Le Jour ni l’Heure
juin 2014

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 2 juin 2014, 10 h 20Dimanche 1er juin 2014. Saint Justin — 152/213. Plieux. Levés à 8 heures. Temps hésitant. Déjeuné en bas avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et château de La Barge. Matinée peu productive, beaucoup d’activités sur Facebook et surtout Twitter. Le Jour ni l’Heure, deux autres vues de La Barge et une image de Thiers. À 3 h, Mme Salvioni, la voisine du prieuré, avec le peintre Stéphane Ruais qui vient peindre la bibliothèque. Café avec eux. Mme Salvioni s’en va, M. Ruais reste à peindre, à l’autre bout de la pièce, tandis que je travaille et que Pierre lit. Agenda. 16:56 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, et six photographies du dimanche 2 mars 2014, environs de Thiers. Quatre ou cinq journées peu précises de septembre 1978, Paris. Twitter, incident désagréable, sur un malentendu total, avec un certain Jean-Philippe Dedieu. Sorti brièvement avec Pierre, tour jusqu’à l’orée du bois, nette amélioration du côté de la jambe. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 161. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. M. Ruais finit son travail vers 7 heures, je photographie le tableau achevé, Pierre aide le peintre à regagner le Prieuré. Le Jour ni l’Heure, album 2013, collecté des photographies supplémentaires. Dîné aux nouvelles, arrestation du tueur présumé de Bruxelles, Mehdi Nemmouche. Riz, aiguillettes de poulet. Vu Hitchcock, de Sacha Gervasi, avec Anthony Hopkins et Helen Mirren. Album Le Jour ni l’Heure, arrivé à la page 161 malgré les sautes perpétuelles. Journal, le pataquès de l’après-midi. Couché à 2 heures.

lire l’entrée du dimanche 1er juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 3 juin 2014, 12 h 03
modifiée le mardi 3 juin 2014, 13 h 02
Lundi 2 juin 2014.
Sainte Blandine — 153/212. Plieux. Levé à 7 heures, forte cystite encore, mictions douloureuses, peur d’une crise de coliques néphrétiques, piètre état général, malgré l’amélioration du côté du genou. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, indifférent, et grand détail du tableau de Stéphane Ruais. Incertitude sur la décision à prendre (d’urgence) quant au voyage à Paris cette semaine. /// Pas annulé le voyage. Entretien av. le cabinet C., rendez-vous le 10 juin. Parlé à M. Delautremer. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, dét. du tableau de Ruais, trois images du 2 mars 2014. Journées de septembre 1978, peu développées. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 162. Le Jour ni l’Heure, deux autres photographies du 2 mars, Thiers, Christ Pantocartor de Saint-Genès et plaque à la mémoire de Sand à l’Aigle d’or, plus tableau de Stéphane Ruais. Huitième quatuor de Chostakovitch, premier concerto pour violon de Szymanowski. Journal 2014, relecture et mise en ligne. Longue promenade à pied avec Pierre, au soleil, très agréable : chemin de la rivière et chemin de la vallée, revenus par la ferme de La Croix et le village. Site de l’In-nocence. Dîné aux nouvelles, salade de poulet, poire à la vapeur aux framboises. Vu un peu de Le Juge et l’Assassin, de Tavernier, et beaucoup de Vikings, assez sexy. Album Le Jour ni l’Heure 2013, mais la progression est de plus en plus lente à cause des sautes continuelles de Blurb. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du lundi 2 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 4 juin 2014, 8 h 11Mardi 3 juin 2014. Saint Kévin — 154/211. Plieux. Levé à 8 h & ½, hélas pas guéri du tout. Forte cystite toujours, et gland boursouflé. Twitter, Facebook, message d’un certain Sébastien Brémond, sur le site de l’In-nocence, faisant savoir que Nopseudo444 était Marien Defalvard. Pas mal de temps perdu, sérieuses inquiétudes quant au voyage (annuler / pas annuler ?). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, détail de vitrail de Saint-Genès de Thiers. Comptes : + 2965,29 (inchangé) / à venir : - 447,45. Agenda. 11:54 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, vitrail de Saint-Genès de Thiers, tableau de Stéphane Ruais, Christ et plaque à Thiers, 2 mars 2014. Matinée webmatique, rien d’autre. Révélations diverses. Autre révélation, Le Bougnoulosophe est un certain Jamal Es Samri. Le Jour ni l’Heure, trois vues de Thiers, 2 mars 2014. Quatre ou cinq journées de septembre 1978. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Questions d’Emmanuelle Duverger pour “Boulevard Voltaire”. Envoyé les réponses vers 7 heures. Promenade avec Pierre, chemin de la rivière, retour par la route Delmas, autoportrait, parlé à Mme Delmas. Dîné aux nouvelles, raviolis au saumon, poire à la vapeur et framboises, vu Promised Land, de Gus Van Sant, 2013, avec Matt Damon et John Krasinski, pas mal du tout. Parlé à David Farreny. Parlé à Paul-Marie Coûteaux. Album Le Jour ni l’Heure 2013, la couverture. Journal, assez longuement. Couché à 2 h.

