Le Jour ni l’Heure
mai 2014

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 2 mai 2014, 9 h 55
modifiée le vendredi 2 mai 2014, 9 h 57
Jeudi 1er mai 2014.
Fête du Travail — 121/244. Plieux. Levé à 8 heures – 20. Le Jour ni l’Heure, bon autoportrait de la veille, et assez vilain tableau de Contini, monastère fortifié de Saint-Honorat, musée de la Castre. Déjeuné en bas avec Pierre. “Fabrique de l’histoire”, Les Trois Mousquetaires, émission sur d’Artagnan. Comptes : - 300,94 / prél. Urssaf, 696,41 / hôtel Gray Résa Cannes, - 298,00 / Blurb (livres à vendre à Cannes ou ailleurs), 218,03 / Lulu (id.), - 170,17 / virement Amazon, + 84,96 / facture Gray d’Albion, taxe, supplément, - 56,00 / facture carte ASF Rueil-Malmaison, - 39,10 / id., - 37,20 / Escot Mandelieu, - 28,40 / Amazon (Louis, Éribon), - 23,94 / Autogrill Arc Rousset, - 20,70, etc. / à venir, - 956,70. Agenda. 10:00 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, quatre tableaux de Cannes, derniers panneaux de la profession de foi. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Échanges divers, notamment avec Marc Béveziers et Florence Ménard, à propos de la liste. Quitté Plieux vers 2 h. Passés à Fleurance prendre Jeanne. Auch. Masseube. Castelnau-Magnoac. Lannemezan. Arreau. Étape à Saint-Lary-Soulan, acheté un guide rouge de l’Espagne. Retenu des chambres à Aínsa. Tunnel de Bielsa. Temps affreux à l’entrée, superbe à la sortie. Peña Montañesa dans la lumière. Montés à San Vicente de Labuerda, tour, moutons, église ouverte, chapiteaux, retables, tableaux, coffret doré. Laspuña, autoportrait devant une usine, malheureusement de traviole. Chapelle de San Lorién, sur les pentes de la Peña. Los Molinos. Montés au monastère de San Victorián, splendide dans la lumière du soir (8 h, vue magnifique). Arro. Aínsa vers 9 heures. Attendu l’hôtelière, aimable, qui n’est pas à son hôtel, sur la plaza Mayor. Excellent dîner en face, salade de cèpes au fois gras, cabrito, demi-biscuit de figues à la pâte d’amande, grande photographie d’Alphonse XIII et de Primo de Rivera avec le président Doumergue et Barthou, 1927, inauguration de la gare de Canfrance. Journal. Couché à 1 h. & ½.

lire l’entrée du jeudi 1er mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 29 mai 2014, 13 h 06Du jeudi 1er au mardi 6 mai 2014. Voyage en Espagne (Aragon, Madrid, Tolède).

lire l’entrée du jeudi 1er mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 3 mai 2014, 10 h 41Vendredi 2 mai 2014. Aínsa, province de Huesca, Aragon, Espagne, hôtel Los Arcos, ch. 5. Pas trop bien dormi, trop mangé, bruit de tuyauterie (la chambre, pas moi). Levés à 8 h - 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, raté, tt de guingois, et coffret de San Vincente de Labuerda. Déjeuné en bas, dans la cave voûtée, av. Jeanne. Agenda. 09:49 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille. Journal 2014, relecture et mise en ligne. Quitté l’hôtel et Aínsa à midi. Boltana, cherché dans la haute ville le nouvel hôtel monastère qui est en fait en bas près de la rivière, et tout à fait dépourvu d’intérêt. Promenade à Morcat. Laissé la voiture près du Pueyo de Morcat, et Jeanne y reste. Marché avec Pierre jusqu’au village abandonné, environ une heure, par grand beau temps assez frais. Morcat, groupe de cyclistes à notre arrivée, mais ils s’en vont. Autoportrait. Chemin du retour, retrouvé Jeanne et la voiture à 3 h 10. Route du rio Garga, en direction du Sud-Ouest. Rejoint la grande route de Jaca à Huesca et Saragosse. Tél. au parador de Sigüenza, mais il n’y a pas de chambres pour le soir. Continué tout de même vers Sigüenza. Tél. de Florence Ménard annonçant qu’elle a pu faire enregistrer la liste antiremplaciste, mais la ligne est très mauvaise, je comprends à peine. Accablants environs de Sarragosse, sur une centaine de kilomètres. Calatayud, même jeu. Paysages totalement massacrés. Sigüenza, cathédrale encore ouverte, mais chapelle du Doncel fermée et dans l’ombre, on l’aperçoit à peine. Été au parador mais il n’y a décidément pas de chambres, et on ne tient pas à ce qu’il en ait : foule affreuse, enfants braillards, et c’est tout de même bien laid. Reprenons la route de Madrid. Téléphonages divers pour des chambres à Madrid, en vain. Nous rabattons sur le parador de Alcalá de Henares. Y arrivons vers 9 heures — ultramoderne (2009). Y dînons à la cafétéria. Tour post-prandial en ville avec Pierre et Jeanne. Quartier central pas mal, sans plus. Palais du rectorat, collège Saint-Ildefonse (XVIe s.). Rentrés vers minuit. Moment d’abattement, grande fatigue, n’arrive à rien avec les comptes Twitter et Facebook ouverts par M. Rivoallan, qui ne me reconnaissent pas comme administrateurs. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du vendredi 2 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 4 mai 2014, 9 h 57Samedi 3 mai 2014. Alcalá de Henares, Parador, ch. 125. Mal dormi, insomnie, trop de lumière, pas de rideaux, soucis, etc. Levé à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait à Morcat et vue d’une barre noire près du mon Perdu. Excellent petit déjeuner, peu diététique. Messages à Béveziers, à Marcel Meyer. Agenda. 10:32 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et paysage pyrénéen. Journal 2014, relecture et mise en ligne. Échanges divers à propos des européennes et des comptes avec Marc Béveziers et Christophe Rivoallan. Parlé à M. Rivoallan. Quitté l’hôtel avec Pierre et Jeanne à 2 h. Été à Madrid. Difficultés pour se garer près du Prado. Excellente après-midi au Prado, de 3 heures à 8 heures. Velasquez, Goya, Titien, Goya de nouveau, Jean Fouquet, tableau prêté, XIXe siècle espagnol. Douleur au bas-ventre à droite, toute l’après-midi. Autoportrait dans une grande porte noire moderne ouvragée, derrière le Prado et au-dessus. Repris la voiture. Essayé d’entrer dans les jardins du palais royal, au-dessous de la façade principale, mais ils viennent de fermer. Moment dans ceux qui sont au-dessous de la façade latérale nord-ouest. Tentative de dîner sur la Plaza Mayor, restaurant Los Arcos, mais aucune nourriture n’arrive, demandé l’addition pour les boissons, quitté les lieux sans avoir rien mangé. Marché jusqu’à la Puerta del Sol. Nouvelle tentative de dîner rapide face au dos de l’opéra, en vain. Finalement mangé des sandwiches au poulet dans un minuscule café voisin de la Grand Via et du parking où Pierre avait laissé la voiture. Regagné Alcalá de Henares et son Parador à une heure du matin. Journal, plus mort que vif. Couché à 2 h. passées.

