Le Jour ni l’Heure
avril 2012

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 9 avril 2012, 12 h 30Dimanche 8 avril 2012. Pâques — 97/267. Plieux. * Levés à 8 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, au bureau de l’embrasure, et portrait de Marcheschi avec Tagine par Thierry Hauvespre. Déjeuné en bas. Agenda. 10:00 /// Le Jour ni l’Heure, dix photographies du musée de Grenoble, jeudi 28 juillet 2012. Vaisseaux brûlés, 42e Rue. Discours d’Édimbourg, “Bourdieu head over heels”, fini le brouillon. Le Jour ni l’Heure, “tricks”. Café. Suite Au temps de Holberg. Suite Carelia. Discours d’Édimbourg, relecture, toute l’après-midi. Promenade à la rivière avec Pierre. Atelier, brièvement, Leuconoé. Dîné aux nouvelles. R’atelier, Leuconoé II et III. Discours d’Édimbourg (52.000 signes !). Journal. Couché à 1h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 11 juin 2012, 9 h 55Mardi 10 avril 2012. Saint Fulbert — 101/285. Saint-Germain-en-Laye, Pavillon Henri IV, ch. 214. Levé à 7 h et ½, Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, plus deux “La Place du mort”, Orléans. Agréable déjeuner en bas. Coup d’œil au château, pluie, vilaines affiches. Poissy, Pontoise, Beauvais, Amiens, Calais. Tunnel sous la Manche. Gagné une heure. Folkestone, Douvres. Visité Walmer Castle, où mourut Wellington. Joli jardin. Deal, château de Deal. Église romane de Barfreston. Cantorbéry. Tour de la cathédrale, fermée. Pris un chambre (225) à l’hôtel ABode, dans le centre. Sites, courrier. Tentative de dîner à une “tavern” voisine, mais attendons longuement et partons. Restaurant Prezzo, correct. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de l’après-midi, Walmer Castle et Barfreston. Agenda. 23:48 (heure anglaise) /// Journal. Couché à 1 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 23 février 2013, 17 h 41Du mardi 10 au mardi 17 avril 2012. Voyage en Angleterre et en Écosse.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 29 avril 2012, 11 h 25Mercredi 11 avril 2012. Saint Stanislas — 102/264. Saint-Stanislas. Cantorbéry, hôtel ABode, ch. 225.  Levés à 7 h. Déjeuné en bas. Visité la cathédrale. Repassés à la chambre, bain, quitté l’hôtel et la ville vers midi. Faversham. Chatham. Rochester. Visité le château, puis la cathédrale. Bouquiniste au bout de la grande rue. Acheté une biographie de Hart Crane et le catalogue complet de la National Portrait Gallery. Été ensuite au château d’Upnor, que visité. Londres. Institut français, 25, Quensberry Terrace. Y retrouvé Mme Anne Coffinier, président d’un réseau d’écoles indépendantes et épouse de notre consul à Édimbourg, puis Mme Alexandra Slaby et son mari. Installés dans la chambre 5. Débat dans le salon à 6 h avec Mme Coffinier, devant une vingtaine de personnes, dont Guillaume Giraud. Verre ensuite au dernier étage chez le directeur de l’Institut, ou attaché culturel, M. Burin des Rosiers. Dîné à six, Mme Slaby et son mari, Mme Coffinier, Guillaume Giraud, Pierre et moi, dans un restaurant italien du voisinage, Olives. Rentrés dans la chambre vers minuit. Internet ne marche pas. Journal, brièvement. Couché à 1 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 19 mai 2012, 10 h 27Jeudi 12 avril 2012. Saint-Jules — 103/263. Londres, Institut français, 25, Queensberry Place, ch. 5. Levés à 8 h. Pas d’eau dans la salle de bain. Pas de possibilité de petit déjeuner. Cherché quelque chose dans le quartier. Petit café proche du Victoria & Albert Museum, parlé à une dame de Birmingham levée à 3 h et ½ du