nous endormons. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 26 juin 2013, 17 h 41Lundi 5 octobre 1981. Florence. « Rév. trop tôt, à cause de soucis d’argent. Pas un sou à la banque, et Jacqueline tjs. impossible à joindre. Néanm., touché un mandat de 100.000 lires qu’elle m’a envoyé. Exaspéré, très fatigué. / Visité exhaustivement, guide rouge [du Touring Club] en main, le Baptistère, et inspecté l’extérieur du Dôme, en détail. Soirée avec Tinte. Été voir “Scontri  de Titani”, extraordinairement débile. Armando couche ici. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 27 juin 2013, 10 h 02Mardi 6 octobre 1981. Florence. « Visité l’intérieur du Dôme. Aimé surtout les deux monuments funèbres peints par Vecelo et Andrea del Castagno. Dîné avec Sandro, qui couche ici. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 27 juin 2013, 10 h 05Mercredi 7 octobre 1981. Florence. « Touché 600.000 lires finalement envoyées en mandat par Jacqueline [Didier]. Verre avec Franco le coureur. Acheté 55 cartes postales. Pas travaillé, écrit plusieurs lettres. Morne soirée au T[abasco]. »  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 27 juin 2013, 10 h 09Jeudi 8 octobre 1981. Florence. « Perdu un temps fou dans l’espoir d’avoir un électricien. Trav. cependant. Soirée au T[abasco]. Baisé trop vite un tt. petit mec assez mignon. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 27 juin 2013, 10 h 13Vendredi 9 octobre 1981. Florence. « Toujours l’affaire de l’eau chaude, exaspérante. Visite le soir d’un type de S.O.S., mais il ne fait rien. Trav. Dîné seul. Été au T[abasco], baisé longuement avec un garçon auprès duquel j’ai mes habitudes, mais elles s’émoussent, je bande mal (pourtant il me plaît bien). Vu ensuite Tinti, qui vient coucher ici. L’encule lui, finalement assez bien. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 27 juin 2013, 10 h 17Samedi 10 octobre 1981. Florence. « Lettre de J. P. M. [Jean-Paul Marcheschi ? ], avec “Corydon”. / Trav. Parti vers 9 heures avec Armando pour Gambetttola, son pays. Arrêt à Bologne, tour de ville. Été au “Kinky”, rencontré un italo-suisse, Riccardo Jucker, échange d’adresse. Arrive chez A. T. tard dans la nuit. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 28 juin 2013, 16 h 15Dimanche 11 octobre 1981. Gambettola. « Réveillé très tôt, bcp. de mouvements dans la maison, mais je ne sors de la chambre que vers 11 h., d’assez morne humeur. Tour en voiture avec Armando, jusqu’à Longiano et son château malatestien. Déjeuner de famille : la mère, la tante, la sœur, le beau-frère, le neveu et deux amis à lui, qui ont reçu le matin, avec lui, leur confirmation. Promenade en voiture avec Tinti : St Appolinaire de Classe, puis la pinède, un peu décevante. Moustiques, chasseurs. Branlage mutuel, avec T. Dîné à Gambettola. Vu un film à la tél. avec Rex Harrisson et Rita Hayworth, une histoire de tableaux volés au Prado. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 28 juin 2013, 16 h 21Lundi 12 octobre 1981. « Gambettola. Tour dans le village, le matin, visite à une tante. Déj. avec la mère. Partis vers 3 heures. Santarcangelo, montés jusqu’à la Rocca. Rimini : Pont de Tibère, arc d’Auguste, temple de Malatesta. À Florence vers 8 heures, dînés [sic] ici. Projet de cinéma, mais ratons la séance. Tour en ville, très gaie, avec un ami de T., Claudio, celui qui habite Rome, pas celui d’Empoli. Armando couche ici, fait l’amour très bien. »  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 28 juin 2013, 16 h 27Mardi 13 octobre 1981. Florence. « Levé vers 9 h et 1/2. Été à l’Institut Français pour m’y inscrire et prendre des livres (Histoire de Florence, Voyage du Condottière). Encore des complications pour l’eau chaude. Presque 6 h., pas commencé à travailler. / Assez bien travaillé par la suite, toutefois. Le soir visite de Tinti, mais il est venu avec Claudio en voiture et ne peut pas rester coucher. Très jolie promenade à pied jusqu’à Santa-Maria del Carmine. Après son départ, rencontré un p’tit mec et flirté avec lui près de la Poste, dans un rest. en plein air, mais il veut m’enculer, et je m’en vais. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 28 juin 2013, 16 h 35Mercredi 14 octobre 1981. Florence. « Le matin, très gentil électricien S.O.S. Mais tjs. pas d’eau chaude. Après son passage, commencé à visiter Santa Croce : tomb. de Michel-Ange, de Machiavel, d’Alfieri, toiles vasariennes, certaines très bien. Chapelles de droite, dont Baroncelli, et Sacristie. Trav. l’après-midi, fini de recopier le cahier [?]. Dîné seul. Au T[abasco], 1ère surprise, Tinti, qui ne vient jamais le merc. D’autre part, l’Inca [Massimo Angelotti]. Enfin, clou, dans la stanzine, mais au bord, moi non, j’aperçois W. Le salue, il vient me parler, mais va boire, qd. il revient je suis avec T, etc. Finalement m’en vais et couche avec T. Mais Valium. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 28 juin 2013, 16 h 42Jeudi 15 octobre 1981. Florence. « Levé à 9 h. et 1/2. Enfin un peu d’eau chaude. Été à Santa-Croce. Chapelle du fond du couloir, beau Vassari Allori dans le corridor, chapelles alignées le long du transept, Giotto, et l’histoire de saint Sylvestre. / Après-midi de trav., dans la vaine espérance d’une visite de W. Écrit un seul fragment [de Notes achriennes], mais très long (Saudade). Pendant le dîner, visite de Tinti. Vu avec lui un film idiot, mais un peu distrayant, “Il tango della gelosia”, avec Monica Vitti. Nous sommes rentrés en évitant le centre, par l’Oltr’ Arno. Excellent sexe. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 29 juin 2013, 12 h 00Vendredi 16 octobre 1981. Florence. « Levé un peu avant dix heures. Encore à Santa Croce (chapelle Niccolini, mon. à Carlo Marsuppini, de Desiderio de Settignano, musée de l’Œuvre, chapelle dei Pazzi, Grand Cloître / Trav., Dîné seul, T[abasco], Tinti, qui couche ici. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 29 juin 2013, 12 h 06Samedi 17 octobre 1981. Florence. « Levé avant 10 heures. Été au Musée Ethnographique, fermé. Alors au Dôme, dont fait l’ascension. Lettre de Jean-Antoine Larène, qui veut venir à Florance pour un déj. Lui ai répondu. 6 heures du soir, pas commencé à travailler. Trav., 6-9. Dîné seul. Visite de Tinti. Avec lui au T[abasco]. Baisé avec le beau Franco de Prato. Rentré avec T[inti]. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 29 juin 2013, 12 h 11Dimanche 18 octobre 1981. Florence. « Fait deux fois l’amour avec Tinti, le matin. Brunch ici, puis longue promenade. Excellents moments au Belvédère, vu l’exp. Mastroianni mais surtout l’intérieur de la palazzina, magnifique. Été jusqu’à la maison de Tchaïkowsky [sic], puis revenus vers l’Ouest, l’Institut d’Art, la rue dei Servagli. Maisons de Lamartine et de Hawthorne. Verre au Gilli, Dîner au Bargello, invité par Tinti. Été avec lui voir “Tarzan l’homme singe”. Il couche ici. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 29 juin 2013, 12 h 16Lundi 19 octobre 1981. Florence. « Levés tard. Toujours avec Armando, été à la chartreuse de Galuzzi, pour voir les Pontormo. Ensuite à la torre del Gallo, à Pian dei Giullardi, à San Miniato. Contrairement à la veille, temps très gris. Chocolats au Gilli. Dîné ici. Tour ensuite. T[inti] a dit qu’il avait envie de sexe en groupe : drague. Rentrés vers 1 heure avec un Calabrais assez sexy, pas mince, pas très souriant ni très malin, très jeune : Guglielmo. Finalement, sexe très réussi, deux fois. Tinti vraiment impeccable. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 29 juin 2013, 12 h 22Mardi 20 octobre 1981. Florence. « Sexe encore une fois avec le Guglielmo, après le départ de Tinti. Courses. Dû acheter une lampe, en ai acheté deux. Lettres à ma mère, à Jean-Antoine Larène, en réponse à des lettres reçues le matin. Plus de 6 h., pas commencé à travailler. / Combat contre sommeil, puis visite de Guglielmo, qui reste plus d’un heure. Le renvoie plus ou moins, fini de recopier un fragment [des Notes achriennes], dîne, et il revient. Couché avec lui. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 30 juin 2013, 11 h 19Mercredi 21 octobre 1981. Florence. « Levé à 10 heures. Été à Saint-Marc. Pas d’enthousiasme particulier. Cette peinture-là [Fra Angelico] ne me fait plus grand chose. Rentré vers 2 h et 1/2, déj., écrit au[x] Baruzy et un mot à Flatters, avec les Pontormo de la chartreuse, il est cinq heures. / Trav. Visite de Tinti, tour avec lui, couché avec lui. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 30 juin 2013, 11 h 25Jeudi 22 octobre 1981. Florence. « Histoire invraisemblable : réveillés à 7 h. du matin par six ou sept hommes armés de pistolets, qui les braquent sur nous. On n’apprend [sic] plus tard que c’est la police, à la recherche de Mimma, l’ancienne locataire, soupçonnée de terrorisme. Nous sommes emmenés à la questure, où on nous traite comme des chiens. Relâchés finalement vers midi. L’appartement est un chaos. Plus d’eau chaude de nouveau, sans doute à cause des fouilles dans le chauffe-eau. Trop énervé pour travailler. Été au “Corso” [cinéma ?]. Dîné au Bargello avec Tinti, accompagnés de Guglielmo. Nuit ici avec T[inti]. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 30 juin 2013, 11 h 34Vendredi 23 octobre 1981. Florence. « Levé à 10 h. Été au Consulat de France raconter l’incident de la veille. Froid, pas d’eau chaude, un peu découragé : trop de problèmes matériels. Recopié une lettre aux journaux traduite par Tinti. 5 heures, pas travaillé. / Trav. 6-9. Visite de Tinti, puis, aussitôt après son arrivée, de Guglielmo Colonna. T[inti] a un rendez-vous d’affaires. Été au T[abasco], où je le retrouve. Rencontré dans la stranzina un grand américain qui habite Franfort, Tom. Rentré avec T[inti] et l’ai longuement baisé, sur son expresse requête. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 30 juin 2013, 11 h 40Samedi 24 octobre 1981. Florence. « Plombier, restauration de l’eau chaude (encore 38.000 lires). Excellent effet sur mon humeur. Été aux chapelles Médicis et à la bibliothèque Laurentienne, où j’ai vu aussi une exposition en hommage à Virgile, pour son deuxième millénaire. Rentré vers deux heures. Toilette, lecture du “Voyage” [en France] à la suite d’une lettre très favorable de lecteur (Espérandieu). 5 heures-et-demie. / Trav. Tinti. Été avec lui au T[abasco], longue séance de stanzine avec un beau jeune inconnu aux cheveux bouclés, très poilu. Rentré avec T. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 30 juin 2013, 11 h 44Dimanche 25 octobre 1981. Florence. «T[inti] à Gambettola. Trav. Soirée au Tab[asco]. Rencontré un Sicilien pas spec. beau mais sexy, Sebastiano. Été chez lui, près de Santo Spirito. Fait dans la nuit quatre fois l’amour avec lui. »  