lire l’entrée du samedi 3 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 5 mai 2014, 9 h 46Dimanche 4 mai 2014. Alcalá de Henares, Parador, ch. 125, suite. Très peu dormi. Réveillé à 6 h. & ½, douleur au bas-ventre. Levé à 7, Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et assez jolie vue prise du Prado à travers un rideau. Difficultés avec les différents “comptes” à cause des diverses “qualités” pour intervenir (personnelle, liste). Problèmes de code. Agenda. 08:32 ///  Petit déjeuner excellent, cette fois en pleine connaissance de cause. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, scène dans un jardin (le Pardo). Journal 2014, relecture et mise en ligne de  l’entrée de la veille. Sortis de l’hôtel vers 1 h. Autoroute pour Tolède, via Madrid. Dormi en chemin. Tolède, parking voisin de l’Alcázar. Traversé à pied la vieille ville, été voir L’Enterrement du comte d’Orgaz à Santo Tomé. Synagogue de Santa María la Blanca, autoportrait. À l’exposition Greco mais il n’y a pas de place, il fallait retenir son billet. On nous dit de tenter notre chance à 7 heures. Allons à la cathédrale, visite assez exhaustive. Émerveillement de la sacristie, le Dépouillement du Christ, son Arrestation par Goya, le Paul III du Titien, etc. Cloître fermé. Retourné à l’exposition, mais toujours pas de place. Prenons des billets pour le lendemain à 1 h. Allons contempler Tolède d’en face, de la route en balcon et du Parador. Rentrons sur Alcalá de Henares via Aranjuez, où voyons le palais, et Chinchón, où dînons très agréablement, sur la place, malgré une erreur sur le sens de lomo, qui noux vaut une pleine assiette de jambon cru, bon mais peu recommandé. Retrouvé notre parador de Alcalá de Henares à minuit. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du dimanche 4 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 6 mai 2014, 7 h 17Lundi 5 mai 2014. Alcalá de Henares, parador, ch. 125. Levé à 7 h 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans la synagogue de Tolède, et Un soir à Chinchón. Excellent petit déjeuner, empiffrage habituel. Sites, comptes, peu d’activité, y compris à propos de la liste. Agenda. 09:40 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille. Journal 2014, relecture et mise en ligne. Sites et comptes divers. Quitté le parador de Alcalá de Henares et la ville à 11 h & ½. Retournons à Tolède. Je dors en chemin. Au musée de Santa Cruz à 1 h, Pierre nous y laisse Jeanne & moi, & va mettre au parking la voiture, qu’il érafle légèrement avant de nous rejoindre à l’exposition “El Griego de Toledo”, splendide, où nous restons trois heures. Cloître et collection permanente ensuite, autoportrait. Quittons Tolède vers 6 h. Dors encore un peu dans la voiture. Madrid. Op. 116 de Brahms. Till Eulenspiegel. Troisième symphonie de Bruckner, Eugen Jochum. Autoroute, Calatayud, Saragosse. Dînons sommairement dans un restaurant d’autoroute, très primitif, et aussi de pâtisseries achetées par Jeanne à Tolède. Huesca à 10 h. & ½. Hôtel Abba, en plein centre. Ch. 328, suite, mais connexion très mauvaise, ne marche pas du tout dans la chambre et fonctionne très mal dans le salon, où très mal installé (pas de bureau). Temps perdu. Mis en ligne l’autoportrait de la veille. Journal. Couché à 1 h. & ½.

lire l’entrée du lundi 5 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 7 mai 2014, 18 h 08Mardi 6 mai 2014. Huesca, hôtel Abba Huesca, mardi 6 mai 2014. Levé à 6 heures, Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille & dét. de l’Espolio de la sacristie de Tolède malgré l’exécrable connexion. Agenda. 06:54 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, journal 2014, détail de l’Espolio, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Déjeuné en bas avec Pierre et Jeanne. Bain. Quitté l’hôtel Abba et Huesca vers 10 heures. Barbastre, puis retraversé le royaume de Sobrarbe. Aínsa. Biella. Symphonie alpestre de Strauss. Tunnel de Bielsa. Saint-Lary-Soulan. Lannemezan. Auch, qui semble particulièrement horrible (dix kilomètres au moins de zone commerciale poubelle…). Fleurance. Déposé chez elle Mme de Loynes. À Plieux vers 3 heures. Café av. pâtisseries de Tolède offertes par Lloana. Questions d’Emmanuelle Duverger pour “Boulevard Voltaire”, dont une, la quatrième (rapports avec le FN), sollicitée par moi le matin. Envoyé l’entretien vers 6 h & ½. Rédigé deux communiqués pour l’In-nocence. Dîné aux nouvelles, daurade au fenouil. Toute la soirée aux affaires de la campagne, passé très maladroitement et fastidieusement d’un “compte” à l’autre (“Renaud Camus” Twitter, “Renaud Camus” Facebook, “Non au Changement de Peuple” Twitter, “Non au Changement de Peuple” Facebook, “Liste antiremplaciste” Twitter, “Liste Antiremplaciste” Facebook, etc. — il faudrait être Juan Asensio !). Le Jour ni l’Heure, mis en ligne l’autoportrait du jour et une photographie de la synagogue de Tolède dimanche dernier, 4 mai. Journal, brièvement. Couché à 1 h.

