Le Jour ni l’Heure
février 2014

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 2 février 2014, 11 h 38Samedi 1er février 2014. Sainte Ella — 32/333. Plieux. Levé avec Pierre à 8 h et ½. Fin d’émission assez éprouvante, à France Culture, sur la manifestation de dimanche dernier. Émission de Finkielkraut sur la Syrie, un peu distraitement. Vives attaques de Jean-Michel Leroy contre moi sur Twitter, maintenant (et de Juan Asensio — on sent que SB ne va pas tarder…). Le Jour ni l’Heure, autoportrait du matin même, pour la veille, et beau Christ sexy du quai Voltaire, 5 décembre 2013. Comptes : - 275,57 Factures carte hôtel Bourgogne & Montana - 804,00 / Urssaf (“de la Loire” ???) – 710,02 / prél. SCAM - 507,00 / Blurb – 199,55 / Lulu - 170,17 / Vinci Park – 111,00 / Le Bourbon – 103,10 / BP Chaumont s Lamot – 76,00 / Loubet boulang. Fleurance (réunion NON) - 50,80 / Blurb – 46,68 (4 fois) / Blurb – 41,72 / Le Bourbon (dîner seul) – 33,00 / etc. à venir : - 1152,34. Agenda. 11:26 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda & autoportrait de la veille, Christ du quai Voltaire, deux tableaux de Valenciennes + un dét. de l’un d’eux, trois journées d’octobre 1979. Galerie, renumérotation des 60x60. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, 64. Le Jour ni l’Heure, musée d’Orsay le 5 décembre 2013. 50 50 50 70 30 12. Pierre va chercher à Lectoure les médicaments préalables pour l’IRM de lundi. Promenade solitaire sous la pluie, me fais tremper. Café dans l’atelier, Balignac I & II, lecture par Pierre de Claude Durand, Le Pavillon des écrivains, lettre de lui, justement, des Saintes, pensé que c’était pour m’engueuler, mais non, très aimable, il est bien patient. Le Monde. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Demeures 10, V, 23, Van Doesburg à Meudon, très peu de sources. Dîné aux nouvelles. Demeures 10, V, 23, fini le brouillon (assez court, faute d’informations). Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du samedi 1er février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 3 février 2014, 9 h 07Dimanche 2 février 2014. Présentation de Notre Seigneur au Temple — 33/332. Plieux. Levés à 8 h. & ½. Article dans “Boulevard Voltaire” sur Soral et moi (et contre les deux), pas de Cheyrouze mais de Brunel, ex-troll du forum de l’In-nocence, qui parle de mon “fonds de commerce”. Déjeuner en bas. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et tableau de Jacques de Lalaing de Lille, Les Prisonniers de guerre. Tél. de Robert Ménard qui veut savoir « quelle mouche vous a piqué » à propos de l’entrée du journal d’avant-hier (mise en ligne hier). Parlé à l’instant à Christian Vanneste (j’avais perdu l’adresse de son avocat). Agenda. 11:26 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, tableau de Jacques de Lalaing, trois photographies du musée d’Orsay, 5 décembre 2013. Galerie, mis un peu d’ordre dans les 80x80. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton. Toute la journée, beaucoup de temps perdu autour de l’article de Brunel, dû finalement intervenir, à la grande joie de Sylvia Bourdon, trop heureuse de cette mêlée. Le Jour ni l’Heure, trois œuvres du musée des Beaux-Arts de Lyon (Greuze, Foyatier, Gauthier). Poulet en miettes et café. Promenade en 8 avec Pierre, Trônes. Atelier, Balignac II (la I a été finie la veille). Lecture par Pierre de Claude Durand, Le Pavillon des écrivains. Suite des escarmouches sur le forum de “Boulevard Voltaire”, mais elles prennent finalement assez bonne tournure, Brunel en fureur écrivant qu’il agit par pur esprit de vengeance. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Demeures X, 23, Theo Van Doesburg à Meudon. Dîné aux nouvelles, remonté aussitôt après. Fini le texte sur Van Doesburg à Meudon, Pierre le relit, il sera envoyé le soir même à Hélène Guillaume. Écrit une attestation en faveur de Christian Vanneste pour son avocat (il passe vendredi devant la XVIIe Chambre pour homophobie). Réuni des factures pour me faire rembourser par Marcel Meyer. Journal. Couché à 1 h et ½.

lire l’entrée du dimanche 2 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 4 février 2014, 9 h 49Lundi 3 février 2014. Saint Blaise — 34/331. Plieux. Levé à 7 h et ½ avec Pierre. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et paysage avec un tertre, de la veille également. Agenda. 09:02 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda & autoportrait de la veille, + Paysage avec un tertre, plus trois œuvres du musée de Lille, Foyatier, Gauthier, Greuze. Quitté Plieux peu après dix heures, temps superbe. Saint-Clar, Tournecoupe, Faudoas, Cox, Bretx, Toulouse, peu après 11h et ½ au parking du 45, avenue de Lombez. Clinique Pasteur, porte 43, IRM. Entretien ensuite avec le médecin, qui m’explique qu’on voit dans la prostate une zone très suspecte (degré 13 de suspicion entre 0 et 15). Assez longue attente pour voir l’urologue, docteur Misraï. Lu Disgrâce du signe, de René Lévy (sur Paul de Tarse). Docteur Misraï confirme que la zone suspecte est probablement cancéreuse mais me laisse le choix de faire ou non une biopsie car le PSA est redevenu normal. Dis que les douleurs pelviennes n’ont rien à voir avec ça. Recommande un examen par fil dans la verge, ce qui me terrorise. Été à Tournefeuille pour voir la maison de Gaston Doumergue, 114, rue Gaston-Doumergue. Pas la moindre plaque. Très belle maison XVIIe (presque en face). Belle mairie dans ancien château, mais contexte très abîmé. Excellent sandwich au poulet. Passablement fourvoyé au retour, Saint-Lys, L’Isle-Jourdain, Montbrun, Cologne, Mauvezin, Tournecoupe, Saint-Clar, à Plieux vers 7 heures. Explique à Pierre la situation. Journal 2014, entrée de la veille, relecture. Dîné aux nouvelles. Vu un peu d’une série américaine fadasse, Girls (je crois). Journal 2014, (longue) entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Entrée du jour, lettre du docteur Misraï au docteur Capdecomme. Couché à minuit et demi.

