Le Jour ni l’Heure
janvier 2014

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 2 janvier 2014, 10 h 58Mercredi 1er janvier 2014. Jour de l’An — 1/364. Plieux. Levé à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, rue Arnaud-de-Mérenx à Fleurance, et (mauvaise) vue de Castelnau-d’Arbieu, du matin même. Déjeuné en bas. Entretien paru dans “Boulevard Voltaire”. Comptes : - 1183,10 / Urssaf :- 741,26 / Novotel Ypres : - 414 / Vinci parking, Paris : - 256,00 / Amazon (cad. P. & JL), 127,22 / Grand Palais, catalogues, - 94,40 / Essence Resson, Oise(SIG REST RESSON CLERMONT FERR ????), - 90,94 / Musée d’Orsay, catalogues Masc./Masc. & “Allegro Barbaro”, - 79,90 / Lib. Lamartine (B’naï Brith), 78,80 / Paris park. Vinci : - 64,00 / (Tombe-)Issoire (Monop) : - 59;45 / rest Tokyo Yaki, Paris (av. Davoudi), - 38,80 / Tombe-Issoire Monop, - 35,41 / KFC Alésia, - 20, 90 / Librairie Lamartine (B’naï B’rith) – 20,00 / etc. “à venir” : - 1028,44. Crise de nerfs (histoire de photographie à transmettre à Pierre pour ses vœux, appareil se bloque, etc.). Agenda. 11:24 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et vue de Castenau-d’Arbieu, détails de couvertes récentes et trois journées de juillet 1979 (retour à Paris, de San Francisco). Téléphoné à ma tante (et aussi à Madou Marécat et à ma sœur, mais en vain). Journal 2013, relecture de l’entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, tableau de Jeanne, Paysage d’hiver, et deux vues de Plieux dans la nuit du Nouvel An. Promenade en 8 avec Pierre. Atelier, couverte 60x60 n° 56, Balignac. Courrier électronique, Laurent Ozon, M. Demeester, Jacqueline Voillat, etc. L’IN-NOCENT. Dîné aux nouvelles. Pas de télévision. Journal 2013, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Suicide d’une nation, suite des remaniements, toujours en restant sous la barre des 32.000 signes, c’est-à-dire en enlevant du texte chaque fois que j’en ajoute. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du mercredi 1er janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 3 janvier 2014, 11 h 10
modifiée le vendredi 3 janvier 2014, 12 h 04
Jeudi 2 janvier 2014.
Saint Basile — 2/263. Plieux. Mal dormi, réveillé à 6 h, rendormi à 7 h & ½, levés à 9. Déjeuné en bas (pas de Céline jusqu’à lundi). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, au pied de la tour au moment du changement d’année et Camulogène de Lequesne, musée de Lille. Agenda. 10:51 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille, Camulogène, tableau de Jeanne, décoration de Noël à Plieux, changement d’année à Plieux, plus trois journées de juillet 1979 à Paris. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, 40. Journal 2014, début de relecture. Le Jour ni l’Heure, trois vues de Tarquin et Lucrèce, de Jan Massys, musée de Lille. 50 50 50 70 30 12. Beaucoup de Britten, un peu de Rameau. Promenade avec Pierre sur le chemin de Monplaisir. Atelier, chocolat, couverte 60x60 n° 56, Balignac, lecture par Pierre des Démon du Bien, d’Alain de Benoist. Journal 2013, relecture et mise en ligne. Dîné aux nouvelles. Suicide d’une nation. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du jeudi 2 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 4 janvier 2014, 11 h 13Vendredi 3 janvier 2014. Sainte Geneviève — 3/362. Plieux. Levé à 8 heures. Temps gris, pluvieux et froid. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans la cuisine, et détail de La Plage de Berck, du comte Lepic (1876, Lille). Déjeuné en bas. L’IN-NOCENT, Lepic. Comptes :  1412,07 (prél. Le Monde interactif, - 15,00 / vir. SEPA de Apple (???), + 49,58 / vir. SEPA de Audiens + 160,59 / vir. Paypal (ventes journal 2014 en ligne), + 2.400), “à venir”, - 1440,14. Agenda. 10:56 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et tableau de Napoléon-Louis Lepic, trois détails du tableau de Jan Massys (genre), Tarquin et Lucrèce, Lille, plus trois journées de juillet 1979, Paris. Depuis quelques jours, assez nombreuses ventes du journal 2014 en ligne, importé 2400 € de PayPal le mercredi 1er et encore 2000 ce matin-là.  Journal 2013, relecture de l’entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, détail du tableau du comte Lepic, Plage de Berck, Plieux vu de Monplaisir, 2 janvier, et Femme rousse de Carolus-Duran pour Arnaud Naudin qui apparemment ne l’apprécie pas. 50 50 50 70 30 12. Téléphonage de Finkielkraut, vœux, assez longue conversation, parlé de Suicide d’une nation. Promenade à l’orée du bois sous la pluie, avec Pierre. Atelier. Collation de fromage de chèvre et de confiture d’airelles. Couverte n° 56, Balignac. Lecture par Pierre de Les Démons du Bien, d’Alain de Benoist. Journal 2013, relecture et mise en ligne. Suicide d’une nation. Attaque de sommeil, thé, autoportrait. Dîner aux nouvelles, raviolis aux cèpes et saumon, plus calamars et farce (?), poires à la vapeur et framboises. Vu une partie d’un documentaire d’Antoine de Maximy sur The Burning Man, Colorado, et un peu de Elle boit pas, etc., de Michel Audiard. Suicide d’une nation. Attaques de Denis Cheyrouze (“Robin de La Roche”), dans “Boulevard Voltaire”. Journal (comte Lepic).

lire l’entrée du vendredi 3 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 5 janvier 2014, 10 h 06Samedi 4 janvier 2014. Saint Odilon — 4/361. Plieux. * Levés à 9 h. Déjeuné en bas. Émission de Finkielkraut sur l’Europe avec Chevènement et Sylvie Goulart. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et détail d’un tableau de Jérémias Mittendorf, Saint Pierre de Vérone, livre ensanglanté. Comptes : 3412,07 (virement PayPal, ventes “journal”, + 2000), “à venir”, - 1506,91. Agenda. 11:02 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et Jérémias Mittendorf, Lille, plus Napoléon Lepic, plus Carolus-Duran, plus Plieux de Monplaisir, plus trois journées de juillet 1979, Paris. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 41. Journal 2013, relecture. Le Jour ni l’Heure, Prince impérial de Carpeaux, géorgiques de Lomagne, château Saint-Ange de Corot (Lille). Incident avec l’eau du bain, que je laisse couler pour rien, ensuite il n’y en a plus, pas de bain. Promenade minimale à l’orée du bois. Atelier, couverte n° 56, Balignac, ou la Promenade d’hiver. Pierre me lit ce qui concerne Lepic dans le catalogue de l’exp. Degas (Lepic et le monotype, surtout). Journal 2013, entrée de la veille, relecture et mise en ligne (Lepic). Suicide d’une nation. Dîner aux nouvelles. Suicide d’une nation. Journal. Autoportrait. Couché à 2 h.