lire l’entrée du mardi 6 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 8 mai 2014, 12 h 26Mercredi 7 mai 2014. Sainte Gisèle — 127/238. Plieux. Bien et beaucoup dormi, levés à 9 h - le ¼, réveillés par Céline dans la bibliothèque. Entretien n° 45 paru dans “Boulevard Voltaire”. Toute la matinée à des affaires urgentes concernant la liste, nombreux échanges avec une Mme Bair à la préfecture de la Gironde, discussions sur l’éventuelle impression de bulletins, difficultés pour lui faire parvenir les maquettes, consulté l’In-nocence, comptes divers comme la veille, pas mal de temps perdu. Comptes : - 773,35 / chèque Céline : - 968,76 / virement Paypal : + 900,00 / prél. Sofinco, - 310,80 / prél. Canalsat, - 76,00 / prél. Canalplus, - 39,90 / prél. Télérama, - 23,00 / virement Apple, + 80,15 / chèque : - 12,45 (?) / à venir : - 697,96. Agenda. 12:38 /// Le Jour ni l’Heure, château de Montuenga de Soria et deux tableaux de Tolède, Titien de la cathédrale, Tristan du musée, détails. 60 50. Parlé deux fois à Marcel Meyer. Promenade en 8 avec Pierre. Communiqué n° 1710 (“extrême-droite”). Beaucoup d’activités sur les différents “comptes” à propos des européennes. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et quatre photographies d’Espagne. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 139. Dîné aux nouvelles, raviolis au saumon et aux courgettes, poire à la vapeur. Vu Confession d’un commissaire de police au procureur de la République, de Damiano Damiani, 1971, avec Martin Balsam et Franco Nero. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Européennes. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du mercredi 7 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 9 mai 2014, 11 h 04Jeudi 8 mai 2014. Victoire de 1945 — 128/237. Levés à 8 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, pas mal, et Jean Fouquet prêté par Anvers au Prado, panneau droit du Diptyque de Melun, dét. Été avec Pierre au monument aux Morts pour la cérémonie du 8-Mai, pas mal de monde, allons ensuite au cimetière pour honorer la tombe du Plieusain mort en 1940 (Justin Coll) puis à la salle des fêtes pour du café. Parlé à M. Boutang (de l’Europe) et, plus longuement, à l’Allemande de la Bordeneuve, qui habite Düsseldorf. Sites divers. Comptes : - 1280,35 / prél. SCAM, - 507 / Cot. “Esprit libre”, - 21,65. Agenda. 12:22 /// Le Jour ni l’Heure, un Goya du Prado, dét., le Prado à travers un rideau du Prado, le palais royal de Madrid. Promenade avec Pierre au bois du commandant Pommiès, autoportrait à côté d’un container, rencontré un voisin du bois, connu mais mal identifié par nous. Retour à la maison, thé, Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, les trois photographies de Madrid mises en ligne à midi. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 140. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Dîné aux nouvelles. Vu à peu près la moitié de Kingdom of Heaven, de Ridley Scott, sans aucun enthousiasme. Affaires de la liste, tentatives de propagande. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du jeudi 8 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 10 mai 2014, 10 h 34Vendredi 9 mai 2014. Saint Pacôme — 129/236. Plieux. * Levés à 8 h - 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Saint Jérôme du Prado, Georges de La Tour, dét. Pierre va à Lectoure poster des pâtisseries espagnoles pour ma sœur, le catalogue Greco pour Flatters et une lettre à Michèle Chaillou, écrite avant notre départ pour l’Espagne. Échanges divers avec MM. Meyer, Dellinger et Gimbert à propos de divers problèmes techniques liés aux européennes, nombre de bulletins à imprimer, tombe de un million à cent mille puis remonte à deux cent mille. Comptes : - 1280,35, inchangé. Agenda. 10:51 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, + trois images du Prado et une du palais royal de Madrid, 3 mai 2014 + trois journées de juin 1978, Juan-les-Pins. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 141. 60 50 12. Statue de Goya au Prado par Mariano Benlliure, 1902, Vendanges de Goya, 1787, dét., Charles II de Coello. Lecture par Pierre, comme la veille, de Saint-Simon, l’ambassade en Espagne, 1722. Été avec Pierre porter un chèque à M. Sigala fils, chez lui. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Sites, comptes, liste antiremplaciste, sans grand succès. Dîné aux nouvelles. Vu Ils étaient neuf célibataires, de Sacha Guitry, 1939, parfois assez drôle. Suite des activités webmatiques en faveur de la liste, problèmes autour d’une confusion dénoncée entre “compte” et “page” (sur Facebook). Journal, assez longuement (et périlleusement). Couché à 2 heures.

lire l’entrée du vendredi 9 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 11 mai 2014, 10 h 02Samedi 10 mai 2014. Sainte Solange — 130/235. Plieux. Levé à 8 h -20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, et tour de la casa Buil à San Vincente de Labuerda. Émission de Finkielkraut sur l’Occupation et l’attitude des Français envers les juifs avec Henry Rousso et Jacques Sémelin. Comptes : + 674,74 / vir. européen SEPA Caisse d’Assurance Retraite de l (sic), 1.138,09 / remise chèques, Cannes, + 817 (dont 500 de Pierre). Agenda. 10:21 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, tour à San Vincente de Labuerda, trois images du Pardo et un carton du NON. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 143. 60 50 12. Nouvelle, envoyée par son père, de la mort d’Emmanuel Michon, dans un accident d’avion, la veille. Le Jour ni l’Heure, San Vincente de Labuerda, San Lorien, jeune femme à San Victorian, 1er mai 2014. Émission sur Ensor (“Les Regardeurs”). Lecture par Pierre de Saint-Simon, ambassade à Madrid, suite, la signature des contrats de mariage. Promenade avec Pierre du côté de Balignac et d’Heuré-Bartens. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Élections européennes, travaillé surtout à la création d’une “page” (as opposed to un “compte”) Facebook pour la Liste européenne. Dîné aux nouvelles. Vu un excellent documentaire sur Pasolini, sur la Rome de Pasolini, d’Alain Bergala. Liste aux européennes, suite, la “page” et les divers “comptes”, tant bien que mal. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du samedi 10 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 12 mai 2014, 17 h 11Dimanche 11 mai 2014. Fête de Jeanne d’Arc — 131/234. Plieux. Levé à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, et ciel à San Victorian, 1er mai 2014. Déjeuné en bas av. Pierre. Agenda. 09:48 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, nuages à San Victorian et trois autres images du royaume de Sobrarbe le 1er mai 2014. Trois journées de juin 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 144. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, chapelle des Templiers d’Aragnouet, Pena Montanesa, retable de San Vincente de Labuerda, 1er mai 2014. Sieste av. Pierre *. Aiguillettes de poulet, fruits secs et café en bas. Promenade aux Trônes. Liste antiremplaciste, beaucoup d’activité sur les différents comptes et sites. Tâché de passer une commande “Géant des Beaux-Arts”, mais pas parvenu à payer, comme d’habitude (il faut un SMS de la banque). Dîné aux nouvelles, thon, saumon, raviolis, salade d’avocats et d’artichauts (du jardin) ; poire à la vapeur, framboises et myrtilles. Liste antiremplaciste, suite. Commencé l’album Le Jour ni l’Heure 2013, sur Blurb. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du dimanche 11 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 13 mai 2014, 10 h 52Lundi 12 mai 2014. Saint Achille — 132/233. Plieux. Levé av. Pierre à 8 h – 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et photographie d’Alphonse XIII et Doumergue au restaurant d’Ainsa, 1er mai 2014. /// Liste pour les européennes, affaires diverses, dû répondre à divers messages, questions et téléphonages, toute la matinée y passe. Le Jour ni l’Heure, San Vincente de Labuerda, San Lorién, San Victorian, 1er mai 2014. 60 50 12. Énorme retard. Grave poussée boulimique, aiguillettes de poulet, taboulé, confiture de groseilles et noix sur crackers, fruits secs. 70k, 5. Promenade aux trônes, petite pluie fine. Parlé à Hélène Guillaume (pour demander le paiement du reliquat relatif aux Demeures) et à une femme du Géant des Beaux-Arts, pour “finaliser” une commande. Pierre fait notre déclaration d’impôts — d’après ses calculs nous aurions gagné 70.000 € en 2013 et devrions payer 10.000 € d’impôts, contre rien l’année précédente (bizarre…). Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, six photographies du 1er mai 2014. Trois journées de juin 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 144. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Dîné aux nouvelles, Chief Salad, poulet, œufs, champignons. Poire à la vapeur, framboise et myrtilles. Revu Les Fraises sauvages. Liste européenne, répondu à des questions diverses (d’associations, de systèmes centralisateurs de questions). Journal. Couché à 2 h. 

