Le Jour ni l’Heure
novembre 2004

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateLundi 1er novembre 2004. Pedraza de la Sierra. (P. J.) « Levés à 8 heures. Petit déjeuner tôtif dans un autre hôtel après approches du château de Zuloaga. Ces dames nous y succèdent. Quitté Pedraza vers 10 heures et demie. » / « Été dans la montagne, sierra de Guadarrama. Puerto de Navafria. El Paular, église fermée. Puerto de los Cotos dans le brouillard, puerto de Navacerrada. La Granja de San Ildefonso, visité le palais, marché dans les jardins. Été au Riofrio : palais fermé, traversé le parc. Ségovie : tour panoramique, église de la Vera Cruz. Tour de ville, églises romanes. Installation au Parador. Dîné Chez Candido au pied de l’aqueduc, invités par Jacqueline (cochon de lait). »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateMardi 2 novembre 2004. « Ségovie. Parador, excellent (et énorme) petit-déjeuner. Retourné à la Vera Cruz, belle promenade au-dessus en attendant l’ouverture, vue magnifique. Hélas, l’église n’ouvre pas. Coca, entrés dans les cours du château. Cuellar, château des ducs d’Albuquerque, église mudéjar. Penafiel, belle église, tombeau de l’infant Juan Manuel, montés au château. Aranda de Duero (près de). Autoroute. Burgos. Embouteillage près de Beasain. Saint-Sébastien (près de, la nuit). Autoroute en France, jusqu’à Tarbes. Auch. Laissé Mme Lloan à Fleurance. Dîné à Plieux avec Jacqueline. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateJeudi 4 novembre 2004. Plieux. « Levé à 8 heures et 1/4. Chronologie. Tél. de Christian Combaz. 10 heures et 1/4 /// Anthologie générale (Proust). Amour des hommes (Pessoa). 50. 50. 50. Boulimie, pain et saucisson, confitures. Promenade à la rivière. Avant, émission de France Culture avec Jean-Yves Tadié. Éditorial. Travers III (peu). Journal. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateVendredi 5 novembre 2004. Plieux. « Levé à 8 heures. Anthologie. Amour des hommes (Pessoa). Lu Combaz. 50. 50. 50. 12. 25. Promenade au bois. Éditorial. Travers III. Journal. Été chercher Pierre au car. Reçu une lettre de Sylvie Topaloff à propos de l’affaire du studio. Répondu. Écrit aussi à André Clerc.»

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateVendredi 12 novembre 2004. Plieux. « Levé à 8 heures et demie. Beau temps froid. Chronologie (Grèce 1976). Anthologie générale (Manganelli). Amour des hommes (Pessoa). /// Pagination du Journal de Travers. Visite de Jimmy Rodriguez du Bertrand, fait avec lui la nouvelle promenade des rives, vu des photographies, thé. Un peu de l’éditorial, temps perdu. Travaillé un peu à Travers III après les nouvelles, pas de Journal. Dîner vite avec Jimmy, été chercher Pierre avec lui, à Agen. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateSamedi 13 novembre 2004. Plieux. «* Levés à 8 h. et 1/2. Chronologie (Grèce 1976). Anthologie générale (Renan). Amour des hommes (Pessoa). /// Pagination du Journal de Travers. 50. 50. 50. 50. 12. 25. Promenade avec Pierre dans la vallée, de part et d’autre de l’Auroue. Éditorial. Travers III. Journal. Grand froid. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateDu mardi 23 au dimanche 28 novembre 2004. Séjour en Tunisie, à l’invitation de l’institut français de coopération. Lectures et débats à l’École nationale supérieure, à Tunis, à l’Université de Sfax et la librarie Mille feuilles, à La Marsa. Hôtel Sidi Bou Saïd, à Sidi Bou Saïd. Hôtel Thyna, à Sfax (25 - 26 novembre).