matin pour venir voir à Londres l’exposition des photographies de la reine par Cecil Beaton. Retournés à l’Institut français, que quitté vers 11 h. Faubourgs nord de Londres, entièrement islamisés. Autoroute vers le nord. Quitté l’autoroute pour visiter Haddon Hall, mais c’est fermé, nous ne voyons rien. Entraperçu Chatsworth. Traversé le Peak District. Détour pour voir le château de Peverill, auquel monté. Peak District jusqu’à Glossop. Rejoint l’autoroute vers le Nord. Dormi un peu. Newcastle. Alnwyck. Quitté l’autoroute après Alnwyck pour aller voir le château de Dunstansburh, jusqu’auquel marché le long de la mer à partir Crasten, à la tombée de la nuit. Splendide, pas un chat. Retournés à pied à Crasten, pris la route de Bamburgh, mais arrêtés au Dunstanburgh Castle Hotel, où pris chambre 15 et dîné de sandwiches au bar. Connexion marche en bas, mis les autoportraits des deux dernier jours et vues de Rochester et de Dunstansburgh. Journal. Couché à 1 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 14 avril 2012, 10 h 39Vendredi 13 avril 2012. Sainte Ida — 104/262. Dunstansburgh, Dunstansburgh Castle Hotel, ch. 15. Levé à 8 h – le ¼, mis à jour cet agenda (à partir de Cantorbéry). Agenda.  08:29 /// Passés à Bamburgh puis été à Holy Island où visité Lidinsfarne Castle à midi, après avoir vu le jardin de Gertrude Jekyll. Passés aussi à Berwick-upon-Tweed. Edinburgh, hôtel Royal Terrace, bêtement gâché par demande de paiement. Consul général M. Coffinier vient nous prendre à 4 h et ½. University, Playfair Library. Conférence de Roger Scruton puis la mienne, public nombreux, très officiel, raisonnable succès de l’ensemble quoique je ne sois pas très bon. Verre sur place ensuite, puis joli dîner par petites tables à la résidence du consul. Nous perdons en tâchant de regagner l’hôtel par l’ouest plutôt que par l’est, errons sur Calton Hill dans l’obscurité, devons repasser par la résidence consulaire pour regagner l’hôtel.  Journal. Couché à 1 h et ½.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 16 avril 2012, 10 h 24Samedi 14 avril 2012. Saint Maxime — 105/261. Édimbourg, Royal Terrace Hotel, ch. 104. Réveillé tôt, levé à 6 h et ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait à Lindisfarne et vue du château. Déjeuné en bas. Parlé à Mme Slaby au sujet de la chambre d’hôtel, elle dit que nous sommes invités. Agenda. 10:33 /// Appel du consul, très gentil, qui dit qu’il est passé pour payer la chambre. Quittons l’hôtel vers 11 heures, allons à pied jusqu’à la National Portrait Gallery, que visitons jusqu’à deux heures. Repassons à l’hôtel ou plutôt à la Royal Terrace pour y prendre la voiture, partons en ouest assez laborieusement (travaux, déviations), hésitons entre Linlithgow, Hoppetoun House et le Nord directement, visitons Hoppetoun House presque seuls, puis nous dirigeons par Perth et Pitlochry jusqu’à Rannoch Station où nous avons réservé une chambre au Rannoch Station Hotel. Y arrivons vers 7 heures, chambre 5. Dînons presque aussitôt comme requis, très agréablement. Brève promenade du côté de la gare et au-delà pour photographies entre chien et loup, mais il fait grand froid. Avons vu un cerf. Pas de connection. Agenda. 