lire l’entrée du lundi 12 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 14 mai 2014, 11 h 04Mardi 13 mai 2014. Sainte Rolande — 133/232. Plieux. Levé à 8 h. Assez beau temps, contrairement aux jours précédents. Le Jour ni l’Heure, mauvais autoportrait de la veille et Alcazar de Tolède. Comptes : 674,74, à venir, - 735,66. Agenda. 10:47 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille,  Alcazar de Tolède, trois journées de juin 2014. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 144. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, Aranjuez et Villacojenos le 4 mai, photogramme des Fraises sauvages. Longue conversation avec Flatters. Promenade aux Trônes. Communiqué pour l’In-nocence (fiscalité vallsienne). Liste aux européennes, cartons, gestion des différents sites et pages. Dîné aux nouvelles. Regardé Bel-Ami, de Declan Donnellan, av. Robert Pattinson. Autre communiqué pour l’In-nocence (les dépenses militaires). Liste antiremplaciste. Journal. Autoportrait tardif. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du mardi 13 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 15 mai 2014, 11 h 01Mercredi 14 mai 2014. Saint Matthias 134/231. Plieux. Le Jour ni l’Heure. Levé à 8 h. Temps couvert. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Caravage incertain de la cathédrale de Tolède, tête de l’Agneau mystique. Comptes : + 614,84 / prél. Sepa Orange – 59,90 / à venir : - 661,54. Agenda. 10:55 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, agneau du Caravage, Aranjuez, Villaconejos, trois journées de juin 2014. L’Inauguration de la salle de Vents, feuilleton, 146. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Très bref entretien pour un radio de la côte basque. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, Tolède, 4 mai 2014, cardinal Borja, S. Tomé (« Arrêtez le massacre ! »), détail d’un “Raphaël”. À 3 heures, visite de Mmes d’Arcimol et Nougarède, représentantes de l’Union européenne des familles (à peu près), à propos des européennes. Entretien très cordial. Promenade avec Pierre, ensuite, rempart nord, tour de l’église. Communiqué pour le parti (l’affaire de la jupe, à Nantes). Liste antiremplaciste, sites, pages & comptes divers. Dîner aux nouvelles (steaks végétariens, haricots, carottes, poire à la vapeur, framboises et myrtilles). Vu un documentaire sur la rivalité entre Louis Renault et André Citroën. Liste antiremplaciste, suite. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du mercredi 14 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 16 mai 2014, 11 h 09Jeudi 15 mai 2014. Sainte Denise — 135/230. Plieux. Levé avec Pierre à 8 h - 20. Beau temps frais. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et beau détail de l’Espolio de Tolède. Liste antiremplaciste, sites, comptes, asenseries coutumières. Tél. de ma sœur, qui a reçu nos pâtisseries tolédanes. Comptes : + 668,36 / vir. international de Kobo Inc Publisher (????), 53,52 / à venir : - 715,06. Agenda. 10:55 ///  Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, détail de l’Espolio de Tolède, trois photographies prises à Tolède le 4 mai 2014. Trois journées de juin 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 148. Journal 2014, entrée de la veille, relecture. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, Paul III et Vierge de la cathédrale de Tolède, vue générale de la ville. Temps perdu à chercher une photographie + ou – “en pied” pour France Télévisions. Promenade en 8, Trônes. Journal 2013, entrée de la veille, relecture et mis en ligne. Douleurs aux jambes, surtout la gauche (genou). Assez longs téléphonages de Farid Tali et de Jean-Christophe Cambier. Réponses aux questions de Gabriel Cluzel pour “Boulevard Voltaire”, mais pas arrivé à finir avant 8 heure. Dîné aux nouvelles, ravioli aux cèpes, saumon, courgettes. Poire à la vapeur, framboises et myrtilles. “Boulevard Voltaire”, envoyé les réponses à 9 heures. Soirée consacrée tout entière à la liste antiremplaciste sur Twitter et Facebook. Journal. Autoportrait très tardif. Couché à 2 heures.