lire l’entrée du samedi 4 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 6 janvier 2014, 9 h 35Dimanche 5 janvier 2014. Épiphanie — 4/361. Plieux. Levé à 8 h & ¼. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, très tardif, et bizarre Bastien-Lepage de Lille, Achille et Priam. Agenda. 09:29 /// Déjeuner en bas. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et Bastien-Lepage de Lille, Prince impérial, Corot, Géorgiques de Lomagne et trois journées de juillet et d’août 1979. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton illustré, 42. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Suicide d’une nation. Le Jour ni l’Heure, Léon Trullin, paysage aux corneilles, vieille femme du musée de Lille. Deuxième symphonie de Bruckner. Été avec Pierre à Saint-Clar chercher de l’argent liquide pour les étrennes de Céline. Promenade sur le pourtour de la ville. Idée d’une collation sur place mais ne trouvons rien et donc festin antidiététique à la maison : deux terrines de Mme Mazeron, fromage, crémant de Bordeaux de ma tante, toast à la confiture de figues aux violettes, café. Atelier, couverte n° 56, Balignac, difficultés avec le champ. Lecture par Pierre d’Alain de Benoist, Les Démons du bien. Suicide d’une nation. Dîné aux nouvelles. Vu seul (Pierre corrige des copies) un film de Clint Eastwood, Play Misty for Me, longtemps bien mais qui devient subitement nul et ridicule (scènes dans la forêt) puis très ennuyeux (concert de jazz) et j’abandonne. Suicide d’une nation, 32.000 signes exactement à minuit mais le sujet n’est que très partiellement traité. Journal. Autoportrait très tardif alors qu’il en a déjà été fait à Saint-Clar, mais j’ai oublié. Couché à 2 h.

lire l’entrée du dimanche 5 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 7 janvier 2014, 10 h 34Lundi 6 janvier 2014. Saint Melaine (?) — 6/359. Plieux. Douleur au bas-ventre. Levé à 7 h & ½. Envoyé à Emmanuelle Duverger le texte de Suicide d’une nation. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, à Saint-Clar, et réplique des Brueghel, Lille. Retour de Céline. Agenda. 09:27 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille, à Saint-Clar, Brueghel de Lille, vieille dame du musée de Lille, château d’eau de L’Isle-Bouzon, Bastien-Lepage de Lille, trois journées d’août 1979. Tél. au docteur Capedecomme, qui confirme que mon PSA a spectaculairement baissé. Conversation avec une femme très aimable de l’Urssaf d’Auch à propos du statut d’autoentrepreneur, irai mercredi. Journal 2014, entrée de la veille, relecture. Le Jour ni l’Heure, sommet du mont Cassel, maisons mitoyennes de Saint-Clar, sans et avec enduit, Turner de Lille (Incendie de Constantinople). 50 50 50 70 30 12. Poussée boulimique, contrecoup de celle de la veille, “pour en finir” : troisième terrine de Mme Mazeron + boîte de thon de ma tante ; fini la bouteille de crémant de Bordeaux, confiture de figues à la violette. Promenade en 8, Trônes. Atelier, couverte 60x60 n° 56, toujours des difficultés avec le champ. Le Monde, mais pas de communiqué. Journal 2014, mise en ligne de l’entrée de la veille. Envoyé à David de Farreny les dédicataires de NON, l’épigraphe et une quatrième de couverture. Dîné aux nouvelles. Vu Le Diable s’habille en Prada. Commencé à mettre un peu d’ordre. Classification de livres & catalogues acquis cet automne. Lecture pour Demeures 10 V 22, Jean Arp et Sophie Taueber-Arp à Clamart. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du lundi 6 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 8 janvier 2014, 9 h 45Mardi 7 janvier 2014. Saint Raymond — 7/358. Plieux. Nuit assez agitée, rêves nombreux, à la baron de Crac. Levé à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, pris en fait dimanche soir à 2 h du matin par oubli du précédent déjà fait dans la journée, et galerie rouge du Palais des Beaux-Arts de Lille. Comptes : 2933,80 / vir. CPAM Auch, + 28,20 / prél. Canal Plus, - 39,90 / prél. Canal Sattelite, - 76,00 / retrait Saint-Clar, -100 (étrennes Céline) / prél. Sofinco, - 310,80 / chèque - 928,13 (Céline) / prél. Cetelem (voiture), - 1.013,44 / virement PayPal (ventes journal 2014), + 2000 /// Agenda. 10:10 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et Palais des Beaux-Arts de Lille rouge, sommet du mont Cassel et Turner de Lille, deux maisons à Saint-Clar, trois journées d’août 1979, Paris. Tél. de Robert Ménard, demande quelques  retouches à Suicide d’une nation. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 44. Journal 2014, entrée de la veille, relecture. Le Jour ni l’Heure, tableau de Gilbert à Lille (poisson argenté), belle maison à Saint-Clar, Flandres, vue prise du Mont-Noir. 50 50 50 70 30 12. Bartók. Promenade en 8. Atelier, toujours le champ de la 56, Balignac. Journal 2014, entrée de la veille, mise en ligne. Communiqué pour l’In-nocence. Entretien avec Emmanuelle Duverger pour “Boulevard Voltaire”. Dîné aux nouvelles, excellent chou farci de Mme Mazeron, pas lourd du tout. Remonté aussitôt après. Relecture de l’entretien pour “Boulevard Voltaire”, qu’Emmanuelle Duverger s’inquiète de ne pas voir arriver. Échanges avec M. Colnot à propos de l’index et de fautes éventuelles (et bien réelles) dans le texte même (genre : Clément Pape pour Constant). Suicide d’une nation, retouches réclamées par le client. Demeures de l’esprit, 10, V, 22, les Arp à Clamart, commencé le texte. Journal. Tombe de sommeil. Couché à 1 h.