lire l’entrée du mardi 3 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 5 juin 2014, 8 h 38Mercredi 4 juin 2014. Sainte Clotilde — 155/210. Plieux. Très peu dormi. Levé à 6 h 30. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, routine, et détail architectural de Saint-Genès de Thiers, 2 mars 2014. Comptes : + 2965,29, inchangé / à venir, - 758,25. Agenda. 08:04 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, quatre photographies de Thiers, dimanche 2 mars 2014. Journal 2014, entrée de la veille (sur Asensio, Defalvard et le Bougnoulosophe), relecture et mise en ligne publique. Bain, bagages, chargement de la voiture avec Pierre, quitté Plieux pour Paris, seul, à 1 h. Valence-d’Agen, Castelnau-Montratier, dormi un peu quelques kilomètres après le village et avant l’autoroute. Autoroute, sandwich au poulet et thé à la menthe, aire du Lot. Brive, Limoges, très beau temps. Quatuor de Lucien Durosoir, sonate pour flûte, alto et harpe, sonate La Tempête. Dîné vers 7 h. sur une autre aire d’autoroute, au-delà de Chateauroux, jambon sauce madère, riz, carottes, tartelette aux framboises, eau. À Paris vers 9 heures et demie, été directement à Radio-Courtoisie, boulevard Murat : Coûteaux, quelqu’un dont je n’ai pas retenu le nom, Philippe de Saint-Robert, pas de Julien Rochedy, pas de Rémi Soulié, mais il est quelques minutes au téléphone. Frédéric Siard, de Dieppe, également au téléphone, très aimable à mon égard. Hôtel B. à minuit. Defalvard a manifesté très expressément sa “haine” (sic) sur le site de l’In-nocence. Parlé à Pierre. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du mercredi 4 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 24 octobre 2014, 12 h 29Du mercredi 4 au samedi 7 juin 2014. Bref séjour à Paris ; colloque sur l’autocensure, à l’invitation de Pierre Jourde.

lire l’entrée du mercredi 4 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 6 juin 2014, 8 h 36Jeudi 5 juin 2014. Réveillé à 7 h 10 par le voisin qui fait claquer sa porte. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et porte gothique à Thiers. Agenda. 08:14 ///  Déjeuné en bas. Sorti à 9 h. & ½. Métro. Colloque de MM. Amadieu et Jourde toute la journée, sur l’autocensure, à la Société des Gens de Lettres, hôtel de Massa : Jean Rouaud, Belinda Cannone, Dominique Noguez, Gabriel Matzneff, Emmanuel Pierrat, Jean-Marie Laclavetine, etc. Parle vers 11 h & ½, à une table ronde avec Matzneff et Gille Sebhan. Déjeuné sur place, six ou sept canapés, trois verres de vin rouge, cinq ou six petits fours. Conversation avec Matzneff au fond du jardin, sur un banc de pierre, moment très agréable et amical. Parlé aussi avec Valérie Scigala et un peu avec Philippe Chartrain. Aussi avec Noguez et bien sûr avec Pierre Jourde, principal organisateur malgré son deuil. En fin d’après-midi, autre buffet, deux coupes de champagne, sept ou huit canapés de nouveau, autant et plus de petits fours. Parlé à X. Renoir, ami de Noguez (et à Noguez). Rentré seul à pied, magnifique soir d’été sur Paris. Entré à Saint-Jacques du Haut-Pas. Traversé le Luxembourg, gâché par les affreux panneaux photographiques et autres sur les grilles. Odéon. Rue de Seine. Saint-Germain-des-Prés. Essayé de passer à la Hune, mais ils ferment (à 8 heures). Rue de l’Université, soleil sur les belles façades Louis XVI. Chambre très belle elle aussi dans la large lumière du soir. Parlé deux fois à Pierre. Journal. Autoportrait. Couché à 1 h et ½.