lire l’entrée du jeudi 15 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 17 mai 2014, 10 h 16Vendredi 16 mai 2014. Saint Honoré — 136/229. Plieux. Mauvaise et courte nuit, réveillé à 6 h par une vive douleur à la jambe gauche, peux à peine marcher pour aller pisser. Vaines tentatives pour me rendormir, levé à 8 h. Assez beau temps. Douleur un peu moins vive, mais beaucoup de mal à me déplacer. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et vue de Morcat le 2 mai dernier. Entretien paru dans “Boulevard Voltaire”, réactions assez favorables jusqu’à présent. Comptes : + 604,15 / prél. Orange, - 64,21 / "à venir”, - 650,85. Agenda. 10:44 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, image de Morcat, trois photographies de Tolède le 4 mai 2014. Trois journées de juin 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 148. Liste antiremplaciste, difficultés à propos de l’affiche qui est à fond blanc, tél. avec MM. Dellinger et Demeyer, etc. Le Jour ni l’Heure, trois images de Morcat, 2 mai 2014. 60 50 12. Liste antiremplaciste, suite. Asenseries généralisées. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. M. Dellinger ici avec les affiches, me donne une leçon de fabrication de colle, puis de collage. Panneaux de Plieux pour démonstration, mais il n’y en a que vingt-trois pour vingt-cinq listes, et nous avons le numéro 24. Mettons, non sans scrupule, l’affiche sur le panneau 23, inoccupé. Critiques (aimables) de Simone Aeberhard sur notre affiche, trop de texte, pas assez d’image. Tournée d’affichage avec M. Dellinger, dans une magnifique lumière : L’Isle-Bouzon, Saint-Clar, Gramont, Peyrecave, Flamarens, Miradoux, Castet-Arrouy. Dîné avec Pierre, salade de poulet, lardons, œufs mollet, etc., en regardant La Grande Bellezza, de Paolo Sorrentino. Liste antiremplaciste, réseaux sociaux. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du vendredi 16 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 18 mai 2014, 13 h 36Samedi 17 mai 2014. Saint Pascal — 137/228. Plieux. Levé à 7 h & ½. Beau temps frais. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, en haut de l’escalier, et panneaux de signalisation à Morcat. Émission de Finkielkraut sur les “bobos”, il parle de la “société des prénoms”. Comptes : + 604,15, inchangé. Agenda. 09:57 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, quatre photographies de Morcat le 2 mai 2014. Trois journées de juin 1978, fini le mois. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 149. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois autres photographies de Morcat, vendredi 2 mai 2014. Émission de Jean de Loisy sur la Victoire de Samothrace. Liste antiremplaciste, Twitter, Facebook, assez peu. Tournée de collage d’affiche de 3 h à 8 h, Pierre m’accompagnant à titre de chauffeur : Sainte-Mère, Sempesserre, Astaffort, Layrac, Le Passage-d’Agen, Agen, Valence-d’Agen, Saint-Antonin. Dîné aux nouvelles, puis vu Comment je me suis disputé (ma vie sexuelle), d’Arnaud Desplechin, bien, mais très long (du point de vue de l’emploi du temps). Liste antiremplaciste, suite, peu. Nécessité de changer l’affiche, à mon avis. Prépare une maquette, à partir d’une photographie de moi. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du samedi 17 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 19 mai 2014, 10 h 13Dimanche 18 mai 2014. Saint Éric — 138/227. Plieux. Levé à 8 h. Très beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, en colleur d’affiche, et Fernan-Gonzalez de Castille, statue baroque de la place d’Orient, à Madrid, 3 mai 2014. Déjeuné en bas avec Pierre. Toute la matinée se passe en travaux autour de la maquette de l’éventuelle nouvelle affiche, sur la fin avec Bèveziers, mais je m’en tiens à ma propre esthétique en dépit de la sienne, plus “professionnelle” et certainement plus “efficace”. Agenda. 13:21 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, une statue de roi baroque de Madrid, 3 mai 2014, trois vues de Morcat, 2 mai. Suites des tractations à propos de l’éventuelle nouvelle affiche. Liste antiremplaciste, avec la nouvelle affiche. Bain. Jeanne Lloan ici à 2 h et ½. Partons vers 3 h, campagne d’affichage et projet de visite au Rembrandt du Mas-d’Agenais. Affiches mises à Laplume, Nérac, Lavardac, Barbaste, Damazan, Le Mas-d’Agenais, mais hélas l’église est encore/déjà fermée à notre arrivée (5h 20/ ferme à 5 h), niente Rembrandt. À Caumont-sur-Garonne, pas de panneau 24. Marmande. Fauguerolles. Tonneins. Ayet, Pierre heurte la voiture contre de grosses pierres, à côté des affiches. Aguillon. Clairac. Le Temple. Saint-Livrade. Villeneuve-sur-Lot, mais trouvons seulement deux séries de panneaux, il doit y en avoir bien davantage. D’autre part, comme à Tonneins, le Grand Remplacement, paraît en phase finale — partout des femmes voilées des pieds à la tête. Rentrés ici vers 10 h & ¼. Sites, comptes, etc. Dîner rapide, magret de canard, poire à la vapeur, vu un peu de La Tunique, avec Victor Mature et Richard Burton. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Journal du jour. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du dimanche 18 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 20 mai 2014, 18 h 05Lundi 19 mai 2014. Saint Yves — 139/226. Plieux. Peu dormi, réveillé à 6 h., levé à 7 avec Pierre. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportait de la veille, à Fauguerolles, et clocher de l’église Sainte-Catherine d’Alexandrie de Villeneuve-sur-Lot. Tél. de Marcel Meyer au sujet des locations de colleurs (env. 1000 € par ville ?). 09:58 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, clocher de Sainte-Catherine de Villeneuve-sur-Lot. Trois journées de juin 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 150. Le Jour ni l’Heure, portrait de Jeanne à Tolède le 5 mai dernier et deux vues de Villeneuve-sur-Lot le 18 mai. 60 50 12. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Nombreux échanges liés la campagne électorale. Nouvelle série d’affichages, avec Pierre pour chauffeur : Marsolan, Condom, Larressingle, Eauze, Montréal-du-Gers, Fourcès ou nous pensions dîner mais nous arrivons trop tard (à 8 h & ½ !), La Romieu, Lagarde-Fimarcon. Rentrons vers 10 heures. Dîné rapide, raviolis aux cèpes, courgettes et saumon, poire à la vapeur et framboises. Liste antiremplaciste, Facebook, Twitter, etc. Journal. Couché à 1 h. & ½.