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 1er juillet 2013, 11 h 12Lundi 26 octobre 1981. Florence. « Rentré vers 1 heure. Décidé d’affronter le pressant problème du chauffage. Secours de Tinti, rentré vers 5 heures. Promesse de visite d’un spécialiste, malgré le dégoût de la tenancière à mon installation, qu’elle connaît.

« Visite de Sebastiano. Été avec Tinti et lui à un concert de musique de Nietzsche, au center “Humor Side”, via Vittorio-Emmanuele 303. Pas mal, surtout les lieder. Très peu de monde. S. et T. ici après, pas de sexe, mais avec T. après le départ d’S. » 
 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 1er juillet 2013, 11 h 19Mardi 27 octobre 1981. Florence. « Grand froid. Été à la poste touché [sic] un mandat envoyé par Jacqueline [Didier]. Écrit à l’instant à L[uigi] Carena. Pas de nouvelles du bonhomme du chauffage. Gelé, et très abattu pas toutes ces difficultés. / Trav. jusqu’à 9 heures, non, visite de Guglielmo Colonna. Personne pour le chauffage. Écrit sur « l’analité ». Pendant le dîner, Tinti. Été avec lui voir “il Postinaïo suona sempre due volte” (?), pas mal, mais triste. Gelés l’un et l’autre. Pluie glaciale. Couchons serrés l’un contre l’autre, pas de sexe. La perspective de son départ nous attriste. Mauvais rêves (W.). » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 1er juillet 2013, 11 h 23Mercredi 28 octobre 1981. Florence. « Levé tard. Il fait assez beau, mais encore froid. Je ne sais plus à quel saint me vouer pour le chauffage. Visite de Sebastiano Rubino. Lu un médiocre historien de Florence (Antonetti). Tout mon courrier semble perdu. 4 heures. Trav. Visite de Tinti, mais je suis trop fatigué pour sortir et le laisse aller seul au Tab[asco] pendant que je lis cet idiot d’Antonetti. Il revient tard et alors very good sex. Mais nous sommes gelés. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 1er juillet 2013, 11 h 29Jeudi 29 octobre 1981. Florence. « Rév. par un type pour le chauffage. Il repart mais reviendra le soir. À présent, 7 h et 1/2, ça marche. Il a fallu changer une pièce et il m’en a coûté 172.000 lires (déductibles du loyer, j’espère). Écrit à Jérôme [Vallette] et à Paul Reiles (Lux.). Ce matin été à la Casa Buonarrotti. Assez beau Titien de jeunesse, très ignoré (scène amoureuse).

« Chauffage (172 000 lires). Au Tab[asco] avec Tinti, qui couche ici. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 1er juillet 2013, 11 h 31
modifiée le lundi 1er juillet 2013, 11 h 31
Vendredi 30 octobre 1981.
Florence. « Trav. Au Tab[asco] avec T[inti], rentrés tôt. Invité à dîner par lui vers l’Inst. Français. » 

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 1er juillet 2013, 11 h 35Samedi 31 octobre 1981. Florence. « Trav. Attendu Armando qui vient tard. Dîné avec lui au “Giubbe Rosse”. Été au Tab[asco]. Puis l’ai accompagné à la gare, où il prend le train pour Rome un peu avent trois heures. 

« Renato Galbiati, le prop[riétaire], est venu de Milan et couche ici avec une amie. » 

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site