lire l’entrée du mardi 7 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 9 janvier 2014, 9 h 37Mercredi 8 janvier 2014. Saint Lucien — 8/357. Plieux. Levé à 7 heures & ½, autoportrait pour la veille, oublié. Le Jour ni l’Heure, autoportrait du matin même, donc, et Vanité d’Alfred Agache, Lille. Entretien paru dans “Boulevard Voltaire”, premières réactions très favorables. Comptes : + 2 933,80, inchangé, “à venir” : - 66,77. Agenda. 09:41 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et Vanité d’Agache, tableau de Gilbert, paysage du Mont-Noir, belle maison à Saint-Clar. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 45. Parti avec Pierre pour Auch, par très beau temps. Statue du général Espagne. Urssaf, femme aimable, recommande de s’inscrire par Internet ; et aussi de passer aux Impôts. Heure du déjeuner, Impôts fermés, tour en ville, par beau temps (nous sommes garés en bas, sur le rive droite, place du 8e (?) Régiment de Dragons). Église Saint-Orens, vitraux, tapisserie (Henri Guérin). Rue principale. Cathédrale fermée. Place Salinis, haut de l’escalier. Rue qui longe le lycée, rue d’Espagne, autoportrait, maison dite “d’Henri IV”, n° 22, autre autoportrait, bon portrait de Pierre. Hôtel de France, église derrière l’hôtel de France, esplanade devant le tribunal, Impôts. Long entretien avec un homme très aimable. Dit que la limite des revenus pour le statut d’auto-entrepreneur ne serait pas de 32.000 euros mais de 81.000 euros. Plus de frais déductibles, abattement forfaitaire de 71 %. Redescendus lentement, belles maisons (dont celle des Auvergne). Statue de Villaret de Joyeuse. Voiture. Courses au Centre Leclerc. Incident avec un gardien parce que j’ai voulu photographier des poissons. Rentrés à la maison vers 4 heures. Atelier, café, couverte n° 56, Balignac, considérablement épaissi le champ. Parlé à Émilia Bascou, rentrée chez elle. Parlé à David Farreny. Rédigé un texte pour l’assemblée générale de l’In-nocence. Messages d’Emmanuelle Duverger, satisfaite de mes retouches à Suicide d’une nation, mais réclame une quatrième de couverture et une autoprésentation. Messages de Guillaume Colnot, fautes à corriger. Dîné aux nouvelles, raviolis au saumon, courgettes, et nouveau légume inconnu de moi (panaïs ?). Assemblée générale de l’In-nocence, assez peu vivace, peu de participants. Élisons Florence Ménard secrétaire générale, sur proposition de Ménard et de moi. Séance se termine peu avant minuit. Journal. Couché à 1 h & ½. 

lire l’entrée du mercredi 8 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 10 janvier 2014, 9 h 39Jeudi 9 janvier 2014. Sainte Alix de Champagne — 9/356. Plieux. Mal dormi, douleur au bas-ventre de nouveau (terrines, crémant de Bordeaux ?). Levé à 7 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, portrait de Pierre à la maison d’Henri IV. Comptes : 2.933,80, inchangé. “À venir”, 141,69. Agenda. 09:31 /// Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, rue d’Espagne à Auch et portrait de Pierre à la maison d’Henri IV, trois journées d’août 1979. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 47. Journal 2014, entrées de l’avant-veille et de la veille. Le Jour ni l’Heure, tapisserie d’Henri Guérin à Saint-Orens d’Auch et deux vues d’Auch. 50 50 50 70 30 12. 69k7. Appel de Florence Ménard. Promenade en 8, Trônes. Atelier, couverte n° 56, Balignac. Deux communiqués pour l’In-nocence. Quatrième de couverture et note d’auto-présentation pour Suicide d’une nation. Messages divers (à M. de Bonnières, à M. Dellinger, etc.). Dîné aux nouvelles. Revu The Sting, L’Arnaque. Envoyé les dernières pièces à Emmanuelle Duverger. Demeures 10, V, 22, Arp et Taueber-Arp à Clamart. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du jeudi 9 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 11 janvier 2014, 11 h 19Vendredi 10 janvier 2014. Saint Guillaume — 10/355. Plieux. Levé avec Pierre à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Femme de Saint-Jean-de-Luz d’Amaury-Duval. Comptes : + 4104,69 / vir. Axa assurances, + 32,80 / vir. retraite, + 1 138,09 / “à venir”, - 327,66. Agenda, 09:28 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille & Amaury-Duval, deux bâtiments d’Auch et la tapisserie d’Henri Guérin, plus trois jours en août 1979 (expédition à Ferrières, Lagny, etc.). L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 48. Journal 2014, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, deux vues d’Auch, belle maison et cathédrale, plus vitrail d’Henri Guérin, Saint-Orens. 50 50 50 70 30 12. Promenade en 8, Trônes. Atelier, couverte 56, Balignac, rattrapage, évolue bien, et rattrapage aussi sur une couverte plus ancienne, c. 48, devenue L’Aurore aux doigts de rose à Plieux Point (effet de vernis, peinture grise sur vernis, craquelures, etc.). Site de l’In-nocence, débat sur l’opportunité d’un communiqué “Dieudonné” (cf. journal). Procédé avec l’aide de Pierre à l’inscription en ligne comme auto-entrepreneur, mais finalement imprimons les feuilles et passons à la voie postale à cause de la nécessité d’une photocopie de pièce d’identité. Dîné aux nouvelles. Vu Boule de feu (Ball of Fire), de Hawks, sc. de Billy Wilder, 1941, un peu drôle et très bêta. Demeures 10, V, 22, Arp et Taueber-Arp à Clamart. Journal. Couché à 1 h & ½. 

lire l’entrée du vendredi 10 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 12 janvier 2014, 11 h 16Samedi 11 janvier 2014. Saint-Paulin — 11/354. Plieux. Levés à 8 h & ½, réveillés par Céline. Émission de Finkielkraut sur le couple, avec Yasmina Réza et Emmanuelle Pagano. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, au miroir, et Sisley de Lille. Comptes : + 4.074,20, vir. compte à compte “Cascade”, - 30,49. “À venir”, - 823,05. Agenda. 10:53 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille, au miroir baroque, belle maison d’Auch, cathédrale et vitrail d’Henri Guérin dans l’église Saint-Orens, + trois journées d’août 1979. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 48. Journal 2014, relecture de l’entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, vue général d’Auch, général Espagne, autoportrait dans la maison d’Henri IV. 50 50 50 70 30 12. Promenade aux Trônes avec Pierre. Trouvé dans la boîte à lettres, au retour, outre des chocolats de ma sœur, NON, le livre, très bien. Atelier, trois couvertes à la fois, 56, Balignac, 49, L’Aurore aux doigts de rose à Plieux Point, reprise, et 57, nouvelle, Balignac II, plate. Proposition de communiqué pour l’In-nocence. Suite du débat autour des communiqués Ménard/Davoudi à propos de Dieudonné. Journal 2014, relecture et mise en ligne. Dîné aux nouvelles. Vu cette fois in extenso Magnolia, de Paul Thomas Anderson, très long (se termine vers minuit). Sites. Journal. Couché à deux heures.

lire l’entrée du samedi 11 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 13 janvier 2014, 9 h 51Dimanche 12 janvier 2014. Sainte Tatiana — 12/353. Plieux. Levés à 9 h & ½. Déjeuner en bas. Le Jour ni l’Heure, affreux autoportrait de la veille, au petit déjeuner, et Baiser de Carolus-Duran, Lille. Agenda. 10:52 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et Baiser, trois images d’Auch le 8 janvier, + trois journées d’août 1979. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 49. Journal 2014, entrée de la veille, relecture. Le Jour ni l’Heure, trois images d’Auch le 8 janvier. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Grands rangements. À 4 heures, réunion ici des sympathisants régionaux du NON : Jeanne Lloan, M. Dellinger et trois amis à lui, M. Lacave qui vient de Bordeaux, M. Barbier qui a amené M. Laforgue, également bordelais, et M. Sébastien Bories. Échanges très amicaux, thé, galette des Rois, puis petits fours salés et crémant de Bordeaux, plus vin de Bordeaux apporté par M. Barbier. M. Dellinger a apporté des banderoles pour la manifestation du 26. Après la réunion, parlé avec M. Bories, de Paris d’où il revient, de l’hôtel du Quai-Voltaire où il séjournait sur ma recommandation cavalière, d’une fête à l’atelier de Marcheschi pour l’anniversaire de Matthieu François du Bertrand. Dîné de restes avec Pierre, petits fours, galette, vin de M. Barbier. Casque d’or, dont la gloire m’échappe. Rangements, encore. Lettres. Remboursé 1000 € à J. L. et payé 3850 € à M. Capdecomme (assurance de la maison). Dans les rangements, avons trouvé dans une enveloppe pas ouverte depuis juillet un chèque de 3800 €, remboursement de “trop-perçu” des impôts (payés par Pierre, qui hésite à encaisser le chèque, craignant une erreur du fisc !). D’autre part la convocation de la clinique Pasteur pour l’IRM est pour le 2 février, pas pour le 13 janvier. Journal. Couché à 1 h. & ½. 