lire l’entrée du lundi 19 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 21 mai 2014, 9 h 03Mardi 20 mai 2014. Saint Bernardin — 140/225. Plieux. Réveillé à 6 h, mais rendormi, réveillé par Céline à 8 h & ½. Commencé Le Jour ni l’Heure mais dû m’occuper aussitôt d’un entretien pour Infos-Bordeaux. Travaillé à cela, l’envoie, il est publié aussitôt, le diffuse autant que je peux. Toute sorte de petits problèmes techniques, épouvantablement chronophages — ainsi France tv veut des photographies des candidats, j’ai beaucoup de difficulté à les joindre, à les convaincre, à recevoir et transmettre leurs portraits : des heures y passent et mes nerfs sont à rude épreuve. Tout est décalé : Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et château de Sigüenza, puis, de suite, belvédère à Sigüenza et deux vues d’Alcala de Henares, 2 mai 2014. Journée idiote, beaucoup de temps perdu. Pas reçu les questions de “Boulevard Voltaire”, je crois que je vais renoncer à cette collaboration. Agenda. 17:54, Pierre est déjà rentré et il fait presque nuit. J’avais pensé aller coller des affiches du côté de Beaumont-de-Lomagne et Lavit, mais il est sans doute trop tard (en plus il pleut…). Comptes : + 604,15 (inchangé) / à venir : 1086,25 //// Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Liste antiremplaciste, campagne électorale sur les réseaux sociaux. Dîné aux nouvelles. Vu Two Lovers, de James Gray, avec le gros Joaquim Phœnix, jadis si cher à Philippe Mangeot. Embêtements après. Emmanuelle Duverger s’étonne de n’avoir pas reçu mes réponses à ses questions pour “Boulevard Voltaire”, que je n’ai jamais reçues. Échanges avec M. Dellinger au sujet des nouvelles affiches, comment les porter à Toulouse et à Béziers. Campagne électorale sur le Net. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du mardi 20 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 22 mai 2014, 11 h 26Mercredi 21 mai 2014. Saint Constantin — 141/224. Plieux. Levé à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et dét. du Paul III attribué à Titien de Tolède. Daniel Cordier reçu par Marc Voinchet, très bien. Agenda. 08:55 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, Sigüenza et Alcala de Henares le 2 mai 2014. Rendez-vous à la BNP de Fleurance à 10 h et ½, M. Tejada, aimable. Emprunt pour les travaux de la tour, 121.000 € plutôt que 100.000 (heureusement que j’ai Farreny !). M. Dellinger à midi devant la banque mais la paperasserie bancaire n’est pas finie. Pierre va chercher les nouvelles affiches commandées par M. Dellinger à Auch. Nous retrouvons vers 1 h, toujours place de la République à Fleurance. Portons certaines des affiches à M. Dellinger au siège de sa société, pour dispatching vers Toulouse et Béziers. Repassons à la maison. Bain. Partons à 3 h pour une nouvelles campagne d’affichage, cette fois en direction du nord-ouest : Marsac, Montgaillard, Lavit-de-Lomagne, Beaumont-de-Lomagne, Larrazet, où vu le retable baroque, d’ailleurs assez médiocre. Montech. Montauban, en grande partie sous une pluie diluvienne. La Française, où admiré de nouveau le splendide hôtel de ville Restauration. Moissac, merveilleuse lumière d’après la pluie (mais pas sur le porche de l’église abbatiale, dans l’ombre). Castelsarrasin, où nous n’arrivons à trouver qu’une seule série de panneaux. La Chapelle. Plieux, où le panneau portant la précédente affiche a été renversé par le vent. Colle la nouvelle, toujours sur un mauvais panneau surnuméraire (bien que beaucoup des bons soient inoccupés, mais Pierre veille). Retour à la maison vers 10 h. Dîné en regardant un peu du film de Jane Campion sur Keats et surtout un entretien de Jacques Le Goff sur la chaîne Histoire. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Journal du jour. Couché à 2 h. 

lire l’entrée du mercredi 21 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 23 mai 2014, 10 h 58Jeudi 22 mai 2014. Saint Émile — 142/223. Réveillé à 6 h par une forte douleur au bas-ventre à droite. Levé à 7 h, douleur passe. Belles brumes matinales, puis beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, en colleur d’affiches à Montech, puis paysage du matin, champ triangulaire dans la brume. Campagne européenne, surtout Twitter. Comptes : + 3292,62 / virement Fayard (solde Demeures 10, remise du manuscrit) : 2289,75 (2500 – charges) / vir. Amazon lux, 6,75 / id., 91,97 / remise chèque, + 300 (Identitaires alsaciens, frais Colmar, 8 mars (bizarrement payé par Identitaires niçois). Agenda. 10:54 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, beau paysage du matin même, brumes matinales. Trois journées de juillet 1979. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 151. Liste antiremplaciste, campagne. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la veille, prises de voiture roulant (La Place du mort), Lafrançaise, route, Moissac. 60 50 12. Journal  2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Liste antiremplaciste, campagne webmatique. Retour de Pierre, campagne d’affichage encore, avec lui pour chauffeur : Gimbrède (décidément très joli), Cuq, Caudecoste, Boé, où vu et photographié la tour Lacassagne et diverses petites curiosité archéologiques (mais 4 affichages), Castelculier, Sauveterre-Saint-Denis, Saint-Nicolas-de-la-Balerme, Caudecoste de nouveau, Dunes, Sistel. Rentrés vers 10 heures. Dîné, salade de poulet, très bien, poire à la vapeur. Campagne webmatique. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du jeudi 22 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 24 mai 2014, 11 h 11Vendredi 23 mai 2014. Saint Didier — 143/222, Plieux. Insomnie, puis assez bien dormi. Levé av. Pierre à 8 h. – 20. Autoportrait pour la veille, oublié. Campagne webmatique, Jean-Marie Le Pen reprend la thèse du Grand Remplacement, etc. Autoportrait du matin même, pour la veille, et tour de Lacassagne à Boé. Comptes : + 3292,62 / à venir, - 1221,40. Agenda, 10:48 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, Agenda et autoportrait de la veille, tour de Boé la veille, Lafrançaise et Moissac l’avant-veille. Trois journées de juillet 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 152. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne publique, diffusion sur les réseaux sociaux (élections européennes). Liste antiremplaciste, campagne. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois images de la veille, Gimbrède, Saint-Nicolas-de-la-Barlerme (Irénée Hétérogène), château de Saint-Denis à Sauveterre-Saint-Denis. Liste antiremplaciste, avant-dernières cartouches. Communiqué pour l’In-nocence, élections européennes, recommandations de vote. Sorti avec Pierre un peu avant six heures pour une dernière campagne d’affichage : Magnas, Castelnau-d’Arbieu, [Fleurance, Montestruc, Auch, déjà couverts par M. Dellinger], Mirande, Montesquiou, Vic-Fezensac, où dîné agréablement dans un petit restaurant très tranquille de la maison où coucha Louis XIV en 1660 (“grande assiette” autour d’une cuisse de confit de canard, verre de côtes de buzet, thé, petit gâteau aux noix avec une crème anglaise). Reprise des collages, trois à Vic, Bonas (pas de collage pour économiser la colle), Jégun, Préchac. Retour par Fleurance et Castelnau-d’Arbieu, à la maison vers 10 h et ½. Liste antiremplaciste encore, dernières cartouches, et publié la communiqué de l’In-nocence bien qu’il n’ait reçu que deux approbations mais après minuit il aurait été légalement trop tard. Journal. Couché à 1 h & ½. 