lire l’entrée du lundi 3 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 5 février 2014, 11 h 24Mardi 4 février 2014. Sainte Véronique — 35/330. Plieux. Bien dormi, levé à 8 h – ¼. Grand froid dans la bibliothèque (17°). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et portrait de jeune femme de l’exposition danoise de Roubaix (Viertel). Comptes : + 1024,43 (vir. PayPal, + 1300), à venir, - 1523,04. Agenda. 09:45 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Danoise de Roubaix, et trois journées d’octobre 1979.  Galerie, mise à jour des 100x100. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 64. Journal 2014, relecture et mise en ligne. Tél. d’Alain Finkielkraut (au sujet de mon procès). Le Jour ni l’Heure, Roubaix, 27 novembre 2013, “paysage” au lampadaire, Hammer, Albert Marquet. 50 50 50 70 30 12. Collation de poulet en miettes et de carottes râpées, confiture, fruits secs. Promenade en 8, Trônes. Atelier, Balignac II (Le Chemin de campagne). Réponses aux questions d’Emmanuelle Duverger pour “Boulevard Voltaire”. Tél. de Robert Ménard : il faut changer le titre de Suicide d’une nation, celui-ci est déjà pris par… Laurent Joffrin. Envoyé l’entretien. Dîné aux nouvelles. Regardé une partie d’Alceste à bicyclette, jusqu’à ce qu’il soit question de vasectomie et que l’action se transporte à l’hôpital, ce qui me fait fuir. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Demeures X, trois photographies à Hélène Guillaume pour le texte 12, Millet à Barbizon, puis début du texte 24, Daudet à Champrosay. Journal. Couché à 1 h et ½.

lire l’entrée du mardi 4 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 6 février 2014, 10 h 30Mercredi 5 février 2014. Sainte Agathe — 36/329. Plieux. Levé à 8 h & ¼. Entretien paru dans “Boulevard Voltaire”, le met sur Twitter et Facebook. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, résultats d’IRM, et beau Lépine de Caen (à Valenciennes). Plusieurs tél. d’Emmanuelle Duverger à propos du titre, le livre de Joffrin s’appelle en fait Yougoslavie : suicide d’une nation, mais il y a un autre Suicide d’une nation. Après consultation de Me Goldnadel, optons finalement pour France : Suicide d’une nation. Tél. de M. Lacourthiade qui veut me vendre une Audi — l’envoie paître. Comptes : + 1108,53 / prél. Canal Plus – 39,90 / Canal Satellite, - 76,00 / Virement Paypal, + 200,00. Agenda. 11:11 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Lépine de Valenciennes, deux tableaux de Roubaix et un paysage urbain de la même ville, + quatre journées d’octobre 1979, fin du mois. Galerie, les 100x100. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 68. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux du musée de Valenciennes, Boudin, Rousseau, Foubert. À 2 h et ½ à Fleurance à la BNP, longue entrevue av. M. Fabrice Tejada sur l’éventualité d’un emprunt de 120.000 € pour les travaux de la tour. Rendez-vous à 4 h & ½ chez le docteur Capdecomme mais elle n’est pas là, allons voir son mari assureur pour l’assurance de l’éventuel emprunt. Retournons au cabinet du docteur, assez rassurant dans l’ensemble : pas de biopsie, attendons les résultats d’un prochain PSA. Pense que la question de santé ne devrait absolument pas faire obstacle à un éventuel emprunt. Rentrons vers 8 heures. Dîné aux nouvelles, brandade de morue. Émission de Marianne Alphant et Pascale Bouhénic sur Georges Didi-Huberman, puis Parsifal de Baden-Baden, dirigé par Kent Nagano. Fin des envois Le Jour ni l’Heure, laissés en plan à deux heures. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du mercredi 5 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 7 février 2014, 10 h 43Jeudi 6 février 2014. Saint Gaston — 38/327. Plieux. Levé à 8 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille (avec Parsifal) et dét. d’un Robert Delaunay de Beaubourg, Manège de cochons. Émission de la Fabrique de l’histoire sur la bourgeoisie aux XVIIe & XVIIIe s. Comptes :  + 1.108,28 / Cotisation “Esprit libre”, - 21,65 / chèque – 55,00 (urologue, Toulouse) / prél. Sofinco (crédit isolation), 310,80 / remises chèques, + 127, 30, + 259,90, ventes livres au colloque du Siel. À venir,  - 1.108, 34. Agenda. 10:14 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Manège de cochons de Delaunay, trois tableaux du musée de Valenciennes, Boudin, Foubert, Rousseau + trois journées de novembre 1979. Galerie, les 100x100, légère mise en ordre. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton. Recherches pour un hôtel à Paris, le Bourgogne & Montana étant fermé pour travaux : Quai Voltaire, Pont-Royal, Montalembert, Saint-Simon. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux de Beaubourg, Macke, Kandinsky, Masson. 50 50 50 70 30 12. 69k2. Poussée boulimique, mais relativement “saine” : poulet en miettes puis en “pétales” (trop salé), céleri, confiture, noix, dattes, figues, abricots secs. Promenade en 8. Atelier, Le Chemin de campagne II (Balignac), deux symphonies de Berwald à la radio. Retenu par le net une chambre au Pont-Royal (259 €, ss. le petit déjeuner). Communiqué du parti (qui sans doute ne passera pas, comme d’habitude récemment). Longue conversation avec Me Ouchikh, plutôt bonnes nouvelles, les trois témoins ont donné leur accord de principe, incertitude seulement sur Redeker. Dîné aux nouvelles. Panachage de Valls sur France 2 et de série politique anglaise pas mal du tout (State Secrets ? — vu deux épisodes sur quatre). Oublié le journal de la veille, lectures relatives à Daudet, dans les Goncourt, surtout, mais les entrées sont innombrables. Puis souvenu du journal de la veille au moment d’aborder celui du jour. Mise en ligne très tardive, donc. Journal du jour. Couché à 2 h.