lire l’entrée du dimanche 12 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 14 janvier 2014, 9 h 45Lundi 13 janvier 2014. Sainte Yvette — 13/352. Plieux. Mal dormi, trop mangé, trop bu, réveillé à 6 h., levé à 7. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Souvenir de Bergues, pas mal. Agenda. 09:40 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et Bergues, + trois images d’Auch le 8 janvier, + fin du mois d’août 1979. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, 50. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Galerie, ajout d’un tableau, 60x60 n° 47, Assameur. Le Jour ni l’Heure, trois paysages des Flandres, Bergues, Dunkerque, Furnes. 50 50 50 70 30 12. Ainsi la nuit, puis cinquième quatuor de Bartók. Promenade en 8, Trônes, sous la pluie. Atelier, trois couvertes 60x60, 56 & 57, Balignac I & II, plus Aurore aux doigts de rose. L’IN-NOCENT. Lettres et petits travaux divers, révisé la quatrième de couverture de NON. In-nocence, révisé le communiqué sur la beauté. Demeures 10, V, 22, les Arp. Dîné aux nouvelles. Un peu de Une éducation, film ou téléfilm anglais déjà vu, pas mal. Deux communiqués pour le parti. Demeures 10, Arp, 6500 signes. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du lundi 13 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 15 janvier 2014, 11 h 28
modifiée le mercredi 15 janvier 2014, 11 h 31
Mardi 14 janvier 2014.
Sainte Nina — 14/351. Plieux. Levé à 7 h et ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et remparts de Condé-sur-l’Escaut. Deux tél. de Stéphane Baumont à propos du rendez-vous raté de la veille à la clinique Pasteur (document reçu porte la date du 3 février). Comptes : + 4007,43 / prél. Orange, 66,77 / à venir – 807,08. Importé 1300 € de PayPal. Agenda. 09:37 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et remparts de Condé + trois paysages du Nord + trois journées parisiennes de septembre 1979. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, 51. Mon soutien à un article de Christine Tasin dans “Boulevard Voltaire” me vaut un tollé de protestations. Journal 2014, relecture de l’entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, Valenciennes, Carpeaux, l’Hermitage. 50 50 50 70 30 12. Promenade en 8, Trônes. Atelier, couvertes 56 et 57, Balignac I et II, et la vieille 45 (?), L’Aurore aux doigts de rose, celle que Fabrice Oberhauser, de Bitche, trouvait si moche, his word, de plus en plus épaisse et complexe. Thé, deux chocolats de ma sœur. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. “Boulevard Voltaire”, réponses aux questions d’Emmanuelle Duverger. Dîner aux nouvelles, conférence de presse du chef de l’État, deux autres chocolats. Envoyé à Emmanuelle Duverger ses réponses. Vu un très petit film de Valérie Donzelli, Main dans la main, qui tient grâce au seul charme de l’acteur, Jérémie Elkaïm (une très jolie séquence “chorégraphique”, où il danse le langage des sourds ; et Mme Valérie Lemercier a une plastique statuesque inattendue). Parlé à M. Dellinger. Demeures 10, V, 22, les Arp à Clamart. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du mardi 14 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 16 janvier 2014, 10 h 29Mercredi 15 janvier 2014. Saint-Rémi — 15/350. Plieux. Levés à 8 h & ½. Entretien de la veille très mal accueilli dans “Boulevard Voltaire”, à propos de Dieudonné qui a de nombreux et très ardents supporters. Vives critiques habituelles de Sylvia Bourdon, d’autant plus absurdes qu’elle approuvait la veille Christine Tasin qui disait la même chose. Grand retard. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, pas mal, et détail d’un Félix Auvray de Valenciennes. Comptes : + 4007,43, inchangé, “à venir”, - 807,08. Agenda. 11:06 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et Alcibiade d’Auvray, + trois “souvenirs de Valenciennes” + trois journées de septembre 1979. Retenu une chambre pour trois nuits à Paris. Galerie. Le Jour ni l’Heure, deux paysages récents et Chapelin-Midy de la Piscine. 50 50 50 70 30 12. Promenade avec Pierre dans le vallon nord, autoportrait. Atelier, Aurore aux doigts de rose et les deux Balignac, lecture par Pierre de Claude Durand. Pendant ce temps Florence Ménard et Michel Le Floch (G.) représentent qui l’In-nocence et qui le NON au café des Fontaines, porte de Saint-Cloud, à la réunion préparatoire pour le 26 janvier et en ressortent très désillusionnés et recommandant fortement l’abstention. Parlé à Marcel Meyer pour consultation — il penche du même côté. Journal 2014, mise en ligne de l’entrée de la veille. Dîné aux nouvelles. Affaires de l’In-nocence et du NON. Écrit à Colmar, autres messages divers. Demeures 10, V, 22, les Arp à Clamart, fini le brouillon. Journal, très ennuyeux. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du mercredi 15 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 17 janvier 2014, 10 h 02Jeudi 16 janvier 2014. Saint Marcel — 16/349. Plieux. Levé à 8 h et ½. Temps très sombre et froid. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et tableau de Jean Puy de La Piscine, mais difficultés entre Safari et Flickr. Comptes : 1545,64 / prél. Orange, - 74,92 / Virement PayPal, + 1300 / chèque assurance maison, - 3686,87 / “à venir”, 3117,37. Agenda. 10:07 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et Après-midi d’été de Jean Puy, + deux paysages récents et Chapelin-Midy de la Piscine, + trois journées de septembre 1979. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 54. Galerie, poursuite de la tentative de classement et de mise à jour mais on en est loin, c’est un vrai chaos. Journal 2014, relecture et mise en ligne publique (manifestation du 26 janvier, Dieudonné, bisbille Leroy). Le Jour ni l’Heure, château, ciel, Vallotton (servante blonde). 50 50 50 70 30 12. Promenade en 8, Trônes. Collation (pour finir bouteille du vin de M. Barbier), steak de céréales, confiture de figues, 4 chocolats, thé, atelier, trois couvertes, la vieille rose (“Aurore”), les deux Balignac. Reçu l’édition Blurb du Journal 2013, en deux volumes reliés, très bien. L’IN-NOCENT. Série de messages insultants de Leroy, mets tout directement sur Facebook, sans réponse. Correspondance diverse, à propos du 26 janvier. Dîné aux nouvelles. Revu Nos Plus Belles Années (The Way We Were). Suite des algarades sur Facebook, qui prennent un tour comique. Après quelques corrections, Farreny met en vente les deux éditions de NON, journal 2013 (avis sur le site des lecteurs, pour commencer). Demeures 10, V, 22, sans parvenir à finir. Journal. Autoportrait. Couché à 2 heures.