lire l’entrée du vendredi 23 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 25 mai 2014, 12 h 15Samedi 24 mai 2014. Saint Donatien — 144/221. Plieux. Douleur au-bas ventre à droite avant le lever, à 8 h & ¼. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, devant une vieille station-service de Montesquiou, et château de Lamothe-Bézat, à Boé. Comptes : + 3.292,62, inchangé, à venir, - 1681,82 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, quatre photographies de l’avant-veille. Trois journées de juillet 1979. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 152. Messages divers, pas de campagne électorale. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, deux paysages du 22 mai et un tableau d’Esteban Lisa, Tolède, 5 mai 2014. Messages divers, pas mal de temps perdu, journée assez molle. Promenade en 8 avec Pierre, Trônes. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Repris le travail sur l’album 2013 de Le Jour ni l’Heure. Dîné aux nouvelles, attentat antisémite à Bruxelles. Bar au riz et aux courgettes, poire à la vapeur & framboises. Panachage de If et de Batman. Le Jour ni l’Heure 2013, suite de la confection de l’album. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du samedi 24 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 26 mai 2014, 15 h 26Dimanche 25 mai 2014. Fête des Mères — 145/220. Plieux. Levés à 8 h & ½. Autoportrait pour la veille, oublié. Déjeuné en bas avec Pierre. Sur Twitter, quelqu’un a émis un tweet de campagne sous mon identité (pour me faire enfreindre la loi ??? il invite à voter pour nous — mystère déplaisant). Été voter avec Pierre. Matinée molle, emberlificotée par l’affaire du tweet apocryphe. Le Jour ni l’Heure, autoportrait du matin et Cent une études d’un champ, 29, 13 mai 2014. Agenda. 12:05 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda de la veille et autoportrait du matin, paysage du 13 mai, deux paysages du 22 mai et peinture sur papier d’Esteban Lisa, 5 mai 2014. Le Jour ni l’Heure, trois autres œuvres du musée de Santa Cruz de Tolède, Lisa, Van der Hamen, Blas de Prado. Sieste avec Pierre *. Sonate pour clarinette, violoncelle et piano de Zemlinsky, 1895. Assez longue promenade dans la vallée, jusqu’au premier gué (qui n’est pas franchissable, rentrons par le même chemin). Trois journées de juillet 1979. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 154. Pierre va comme d’habitude assister au dépouillement à la mairie. 2 voix pour la liste antiremplaciste (me demande bien qui a donné l’autre… ), Alliot-Marie 19, Alliot tout court 17, Jean-Luc Mélenchon 11, Martinez 7, Dupont-Aignan 2, Bové 2, Poutou 1, etc. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Dîné aux nouvelles, FN 25 %, UMP 20, PS 14, Mélenchon 6, Dupont-Aignan 3,5. Salade de poulet, noix, croutons. Poire à la vapeur, framboises, mûres. Le Jour ni l’Heure, album 2013, ajouté une quinzaine de photographies, arrivé à la page 70. Journal, de 11 h à 1 h du matin. Couché à 1 h.

lire l’entrée du dimanche 25 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 27 mai 2014, 9 h 06Lundi 26 mai 2014. Saint Bérenger — 146/219. Plieux. Bien et beaucoup dormi, levé à 8 h et ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille dans la clairière de l’Être, et hôtel Abba de Huesca, 5 mai 2014. Sites, réseaux sociaux, dû rédiger un communiqué de l’In-nocence, grand retard. Parlé à Hélène Guillaume, à Marcel Meyer. Ah oui, problèmes de chauffe-eau, aussi, le fameux “thermo-couple”, relations avec la Snecma, etc. Le Jour ni l’Heure, trois pièces du musée Santa Cruz de Tolède le 5 mai 2014. Jeune homme de la Snecma, change encore une fois le thermocouple et maudit le propane (172 €). Rendez-vous avec Claude Durand le 6 juin à 11 h. Agenda. 15:10 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille plus sept photographies du lundi 4 mai 2014, musée Santa Cruz de Tolède, Abba Hotel Huesca. Journées de juillet 1978, New York, nombreuses pages vides, jusqu’à la fin du mois. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 155. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Assez courte promenade avec Pierre, Trônes. Mis l’entrée du journal sur le site réservé de l’In-nocence. Dîné aux nouvelles, affaire Bygmalion. Vu sur la chaîne histoire un documentaire sur René Caillé puis Le Pigeon, I Soliti Ignoti, de Mario Monicelli, avec Gassman, Mastroianni, Toto, Claudia Cardinale, Renato Salvatori, etc. Travaillé ensuite à l’album 2013 de Le Jour ni l’Heure, atteint la page 100 malgré les plantages continuels de Blurb. Journal. Couché à 1 h et ½.

lire l’entrée du lundi 26 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 28 mai 2014, 10 h 23Mardi 27 mai 2014. Saint Augustin de C.147/218. Plieux. Réveillés très tôt, levés à 7 h, nouveaux problèmes de chauffe-eau, toujours pas d’eau chaude malgré l’intervention de la veille. Pierre la rétablit. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et paysage du matin même. Comptes : + 3274,72 / Prél. Le Monde, 17,90. À venir, - 1709,02. Agenda. 08:50 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille. Journées d’août 1978, San Francisco, beaucoup de pages blanches dans l’agenda. Retenu une chambre à l’hôtel Bourgogne & Montana auprès de Mme Dos Santos. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 155. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 69 50 12. Le Jour ni l’Heure, intérieur à Plieux, Les Fraises sauvages, Berruguete de Tolède, dét.. Promenade en 8, très beau temps. Réponses à “Boulevard Voltaire”. Très gentil coup de tél. de M. Dellinger. Perdu beaucoup de temps à essayer de commander pour un acheteur un exemplaire de l’album Le Jour ni l’Heure 2009. Dîné aux nouvelles, steacks de soja, pommes de terre, carottes, salade verte, poire à la vapeur, mûres et framboises. Revu Le Parrain 3. Album Le Jour ni l’Heure 2013, avancé d’une dizaine de pages (111). Journal. Autoportrait très tardif. Couché à 2 h & ½.

lire l’entrée du mardi 27 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 29 mai 2014, 10 h 51Mercredi 28 mai 2014. Saint Germain — 148/217. Plieux. Levé av. Pierre à 8 h. Beau temps. Pris rendez-vous pour le matin même av. M. Capdecomme. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et dét. d’un Tiepolo du Prado, Abraham et trois anges, samedi 3 mai 2014. Comptes : + 4.357,19 / vir. Fayard, + 1.082,47 (?) / à venir : - 2432,88. Agenda. 10:18 ///Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille,  détail du Tiepolo de Madrid, intérieur à Plieux, Les Fraises sauvages, détail d’un Berruguete de Tolède, Christ ressuscité, donateur. Été avec Pierre à Lectoure, rendez-vous avec M. Capdecomme pour l’assurance de l’emprunt, il a l’air ennuyé, comme la banque, par le traitement quotidien (Permixon + Allopurinol), et plus encore par le refus de la banque. Donne néanmoins toute sorte de papiers à remplir. Passés aussi au garage, carrossier de la route de Saint-Clar, dit qu’il faut faire un constat pour l’affaire de Tolède, plus sérieuse qu’il n’y paraît (choc au parking avec dames lesbiennes bretonnes, dixit P.). Rentrés vers midi et demi, Pierre repart aussitôt, après-midi au collège pour compenser vendredi. Reçu une vingtaine d’exemplaires de Demeures 10, un peu décevant, les photographies sont jaunes et assez ternes. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, deux Braque du 4 décembre 2013, bouquet dans l’église de Larrazet, 21 mai 2014. Promenade au bois, sous la pluie. Le Jour ni l’Heure, agenda, trois journées d’août 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 156. Visite du groupe de peintres stagiaires auprès de Mme Salvioni au Prieuré, Pierre leur présente les salles des deux premiers étages, moi celles du second. Très cordial. Pas de nouvelles, dîné tard, revu In the Cut, de Jane Campion, avec le sexy détective Malloy (Mark Ruffalo). Parvenu ensuite, à travers maintes difficultés, à commander un exemplaire de Le Jour ni l’Heure 2009 pour un commanditaire. Travaillé un moment au volume 2013, passé de la page 111 à la page 121, cinq photographies supplémentaires (mais toutes ne sont pas destinées à rester). Journal. Couché à 2 heures.

