Le Jour ni l’Heure
juillet 2011

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 23 février 2013, 17 h 23Du vendredi 1er juillet au samedi 6 août 2011. Voyage dans le Sud-Est de la France.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 12 octobre 2011, 11 h 08
modifiée le mercredi 12 octobre 2011, 12 h 01
Dimanche 3 juillet 2011.
Saint Thomas — 184/181. Bourg-en-Bresse, hôtel Mercure. Levé à 8 h – 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille (dans la chambre), châteaux de Juis, de Bouligneux et du Plantay. Agenda. 10:09. /// Travaillé dans la chambre au texte sur Ampère, rédigé par Pierre. Quitté l’hôtel vers midi, nous sommes rendus à l’église de Brou, que visitée et ses cloîtres, puis le musée, avec une exposition de Frédéric Benrath. Degottex et un peintre récent mort très jeune, Royer, je crois. De là gagné Ferney, que visité. Divonne-les-Bains, vu le Grand Hôtel et l’hôtel Château de Divonne. Gex. Col de la Faucille, où dîné et couché à l’hôtel La Mainaz, ch. 5, un peu déglingué, belle vue. Texte sur Ampère.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 14 octobre 2011, 8 h 29
modifiée le vendredi 14 octobre 2011, 9 h 02
Lundi 4 juillet 2011.
Saint Florent — 183/180.  Col de la Faucille, hôtel La Mainaz, ch. 5.  Levé à 7 h et ½ mais Internet ne marche pas, décidons de quitter l’hôtel après petit déjeuner agréable, sur une terrasse ensoleillée, avec vue splendide sur le Mont Blanc. Route du Jura, nous dirigeons vers le Jorat de Gustave Roud mais ne me souviens pas du nom de son village. En avant vu plusieurs, et Carouges, où l’on ne connaît pas son nom. Vu de loin le château de Rue qui ne nous plaît pas à cause d’un environnement très urbanisé, monté à celui d’Oron, assez beau, mais dans une situation comparable, traversé Châtel-Saint-Denis, vu le château de Blonay, au-dessus de Vevey. Marcigny. Col de la Clusaz. Rentrés en France. Chamonix. Courses dans un Casino à la sortie de Megève. Chez Christian Combaz, villa des Myrtilles, à Saint-Nicolas-la-Chapelle, à 7 heures. M. Edmond Burnet-Fauchez, voisin et ami de Combaz, vient nous aider dans notre installation. Dîné vers 9 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et quatre photographies du voyage. Travaillé au texte sur Anne d’Urfé, puis journal, mais tout saute, dois finir dans le noir. Froid. Couché vers 1 heure.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 18 octobre 2011, 10 h 09
modifiée le mardi 18 octobre 2011, 10 h 16
Mardi 5 juillet 2011.
