Le Jour ni l’Heure
décembre 2006

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateDimanche 3 décembre 2006. Plieux. « Levé à 6 heures et demie. Le Jour ni l’Heure, chron. 2002 (Ftan, Burgusio) et photog. 2006. 8 h. - le 1/4. /// Amour des hommes, copié en partie un poème de Ginsberg (Many Loves). Ajouts ultimes à Travers III, 1, 3 et 4, toute la journée, et, de plus en plus fébrilement, le soir. Pièces diverses de Marc Monnet (Patatras, Chant, etc.) Promenade à la rivière avec Pierre. Dîner à 11 heures. Vie d’Eliot. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateLundi 4 décembre 2006. Plieux. « Insomnie. Réveillé à 4 heures et demie, levé. Le Jour ni l’Heure (chron. 2002, photog. 2006, nov.). 5 heures et 1/2. /// Amour des hommes (Ginsberg, Many Loves, peu, "symboliquement"). Ultimes ajouts à Travers III, puis envoyé le tout à la P.O.L. Parlé à Thierry Fourreau, à Stéphane Baumont, à Slobodan Despot, à Alain Finkielkraut. Parti avec Pierre pour Toulouse. Exploration de la ligne A du métro toute la journée, entre la station Capitole et la station Basso-Cambo. Malheureusement l’appareil photographique cesse de fonctionner brutalement à la Patte-d’Oie. Vu The Queen, de Stephen Frears, au cinéma Utopia. Dîné agréablement au Bibent. Rentrés vers 11 heures. Vie de T. S. Eliot. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateVendredi 8 décembre 2006. Plieux. « Peu dormi. Levé à 6 heures. Le Jour ni l’Heure, 2006. Sites. 8 heures. /// Amour des hommes, traduit Ginsberg. Grande agitation téléphonico-domestique encore à propos des "pompes à chaleur", M. Fosse plusieurs fois, Stéphane Baumont, M. Ader (de l’entreprise de Mauvezin), etc. 50.50.50. Promenades à la rivière, nombreuses photographies avec le nouvel appareil (qui a une fonction "autoportraits"). Commencé Commande publique. J.t. Vu Correspondant 17, puis beaucoup de The Black Lieutenant. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateSamedi 9 décembre 2006. Plieux. « Levé à 6 heures et demie. Froid. Le Jour ni l’Heure (nov. et déc. 2006). 8 h. - 20. /// Amour des hommes, traduit Ginsberg. Exploration du mode d’emploi du nouvel appareil photographique. Journal. 50.50.50. Pierre me lit Saint-Simon dans le bain (sur Antin, à cause du lycée Pardailhan, où il fait un remplacement). Promenade à la rivière. Été voir la crèche de Noël sur la place (série "Vieilles chansons françaises, En passant par la Lorraine), parlé longuement à Jacques Aeberhard et à un inconnu. Commande publique. J. t. * Émission d’Arte sur l’Allemagne et Napoléon. Journal. Amarcord. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateJeudi 14 décembre 2006. Plieux. « Levé à 7 heures avec Pierre. Le Jour ni l’Heure (2006). Sites. 8 heures et 1/4. / M. Ader ici (de Mauvezin). Difficultés à partir pour Toulouse, voiture ne démarre pas, pas assez d’essence (Céline va en chercher avec la sienne). Quitté Plieux à 11 heures. Toulouse, parking du Capitole. Entrevue avec Stéphane Baumont devant l’hôtel de Paris, lui ai remis le dossier de "l’affaire des convertisseurs". Visite générale des stations de métro pour Commande publique. Entré à la station Jean-Jaurès, puis vu toutes celles de la ligne A jusqu’à Balma-Gramont, avec une sortie à Jolimont pour voir l’observatoire (Urbain Vitry) et l’obélisque commémoratif de la bataille de Toulouse (id.), puis le grand cimetière voisin. De Balma-Gramont, retourné à l’autre bout de la ligne A (Basso-Cambo) pour revoir ces stations-là et y photographier aussi les "interventions artistiques", à titre d’aide-mémoire. Ressorti à la station Capitole peu avant 7 heures. Vernissage de Marcheschi et de trois autres artistes à la galerie Croix-Baragnon, près de la céthédrale : Flatters, deux générations de Rodriguez, Jean-François Carayon, Guy Claverie, Sylvie Veyrat-Coulet, etc. Visite nocturne du chantier de la station Carmes avec le maître d’ouvrage. Rentré à Plieux à 10 heures et 1/2. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateSamedi 16 décembre 2006. Plieux. « Bien dormi. Levés à 8 heures. Le Jour ni l’Heure (2006). Épreuves du Communisme du XXIe siècle, toute la journée : fini à 6 heures et demie. Problèmes de chauffe-eau, cette fois (neuf, mais qui ne marche plus) : M. Ader, de Mauvezin, vient à 2 heures et demie. Sortis seulement à 4 heures, promenade à la rivière avec Pierre. M. Didier Goux et sa femme ici à 7 heures et demie. Apéritif, puis dîner avec eux au Bastard. Rentrés vers minuit. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateVendredi 22 décembre 2006. Plieux. « Mal dormi, levé à 5 heures, corrections à Été, puis Le Jour ni l’Heure. Recouché. Levé à 8 h. et 1/2. Corrections àÉté encore. 11 heures. / Amour des hommes, copié un autre poème de Ginsberg. 55.50.50. Promenade à la rivière, œuvres pour piano de Carter. Jeanne Lloan vient voir ma mère. Commande publique. J. t. Journal. Dîner à 11 heures avec ma mère et Pierre. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateSamedi 23 décembre 2006. Plieux.Le Jour ni l’Heure (2006). « Pars sur les dix heures pour Agen, afin d’y faire des courses. Géant Casino (verres). Librairie Quesseveur, librairie Martin-Delbert, puis Quesseveur de nouveau. Cabinet de curiosités, commande de Noël dernier pour ma mère, Tao de la Pléiade pour Pierre, etc. Marché, Nouvelles Galeries, gâteau, etc. Rentré vers 6 heures. Pierre est parti pour Toulouse, avant son départ pour le Guadeloupe le lendemain matin. Modifications à Été. J. t. Journal. Dîner à 11 heures avec ma mère. Niagara. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateMardi 26 décembre 2006. Plieux. Été. Le Jour ni l’Heure (2006, Toulouse). Deux heures en bas : chiens, vaisselle, gros petit déjeuner (jambon de Bayonne), chat, poubelles, etc. Été encore. Midi / Incident avec Jean-François C. qui veut encore venir en promenade avec moi, ce que je refuse. Promenade à la rivière, temps très couvert. Été,Commande publique, peu. J. t. Journal. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateSamedi 30 décembre 2006. Plieux. « Levé à 7 heures. Été. Le Jour ni l’Heure. Corvées en bas, puis été à Agen faire des courses pour la semaine et pour le "réveillon". Géant Casino, verres, nourritures. Librairie Martin-Delbert et Quessemeur, acheté pour Jeanne un livre sur l’Italie. Gâteau ( Petit Marquis). Massepains pour Zoé Dupuy. Ici vers 6 heures. Été. J. t. (Saddam Hussein pendu). Dîner chez Xavier Dupuy avec ses deux filles Yasmine et Zoé.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
sans dateDimanche 31 décembre 2006. Plieux. « Insomnie presque totale, fini le livre d’Acroyd sur Eliot, commencé celui de Miller. Été. Le Jour ni l’Heure (2006). Corvées en bas, les chiens ont mangé le pain acheté hier. Été. Lettres à Anne-Marie Jolibert et à Guy Claverie. Midi. / Chiens, mère, déjeuner, bain, promenade à la rivière (joli chasseur). Journal. J. t. Journal encore. "Réveillon" avec ma mère et Jeanne Lloan. Un peu de La Veuve joyeuse, vieux film. »

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site