21:22 /// Transposé les photographies du jour. Journal. Lu Roger Scruton. Couché à 1 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 19 avril 2012, 22 h 32Dimanche 15 avril 2012. Saint Paterne — 106/260. Rannoch Station, Moor of Rannoch Hotel, ch. 5. Levés à 8 h, déjeuné agréablement en bas, essayé de marcher jusqu’au loch Ossian mais le chemin est très loin, renonçons, ainsi qu’à laisser la voiture isolée sans protection. Avons tout de même marché le long de la route. Partons en est vers 11 h, rejoignons le loch Rannoch, suivons sa rive sud, contournons le Schiehaillion, apercevons de loin le château de Garth, suivons tout du long, vers l’ouest, le Glen Lyon, marchons un peu le long du loch Lyon, sautons de là par la petite courte qui n’est pas sur le carte, déjà suivie en 2004, vers le Glen Lochay, passons à Killin et à Lochearnhead, allons nous recueillir sur la tombe de Rob Roy à Balquhidder. Strathire, Callander, autoroutes vers le Sud, Stirling, Glasgow, Gretna Green, Carlisle, Penrith, fait le tour du château de Brougham, mais son accès est fermé et la belle lumière disparaît. Greta Bridge, Arms of Morritt Hotel (The Morritt), ch. 24. Dîné agréablement au “bistro”. Bonne connexion, mis à jour Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et du jour, vues des Highlands. Journal. Couché à 1 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 20 avril 2012, 11 h 54Lundi 16 avril 2012. Saint Benoît-Joseph — 107/259. Greta Bridge, près de Castle Barnard, Co. Durham, The Arms of Morritt Hotel, ch. 24. Levé à 8 h. Mis à jour cet agenda. 08:27 /// Déjeuné en bas, carte à Madeleine Gobeil (écrit la veille à ma sœur, à ma tante et à Jeanne Lloan). Quitté le Morritt sur les dix heures, vu et photographié de loin Rokeby Park tout voisin puis fait le tour des ruines d’Eggleston Abbey et photographié de loin le Bowes Museum. Barnard Castle, the Bank, photographié le curieux bâtiment central puis été au Bowes Museum que visité deux ou trois heures durant, avec beaucoup de plaisir et d’intérêt. Quitté Barnard Castle vers 3 h, vu au passage le splendide parc de Streatlam (?, vérif.), puis, à distance, Raby Castle, superbe. Bishop Auckland, visite du palais épiscopal avec ses treize Zurbaran sous la houlette d’une aimable vieille dame. Tentatives de courses en ville pour des cadeaux, plutôt vaines. Pris la route du Sud, sans étape (A1). “Dîné” dans un Kentucky Fried Chicken de l’autoroute, passé le pont de Dartford, chambre 107 au Hilton Dartford Bridge. Message de Nicolas Weill, du Monde, demandant un texte de 5000 signes pour expliquer mon soutien à Marine Le Pen. Le Jour ni l’Heure, autoportrait du jour au Bowes Museum et portrait de Charles-Quint. Journal. Couché à 1 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 21 avril 2012, 11 h 14Mardi 17 avril 2012. Saint Étienne Harding — 108/258, hôtel Hilton, ch. 107, Dartford, Kent. Levé à 6 h et ½. Agenda. 07:04 /// Écrit le brouillon de l’article pour Le Monde sur mon soutien à Marine Le Pen. Déjeuné en bas. Pris la route de Folkestone, arrivé au tunnel plus tôt que prévu, pris un train antérieur. En France vers 2 heures. Hésitation, décidons d’aller voir le musée de Valenciennes. Pluie constante, toute l’après-midi. Musée de Valenciennes fermé le lundi et le mardi. Assez vague promenade vers l’est, sous la pluie. Le Quesnoy, remparts. Château de Potelle. Belle forêt de Mormal. Berlaimont. Sassegnies. Pont pour Maroilles fermé, forêt de Mormal encore, du côté de Preux-au-Bois. Landrecies, statue de Dupleix. Maroilles, acheté un fromage pour Saint-Martin-aux-Bois et deux flamiches. Repassés à Landrecies. Le Cateau-Cambrésis, vu le musée de l’extérieur. À Saint-Martin-aux-Bois chez Philippe St. à 7 heures et demie. Dirk Pöschl. Excellent dîner, comme d’habitude. Mis au propre l’article pour Le Monde et l’envoyé. Journal. Autoportrait (trompé d’heure, différente de celle de l’Angleterre). Couché à 1 h et ½.