lire l’entrée du jeudi 16 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 18 janvier 2014, 10 h 53Vendredi 17 janvier 2014. Sainte Roseline — 17/348. Plieux. Levé à 8 heures, brumes, photographies. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et paysage du matin même, Miradoux de la fenêtre. Comptes : + 4903,17 / prél. Agessa, 492,00 / chèque remboursement trop-perçu des Impôts, + 3849,53. Agenda. 09:51 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et paysage du matin, deux paysages récents et servante de Vallotton, + trois journées de septembre 1979. Galerie, suite de la tentative de classement et de mise à jour. Appelé Hélène Guillaume, pas trop contente. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton 54. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, photographie mise en ligne des deux éditions de NON, campagne d’annonce publicitaire, + deux paysages récents. 50 50 50 70 30 12. Tél. de M. Georges Clément (la veille, de Pierre Cassen, réf. 26 janvier). Premier trio de Brahms, Neuburger toujours. Dû porter une lettre à M. de La Guéronnière, mise par erreur dans notre boîte, du coup tour de la chartreuse par l’extérieur, clairière de l’Être. Thé, fini les chocolats de ma sœur, au moins une affaire réglée. Atelier, difficultés avec les trois couvertes, surtout la 56, Balignac I — de toute façon on n’y voit pas grande chose. Demeures 10, V, 22. Dîné aux nouvelles, puis L. A. Confidential, again. Demeures 10, V, 22, les Arp à Clamart, fini. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du vendredi 17 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 19 janvier 2014, 10 h 31Samedi 18 janvier 2014. Sainte Prisca 18/347. Plieux. * Levés à 8 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Luc-Olivier Merson de Lille, détail. Émission de Finkielkraut sur la laïcité. Comptes : + 4903,17 (inchangé), “à venir”, - 240,16. Agenda. 10:42 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et Merson, deux paysages récents et trois exemplaires de NON + trois journées de septembre 1979. Galerie, deux tableaux de plus. Conversation avec Paul-Marie Coûteaux. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 54. Le Jour ni l’Heure, Merson, Leroy de Lille, fenêtres à Lille. 50 50 50 70 30 12. Collation avec Pierre, salade au poulet et aux noix, thé. Me suis promené seul, Trônes, Pierre attend M. Marconato pour la tondeuse. Atelier, couvertes 56 & 57, + L’Aurore aux doigts de rose at Plieux Point. Surpris là par M. Dellinger, en avance. Apporte de nouvelles banderoles pour le 26, les monte avec Pierre, dans la bibliothèque. Renonçons à en faire fabriquer une avec en plus “Non à l’antisémitisme” (discussion va bon train sur le site de l’In-nocence). Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille, oubliée. Dîner aux nouvelles. Long documentaire d’Arte sur le général Custer (de Little Big Horn). Écrit à Alain de Benoist. Commencé les lectures et recherches pour le texte sur la maison de Theo Van Doesburg à Clamart (Pierre a relu celui qui porte sur celle des Arp à Meudon). Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du samedi 18 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 20 janvier 2014, 9 h 30
modifiée le lundi 20 janvier 2014, 10 h 18
Dimanche 19 janvier 2014.
Saint Marius 19/346. Plieux. Levé à 8 h & ¼, autoportrait pour la veille, oublié. Le Jour ni l’Heure, dit autoportrait et petite bergère sur la lande, de Brouillet, La Piscine. Déjeuné en bas avec Pierre. L’IN-NOCENT. Agenda. 10:21 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et petite bergère de Brouillet, Leroy et Merson de Lille, fenêtres à Lille. Galerie, poursuite de la mise à jour. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 55. Journal 2014, relecture et mise en ligne publique de l’entrée de la veille, Facebook, Twitter, In-nocence, NON. Le Jour ni l’Heure, deux tableaux de Valenciennes et le Chinois de Carpeaux, Valenciennes. Poulet en petits morceaux, café, quatuor de Sibelius, deux fois. Promenade des deux clairières avec Pierre. Atelier, Aurore aux doigts de rose, plus les deux Balignac. Lecture par Pierre du roman de Claude Durand. Allocution pour le 26. Texte d’un communiqué du NON pour le lendemain. Échanges divers autour de la question des banderoles. Dîné aux nouvelles. Vu Une femme douce, de Bresson, bien pénible. Question des banderoles encore. Écrit à Bruno Caye. Commencé La Civilisation des prénoms. Commencé (à peine) le texte sur Van Doesburg à Meudon. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du dimanche 19 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 21 janvier 2014, 9 h 53
modifiée le mercredi 22 janvier 2014, 10 h 05
Lundi 20 janvier 2014.
Saint Sébastien 20/345. Plieux. Levés à 7 h & ½. Irritation à l’aine. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans la cour avec la vallée, et Foujita de Beaubourg, Au café. Agenda. 09:15 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et femme de Foujita, + trois œuvres de Valenciennes le 24 novembre 2013, + trois journées de septembre 1979. Envoyé Demeures 10, V, 22 à Hélène Guillaume. Galerie, ajouté deux tableaux. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des vents, 57. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne publique. Le Jour ni l’Heure, un Zao Wou-ki, manuscrits de Simon, tours Saint-Jacques & Montparnasse. 50 50 50 70 30 12. Mort de Claudio Abbado. Deuxième symphonie de Mahler. Temps pluvieux. Morceaux de poulet, taboulet. Atelier, regrisé L’Aurore aux doigts de rose, + les deux Balignac. Communiqué pour le parti (Abbado). Communiqué pour le NON, sur le 26 janvier. Plusieurs échanges avec M. Dellinger à propos d’une banderole supplémentaire (NON à l’antisémitisme). Lettre à Georges Clément. Ah, et reçu (en pdf) les épreuves de Suicide d’une nation. Dîné aux nouvelles. Vu un long petit film idiot de Marc Allégret, Julietta, d’après Louise de Vilmorin, avec Jean Marais et Dany Robin. Pierre imprime et lit les épreuves de Suicide d’une nation. Demeures X, V, 23, Van Doesburg à Meudon. Journal. Couché à 1 h et ½.   