lire l’entrée du jeudi 6 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 8 février 2014, 19 h 24Vendredi 7 février 2014. Sainte Eugénie — 38/327. Plieux. Levé à 8 heures, autoportrait pour la veille, oublié. Le Jour ni l’Heure, autoportrait du matin même, donc, et Braque, La Guitare, 1912, Grand Palais, 4 décembre 2013. Comptes : - 873,92 / chèque Céline, - 968,76 / prél. Sepa BNP Paribas Personal Finance (? voiture ?), - 1013,44 / à venir, - 171,11. Agenda. 10:32 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Guitare de Braque, trois tableaux de Beaubourg, Macke, Masson, Kandinsky, trois journées de novembre 1979 à Paris. Galerie, corrections à la présentation des 100x100. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 70. Journal 2014, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, trois tableaux ou détails de tableaux de Braque, exp. au Grand Palais, 4 décembre 2013, av. Afchine Davoudi. 50 50 50 70 30 12. Promenade sur le flanc nord, autoportrait au retour devant l’église. Atelier, Le Chemin de Campagne (Balignac), II, et, à mon bureau, d’après une photographie de Denis Trente-Huittessan, nouvelle couverte 60x60, 43 (?),  Le Mont-Aiguille, tracés, au marker. L’IN-NOCENT. Lectures à propos de Daudet. Conversation av. Me Ouchikh. Dîné aux nouvelles. Revu Le Jour se lève, de Carné. Lectures à propos de Daudet, suite. Demeures 10, 24, Daudet à Champrosay. Journal. Couché à 1 h et ½.

lire l’entrée du vendredi 7 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 9 février 2014, 9 h 33Samedi 8 février 2014. Sainte Jacqueline — 39/326. Plieux. Levés à 8 h et ½. Rendez-vous à 10 h à Fleurance av. M. Tejada, de la BNP, à propos de l’emprunt. Intense paperasserie, avons dû apporter toute sorte de documents. M. Tejada, horriblement enrhumé, très gentil, pense que le prêt pourrait être obtenu si Pierre est caution (sinon mon endettement serait de 49 % !). Rentrons vers midi et demi. Collation de poulet en miettes et de taboulé, une datte, un abricot sec, une figue + dans l’après-midi trois friandises belges envoyées par Mme Collot. Pas de gymnastique. Le Jour ni l’Heure, envois pas faits le matin et ceux qui sont habituellement faits à midi, cinq en tout, dont trois Vallotton, et maison classiquement massacrée de la route de Fleurance, + autoportrait de la veille. Tél. de Flatters. Très longue conversation avec Alain Finkielkraut, à propos de son émission du matin (Zweig/Roth), de mon procès, de Soral & Dieudonné, de l’émission “Des paroles et des actes” où il était jeudi soir, des poursuites intentées contre lui par deux remplaçants socialistes pour l’usage de l’expression “Français de souche”. Tél. de la gendarmerie de Miradoux où je dois me rendre lundi matin (à propos du NON). Conversation avec Marcel Meyer, entre autres au sujet de son éventuel témoignage dans mon procès. Bain. Atelier, couverte “Mont-Aiguille” (d’après une photographie de Denis Trente-Huittessan), Pierre poursuit la lecture du Pavillon des écrivains, de Claude Durand. L’IN-NOCENT, communiqué du parti à propos de mon procès. Comptes : - 896,92 / prél. Télérama, - 23,00 / à venir : - 666,11. Agenda. 19:20 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, trois Braque du 4 décembre 2013, trois Vallotton du 30 novembre 2013 (avec Pierre). Dîné aux nouvelles. Vu Hard Eight (Double Mise), de Paul Thomas Anderson, 1997 (Philip Baker Hall ressemble étonnamment à Barthes). L’IN-NOCENT, communiqué du parti, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 71. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Demeures 10, V, 24, Daudet à Champrosay. Journal. Autoportrait très tardif. Couché à 2 h & ½.

lire l’entrée du samedi 8 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 10 février 2014, 9 h 19Dimanche 9 février 2014. Sainte Apolline — 40/325. Plieux. Très peu dormi, insomnie, réveillé à 6 h & ½ par la pensée de tout ce que j’ai à faire, levé à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et maison Pilots de l’avant-veille. Déjeuner en bas av. Pierre. Agenda. 09:24 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, maison Pilots à Plieux, trois Vallotton, 30 nov. 2013, + trois journées de nov. 1979 (anniv. de Barthes chez Bakouche & Bouttes). Galerie, quelques mises en ordre typographiques. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton 72, communiqués récents de l’In-nocence, mises à jour diverses. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Sieste avec Pierre *. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux de Lille, Champaigne, de Troy, Chardin. Deux symphonies de Berwald, Capricieuse, Singulière. Promenade avec Pierre au champ du bas. Atelier, autoportrait, couverte “Mont-Aiguille”, 60x60 n° 50 (?). Tél. de Philippe Martel. Écrit à Karim Ouchikh (à propos de la déposition Meyer). Écrit à Emmanuelle Duverger à propos du contrat Suicide d’une nation (8 %). L’IN-NOCENT, bcp. d’activités. Dîné aux nouvelles. Vu Ocean’s Twelve, sans y comprendre grand-chose. Communiqué du parti sur les résultats de la votation suisse. Demeures 10 V 24, Daudet à Champrosay. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du dimanche 9 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 11 février 2014, 10 h 46Lundi 10 février 2014. Saint Arnaud — 41/324. Plieux. Levé à 7 h & ½. Temps affreux, très sombre, venteux et pluvieux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et beau détail du de Troy de Lille (la nappe). Agenda. 09:12 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda & autoportrait de la veille, détail du de Troy de Lille, trois tableaux de Lille, trois journées de novembre 2013. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton. Été à 10 h et ½ à la gendarmerie de Miradoux. Jolie jeune gendarme polie et très gentille. Long entretien sur le Non, signé un document rédigé par ses soins, forcément un peu approximatif, donc. Rentré à midi et demi. Collation de miettes de poulet, pétales de poulet, restes de fromage de chèvre (très peu), confiture sur crackers, datte, abricot sec, figue. Pas de gymnastique. Le Jour ni l’Heure, Lille, Blocklandt (dét.), Thalberg par Dantan, Vuillard. Brahms, op. 116, 117, 118. Pluie, sorti le matin, pas de promenade. Atelier, verni Le Chemin de campagne (Balignac) I, et couverte 50 (?), Le Mont Aiguille. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Parlé à Me Ouchikh. Dîné aux nouvelles. Émission de France 3 sur “les” Collaborations. Facebook, Twitter, beaucoup d’activité. Demeures 10, V, 24, Daudet à Champrosay, puis quatre photographies pour le texte 14, Debussy à Saint-Germain-en-Laye, envoyées à Hélène Guillaume. Journal. Autoportrait très tardif, exaspéré. Couché à 2 h et ¼. 