Saint Antoine-Marie — 186/179. Saint-Nicolas-la-Chapelle, “Les Myrtilles”. Levés à 8 heure. Petit déjeuner. M. Burnet-Fauchez revient nous aider. Rétablissement de l’électricité et de la connexion. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et château de Blonay 10:42 ///  Travaillé au texte sur Anne d’Urfé. Le Jour ni l’Heure, photographies de l’église de Brou. Texte sur Anne d’Urfé. À 6 h, conversation téléphonique avec une jeune homme de Sciences-Po qui fait un mémoire sur l’“affaire Camus”. Ensuite magnifique promenade au-dessus d’Ugine, face au mont Blanc. Dîné au restaurant de La Lierre, où nous étions seuls, très agréablement. Rentrés vers 11 h. Anne d’Urfé encore, puis journal. Couché à 1 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 18 octobre 2011, 10 h 12Mercredi 6 juillet 2011. Sainte Marietta G. — 187/178. Saint-Nicolas-la-Chapelle, “Les Myrtilles”. Levés à 8 h. Le Jour ni l’Heure, deux autoportraits de la veille et mont Blanc. Ennuis avec Plieux, message de Céline mal compris par Pierre, retraite à partir de mai prochain, en fait c’est mai dernier, beaucoup de temps perdu. Parlé à l’Agessa (donc), et à Christian Combaz. 11:13. /// Travaillé au texte sur Anne d’Urfé au château d’Urfé, Champoly. Le Jour ni l’Heure, images de La Lierre, Ugine. Trois communiqués pour le parti (Cy Twombly, sénateur du Tarn, Jeux Olympiques). Anne d’Urfé aux Cornes d’Urfé. Promenade à partir de 7 h. Été en voiture à Chaucisse, en arrière de Saint-Nicolas-la-Chapelle, puis montés à pied jusqu’au pied des Aravis, à la croix Slata à 9 heures, rentrés sur les 11 h. Dîner, Urfé un peu, journal, couché à 1 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 18 octobre 2011, 10 h 15Jeudi 7 juillet 2011. Saint Raoul — 186/177. Saint-Nicolas-la-Chapelle, “Les Myrtilles”. Levés à 8 h, crampes terribles de Pierre, et déjà dans la nuit. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et lune. Agenda. 10:03. /// Comptes, 1600. Texte sur Anne d’Urfé aux Cornes d’Urfé. Le Jour ni l’Heure, église de Brou, un YHWH. 45, 50. Le Monde, communiqué du parti. Fini le texte sur Anne d’Urfé à Urfé, commencé la relecture de celui qui porte sur Claude Bernard à Saint-Julien et qu’a écrit Pierre. À partir de 7 heures, promenade en ouest, tour des Aravis en voiture, Flumet, La Giettaz, col des Aravis, L’Étale, Manigod, Tournance, La Charmette, Manigod, col de Plan-Bois où marché un peu, Les Clefs, Serraval, Le Bouchet, Marlens, Ugine, Héry, rentrés peu avant 11 h comme la veille. Dîné. Texte sur Claude Bernard, un peu. Journal. Couché à 1 h et ½, assez mal dormi.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 18 octobre 2011, 10 h 19Vendredi 8 juillet 2011. Saint Thibaut — 189/176. “Les Myrtilles”, Saint-Nicolas-la-Chapelle, Savoie. Levé à 8 h et ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, avec des portraits photographiques agencés par Combaz et belle vue du mont Charvin. Agenda. 10:16. /// Comptes.Travaillé au texte sur Claude Bernard. Le Jour ni l’Heure, trois envois de ciels et de montagne. 46.50. Le Monde, communiqué du parti. Texte sur Claude Bernard. Arrêté le travail à 5 h et ¼. Courses au supermarché. Été à Évian, retrouvé Jacqueline Voillat au débarcadère du bateau de Lausanne, dîné avec elle au restaurant Histoire de goût. Petite marche avec elle dans Évian. La raccompagnons à l’embarcadère. Rentrons vers Saint-Nicolas en coupant à travers la montagne, par Morzine. Autoportrait dans une station de lavage de voitures à Sallanches. À Saint-Nicolas peu après 1 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 18 octobre 2011, 10 h 21
modifiée le mardi 18 octobre 2011, 10 h 23
Samedi 9 juillet 2011.