lire l’entrée du jeudi 5 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 7 juin 2014, 8 h 06Vendredi 6 juin 2014. Paris, hôtel Bourgogne & Montana, ch. 60. Réveillé à 7 h & ¼. Très beau temps encore. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Paysage préposthume n° 144, maison basse à Châtel-Montagne, 2 mars 1014. Agenda. 08:16 /// Déjeuné en bas. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, maison basse à Châtel-Montagne, Paysage préposthume n° 144. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Sorti à 11 h – 20, conversation avec Grace dos Santos à propos de la chambre, rendez-vous à 11 h avec Claude Durand chez Fayard, discussion à propos des droits du Dictionnaire des délicatesses, quid des textes du Répertoire ? Vu également Hélène Guillaume, rencontré Jean-Paul Kauffman. Moment avec Marie Laffite dans son bureau. Passé au Bon Marché, vu des chaussures (Church, 340 €) et un costume gris Hugo Boss (940 €). Repassé à l’hôtel, pour y poser des livres que m’a donnés Marie Lafitte (ne saurais jamais…). Tasse de café (instantané). Ressorti vers 2 heures, métro, changé deux fois, musée d’Art moderne de la Ville de Paris, exposition Lucio Fontana. Collections permanentes ensuite, assez longuement. Printemps, Brummell, acheté deux paires de chaussures (Fairmont, 190 €), sept ou huit paires de chaussettes, un caleçon, un flacon de Grey Flannel et un nouveau bracelet pour ma montre. Deux sandwiches, poulet au curry, jambon, à la cafétéria centrale (Printemps de la mode, pour le bracelet de la montre, thé à la menthe, et sorte de compote de muesli au cassis). Rentré à 8 h et ½. Raté appels de Pierre (à Cadarcet) car téléphone ne marche pas, pas rechargé, il n’y a d’électricité dans la salle de bain qu’aux moments où c’est allumé (c’est malin…). Le Jour ni l’Heure, autoportrait du jour même (entre deux Fontana, reflets) et L’Encrier (de Jean Paulhan) de Fautrier. Mise en ligne. Journal. Lu Rémi Soulié, Nietzsche. Éteint à 1h.

lire l’entrée du vendredi 6 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 8 juin 2014, 10 h 15Samedi 7 juin 2014. Paris, hôtel Bourgogne & Montana, ch. 60. Levé à 7 h. Agenda. 7h 42 /// Journal 2014, entrée de la veille, relecture. Déjeuner en bas, léger incident avec des Américains à deux tables séparées qui parlent par-dessus moi en criant. Journal 2014, mise en ligne. Parlé à Pierre. Bagages. Note (820 €). Été chercher la voiture au parking (111 €, cela en “ressenti”, je n’ai pas le chiffre exact). 20 € au porteur. Quitté l’hôtel et Paris sans encombre à midi. Orléans. Dormi un peu avant Limoges. Essence (103 €). Castelnau-Montratier. Léger fourvoiement, passé à Cazes-Mondenard. Lauzerte. Autoportrait sur la route, devant une maison aux contrevents verts, à la hauteur de Saint-Nazaire de Valentane. À Plieux à 8 h. et ¼. Fort dîner de restes de Cadarcet, apportés par Pierre, poulet basquaise, fromage des Pyrénées, charlotte aux fraises. Vu Capriccio, avec Renée Fleming, mais Mezzo a alterné les bandes, on voit la deuxième moitié avant la première. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du samedi 7 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 9 juin 2014, 10 h 39Dimanche 8 juin 2014. Pentecôte — 159/206. Plieux. Levé à 8 h. Très beau temps. Le Jour ni l’Heure, bon autoportrait de la veille, devant la maison aux contrevents verts, et autoportrait de Bernard Dufour. Déjeuner en bas avec Pierre. Agenda. 09:53 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, autoportrait de Dufour. Quatre ou cinq journées de septembre 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 163. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Sieste avec Pierre*. Frank Martin, Polyptyque pour violon solo et deux petits orchestres à cordes. Le Jour ni l’Heure 2013, travaillé à l’album. Revenu dans l’atelier, nouvelle couverte 60x60, allée dans la forêt, inspirée par une photographie de Stéphane Bily. Dîné aux nouvelles. Promenade avec Pierre jusqu’au pavillon sur la route, au bout du chemin qui prend à l’église. Vu toute la deuxième moitié du Chevalier à la Rose de Glyndebourne, sur Mezzo. Écrit à ma tante. Album 2013 de Le Jour ni l’Heure, terminé les travaux et passé commande d’un premier exemplaire. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du dimanche 8 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 10 juin 2014, 9 h 33Lundi 9 juin 2014. lun. de Pentecôte — 160/205. Plieux. Beaucoup dormi, levés à 9 h. Déjeuné en bas, entendu un paysagiste né en 1937 qui vit à Annecy. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et tableau de Peter Doig, Corbeaux, Cyril’s Bay, 2011, musée d’Art moderne de la Ville de Paris. Agenda. 10:31 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, plus quatre photographies du 6 juin 2014, un Doig, un Vuillard, un Fontana, une affiche bleue à la station de métro Assemblée nationale. Agenda 1978, fini le mois de septembre (Paris). L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 164. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux du musée d’Art moderne de la Ville de Paris, Gruber (Ré), Brauner (Breton), Fautrier (Lac Bleu I). Fait un peu d’ordre pour une visite annoncée. M. et Mme Colombel, Pierre les reçoit, peins dans l’atelier, couverte 60x60 n° .., L’Allée dans la forêt (vient bien). Promenade avec Pierre, vu et salué les visiteurs dans le village en partant, marché sur le plateau, jusqu’à la carrière de Montagnac. Lettre (recommandées av. AR) à Flammarion et à Hachette pour récupérer les droits de livres épuisés. Commandes Amazon mais beaucoup de difficultés et perdu beaucoup de temps pour tâcher d’obtenir l’album Duras de la Pléiade (acheté pourtant Duras 3 & 4 et Simon 2) (plus Malthus). Dîné aux nouvelles. Ainsi parlait Zarathoustra, les Métamorphoses et la suite du Chevalier à la rose par le Concertgebouw d’Amsterdam, puis la suite de Vikings, avec Alexander Ludwig. Commencé le travail sur La Civilisation des prénoms, à partir du discours prononcé au Siel (19.000 signes, passé à 21.000). Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du lundi 9 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 11 juin 2014, 11 h 34Mardi 10 juin 2014. Saint Landry — 161/204. Levé avec Pierre à 7 h et ½. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et La Danse de Paris de Matisse. Comptes : + 1637,29 / prél. Sofinco, - 310,80 / chèque Céline, - 931,50 / virement Apple, + 51,85 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, quatre œuvres du musée d’Art moderne de la ville, Matisse, Brauner, Doig, Fautrier. Quatre ou cinq journées d’octobre 1978, Paris. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 165. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois photographies prises au musée d’Art moderne de la ville de Paris le 6 juin 2014, Baselitz, Derain, jeune homme barbu vu de dos. L’IN-NOCENT, grosse activité éditoriale, mis en ligne le § 293 des Vaisseaux brûlés, Grisey, etc. Questions d’Emmanuelle Duverger pour “Boulevard Voltaire”, réponses, de 4 h à 6 h. Atelier, couverte 60x60 n° 54, Allée dans la forêt, finie ? Promenade avec Pierre du côté de chez les Anglais, maison Belot, vignes, etc. Dîner aux nouvelles, daurade aux courgettes, poire à la vapeur. Un peu de La Femme sans ombre et beaucoup du Privé (The Long Good-Bye), d’Altman, 1973, d’après Raymond Chandler, avec Elliott Gould. Lettre à Georges Lecurieux-Durival. La Civilisation des prénoms, peu, 21.000 à 23.000 signes. Journal. Couché à 1 h. & ½.