lire l’entrée du lundi 10 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 12 février 2014, 11 h 09Mardi 11 février 2014. Notre-Dame de Lourdes — 41/324. Plieux. Levé à 8 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et marine de l’exposition danoise à la Piscine, Blache. Comptes : + 1154,27 / vir. C.P.A.M. d’Auch, + 13,10 / PayPal, + 400 / PayPal, + 500 / Retraite, + 1.138,09. Agenda. 10:33 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda de la veille et autoportrait, marine danoise de Roubaix, trois œuvres du musée de Lille + trois journées de novembre 1979. Galerie, normalisation des entrées, suite. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 74. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 50 50 50 70 30 12. L’IN-NOCENT, beaucoup d’activité sur Facebook et sur Twitter. Strauss, La Vie d’un héros. Pas sorti. Collation de miettes de poulet, céleri, “terrine forestière” (bio/végétarienne de M. Delautremer), confiture sur crackers, abricot sec, datte, figue, thé. Atelier, pièces vocales ennuyeuses de Florent Schmitt. Le Chemin de campagne (Balignac) II (49 ?), et Le Mont Aiguille (50). Questions d’Emmanuelle Duverger pour “Boulevard Voltaire”, envoyé les réponses avant 8 heures. Tél. de Philippe Stoeckel, en contact av. Mme Achalme. Dîné aux nouvelles. Vu une émission de Stéphane Bern sur Napoléon et les femmes, pas très instructive, sauf à propos de “la Petite Malmaison”, et déparée par d’assez grosses erreurs. L’IN-NOCENT, suite des activité Facebook et Twitter. Demeures 10, V, 24, Daudet à Champrosay, puis quatre photographies pour le texte 15, Daubigny à Auvers-sur-Oise. Journal. Autoportrait très tardif. Couché à 2 h & ½.

lire l’entrée du mardi 11 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 13 février 2014, 9 h 25Mercredi 12 février 2014. Saint Félix — 43/322. Plieux. Levé à 8 h. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Teresa (Villa Médicis) de Bouguereau, Valenciennes. Entretien paru dans “Boulevard Voltaire”, plutôt favorablement reçu (même par Sylvia Bourdon !). Beaucoup d’agitation parce que Pierre va en ville faire des courses, ne retrouvons pas l’ordonnance du docteur Capdecomme, dû l’appeler pour qu’elle m’en fasse une autre, elle me dit que je l’ai mise avec les radios et c’est exact, une heure de perdue en fouilles. Dédicace de NON en deux volumes pour Me Ouchikh. Pierre va aussi porter à la banque un chèque de 1300 € de Marcel Meyer, trésorier du NON, remboursement de frais. Comptes :  + 1094,37 / prél. Orange 59,90 / à venir, - 606,21. Agenda. 10:49 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Teresa de Bouguereau, trois paysages nordiques de l’exposition danoise de Roubaix + trois journées de novembre 1979. Galerie, normalisation. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 74. Journal 2014, entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux de Carpeaux, Valenciennes. 50 50 50 70 30 12. Miettes de poulet, une datte, un abricot sec, une figue. 69k2. Promenade avec Pierre sur le plateau, jusqu’à Monplaisir (?). Autoportrait de très loin. Atelier, thé, couverte 60x60 n° 50 (?), Le Mont Aiguille. Lecture par Pierre de Le Pavillon des écrivains, de Claude Durand. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Communiqué de l’In-nocence (sur la politique des quotas). Dîné aux nouvelles, saumon, haddock, raviolis aux cèpes, courgettes, poire à la vapeur, framboises et myrtilles.  Demeures 10 V 24 Daudet à Champrosay + quatre illustrations pour le texte 16, Braille à Coupvray. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du mercredi 12 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 14 février 2014, 10 h 03Jeudi 13 février 2014. Sainte Béatrice 44/321. Plieux. Levé à 7 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Vasouy (Honfleur) de Vallotton. Marine Le Pen aux “Matins de France Culture”. Comptes : + 2413, 95 / vir C.P.A.M. Auch + 15,10 / remise chèque (NON, remb. frais, + 1304,48) / à venir : - 606,21). Agenda. 09:18 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda, autoportrait de la veille et Vallotton de Vasouy, trois tableaux de Carpeaux de Valenciennes, trois journées de novembre 1979. Galerie, normalisation, suite. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 76. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Demeures10, V, 24, Daudet à Champrosay. Le Jour ni l’Heure, trois Vallotton de l’exposition Vallotton, avec Pierre, 30 novembre 2013. 50 50 50 70 30 12. L’IN-NOCENT, pas mal de temps perdu. Miettes de poulet, confiture sur crackers, abricots secs, dattes, figues. Sorti pour la promenade, mais pluie diluvienne aussitôt, trouvé refuge à La Garrière, bon autoportrait. Atelier, thé, Couverte n° 50 (?), Le Mont Aiguille. Demeures 10, V, 24, Daudet à Champrosay, fini le brouillon, commencé la deuxième couche. Dîné aux nouvelles. Regardé sur Chérie tv une petite comédie française assez drôle avec Édouard Baer et Clovis Cornillac, écrivain et footballeur. Demeures 10, Daudet à Champrosay. Journal. Couché à 1 h et ½.

lire l’entrée du jeudi 13 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 15 février 2014, 10 h 36Vendredi 14 février 2014. Saint Valentin 45/320. Plieux. Réveillé à 7 h & ½ avec Pierre mais levé seulement à 8 h. Beau temps, froid dans la maison. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et gros plan du chemin de la Garrière, même moment. Comptes : + 2420,95 / vir. Axa mutuelle, + 6,90 / à venir, - 766,87. Agenda. 09:58 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, photographie du chemin à la Garrière, + trois Vallotton de l’exp. du Grand Palais, 4 décembre 2013, plus cinq journées de novembre 1979, fin du mois. Galerie, poursuite de la mise en ordre, ajouté la couverte-boîte qui est dans la niche de l’entrée, ici, au bas de l’escalier. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 77 (?). Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, trois œuvres de Beaubourg, anonyme (Le Roi & la Reine), Man Ray, Lempicka. 55 50 50 70 30 12. Grande activité Twitter (1130), Facebook. Sorti tard à cause de cela, bois de la Garrière, autoportrait. Atelier, verni Le Chemin de Campagne (Balignac II), trav. à la couverte 50 (?), Le Mont Aiguille. Demeures 10, France V, texte 24, Daudet à Champrosay. Dîné aux nouvelles, mangé du confit de canard. Vu The Master, de Paul Thomas Anderson, av. Joaquin Phoenix et Philip Seymour Hoffman. Demeures 10. Journal. Couché à 2 heures.