Sainte Amandine — 190/175. * Levés à 9 h et ¼. Le Jour ni l’Heure, autoportrait à Sallanches et portrait de Jacqueline Voillat.  Internet marche mal. Agenda. 11:20. /// Fini le texte sur Claude Bernard. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de Brou. 50 50. Communiqué du parti. Secondes épreuves de Décivilisation. Internet marche mal. Sortis après 7 h, temps couvert, été à Megève, marché dans le centre, puis montés au mont d’Arbois, vu les hôtels, poussé jusqu’au bout de la route, au pied de la falaise, marché dans les champs, belle lumière orageuse. Été au Planey, beau chalet ancien à vendre. Rentrés vers 10 h. Épreuves encore, Internet marche mal, iPhoto aussi. Journal. Couché à 1 h et ½.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 19 octobre 2011, 9 h 58Dimanche 10 juillet 2011. Saint Ulrich — 191/174. “Les Myrtilles”, Saint-Nicolas-la-Chapelle, Savoie. Levé à 8 h et ½. Difficultés avec Internet toujours, tâche de mettre en ligne deux photographies de la veille. Agenda. 09:50. /// Difficultés avec Internet toute la journée. Travaillé aux épreuves de Décivilisation. Le Jour ni l’Heure, trois photographies en ligne, non sans mal. Épreuves jusqu’à 6 heures. Bain tardif. Été à Ugine pour y prendre de l’essence, puis monté au col de l’Arpettaz. Marché de là jusqu’à la maison de “Julien des Gros” (Edmond Burnet-Fauchez), “La Tête”, et retour à l’auberge du col, où dîné à l’extérieur. Rentrés à 10 h et ½. Épreuves de Décivilisation, recopié une page de Parti Pris (sur l’égalité et la morale). Journal. Couché à 2 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 19 octobre 2011, 10 h 02Lundi 11 juillet 2011. Saint Benoît — 192/173. “Les Myrtilles”, Saint-Nicolas-la-Chapelle, Savoie. Levé à 8 h et ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et dîner au col de l’Arpettaz. Agenda. 09:44. Pierre n’est pas levé. /// Travaillé exclusivement aux épreuves de Décivilisation.  Le Jour ni l’Heure. 50 50. Décivilisation. Sortis à 6 h et ½. Été à Notre-Dame de Bellecombe, aux Saisies, à Hauteluce et surtout au col du Joly, d’où marché jusqu’au sommet de la Tête du Lac de Roselette, face au Mont Blanc. Passés au retour par Beaufort, mais il fait nuit noire, nous ne voyons pas grand chose. Décivilisation encore après dîner. Journal. Couché à 2 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 19 octobre 2011, 10 h 08Mardi 12 juillet 2011. Saint Olivier — 193/172. “Les Myrtilles”, chez Christian Combaz, Saint-Nicolas-la-Chapelle, Savoie. Levé à 8 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait aux épreuves dans le jardin et vues du Mont Blanc. Travaillé dans le jardin à Décivilisation, secondes épreuves, nombreux ajouts. Le Jour ni l’Heure, vues prises du col du Joly. 50 50. Décivilisation encore, bien. À six heures à l’église de Saint-Nicolas-la-Chapelle, où M. Burnet-Fauchez fait une visite guidée. Rentrés peu avant huit heures. Dîner à la maison. Décivilisation encore, toute la soirée ; important ajout sur les lois natalistes et la prolétarisation. Journal. Couché à deux heures.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 19 octobre 2011, 10 h 29Mercredi 13 juillet 2011. Saints Henri & Joël — 194/171. “Les Myrtilles”, chez Christian Combaz, Saint-Nicolas-la-Chapelle, Savoie. Levé à 8 h et ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans la chambre, maison et dét. de l’église. Comptes. Agenda. 10:53. /// Fini la correction suivie des épreuves de Décivilisation.  Le Jour ni l’Heure, images du col du Joly et de Ferney-Voltaire. 50 50. Le Monde. Communiqué du parti. 16:51. /// Cherché une épigraphe pour Décivilisation, hésité entre Bonnefoy et Benjamin Constant, choisi finalement Constant. Essayé de joindre Richard Millet pour lui proposer de lui dédier le livre, parlé à Plieux à Mme Gilbert, ravagée par l’insomnie. Commencé le texte sur Honoré d’Urfé à La Bastie. Journal. Couché à 2 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 19 octobre 2011, 10 h 31
modifiée le vendredi 17 février 2012, 9 h 35
Jeudi 14 juillet 2011.