lire l’entrée du lundi 20 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 22 janvier 2014, 10 h 07Mardi 21 janvier 2014.  Sainte Agnès — 21/344. Plieux. Levé à 8 h. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Deux nus d’Ivan Babij, Beaubourg. Comptes : + 3903,17 (chèque JL, remboursement partiel, - 1000). Agenda. 09:47 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille & Babij, + Zao Wou-ki, manuscrit de Simon, tour Saint-Jacques, + trois journées de septembre 1979. Galerie, ajouté deux tableaux, problèmes de classement encore, vrai casse-tête. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, 58. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux de Beaubourg, Casorati, Schad, Derain. 50 50 50 70 30 12. Promenade en 8, Trônes. Mangé du taboulé et des anchois à la provençale. Café, mais le laisse brûler. Atelier, les deux Balignac. Réponses aux questions d’Emmanuelle Duverger pour “Boulevard Voltaire”, tout en achevant de mettre au point avec lui et avec Marcel Meyer un texte de Michel Le Floch et un “carton” relatif à la manifestation de dimanche (NON AU CHANGEMENT DE PEUPLE ET DE CIVILISATION, NON À L’ANTISÉMITISME QU’IL FAIT RESURGIR). Du coup, faisant plusieurs choses à la fois et précipitamment, oublié d’envoyer l’entretien à Emmanuelle Duverger. Été dîner à Fleurance chez Jeanne Lloan à l’occasion de l’anniversaire de Pierre (la veille), autoportrait, repas délicieux et pas trop terrible diététiquement (au moins jusqu’aux fromages), huitres et crevettes fraîches, filet mignon en croûte (exquis), fromages, gâteau, vin rouge d’Arton. Rentrés vers 11 heures et ½, messages d’Emmanuelle Duverger qui s’étonne de n’avoir pas reçu ses réponses, je proteste, suis persuadé de les lui avoir envoyées, mais non, les envoie enfin. Autres échanges avec Marcel Meyer sur le précieux “carton”, finalement parfait (je trouve). Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du mardi 21 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 23 janvier 2014, 9 h 22Mercredi 22 janvier 2014. Saint Vincent — 22/343. Plieux. Levé à 7 heures. L’IN-NOCENT, mise en ligne de l’entretien de “Boulevard Voltaire”, qui a déjà suscité les réactions hostiles des trolls habituels. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, chez Jeanne de Loynes, et Vallotton, Le Ballon, détail. Temps incroyablement sombre, nuit noire à 8 h et ½. Comptes : 3903,17 (inchangé), à venir : - 801,96. Sites. Agenda. 09:57 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et Le Ballon, + trois tableaux de Beaubourg (Schad, Derain, Casorati), + quatre journées de septembre 1979, jusqu’à la fin du mois. Mise en ligne du nouveau carton du NON. Galerie, deux autres tableaux, découvert l’erreur, toute la numérotation récente des 60x60 à changer (- 10 ou 12). L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 59. Pierre va à Fleurance chercher les plus récentes banderoles auprès de M. de Linger. Journal 2014, relecture de l’entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, trois Vallotton de l’exposition au Grand Palais, 30 novembre 2013. 50 50 50 70 30 12. Excellent déjeuner de restes du filet mignon de Jeanne. Passé directement dans l’atelier, les deux Balignac et vernis jaune sur L’Aurore aux doigts de rose. Lecture par Pierre du Pavillon des écrivains, de Claude Durand. Conversation avec M. Calmettes, des Monuments historiques, très aimable, pour les travaux de la tour (subvention de 40 %, sur 120.000 €). Deux communiqués pour l’In-nocence (Ukraine et 26 janvier). Journal 2014, mise en ligne de l’entrée de la veille. Conférence pour le colloque de Coûteaux, La Civilisation des prénoms. Dîné aux nouvelles. Civilisation des prénoms (ou La Société des prénoms ?). 10.000 signes. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du mercredi 22 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 24 janvier 2014, 10 h 14
modifiée le vendredi 24 janvier 2014, 10 h 20
Jeudi 23 janvier 2014.
Saint Barnard — 23/342. Plieux. Réveillés à 6 h & ½ par un coup de téléphone que nous ne prenons pas. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et nocturne danois de Roubaix. Comptes : + 3903,17, inchangé. À venir : - 801,96. Agenda. 08:57 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, paysage de Hansen, trois Vallotton, trois journées d’octobre 1979. Galerie, mis deux couvertes 60x60, poursuivi la remise en ordre. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 60. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, massacre à Cassel, homme de Furnes, vaisseau à Dunkerque, le tout du jeudi 28 novembre 2013. 50 50 50 70 30 12. Chopin, Janácek, Schumann (Fantasiestücke op. 12). Séance téléphonique de travail avec Emmanuelle Duverger, correction des épreuves de Suicide d’une nation. Promenade en 8. Atelier, les deux Balignac, 56 & 57 (mais toute cette numérotation va changer). Parlé à M. Georges Clément. La Civilisation des prénoms. Dîné aux nouvelles. La Civilisation des prénoms, mais sans beaucoup d’entrain, ne me sens pas bien. Autoportrait, mais en fait sans la fiche-mémoire. Journal. Couché à 1 h & ½. 

lire l’entrée du jeudi 23 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 25 janvier 2014, 11 h 00Vendredi 24 janvier 2014. Saint François de Sales — 24/341. Plieux. Mauvaise nuit, mal dormi, douleur au bas-ventre, levé complètement épuisé à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, mais les autoportraits de la veille au soir n’ont pas été gardés par l’appareil, dois me rabattre sur ceux de la nuit précédente, variante. Ai peur d’être malade, suis très faible, ventre lourd, gonflé, douloureux, nausée. Quid d’une impossibilité de prendre la route ? Comptes : + 3903,17 (inchangé). Agenda. 10:02 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille + Souvenir de Bailleul + Cassel, homme de Furnes, Dunkerque + trois journées d’octobre 1979. Galerie, ajouté deux tableaux. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton 61. Journal 2014, entrée de la veille, relue et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, 27 et 28 novembre 2013, La Piscine, Bergues, Saint-Jans-Cappel. Journal 2014, entrée du jour, écrite et mise en ligne. Imprimé la “conférence” du lendemain et l’éventuelle “allocution” de dimanche (?). M. Dellinger à Plieux à 4 h. et ¼. Parti avec lui à 4 h et ½. Passons à Valence-d’Agen pour prendre Pierre à la sortie du collège mais me perds (!). Castelnau-Montratier. Autoroute. Brive. Limoges. Bourges. Symphonie fantastique à cause du Dies Irae. Fantaisie de Schumann. Collation dans une aire d’autoroute préparée par M. Dellinger, salade de poisson, canapés de jambon espagnol, de foie gras, de saint-a. Demi-verre de Bordeaux. Scènes d’enfants et Arabesque de Schumann. À Paris peu après minuit. Laissons M. Dellinger à la porte d’Orléans (il se fait bcp. de souci pour les menaces d’inondation d’un des ses dépôts glaciers à Orthez). Hôtel. Assez mal en point tous les deux, grippe, mais sous des formes assez différentes, P. tousse et renifle et à mal à la gorge, moi c’est plutôt gastrique + courbatures. Chambre habituelle, mais nous couchons aussitôt, épuisés.