lire l’entrée du vendredi 14 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 16 février 2014, 11 h 13
modifiée le lundi 17 février 2014, 0 h 25
Samedi 15 février 2014.
Saint Claude — 46/319. Plieux. Réveillé à 6 heures par une forte douleur au bas-ventre, à droite, indépendante de l’envie de pisser. Levé à 8 h, douleur passe. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans les bois, et Saint-John Perse par Gisèle Freund, exp. Braque, 4 décembre 2013. Payé deux factures Totalgaz, c. 1250 et c. 450 €. Émission de Finkielkraut avec Jacques Dewitte et Jean-Christophe Gailly. Comptes : + 2344,64 / prlv Orange – 76,21 / à venir : - 690,66. Agenda. 10:31 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, + Saint-John Perse par Gisèle Freund, + trois œuvres de Beaubourg, Man Ray, Lempicka, Anonyme, + trois journées de décembre 1979. Galerie, normalisation, + couverte-boîte 20x20x8 Marcheschiana. Commencé la relecture de l’entrée de la veille du journalLe Jour ni l’Heure, trois Braque de l’exposition du Grand Palais, 4 décembre 2013. 50 50 50 70 30 12. Beaucoup d’activité sur les réseaux sociaux. Twitter 1150. Rapide promenade sous la pluie, seul. Parlé à Jeanne Lloan. Atelier, écouté avec Pierre l’émission de Garrigou-Lagrange sur Jünger, tout en trav. à Le Mont Aiguille. Longue conversation avec Finkielkraut, qui pourrait bien ne pas témoigner en ma faveur après tout. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Dîné aux nouvelles, vu un film espagnol idiot avec Jennifer Lopez, draguée par Goebbels à Berlin en 1939. Demeures 10 V 24, Daudet à Champrosay, fini à 1 h du matin. Journal. Autoportrait. Couché à 2 h & ½.

lire l’entrée du samedi 15 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 17 février 2014, 10 h 21Dimanche 16 février 2014. Sainte Julienne 47/318. Plieux. * Levés à 9 heures. Temps gris. Déjeuné en bas. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, très tardif, et Sisley, église de Moret, Petit Palais, 7 décembre 2013. Parlé à Marcel Meyer, sans électricité ni chauffage à Belle-Fontaine. Agenda. 11:05 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille + église de Moret par Sisley + trois Braque de l’exp. du Grand Palais + trois journées de décembre 1979. Galerie, mise en ordre, suite, ajouté la couverte 40x40x8, W. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des vents, feuilleton, 80. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux du Petit Palais, Van der Neer, Van de Velde, Georges Desvallières. Miettes de poulet et mélange carottes céleri en bas, café dans la bibliothèque, troisième symphonie de Szymanowski. Promenade avec Pierre à un étang de la vallée de l’Auroue, à mi-chemin de Castet-Arrouy. Atelier, Le Mont Aiguille. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Regardé sur la Toile une grande partie de l’émission de Finkielkraut sur Canal Plus. Beaucoup d’activité sur les réseaux, L’IN-NOCENT. Tél. de Pierre Cassen à propos de la manifestation du 9 mars, décidé de rentrer de Colmar vers Paris dans la matinée. Dîné aux nouvelles, vu un peu d’une niaiserie américaine, Kiss Kiss Bang Bang, même pas drôle. Pierre relit le texte sur Daudet à Champrosay. Journal. Suite de l’intense activité sur Twitter et Facebook, qui me vaut de me coucher à 2 h et ½.

lire l’entrée du dimanche 16 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 18 février 2014, 10 h 36Lundi 17 février 2014. Saint Alexis 48/317. Plieux. Levé avec Pierre à 8 h – 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et ajoncs au même étang dont je ne connais pas le nom (carte d’état-major “Miradoux” avalée par le tumulus du bureau). Tél. de Philippe Martel. Envoyé à Hélène Guillaume le texte 24 de Demeures 10, “Daudet à Champrosay”. Agenda. 10:04 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda, autoportrait & paysage de la veille, trois tableaux du Petit Palais, Desvallières, Van de Velde, Van der Neer, + trois journées de décembre 1979. Galerie, poursuite de la mise en ordre, ajouté un tableau. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 82. Twitter, Facebook, beaucoup d’envois. Le Jour ni l’Heure, trois paysages de la veille. 50 50 50 70 30 12. Poulet en miettes, confiture de pêche sur crackers, dattes, figues, noix. Promenade autour du champ de la Garrière. Atelier, Le Mont Aiguille. Deux communiqués pour l’In-nocence. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Dîné aux nouvelles. Vu Les Adieux à la Reine, de Benoît Jacquot. L’IN-NOCENT, beaucoup d’activité encore, autour d’un communiqué de Philippe Martel me soutenant. Envoyé à Hélène Guillaume trois photographies pour le texte 19 de Demeures 10, Foujita à Villiers-le-Bâcle. Pas de travail sur Demeures 10, 25, Léon Blum à Jouy-en-Josas, sauf vagues lectures. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du lundi 17 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 19 février 2014, 10 h 49Mardi 18 février 2014. Sainte Bernadette 49/316. Plieux. Douleur pelvienne rituelle à 6 h. Pierre se lève à 6 h & ½. Me rendors à 7. Levé à 8 h & ½. “Matins de France Culture” sur le djihad. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, bien, flou et très flatté, à l’Aleph + Démembrement de Brueghel, Lille, dét. Comptes : + 2383,54 / vir. Axa, mutuelle, + 38,90 / à venir : - 690,66. Agenda. 10:28 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et détail d’un Brueghel de Lille, un tableau de Beaubourg (Shafir Abboud) et deux paysages de l’avant-veille + trois journées de décembre 1979. Galerie, mise en ordre et ajout d’un tableau. Reçu 150 exemplaires de Suicide d’une nation, trouvé 3 coquilles. Le Jour ni l’Heure, Suicide d’une nation + trois œuvres de Lille, Landowski, Manet, Manessier. 50 50 50 70 30 12. Trio de Dvorak. Miettes de poulet, abricot sec, datte, figue. Promenade sur le flanc nord, autoportrait à l’atelier Saint-Geniès. Miettes de poulet de nouveau, avec du thé dans l’atelier. Mont Aiguille I, angle inférieur droit, et commencé un Mont Aiguille II, quasi-monochrome blanc, plus abstrait, mais sans excroissances. Questions d’Emmanuelle Duverger pour “Boulevard Voltaire”. Deux tél. de Philippe Martel, qui voulait organiser une conférence de presse vendredi mais y renonce car on ne sait pas du tout quand finira l’audience. Échanges avec Tali. Conversation avec Me Ouchikh. Beaucoup d’activité sur Twitter et Facebook, soutien officiel des Identitaires, texte de M. Michel Desgranges, etc. Dîner aux nouvelles. Envoyé les réponses à Emmanuelle Duverger. Vu un peu d’une émission de Stéphane Bern sur François Ier. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Entrée du jour. Couché à 1 h et ½. 