 Fête nationale — 195/170. “Les Myrtilles”, chez Christian Combaz, Saint-Nicolas-la-Chapelle, Savoie. Levés à 9 h et ½. Petit déjeuner tardif. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, très banal. Agenda. 10:42. /// Travaillé toute la journée au texte sur d’Urfé à La Bastie. Le Jour ni l’Heure, photographies de Ferney. Il pleut. Sortis toutefois sur les 7 h, été en voiture aux Avenières (?), au-dessus de Saint-Nicolas, dîné là à l’auberge, assez agréablement. Rentrés vers 9 h, autoportrait. Travaillé au texte sur Honoré d’Urfé. Journal. Couché à 1 h et ½.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 19 octobre 2011, 10 h 34
modifiée le mercredi 19 octobre 2011, 11 h 28
Vendredi 15 juillet 2011.
Saint Donald— 196/169. “Les Myrtilles”, chez Christian Combaz, Saint-Nicolas-la-Chapelle, Savoie. Levé à 9 h et ½. Beau temps, photographié l’église de la maison. Pierre se lève après 10 h, petite déjeuner très tardif. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et vue de l’église. Agenda. 11:26. /// Travaillé toute la journée au texte sur Honoré d’Urfé à La Bastie et l’ai fini vers 6 h. Embêtements de connexion toute la journée. 50 50. Arrêté le travail à 6 h, bain, sortis à 7, montés de Retorney au sommet du Praz Vechin, où nous étions à 8 h, vue dégagée sur le Mont Blanc, superbe. Dîné à l’auberge du col de l’Arpettaz, mais beaucoup de monde, dont force enfants. Rentrés vers 11 h, Pierre rétablit la liaison Internet, Le Jour ni l’Heure, cinq ou six photographies de l’église de Saint-Nicolas. Journal. Couché à 2 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 19 octobre 2011, 10 h 40
modifiée le jeudi 20 octobre 2011, 8 h 28
Samedi 16 juillet 2011.
Notre-Dame du Mont-Carmel — 197/168. “Les Myrtilles”, chez Christian Combaz, Saint-Nicolas-la-Chapelle, Savoie.  Levé à 9 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et vue sur le Mont Blanc du col de l’Arpettaz. Agenda. 10:20. /// Procédé encore à un ajout de deux pages à Décivilisation. Embêtements de connexion toute la journée. Le Jour ni l’Heure tout de même, laborieusement. 50 50. Tour d’un quart d’heure sur l’esplanade de l’hôtel voisin et au-dessus de la rivière Arly (falaise). Travaillé au texte sur Utrillo à Saint-Bernard, mais les difficultés de connexion retardent beaucoup le travail. Il a plu sans discontinuer. Journal. Couché à 1 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 20 octobre 2011, 8 h 30
modifiée le jeudi 20 octobre 2011, 9 h 13
Dimanche 17 juillet 2011.
Sainte Charlotte — 198/167. “Les Myrtilles”, chez Christian Combaz, Saint-Nicolas-la-Chapelle, Savoie. Levé à 8 h et ½. Grandes pluies, comme la veille. Difficultés d’Internet et même d’iPhoto, mais Pierre les résout à son lever. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et dét. de l’église baroque de Saint-Nicolas. Agenda. 10:24. /// Travaillé toute la journée au texte sur Utrillo à Saint-Bernard, dont terminé le brouillon le soir. Sieste avec Pierre *. Utrillo. Site du parti. Utrillo. Sortis à 6 h et ½, été à Cohennoz, jolie église, belles vues sur le massif du Charvin. Rentrés par Crest-Voland, Notre-Dame-de-Bellecombe et Flumet, où vu petit château. Rentrés vers 8 h et ½. Pierre doit constamment rétablir la liaison webmatique. Utrillo. Journal. Couché à 1 h et ½.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 20 octobre 2011, 9 h 03
modifiée le samedi 25 février 2012, 10 h 29
Lundi 18 juillet 2011.