lire l’entrée du vendredi 24 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 26 janvier 2014, 11 h 41
modifiée le lundi 27 janvier 2014, 10 h 56
Samedi 25 janvier 2014.
Paris, hôtel. Nuit parfaitement tranquille, pas un bruit. Me lève à 8 heures pour aller chercher mes lunettes oubliés dans la voiture. Déjeuner en bas avec Pierre, saumon, jambon blanc, très peu, pruneaux au muesli, petit roulé aux fruits confits, thé. Toujours patraque. Conversation alarmante avec Mme Dos Santos, très aimable : l’hôtel va fermer pour trois mois et demi, mise aux normes pour handicapés, ascenseur beaucoup plus grand à l’emplacement de l’actuelle salle de bain de la 67, fin de la “suite” et de la double porte, chambre sera bcp. + petite et à côté de l’ascenseur, bref, fin de l’hôtel B., tout est à recommencer. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Grotta Azzura danoise de Roubaix. Comptes : 2903,17 (deux. remb. JL, - 1000), “) venir”, - 801,96. Agenda. 10:51 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Grotta Azzura danoise de Roubaix, Saint-Jans-Cappel, Bergues, La Piscine de Roubaix (Gruber). Mise au point du texte pour le colloque de l’après-midi, “La Civilisation des prénoms”. Pierre l’imprime en bas. M. Dollinger et son fils en bas à 3 h., vais avec eux au colloque du Siel à la maison de la Chimie. Pierre va chercher des livres dans la voiture. Colloque toute l’aprè-midi. Paul-Marie Coûteaux, Christian Vanneste, Christian Combaz, Mme Kerouët, Gilles Le Breton, Béatrice Bourges, Marine Le Pen, Alain de Benoist, Henri de Lesquin, abbé de Tanouärn, Karim Ouchikh, etc. Tout le monde très aimable. Vendu pas mal de livres. Force référence au Grand Remplacement. Dîné au Bourbon, place de l’Assemblée nationale, avec Karim Ouchikh. Procès le 21 février, dois prévenir les trois témoins (Finkielkraut, Redeker, Tali). N’ai pas pensé à mes maux toute l’après-midi mais suis de nouveau bien mal fichu. Rentrons vers 11 h et ½. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du samedi 25 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 27 janvier 2014, 11 h 00Dimanche 26 janvier 2014. Nuit très agitée, bien malade, on épargnera les détails à cet agenda. Levé dix fois, mais définitivement à 9 h et ½. Pierre aussi grippé que moi mais sous une forme différente, plus haut située et plus noble. Après le petit-déjeuner, il va chercher des médicaments à Saint-Pierre-du-Gros-Caillou. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et beau Georges Michel de Lille. Agenda. 11:35 ///  Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille. Pierre rentre à Plieux en train. Retrouvé en bas MM. Dellinger et Michon à midi et demi. Allons chercher dans le coffre de la voiture, au parking des Invalides, les banderoles du NON, que nous transportons en métro à la Bastille. Devant l’Opéra à 1 h et ½. Pour ainsi dire pas de membres de l’In-nocence, quelque-uns du NON. Déployons une des bannières comme signe de ralliement. Pluie drue et froide, estomac incertain. Place tarde à se remplir. Marcel Meyer, Florence Ménard, Michel le Floch quelques autres. Nous déplaçons pour rejoindre le groupe “Identités”. Trois banderoles déployées, quatre à un moment. Très gentil jeune homme de banlieue nous aidera à les brandir sur toute la longueur du parcours, ainsi qu’un très grand professeur d’économie, spécialiste aussi de la chasse à cour au lapin à pied (? pas sûr de l’ordre), et que quelques autres. René Marchand, très pessimiste. Georges Clément, très dépité. Pierre Cassen. Sylvia Bourdon. Place s’est progressivement remplie, mise en marche, finalement nous ne sommes pas si peu qu’on avait pu le croire (30.000 / 120.000 ?). Très long itinéraire sous la pluie, boulevard Saint-Marcel, Gobelins (?), Boulevard Arago (?), boulevard Montparnasse, Saint-François-Xavier, place Vauban. En chemin, beaucoup de gens viennent me serrer la main et me remercier pour “ce que vous faites”. Une femme veut absolument me passer une écharpe, que je garderai car elle se perdra dans la foule. Entretien en marchant pour BFMtv. In fine, l’“hymne de la quenelle” nous incite à nous retirer pendant les discours d’anonymes place Vauban mais nous avons beaucoup de mal à quitter l’enceinte close par les forces de l’ordre. Dû faire encore un grand détour par l’École militaire pour regagner, toujours sous la pluie, le parking des Invalides, mais finalement mettons les banderoles sur la moto de Michon près de Sainte-Clotilde pour qu’il les garde chez lui. Rentre à l’hôtel vers 6 heures, totalement épuisé, trempé et transi. Journal de la veille, relecture et mis en ligne. Nouvelle de France 2 à 8 h, très bref compte-rendu de la manifestation, incidents divers. Été dîner au Bourbon, lu Disgrâce du signe de René Lévy (sur Paul de Tarse). Rentré vers 10 heures. Sites divers, échos de la manifestation (en général défavorables, ou très fâcheux). Journal. Lu René Lévy. Éteins à 1h et ½.

lire l’entrée du dimanche 26 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 28 janvier 2014, 10 h 41Lundi 27 janvier 2014. Paris, hôtel Bourgogne & Montana, ch. 67. Horrible nuit, malade comme un chien, liquéfaction totale, passe beaucoup de temps à nettoyer comme je peux, très imparfaitement. Très peu dormi, levé dix fois, mais finalement à 8 h & ½. Le Jour ni l’Heure, assez bon autoportrait de la veille au soir, paradoxalement, et autre vue du Mont-Noir. Agenda. 10:47 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda & autoportrait de la veille, vue du Mont-Noir le 26 novembre 2013. Bagages. Adieux à la 67, qui va être démantelée pour faire place à un grand ascenseur pour handicapés. M. Dellinger en bas à midi. Été chercher la voiture au parking des Invalides. Quitté l’hôtel et Paris à midi & ½. Autoroute, beau temps, puis mauvais. Conversation avec M. Dellinger sur la Révolution, l’accélération du temps puis l’évolution des paysages. Deux brèves étapes, verre de thé à la menthe. Danses des compagnons de David. Passés par Montauban, sans quitter l’autoroute. À Plieux à 8 heures. Journal télévisé en haut. Documentaire sur la vie en milieu communiste français dans les années 60 et 70 (on y voit beaucoup Antoine Spire, ou bien est-ce Raphaël Sorin, je les confonds ?). Relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du lundi 27 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 29 janvier 2014, 22 h 56Mardi 28 janvier 2014. Saint Thomas d’Aquin — 28/335. Plieux. Dormi bien et beaucoup. Réveillé par Céline à 8 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans la salle des Pierres, et fameux Géricault du Petit Palais, paysage d’Italie, 1818. Tél. de Jeanne Lloan. Comptes : + 2888,17. Prél. Le Monde interactif – 15. AV – 1476,76. Agenda. 10:34 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille + trois journées d’octobre 1979. Galerie, ajouté deux couvertes 60x60, 30 et 31 (nouvelle numérotation, corrigée). L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 61. Journal 2013, entrée de la veille, relecture. Tél. à Alain Finkielkraut, en vain. Écrit à Robert Redeker. Le Jour ni l’Heure, deux tableaux et une image du Petit Palais, 7 décembre 2013. 50 50 50 70 30 12. Collation de poulet en miettes et de céleri rémoulade, plus confiture pêches-cassis. Promenade en 8. Atelier, les deux 60x60, Balignac. Parlé à Alain Finkielkraut, très hésitant, à propos de son témoignage à mon procès. Réponses aux questions d’Emmanuelle Duverger pour “Boulevard Voltaire”, les ai envoyées avant 8 heures. Dîné aux nouvelles. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Envoyé quatre photographies de la maison de Dumas à Port-Marly pour Demeures 10 à Hélène Guillaume. Demeures X, V, texte 23, Van Doesburg à Meudon, remis la machine en marche mais peu progressé. Journal. Couché à 1 h et ½.