lire l’entrée du mardi 18 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 20 février 2014, 10 h 15Mercredi 19 février 2014. Saint Gabin — 50/315. Plieux. Assez mal dormi, insomnie, mais rendormi et levé à 8 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Hector de Carpeaux, Valenciennes. Entretien paru dans “Boulevard Voltaire”. Comptes : + 2222,88 / prél. Orange, 160,66 / à venir : - 530,00. Agenda. 10:39 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Hector de Carpeaux, Valenciennes, + trois œuvres du musée de Lille, Landowski, Manet, Manessier + trois journées de décembre 1979. Galerie, normalisation, ajouté un tableau, couverte-boîte. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 82. Le Jour ni l’Heure, France : suicide d’une nation (arrivé la veille), plus trois œuvres de Valenciennes : Harpignies par Segoffin, Corot, Abel de Pujol. 50 50 50 70 30 12. Tél. de Christian Vanneste, qui ne sera pas à son propre procès vendredi. Collation de poulet. Tentatives de photographie de tableaux avec Pierre sur le versant sud, mais aussitôt le soleil disparaît. Photographié tt. de même Le Chemin de campagne (Balignac) I. Promenade en 8 avec Pierre, Trônes. Atelier, Le Mont Aiguille II. Lecture par Pierre de Claude Durand, Le Pavillon des écrivains. Tél. de Flatters. Tél. de Karim Ouchikh. Tél. d’Alain Finkielkraut — ne témoignera pas en ma faveur, finalement. Journal 2014, entrée de la veille, relecture. Dîné aux nouvelles, saumon. Journal 2014, entrée de la veille, mise en ligne. Lectures sur Léon Blum, puis commencé le texte 25 des Demeures, Blum à Jouy-en-Josas. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du mercredi 19 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 21 février 2014, 10 h 22
modifiée le samedi 22 février 2014, 10 h 12
Jeudi 20 février 2014.
51/314. Plieux. Levé avec Pierre à 8 h – 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille & couverte 60x60 n° 46, Le Chemin de campagne (Balignac). Comptes : + 2415,28 / virement Amazon, + 192,40 / à venir : - 2.312,77. Agenda. 10:09 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille + trois œuvres de Valenciennes + trois journées de décembre 1979. Galerie, ajouté un tableau. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 83. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Poulet en miettes et café. Bagages. Quitté Plieux à 2 h & ½. Valence-d’Agen. Lauzerte. Castelnau-Montratier. Autoroute. Brive. Limoges. France Musique, sonates pour violoncelle et piano, Brahms, Beethoven, Brahms, lieder. Desnos en musique. France Inter, Frédéric Mitterrand reçoit Édouard Baer. France Culture, entretien avec Paul Otchakovsky-Laurens. “Dîné” à Orléans-Gidy. À Paris vers 11 heures. Hôtel, ch. 402. Très mauvaise connexion, hélas. Facebook, Twitter. Journal. Lu la vie de Léon Blum par Serge Berstein. Éteint à 2 h.

lire l’entrée du jeudi 20 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 22 février 2014, 10 h 18Vendredi 21 février 2014. 52/313. Paris, hôtel Pont-Royal, ch. 402. Pas mal dormi. Levé à 8 h. & ½. Déjeuner en bas, Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, sur une aire d’autoroute près de Châteauroux et Château noir, mais connexion très mauvaise, insupportable. Agenda. 10:00 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et ancien Château noir IV, pas photographié plus tôt. Journal, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Très beau temps sur Paris, photographie de la fenêtre. Sorti peu après midi. Passé à Saint-Germain-des-Prés, acheté un gilet au Monoprix, et plus tard un crayon feutre chez Gibert en bas du boulevard Saint-Michel. Rendez-vous à 1 h au café des Deux Palais, face à la grille d’honneur, avec Marcel Meyer, déjà présent, et Me Ouchikh. À 1 h et ½ avec eux à la XVIIe Chambre. Assez nombreux photographes, cameramen et journalistes. Donné par surprise un entretien filmé à je ne sais qui (Canal +, BFMtv, Voix de la Russie ?). Pas mal de monde dans la salle, beaucoup de membres de Riposte laïque. Pierre Cassen. Flatters. Patrick Chartrain. Valérie Scigala. Afchine Davoudi. Stéphane Bily. Françoise Gilbert et Florence Ménard. Rémi Pellet. Jérôme Leroy, de L’Express, mais malheureusement je ne le reconnais pas. Luc Roche, mon co-prévenu. Meyer et moi nous asseyons au dernier rang, bientôt rejoints par Farid Tali. Long appel des affaires en “audience-relais”. Puis affaire Vanneste, assez longuement. Interruption de séance. Affaires Camus et Roche, enfin, mais tout au long il sera donné beaucoup plus d’importance et de temps à mon cas, sauf durant l’excellente plaidoirie de l’avocat de Roche, Me S. (Scilicci ?, qq. chose comme ça). Interrogatoire de Roche. Projection filmée de la conférence de Roche. Interrogatoire de je. Projection filmée de la conférence de Je. Pas de témoins pour Roche. Témoignage de Tali en ma faveur, superbe, et plein de révélations énormes. Avocat du Mrap s’acharne sur Tali, qui accuse le coup. Long témoignage bouleversant de Marcel Meyer, sur le calvaire que sa famille et lui ont vécu et qui les ont forcés à quitter, après des années de lutte désespérée, le quartier qu’ils habitaient. Avocat du Mrap ne pose pas de question. Discours du procureur de la République, jeune homme très ennuyant et servilement mrapiste. Allocution invraisemblablement caricaturale et mécanique de l’avocat du Mrap, qu’on a l’impression d’avoir entendue deux mille fois. Plaidoirie excellente et très brillante de Me S., avocat de Luc Roche (et de Riposte laïque, dont il est membre). Plaidoirie de mon avocat Me Ouchikh, qui soulève et développe très habilement un capital point de droit (dans le mandat de citation et dans la partie qu’il rapporte de mon discours, aucun groupe n’est désigné nommément). Roche décline d’ajouter quoi que ce soit. Je parle à peu près dix minutes, en me concentrant sur l’épisode du contre-examen de Tali par l’avocat du Mrap. Il me semble que je ne m’en tire pas trop mal mais évidemment mon allocution est l’ombre de ce qu’elle aurait pu et dû être (j’oublie à peu près un tiers de ce que je voulais dire). Tout cela se termine vers 9 h et ½. Conversations de groupe devant la grille monumentale du palais de Justice. Dîne dans un restaurant japonais de la rue Dante avec Karim Ouchikh, Emmanuel Michon, Afchine Davoudi (qui commence à avoir des ennuis de la part de ses étudiants parce qu’il est apparu à mes côtés à la télévision) et Stéphane Bily. Rentre ici vers minuit. Twitter, Facebook, autoportrait (dans la salle de bain). Journal à 1 h. Vie de Blum par Berstein. Éteint à 2 h.