Saint Frédéric — 199/166. “Les Myrtilles”, chez Christian Combaz, Saint-Nicolas-la-Chapelle, Savoie. Levés à 8 h et ½. Connexion sautée, comme d’habitude. Pierre la rétablit. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Christ de Cohennoz. Agenda. 10:18. /// Ajouté encore une citation de Gracian à Décivilisation. Mis au point le texte sur Utrillo à Saint-Bernard. Le Jour ni l’Heure, photographies de Cohennoz. 50 50. Fini le texte sur Utrillo, communiqué du parti, passé à Voltaire à Ferney. Sortis à 6 h et ½, été au signal de Bisanne, rentrés par Villard-sur-Doron, Queige, le col de la Forclaz et Ugine. En chemin, long téléphonage de Flatters, beau concert des Proms de Londres, Messiaen, Dusapin, puis Beethoven écouté en dînant à la maison. Travaillé sur Voltaire à Ferney, mais la connexion saute constamment, puis l’électricité elle-même. Grand froid. Journal. Couché à 1 h et ½.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 20 octobre 2011, 9 h 07
modifiée le jeudi 20 octobre 2011, 9 h 12
Mardi 19 juillet 2011.
Saint Arsène — 200/165. “Les Myrtilles”, chez Christian Combaz, Saint-Nicolas-la-Chapelle, Savoie. Levé à 8 h et ½. Problème de connexion, comme d’habitude, travaillé tout de même au texte sur Voltaire à Ferney. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, à la pelle, et une vue prise du signal de Bisanne. Agenda. 11:32. /// Continué à travailler sur Voltaire. Bain à 2 h ½. Travaillé sur Voltaire, trouvé un radiateur de salle de bains qui fonctionne, et le mis tout près du bureau. Pas sorti. Dîner ici 8 h ½. Travaillé sur Voltaire. Journal. Couché à 1 h et ½.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 20 octobre 2011, 9 h 11Mercredi 20 juillet 2011. Sainte Marina — 201/164. “Les Myrtilles”, chez Christian Combaz, Saint-Nicolas-la-Chapelle, Savoie. Levé à 8 h et ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille puis Couverte-Boîte n° 8, en situation. Fini la première version du texte sur Voltaire à Ferney, puis achevé sa relecture à 2 h. 50 50. Bain. Agenda (en partie par P.). 14:36. //// Été au château de Thorens-Glières pour saint François de Sales en passant par le col des Aravis et le plateau des Glières, mais le temps est très mauvais. Château bien vilain et lien avec François de Sales extrêmement ténu. Annecy, tour en ville, très animée pendant une clairée. Pierre propose de dîner sur place mais je suggère d’aller plus loin, jusqu’à Duingt, pour voir un peu le lac. Rien qui nous convienne à Duingt, rentrons à la maison à 10 h et y dînons. Journal. Couché à 1 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 20 octobre 2011, 9 h 14
modifiée le jeudi 20 octobre 2011, 9 h 17
Jeudi 21 juillet 2011.