lire l’entrée du mardi 28 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 30 janvier 2014, 9 h 43Mercredi 29 janvier 2014. Saint Gildas — 29/336. Plieux. Bien dormi, levé à 8 h et ½. Petit déjeuner, directement. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et 26e vue de Castelnau-d’Arbieu. Dû passé une bonne partie de la matinée à des explications sur “Boulevard Voltaire” à propos de la prétendue contradiction entre lutte contre le Grand Remplacement et (mon) homosexualité, cela sous l’habituel feu nourri de Sylvia Bourdon. D’autre part, abordé la question de la voiture. Tél. au garage Peugeot d’Agen. Le Jour ni l’Heure, musée de Lille, 23 novembre 2013, Pajou, Blocklandt, Mathieu. 50 50 50 70 30 12. Collation de poulet et de carottes râpées. Toute l’après-midi à Agen avec Pierre pour le changement de voiture. Garage Peugeot de Boé, M. Florian Valvarondo (?), choix entre une 508 automatique, 750 € par mois sur 4 ans, en stock, “modèle de direction”, grise, en magasin (mais le directeur s’en sert deux mois) et une mécanique noire à commander, 850 €, trois mois offerts si commande avant le 31 ; puis garage Audi, autre jeune homme très sympathique, choix entre une A6 mécanique, en “location”, 935 € par mois, ou automatique, 965 € (disponibles en avril). Rentrés à 8 heures. Dîné aux nouvelles, ravioli aux cèpes et saumon et courgettes, poires à la vapeur et framboises. Facebook, Twitter, suites des discussions du matin. Comptes : + 2888,17, inchangé, “à venir”, - 3219,68. Agenda. 22:47 ///  Affreux retard de tout, évidemment, décalage général : Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Castelnau-d’Arbieu 26, une vue architecturale et deux tableaux du Petit Palais, 7 décembre 2013, + trois œuvres du Palais des Beaux-Arts de Lille, Pajou, Blocklandt, Mathieu + trois journées d’octobre 1979. Galerie, ajouté deux couvertes 60x60, 32 et 33 je crois. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 63. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Journal. Couché à 2 h et ½.

lire l’entrée du mercredi 29 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 31 janvier 2014, 9 h 54Jeudi 30 janvier 2014. Sainte Martine — 30/335. Plieux. Levé avec Pierre à 7 h et ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et nature morte de Georges Arditi, La Piscine. Comptes : + 2888,17, à venir, - 4233,12. Agenda. 09:35 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Nature morte de Georges Arditi, La Piscine + trois journées d’octobre 2013. Galerie, ajouté deux couvertes 60x60, Aleph noir et rouge. L’IN-NOCENT, Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 63. Essayé de joindre le banquier de Fleurance, doit me rappeler demain. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Correspondance. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux de La Piscine, dont un paysage de l’exposition danoise, 27 novembre 2013. 50 50 50 70 30 12. À trois heures, visite de M. Laurent Ozon, me parle d’un sien projet politique, lequel me semble très raisonnable et plutôt séduisant. Promenade aux Trônes. Atelier, les deux Balignac. Retour de Pierre, lecture de Claude Durand dans l’atelier. Correspondance (Farid, Me Ouchikh). Dîné aux nouvelles. Vu Pattes blanches, de Jean Grémillon, 1948. Écrit à un jeune homme qui se proposait comme collaborateur de Chez l’auteur. Demeures 10, 23, Van Doesburg à Meudon. Journal. Couché à 1 h et ½.

lire l’entrée du jeudi 30 janvier 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 1er février 2014, 11 h 37Vendredi 31 janvier 2014. Sainte Marcelle — 31/334. Plieux. Levé avec Pierre à 8 h -20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et buste de Garnier par Carpeaux. Comptes : + 2975,81, vir. Amazon, + 65,24, vir. Apple, + 22,40, à venir : - 4368,22. Agenda. 09:43 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Garnier par Carpeaux, trois tableaux de la Piscine. Galerie, ajouté un Château noir 60x60 qui n’a jamais été photographié en tant que tel, dû modifier encore une fois toute la numérotation (des 60x60). L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 64. Journal 2014, relecture et mise en ligne. Correspondance. Conversation avec le banquier de Fleurance au sujet d’un emprunt éventuel pour la tour (rendez-vous mercredi prochain). Le Jour ni l’Heure, deux tableaux de Valenciennes, + détail. 50 50 50 70 30 12. Appel de Christian Vanneste à propos de son affaire. Promenade en 8. Atelier, les deux Balignac. Tergiversations à propos de la voiture, dois prendre une décision auj. à cause de l’offre Peugeot, trois mensualités gratuites si commande av. 31 janvier : Peugeot 508 automatique gris métallisée “de direction” (aura 5000 kms), 750 € mens. sur quatre ans / Peugeot 508 mécanique, toit ouvrant, c. 850 € id. / Audi A 6 mécanique toit ouvrant, 940 € / Audi A 6 automatique, 960 € (contre 1010, actuellement). Choisis in extremis (à 18 h. pile) la solution 1, la plus économique, selon la volonté de Pierre (qui déteste Audi) et les conseils de… Christian Vanneste, enchanté de sa propre 508 automatique (M. Dellinger plaide également pour l’automatique, et aussi Philippe Stoeckel, mais lui sur l’Audi). Très longue conversation avec Me Karim Ouchikh à propos de ma propre affaire, qui doit passer devant la XVIIe chambre le 21 février. Tour des témoins : Finkielkraut / Redeker / Tali. Dîné aux nouvelles. Vu His Girl Friday, de Hawks (amusant mais totalement incompréhensible). Curieux message d’Emmanuel Duverger (“avertissement”) m’annonçant un article déplaisant (Cheyrouze (“Robin de la Roche”) ?) sur Soral et sur moi (????) dans “Boulevard Voltaire” dimanche. Demeures 10, quatre photographies pour Hélène Guillaume, texte 11, Tourgueniev à Bougival, puis texte 23, Van Doesburg à Meudon (aucune documentation). Journal. Couché à 2 heures, oublié l’autoportrait. 

lire l’entrée du vendredi 31 janvier 2014 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site