lire l’entrée du vendredi 21 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 23 février 2014, 10 h 54Samedi 22 février 2014. Paris, hôtel Pont-Royal, ch. 402. Réveillé très tôt, soit à cause de l’excitation de la veille, pas encore retombée, soit parce que j’ai trop mangé au restaurant japonais, pourtant choisi pour qu’il n’en aille pas de la sorte. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et vue prise la veille de la fenêtre de la chambre. Appel de Pierre, avec ses parents à un enterrement du côté de hmmm (la ville de Supervielle, dans les Pyrénées, nom en trois morceaux, not Port-Sainte-Marie. Autres blocages récents : Delboc, Delbos, Delvos, Devos (le poète surréaliste), et donc ça recommence ; Valérie Scigala). Déjeuner en bas, mange trop. Agenda. 09:31 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, vue de la fenêtre de la veille. Journal 2014, relecture et mise en ligne. Twitter, Facebook. Message de “Ferdinand Bardamu”, qui souhaiterait que nous prenions du café quelque part. Lui propose de passer à l’hôtel. Il arrive ponctuellement à 11:30. Lui donne un exemplaire de France : Suicide d’une nation. Fais son portrait. Il m’aide au “déménagement”. Pas de facture de l’hôtel parce que note payée d’avance à une agence en ligne (contrariété, remb. impossible). Parking Montalembert avec M. Bardamu. Le dépose à Saint-Germain-des-Prés. Prend la route à 12:30 exactement. Attaque de sommeil, dors un peu après Orléans. Tél. portable, message de Charles Consigny m’apprenant l’existence d’un excellent article de Jérôme Dupuis dans L’Express (en ligne ?). Aiguillonné par la curiosité, réussis le tour de force de lire l’article sur mon [Alzheimer : le “portable”]. Très beaux ciels noirs, anthracite et noirs, à la Fautrier, sur le Limousin. Essence et prétendu “buffet” (ça n’a rien d’un buffet) à l’aire des Causses du Lot. Appel de Pierre à 19 km avant Valence-d’Agen. Photographies de la centrale atomique et autoportrait à Pinard, Valence-d’Agen. À la maison solitaire (ni chiens ni Pierre) vers 10 heures. Facebook, Twitter, chronique des batailles. Demeures 10, 25, Léon Blum à Jouy-en-Josas. Journal. Couché à 2 heures.

lire l’entrée du samedi 22 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 24 février 2014, 10 h 44Dimanche 23 février 2014. Saint Lazare — 54/311. Plieux. Levé à 8 heures, brouillards ensoleillés, archipel. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, à Pinard, et paysage insulaire du matin même. Déjeuné seul en bas. Twitter. Facebook. Tél. de Pierre à l’instant. Agenda. 10:25 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et paysage du matin, + trois journées de décembre 1979. Galerie, remplacé l’image de Château noir IV. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 85 (?). Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, portrait de M. Ferdinand Bardamu et paysage atomique de la veille, vue de la fenêtre rue du Bac de l’avant-veille. 68k,9. Collation de poulet et de fruits secs. Beau temps, en ai profité pour photographier des tableaux récents. Puis autoportrait à la Garrière, marché jusqu’à l’orée du bois, parlé à Simone Aeberhard. Atelier, verni Le Mont Aiguille I et travaillé à Le Mont Aiguille II (les deux ont été photographiés). Retour de Pierre. Pas mal d’activité sur Twitter (1250) et Facebook. Dîné aux nouvelles, veau et boudin rapportés par Pierre de Cadarcet. Vu Rusty James (Rumble Fish), de Coppola (1983). Demeures 10, mais dû faire pas mal de lectures afférentes et peu avancé le texte 25, sur Léon Blum à Jouy-en-Josas. Journal. Couché à 2 heures.

lire l’entrée du dimanche 23 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 25 février 2014, 10 h 16Lundi 24 février 2014. Saint Modeste — 55/310. Plieux. Assez mal et peu dormi, douleur au bas-ventre, douleur à l’oreille gauche. Levé avec Pierre à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et couverte 60x60 n° 46, Maisons de village, la casa Rodriguez II, 30 décembre 2013. Céline va poster à Miradoux vingt Suicide d’une nation pour Marcel Meyer et Les Inhéritiers et Non pour Mme Bérénice Levet. Coup de tél. d’un homme de Valence d’Agen qui se propose de m’expliquer comment ne pas payer l’amende à laquelle je vais être condamné par la XVIIe ch. — grands discours, fini par l’envoyer paître. Agenda. 10:32 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, tableau photographié la veille (Maisons de village II), trois photographies de l’avant-veille (Bardamu, rue du Bac, Pinard) + trois journées de décembre 1979. Galerie, mis Maisons de village II (46). L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 65. Le Jour ni l’Heure, trois couvertes photographiées la veille, deux Mont Aiguille et Chemin de campagne (Balignac), II. 50 50 50 70 30 12. Collation de poulet en miettes, confiture de figues et violette sur crackers, trois fruits secs. Promenade à la clairière de l’Être (autoportrait) et aux Trônes. Atelier, Le Mont Aiguille II. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Tél. de Paul-Marie Coûteaux, Gérard Pince, Georges Clément, Philippe Martel. Dîné aux nouvelles. Vu un peu d’un film pénible sur de grosses Allemandes qui vont chercher le plaisir sexuel en Afrique. Communiqué du parti (homosexuels en Ouganda). Demeures 10, V, 25, Léon Blum à Jouy-en-Josas. Journal. Couché à 2 heures.