Saint Victor — 202/163. “Les Myrtilles”, chez Christian Combaz, Saint-Nicolas-la-Chapelle, Savoie. Levés à 9 h et ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, scène de crime, bien, et chienne de Thorens-Glières. Agenda. 10:46. /// Comptes, toilette, partis vers 1 heure pour Chambéry, passés par Ugine et Albertville. Les Charmettes à 2 h et ½. Pluie, puis le temps vire au beau. Très agréable moment. Dans Chambéry ensuite, courses dans deux librairies, livres, puis pull-over et assimilés. Long moment chez un bouquiniste de la rue de Boigne pour cadeau à Combaz, mais rien trouvé sauf Rouergue roman pour nous. Tour dans Chambéry encore, dîné dans une brasserie voisine du théâtre. Rentrés par le même chemin, soir magnifique. Commencé le texte sur les Charmettes. Échange de mails avec Combaz. Journal. Couché à 1 h et ½.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 20 octobre 2011, 9 h 21Vendredi 22 juillet 2011. Sainte Marie-Madeleine — 203/162. “Les Myrtilles”, chez Christian Combaz, Saint-Nicolas-la-Chapelle, Savoie. Levés à 8 h et ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait et plusieurs photographies des Charmettes, malgré le mauvais fonctionnement de la connexion. Pierre va à Megève acheter un jambon pour Combaz. Agenda. 10:36. /// Travaillé un peu au texte sur Rousseau. 50 50. Bain. Visite de M. Edmond Burnet-Fauchez. Coup de téléphone de Christian Combaz. Quittons la villa des Myrtilles. Ugine. Albertville. Chambéry. Morestel : visitons la belle maison de François-Auguste Ravier, mais à l’intérieur elle est tout à fait musée, pas du tout maison. Jolie promenade à pied, ensuite, au-dessous d’elle, entrons dans de splendides jardins grâce à d’aimables dames. Été à Brangues voir le château et la tombe de Paul Claudel, tour du domaine, village de l’affaire du Rouge et le Noir. Repassés à Morestel, étang de la Lévaz. Crémieu, dîné face à la vieille halle, promenade dans la ville, belle porte. Hôtel Mercure de L’Isle-Arbeau-Ville-Nouvelle, assez difficile à trouver. Texte sur Rousseau, un peu. Journal.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 20 octobre 2011, 9 h 24Samedi 23 juillet 2011. Sainte Brigitte — 204/61. Hôtel Mercure, ch. 314, L’Isle-Arbeau-Ville-Nouvelle, Isère. Très mal dormi, lumière qui s’allume automatiquement quand on va pisser, insomnie, journal, puis claquements de portes au matin. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille à Saint-Nicolas-la-Chapelle, Morestel, Brangues. Agenda. 10:43. /// Quitté l’Isle-d’Arbeau à midi et demie. La Côte-Saint-André, assez proche. Café et verre d’eau dans un café de la ville. Longue visite de la maison-musée d’Hector Berlioz dans la rue principale. Nombreux achats de livres et de disques. Marché ensuite jusqu’à la ferme de la famille Berlioz à l’est de la ville, où très gentiment reçu par une dame de quatre-vingt-onze ans qui nous laisse aller dans la cour et dans la vigne, à l’arrière, pour voir “le pavillon de la malédiction”. Vu aussi la maison de Jongkind, à l’autre bout de la ville. Gagné ensuite Grenoble. Park Hotel fermé, Mercure ne nous plaît pas, Novotel trop éloigné du centre, marchons dans la vieille ville et sur ses bords pour trouver un hôtel à notre convenance, finalement l’hôtel d’Angleterre, ch. 402, belle vue sur la place Victor-Hugo et les montagnes. Dîné au café de la Table ronde, face au Palais de justice, au pied de la statue de Bayard par Riggi. Tour en ville. Texte sur Rousseau, peu. Journal. Couché à 1 h et ½.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 21 octobre 2011, 9 h 11Dimanche 24 juillet 2011. Sainte Christine — 205/160. Grenoble, hôtel d’Angleterre, ch. 402. Insomnie à cause d’une histoire de photographie perdue à Plieux, l’arrière-grand-père Léon, tombé derrière la bibliothèque, irrécupérable (?). Levés à 9 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, sur le balcon, et ferme Berlioz à La Côte-Saint-André. Agenda. 