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 22 avril 2012, 11 h 30Mercredi 18 avril 2012. Saint Parfait — 109/257. Abbaye de Saint-Martin-aux-Bois, chez Philippe St.. Levé à 7 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, sur place, et paysages pré-posthumes. Petit déjeuner au Maroilles. Quitté Saint-Martin-aux-Bois sur les 10 heures. Décidé de visiter le château et musée de Chantilly. Pluie battante toujours. Long et excellent moment au musée de Chantilly, bibliothèque du duc d’Aumale (autoportrait), chapelle, nombreux achats de livres & catalogues. Tour rapide dans le parc, la pluie redouble d’intensité, nous nous faisons tremper. Contournons Paris selon le même itinéraire long et compliqué qu’à l’aller, apercevons Royaumont et le château de Nointel, L’Isle-Adam, Pontoise, Poissy, Saint-Germain-en-Laye, Rambouillet, Ably, Orléans, etc. Dîné à l’Hippopotamus voisin de l’autoroute à la hauteur de Limoges. Sonate n° 6 et Préludes de York Bowen. À Plieux à 2 h du matin.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 5 juin 2012, 10 h 02Jeudi 19 avril 2012. Saint Yves, 140/226. Plieux. Levé à 7 h et ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, “après Le Château de Michael Heneke” et Dunstansburgh Castle. Agenda. 09:54 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, vendredi 13 avril 2012. Vaisseaux brûlés, ulve/vulve/pileux/Plieux. Lettre à Guillaume Giraud. Lectures toscaniniennes. 50 50 50 70 30 12. Le Jour ni l’Heure, photographies du 13 avril 2012. Bain en bas, atelier, lecture de Ce que parler veut dire, deux couvertes 20x20 YHWH. Le Monde. Lectures toscaniniennes. Dîné aux nouvelles. Un peu d’un film de Bob Fosse. Promenade aux Trônes, pays trempé. Lectures toscaniniennes encore, puis commencé le texte, Demeures 9, 20, Toscanini à Parme. Journal. Couché à 1 h.

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 27 avril 2012, 9 h 51
modifiée le vendredi 27 avril 2012, 9 h 55
Mercredi 25 avril 2012.
Saint Marc — 116/250. Agen, clinique Esquirol-Saint-Hilaire, ch. 321. Nouvelle radiographie le matin. Attends toute la journée le “lec” (?) (intervention au laser). Mais le docteur Néamia ne vient pas. Pierre arrive vers 2 heures et commence à me lire Les Paysans, de Balzac. Pas de nouvelle crise, pas d’intervention. Après le départ de Pierre vers 9 heures du soir, lis seul une bonne partie des Paysans, et l’introduction. Pas de crise dans la nuit.


chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 30 avril 2012, 10 h 12Dimanche 29 avril 2012. Souvenir des Déportés (Saint Pierre Martyr) — 120/246. Plieux. Levés à 9 h – le ¼. Chiens. Petit déjeuner en bas. Sylvie Germain chez Victor Malka. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, à l’Aleph V, et lancier d’Aliwal dans la cathédrale de Cantorbéry. Agenda. 10:55 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, dimanche 15 avril 2012, photographies, et cinq tableaux du musée de Grenoble, 28 juillet 2011. Vaisseaux brûlés, L’Indien. Tél. de Mme Lloan. Commencé les lectures relatives à Pétrarque à Arqua Petrarca. Sieste avec Pierre *. Premier concerto de piano de Tchaikowski. Lectures pétrarquiennes. Atelier, Leuconoé II, qui ne va nulle part. Très mauvais temps, grand froid. Dîné aux nouvelles.  Vu Land and Freedom, de Ken Loach, sur la guerre d’Espagne. Pierre sort les chiens. Commencé le texte sur Pétrarque à Arqua. Journal. Couché à 1 h.

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site