lire l’entrée du lundi 24 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 26 février 2014, 10 h 50Mardi 25 février 2014. Saint Roméo — 56/309. Plieux. Levé à 8 h, grippé. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Couple amoureux dans un paysage, Sir Peter Lely, Valenciennes. Comptes : + 762,35 / tip Totalgaz, - 1235,76 / tip Totalgaz, - 417,17 / à venir : - 1120,79. Agenda. 09:50 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Couple amoureux de Lely, trois couvertes récentes mises en ligne la veille + trois journées de décembre 1979. Galerie, couvertes récentes. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 86 (?). Malade, pas de gymnastique, déjeuner en bas, aiguillettes de poulet, fromage de chèvre, confiture de figues, fruits secs. Marché jusqu’aux Trônes, beau temps. Atelier, couverte 60x60 n° 50, Le Mont Aiguille II. Questions d’Emmanuelle Duverger pour “Boulevard Voltaire”. Nombreux échanges av. M. Dellinger à propos des cartons relatifs à la manifestation du 9 mars. Dîné aux nouvelles. Envoyé mes réponses à “Boulevard Voltaire”. Regardé l’émission de Stéphane Bern sur Nicolas II, bien. Demeures 10, V, 25, Blum à Jouy-en-Josas. Envoyé à Hélène Guillaume trois photographies pour le texte 23. Journal. Couché à 1 h et ½.

lire l’entrée du mardi 25 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 27 février 2014, 10 h 38Mercredi 26 février 2014. Saint Nestor — 57/308. Plieux. Mauvaise nuit, bcp. embêté Pierre, tousse comme un possédé. Levés à 8 h. et ½, réveillés par Céline. Beau temps. Grand mal de tête. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, n’importe quoi, et médiocre Steuben de Valenciennes, enfance de Pierre le Grand. Comptes : + 721,67 / prél. Orange – 40,68 (?) / à venir : - 1912,39. Agenda. 10:30  /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Steuben de Valenciennes, un paysage (Lussy) et deux couvertes photographiées l’avant-veille, + quatre dernières journées de décembre 1979, fini donc ce volume-là de l’agenda. Galerie, nouvel état de la couvert 60x60 n° 37. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 86. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Grippe, pas de gymnastique, déjeuné en bas de poulet, confiture de figues et violettes, fruits secs. Promenade des deux clairières avec Pierre. Pas d’atelier, mais commencé au marqueur, dans la bibliothèque, d’après photographie, le dessin de la couverte 60x60 n° 51, Château de Plieux. À Paris, conférence de presse de Philippe Martel à propos de mon procès — grand déploiement de forces de l’ordre, accès très difficile ou impossible. Demeures 10, 25, Blum à Jouy-en-Josas. Dîné aux nouvelles. M. Dellinger a fait faire de nouveaux “cartons” de l’In-nocence pour la manifestation du 9 mars, très bien. Demeures 10, sans parvenir à finir seulement le brouillon. Intervention en direct à l’émission de Coûteaux sur Radio-Courtoisie. Envoi à Hélène Guillaume de quatre photographies relatives au texte 24, Daudet à Champrosay. Journal, long développement sans doute très ennuyeux sur l’hôtel Pont-Royal, couché à 2 heures.

lire l’entrée du mercredi 26 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 28 février 2014, 10 h 06Jeudi 27 février 2014. Sainte Honorine — 58/307. Plieux. Autre nuit très pénible, surtout pour Pierre qui doit se lever tôt : je tousse sans discontinuer pendant deux heures, sans pouvoir m’en empêcher (j’étouffe) — et maintenant, il n’y a pas d’autre chambre où se réfugier. Levé à 8 heures, épuisé ayant dormi à peine deux heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans un paysage, et Bardamu souriant, Pont-Royal, 22 février. Comptes : + 721,67 (inchangé) / à venir : - 1912,39. Agenda. 10:26 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, dans un paysage, + Bardamu souriant, + un détail du Chemin de campagne, + deux tableaux de Valenciennes,  Guérin et Navez (portrait de David). Galerie, crucifix. L’IN-NOCENT, L’Inauguration de la salle des Vents, 87 (?). Grippe, pas de gymnastique, déjeuné en bas, aiguillettes de poulet, confiture de figues sur crackers, fruits secs. Le Jour ni l’Heure, Plieux de La Garrière, deux détails de couvertes récentes, Le Mont Aiguille, Le Chemin de campagne. Promenade sur le flanc nord, autoportrait à Tchernobyl, autres photographies pas mal. Journal 2014, relecture et mise en ligne. Dîné aux nouvelles. Vu A Royal Affair, sur Struense, pas mal. Répondu à un entretien pour le magazine italien Foglio. Mis en ligne l’entretien donné l’automne dernier à Réfléchir & Agir, qui l’a publié mais ne me l’a jamais envoyé. Journal. Couché à 2 heures.

lire l’entrée du jeudi 27 février 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 1er mars 2014, 10 h 52Vendredi 28 février 2014. Saint Romain — 59/306. Plieux. Bien dormi, pas de crise de toux. Levé à 8h - 20 av. Pierre. Temps gris et pluvieux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, à Tchernobyl, et toile d’araignée de l’ancien atelier Sigala, Cent une vues du mont Fuji. Comptes : + 721,67 (inchangé), à venir : - 2.028,29. Agenda. 09:58 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, vue du mont Fuji en toile d’araignée, deux détails de couvertes, le château. L’In-nocent, L’Inauguration de la salle des Vents, 89. Relu l’entretien pour Foglio, l’envoyé à M. Mauro Zanon. Envoyé à Hélène Guillaume cinq illustrations pour le chapitre 25 des Demeures, Blum à Jouy-en-Josas. Aiguillettes de poulet, confitures de figues aux violettes, fruits secs. Grippe toujours, pas de gymnastique. Le Jour ni l’Heure, trois paysages plieusains de la veille. Onzième symphonie de Chostakovitch. Promenade à la Garrière, autoportrait, et à l’orée du bois. Atelier, blanchi encore la couverte 50, Mont Aiguille II, et trav. à la 51, Plieux, dont je photographie l’état provisoire, lequel me plaît tant que je songe à arrêter là. Parlé à David Farreny, à propos de la section “Documents” du site, pour y mettre l’entretien de l’automne dernier avec Réfléchir & Agir. Journal 2014, relecture de l’entrée de la veille et mise en ligne. L’IN-NOCENT. Dîné aux nouvelles. Regardé une petite comédie américaine un peu bâclée de 1936, à propos d’un faux mendiant qui devient maître d’hôtel. Demeures 10, 25, Blum à Jouy-en-Josas, fini le “brouillon”. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du vendredi 28 février 2014 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site