11:08. /// Travaillé jusqu’à une heure au texte sur Rousseau aux Charmettes. Été à Lancey, maison d’Aristide Bergès, inventeur de la “houille blanche”, et de son fils Maurice, peintre. Été ensuite à Uriage par une route très compliquée des hauteurs. Tour (incomplet) du château dans les bois. Dîné dans Uriage même, dans une mauvaise brasserie. Rentrés vers 9 heures et demie. Lectures rousseauiennes toute la soirée. Journal. Couché à 1 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 21 octobre 2011, 9 h 14Lundi 25 juillet 2011. Saint Jacques-le-Majeur — 206/159. Grenoble, hôtel d’Angleterre, ch. 402. Réveillés par des bruits de porte à 8 h et ¼. Pierre à la Fnac pour l’appareil photographique à moitié cassé et une biographie de Rousseau (qu’il ne trouve pas). Le Jour ni l’Heure, autoportrait dans la chambre, la veille, et château d’Uriage. Agenda. 10:35. /// Texte sur Rousseau aux Charmettes. 50 50. Sortis vers 2 heures. Sur les conseils de Denis Trente-Huitessan, été au magasin Camara, place de l’Étoile, et dû changer l’objectif de l’appareil, qui ne marchait plus (500 €). Été ensuite à La Tronche, banlieue de Grenoble, pour la maison de Hébert et le musée attenant. Malheureusement il pleut. Rentrés vers 5 heures, dormi un peu. Texte sur Rousseau. Nouvelles. Été dîner au restaurant du musée, pas mal. Rentrés vers 10 h. Autoportrait sur le balcon. Texte sur Rousseau, fini le brouillon, commencé la version définitive. Journal. Couché à 1 h. Voisins bruyants.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 21 octobre 2011, 9 h 16Mardi 26 juillet 2011. Sainte Anne — 207/158. Grenoble, hôtel d’Angleterre, chambre 402. Pas trop mal dormi. Levés à 9 h – le ¼. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et esclave nu de Hébert. Agenda. 10:42. /// Fini les texte sur Rousseau, l’ai envoyé à Fayard ainsi que celui qui est consacré à Ferney. 50 50. Sortis vers 2 h. Été au château de Sassenage, dans la banlieue occidentale de Grenoble, résidence au XIXe siècle du marquis de Sassenage, gentleman photographe. Visite. Été ensuite au château de Longpra, merveilleux, que visité également, sous un très beau ciel. Nous sommes rendus enfin à la Grande Chartreuse, marchons jusqu’à elle à partir du parc de stationnement, y arrivons à la nuit tombante et sous la pluie, montons au-dessus d’elle pour la voir de haut. Rentrés à Grenoble vers 10 h et ½. Dîné à la brasserie Les Archers, beaucoup trop mangé. Journal. Couché à 1 h et ½.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 21 octobre 2011, 9 h 18Mercredi 27 juillet 2011. Sainte Nathalie — 208/157. Grenoble, hôtel d’Angleterre, chambre 402. * Levés à 8 h et ¼. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, à la Grande Chartreuse, et cinq ou six vues de Longpra, Sassenage, la Grande Chartreuse. Agenda. 11:54. /// Travaillé un peu au texte sur Ravier à Morestel. 50 50. Sortis vers 2 h. Été à Saint-Martin-de-la-Cluze, visité l’atelier d’Émile Gilioli, puis à Pâquier voisin, où se trouve sa tombe près d’une jolie église isolée, Saint-Christophe de Pâquier. Curieux épisode au retour vers Saint-Martin, grosse femme demi-folle qui demande à être conduite chez une connaissance. Été ensuite à Vizille, promenade dans le parc sous la pluie, choqués par les nombreuses nocences visuelles. Rentrés à Grenoble, dîné au restaurant du musée, trop mangé (“Grosse Pouffe”, énorme unique profiterole). Hôtel, texte sur Ravier. Journal. Couché à 1 h et ½.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 21 octobre 2011, 9 h 20Jeudi 28 juillet 2011. Saint Samson — 209/156. Grenoble, hôtel d’Angleterre, chambre 402. Levé à 7 h., Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, chez Gilioli, et photographies de Vizille pour “Arrêtez le massacre”. 