Le Jour ni l’Heure
décembre 1988

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateDimanche 4 décembre 1988. Exposition Sigmar Polke au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, avec Philippe Guedj. « Far West Vidéo Boy : tiré deux coups dans la mêlée. » Quetzal. Dîner avec Jean Puyaubert et Philippe Guedj à la Rotonde.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateMardi 6 décembre 1988. Vernissage de l’exposition Tinguely au Centre Georges-Pompidou, avec Philippe Guedj (comte et comtesse Baruzy, Thierry Bignand, etc.). Dîner avec Jean Puyaubert.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateDu mercredi 7 au jeudi 8 décembre 1988. De Paris, bref voyage à Caen pour présenter une exposition de photographies de Duane Michals au théâtre municipal. Hôtel de Château. Visite du musée des Beaux-Arts et de l’abbaye aux Hommes (le jeudi 8).

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateDimanche 11 décembre 1988. « A. [Alexandre] A. [Albert, qui a couché rue Saint-Paul] part pour les États-Unis à l’aube. Petit déjeuner avec Marc Leven. Retour de [Philippe (V)] Guedj. Déjeuner à trois. Été avec Guedj à Meaux pour y voir l’exposition “De Nicolo dell’Abate à Nicolas Poussin : aux sources du classicisme, 1550-1650”, à l’évêché. Tour dans Meaux. Affreux embouteillage au retour vers Paris. Dîné avec Jean [Puyaubert] et Guedj à la Coupole, rouverte la veille. Café mexicain. Sx. av. G. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateDu vendredi 23 au vendredi 30 décembre 1988. De Paris, voyage à Clermont-Ferrand (23-26 décembre), puis, avec sa mère, à Marseille (26-28 décembre) pour l’exposition “Escales du baroque” et à Turin (28-29 décembre) pour “Courbet et l’informel”. Retour par Albertville (dîné et couché au Million), laisse sa mère à Lyon.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateMardi 27 décembre 1988. Marseille, hôtel de Noailles, avec sa mère. Exposition “Escales du baroque” (Gênes, Venise, Naples), à la Vieille-Charité. « Déj. à l’angle du Vieux port, très beau temps. » Expositions “Les Tàpies de Tàpies” et “Bruno Schultz, l’œuvre graphique”, au musée Cantini. Palais de Longchamp, collections permanentes. Église Saint-Victor. « Dîné dans une autre brasserie du Vieux Port (New York ?). »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateJeudi 29 décembre 1988. Turin, avec sa mère. Église Saint-Philippe Néri. Galleria Sabaudia. Musée d’Égyptologie. San Lorenzo, chapelle du Saint-Suaire. Exposition “Courbet e l’informale” à la Mole Antonelliana, que visitée (belvédère, vue brumeuse). Déjeuner au San Carlo. Château de Rivoli : collection permanente, exposition “Kounellis”, exposition Giacometti. Tunnel de Fréjus. Albertville, hôtel Million, énorme dîner.

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site