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateMardi 23 novembre 2004. Plieux. « Levés à 8 huit heures et demie. Chronologie. Anthologie. Amour des hommes (Pessoa). Pierre me mène en voiture à l’aéroport de Toulouse et part ensuite directement pour Paris. Voyage sans incident, lis The Years. Tunis. Yves Maizières à l’aéroport. Me conduit à l’hôtel Sidi Bou Saïd à Sidi Bou Saïd, puis nous dînons à Gamarth, au bord de la mer, dans un restaurant où peut-être j’étais déjà allé avec Didier Thévenin. Il me laisse dans Sidi Bou Saïd, d’où je marche jusqu’à l’hôtel, en passant devant le palais présidentiel bien gardé (pas de circulation automobile). »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateMercredi 24 novembre 2004. Sidi Bou Saïd. « Retourné dans le village le matin, visité la palais d’Erlanger, marché dans les rues, fait des photographies. Yves Mézières vient me chercher à l’hôtel à une heure et demie, nous allons à Tunis et y retrouvons, près de la place du gouvernement, un certain Atem X, poète, journaliste et traducteur, qui nous fait visiter la Médina, très bien (nécropole des beys). Allons ensuite à l’École Normale. Débat avec les étudiants, assez animé. Puis réception et dîner chez Mme Hélé Béji, dans un palais voisin de la Médina. Discussion très animée sur l’"Affaire", la nationalité, l’origine en art, Finkielkraut, la situation politique en France, etc. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateJeudi 25 novembre 2004. « Sidi Bou Saïd. Yves Mézières vient me chercher à neuf heures et demie, non, dix heures, avec un chauffeur de l’ambassade. Nous partons pour Sfax. Mornag, barrière de péage. Jetons un coup d’oeil à El Jem. Déjeunons de côtelettes d’agneau au bord de la route, au soleil, à la hauteur de Sousse. À Sfax à trois heures, autre débat à l’université. Petit hôtel dans le centre (Thyna). Long tour à pied dans Sfax, seul. Acheté un guide à la librairie La Caravelle. Médina. Dîné avec le doyen, deux professeurs du département de français, Yves Mézières. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateVendredi 26 novembre 2004. Sfax. « Quittons Sfax vers 10 heures. Visitons au passage El Jem. Retour à Sidi Bou Saïd. Été au village, mangé des briks près du café des Nattes, journal, dormi un peu. Azouz Begag, ses filles et Maïssa Bay sont arrivés au même hôtel. Nous allons tous à Tunis à une belle soirée donnée par l’attaché culturel au Diwan, annexe du grand restaurant proche de la place du Gouvernement. Beaucoup trop mangé. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateSamedi 27 novembre 2004. Sidi Bou Saïd. « Lecture d’Incomparable, extraits, à 11 heures, à la librairie Mille Feuilles, à La Marsa, avec Yves Mézières, et devant cinq ou six personnes. Chant, vif succès. Été ensuite à la médina de Tunis, en taxi, avec les Begag et Maïssa Bey, nous faisons quelques achats - moi une djellabah (120 dinars) et une chéchia (25 dinars). Retournons à la librairie de La Marsa. Lectures de Maïssa Bey, de moi, d’Azouz Begag (très remarquée), d’une dame Fournier, du cinéaste Ferid B. Grand dîner donné par Yves Mézières à la Coupole, toujours à La Marsa, sur la mer, avec les mêmes. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateDimanche 28 novembre 2004. Sidi Bou Saïd. « De l’hôtel de Sidi Bou Saïd, descendu à pied à La Marsa, par très beau temps, pour acheter des livres à la librairie Mille Feuilles : sur la villa d’Erlanger, sur la dynastie beylicale. Yves Mézières vient me chercher à 1 heure moins le 1/4 pour me conduire à l’aéroport, mais explication désagréable en chemin (signer "en ma faveur" en 2000 aurait coûté le prix Goncourt à son ex-femme Camille Laurens). Monde fou à l’aéroport, retard de l’avion, voyage pénible. Mais Pierre m’attend à l’aéroport de Toulouse, rentrons à Plieux vers 7 heures. Journal, "affaire" Mézières-Laurens. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateLundi 29 novembre 2004. Plieux. « Passons la matinée à des papiers pour la signature d’un pacs. En début d’après-midi à Lectoure au greffe du tribunal d’Instance, femme aimable, signature du pacs entre Pierre et moi. Passé au manoir d’Arton au retour pour acheter du "vin de soif". Repris La Dictature. Vu un peu de Déjeuner chez Wittgenstein, puis journal. Toute la journée, diarrhée, grande fatigue. »

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site