50 50. Bagages, quitté l’hôtel d’Angleterre. Musée de Grenoble de 11 h à 5 h. Quitté Grenoble, passés près de Saint-Marcellin et de Romans. Valence, tour dans la ville, horrifié par l’avancée de la contre-colonisation. Hôtel Novotel, à l’extérieur, près de l’autoroute. Dîné dans la chambre. Travaillé au texte sur Ravier. Journal. Couché à 1 h et ½.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 21 octobre 2011, 9 h 25Vendredi 29 juillet 2011. Sainte Marthe — 210/155. Valence, hôtel Novotel, ch. 418. Levé à 7 h, force claquements de porte. Beaucoup de monde au petit déjeuner, retours et grands départs. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, musée de Grenoble. Agenda. 09:51. /// (P.) «Travaillé sur Ravier. Bain et bagages à midi moins le quart. Quitté hôtel à midi et demi. Journal de France Culture, en remontant le Rhône. Arrêt à Tournon où vu église Saint-Julien, monté jusqu’au château-musée fermé jusqu’à 2 h, vu lycée puis appartement de Mallarmé, acheté un essai Gallimard de psychanalyse et deux livres des éditions du Pigeonnier (Forot, Derême) à un libraire voisin d’un porte de la ville, regagné voiture par la Grande rue. Roulé jusqu’au Colombier-le-Vieux, où pris du café après avoir approché château de Bellecombe. Gagné Saint-Félicien en prenant un autostoppeur. Visité maison de Charles Forot avec sa nièce et le mari de sa nièce, de 4 h à 7 h. Ont offert un verre et deux autres livres de Forot. Décidé de réserver une chambre à l’Imperator de Nîmes. Dîné à Vernoux-en-Vivarais, au bar de l’Empire, après 8 h ½. Repartis vers le sud : Privas, Aubenas, Alès. Arrivés à Nîmes avant 1 h. Installés. Bed. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 21 octobre 2011, 9 h 29Samedi 30 juillet 2011. Sainte Juliette — 211/154. Nîmes, hôtel Imperator, ch. 314. (P.) « Levé à 7 h, Le Jour ni l’Heure. Petit déjeuner à 8 h ½, dans le jardin, très bien. Promenade au jardin de la Fontaine, Augusteum, retour par les quais de la Fontaine et la Maison Carrée, très bien aussi. Mis les photographies en ligne. Autoportrait, bain à midi moins dix. Quitté l’hôtel en écoutant le journal, entrés un moment au musée, mais pas vu le François de Troy à cause d’une exposition d’une collection Schlumberger. Quitté la ville à 1 h ¼. Sieste entre Tarascon et St-Rémy. Téléphoné à Jean-Paul pour avoir numéros et adresses de relations dans le pays. Gagné Vauvenargues par Cavaillon, Cadenet, Meyrargues, Jouques et le Grand-Sambuc. Visité château de 4 h à 6 h. Informations de FC. Repartis par la même route du Nord. Arrêts et tours à pied à Mirabeau, La Tour-d’Aigues et Ansouis. Réservé une chambre à la Crémaillère de Gréoux-les-Bains. Dîné dans un semi-restaurant de Pertuis, et gagné Gréoux où arrivés à 11 h. Tour des différents sites. Journal. Couché à 1 h. »

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 21 octobre 2011, 9 h 32Dimanche 31 juillet 2011. Saint Ignace de Loyola — 212/153. Gréoux-les-Bains, hôtel La Crémaillère, ch. 209. (P.) « Levé 7 h, Le Jour ni l’Heure. Décivilisation. Petit déjeuner 9 h – ¼. Fini relecture du texte sur Ravier, et commencé dernier ajout à Décivilisation. Bain à midi moins le quart. Quitté hôtel sans pouvoir entendre les nouvelles. Pris la route des gorges du Verdon après court arrêt devant le château d’Allemagne. Plusieurs arrêts au-dessus des gorges par la route du sud. Redescendu sur Comps-sur-Artuby, où revenus après avoir renoncé à gagner Grasse et réservé une chambre au château de Trigance qu’aperçu de loin. Flâné dans Comps : kermesse médiévale, chapelle des Templiers. Pris nos quartiers à Trigance à 5 h – ¼. Travaillé sur Décivilisation. Net. Journal de 20 h après avoir téléphoné aux Finkielkraut. Dîné sur place. Travaillé. Couché à 1 h. »

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site