lire l’entrée du mercredi 28 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 30 mai 2014, 10 h 45Jeudi 29 mai 2014. Ascension — 149/216. Plieux. Levés à 8 h et ½. Temps sombre, froid et pluvieux. Déjeuné avec Pierre en bas, émission sur la Transfiguration en Arménie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Mark Ruffalo dans In the Cut. Comptes : + 4357,19 (inchangé). Agenda. 10:40 ///  Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, Mark Ruffalo, deux Braque, bouquet de Larrazet. Plusieurs journées d’août 1979, très imprécises, Los Angeles. Journal 2014, relecture. Malade, violente cystite, grande fatigue. Le Jour ni l’Heure néanmoins, 101 études d’un champ, Les Fraises sauvages, Chinchon. Sieste avec Pierre, après-midi au lit, mais cystite s’aggrave malgré spasfon. Grand mal de tête, épouvantable fatigue et surtout froid terrible, claque des dents et tremble de tous mes membres. Dîné aux nouvelles, riz au poulet, poire à la vapeur, regardé Fedora, de Billy Wilder, très mauvais. Écrit quelques lignes de journal, mis en ligne (en accès libre) l’entrée de la veille du journal. Couché à minuit, en piteux état.

lire l’entrée du jeudi 29 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 31 mai 2014, 11 h 30Vendredi 30 mai 2014. Saint Ferdinand — 150/215. Plieux. Mauvaise nuit, levé cinq ou six fois, cystite carabinée, mictions douloureuses, froid. Dormi assez bien toutefois entre l’aube (5 h & ½ ?) et l’arrivée de Céline. Meilleur état le matin, cystite beaucoup moins douloureuse, mais terrible fatigue, ai l’impression d’avoir cent ans. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Pierre à contre-jour dans la bibliothèque, 25 mars 2014. Agenda. 10:15 ///// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, Pierre dans la bibliothèque, Chinchon, Les Fraises sauvages. Journés d’août 1978, Los Angeles, Washington, New York, le tout très peu précis. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 159. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille (brève). Le Jour ni l’Heure, flaque à la Garrière, IRM à Toulouse (“art aborigène”), Horace Vernet d’Autun (Prise de Malakoff). Dormi assez longtemps avec Pierre. Bain, il me lit longuement Saint-Simon, suite du voyage en Espagne, liste des Grands d’Espagne. Marchons jusqu’à l’orée du bois. Album Le Jour ni l’Heure 2013, jusqu’à la page 141. Dîné aux nouvelles, puis vu Out of the Past, de Jacques Tourneur, 1947. Album Le Jour ni l’Heure, recherche d’autres photographies pour compléter le volume. La situation médicale qui s’était améliorée dans la journée, malgré l’énorme fatigue, se gâte de nouveau sérieusement le soir. Affreuse cystite de nouveau, blocage complet des voies urinaires, mictions très douloureuses, puis impossibles. Couché à deux heures et demie, dans un état très désagréable. 

lire l’entrée du vendredi 30 mai 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 1er juin 2014, 17 h 04Samedi 31 mai 2014. Visitation — 151/214. Plieux. Situation s’améliore du côté des voies urinaires, arrive plus ou moins à pisser, mais horrible douleur au genou droit, crise de goutte, ne peux absolument plus marcher. Me lève toutefois à 8 h, aidé par Pierre. Tél. au docteur Capdecomme, qui évidemment de peut pas venir. Recommande Bi-Profénid, Spasfon, Colchimax et un protecteur pour l’estomac, Oméprazole — par chance, nous avons tout cela à la maison. Dit aussi que si la douleur ne passe pas il faudra aller aux urgences à l’hôpital. Mais le traitement agit assez vite, au moins le genou cesse de faire souffrir quand je ne bouge pas. Émission de Finkielkraut avce Mona Ozouf et Yvon Belaval sur la panthéonisation. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, essayant (en vain) de pisser et photogramme du film de Tourneur. Comptes : + 2965,29 / prél. Urssaf – 723,86 / parador Alcala de Henares, - 523,60 / Gerstaecker, - 318,40 / Proust Goury (huissiers), convoc. Finkielkraut au procès, -231,46 / Proust Goury (hussiers), convoc. Tali, - 228,96 / facture carte du 170514 Facebk *TF75YSW (???????), - 189,69 / Blurb (Le Jour ni l’Heure 2009), - 159,02 / rest. Au Petit chez s[?], Vic Fezensac, - 45,10 / Museo des Prado, - 42,95 / 110514 Facebk * NJ29W52 (??????? Ah, si, publicités pour la liste antiremplaciste), - 39,30 / Lulu, - 37,14 / Au Pic Lumière Saint-Lary-Soulan, - 23,90 / Facebk *V6MRV52 du 110514, 21,10 / Lulu, - 3,71 / Lulu, - 3,71 / virement PayPal + 1200 / Agenda, 11:15 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, flaque à la Garrière, Horace Vernet d’Autun, IRM de Toulouse. Trois journées de septembre 1978, retour de New York à Paris. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 160. Très long coup de téléphone de Paul-Marie Coûteaux, dont la situation est peu enviable. Le Jour ni l’Heure, environs de Thiers le 2 mars 2014, châteaux de la Verchère et de Chateldon, le creux de l’Enfer à Thiers. Dormi assez longuement avec Pierre. Très fortes douleurs au genou encore. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Choisi de nouvelles photographies de 2013 pour l’album Le Jour ni l’Heure. Dîné paradoxalement excellent, daurade au fenouil et aux aubergines. Revu Gosford Park, d’Altman. Bon autoportrait tardif. Le Jour ni l’Heure, album 2013, mais pu seulement ajouter une photographie. Douleur au bas ventre, cystite.  Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du samedi 31 mai 2014 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site