lire l’entrée du mardi 10 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 12 juin 2014, 10 h 30Mercredi 11 juin 2014. Saint Barnabé — 162/203. Plieux. Levé à 7 h & ½. Temps gris chaud. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, presque inexistant, et Bonnard du MAMVP. Préparé l’exemplaire n° 9 de l’album Le Jour ni l’Heure 2009 pour M. Antoine Granger, commande de son père, M. Patrick Granger (apparemment il y a deux n° 6 et un 7, je n’ai donc pas fait de 8…). Entretien n° 49 paru dans “Boulevard Voltaire”. L’IN-NOCENT. Comptes : + 2744,89 / vir. retraite, + 1138,09 / vir. compte à  compte Cascade (?????), - 30,49. Agenda, 11:16 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, quatre images du musée d’Art moderne de la Ville de Paris le 6 juin 2014, quatre ou cinq journées d’octobre 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 168. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, image de The Long Good-Bye d’Altman, portrait de Pierre, femme aux cheveux rouges de Fontana. 60 50 12. L’IN-NOCENT, beaucoup d’activité. Articles sur le Grand Remplacement et moi dans “Rue89” et “Le Nouvel Observateur” en ligne (un seul). Parade aux faussetés. Atelier, commencé une grande couverte 100x100, variante de la 66x60 des jours derniers, Allée dans la forêt. Dîner aux nouvelles, brandade de morue, poire à la vapeur et framboises. Rosalind Krauss sur la chaîne Histoire (L’Informe), Femmes puissantes des XVe et XVIe s. dans le val de Loire sur France 3 puis surtout Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg de Glyndebourne sur Mezzo, avec l’excellent Gerald Finley, jusqu’à 1 h et ½ du matin. Brève promenade nocturne avec Pierre (à 10h et 1/2), rempart nord et jusqu’à l’église, autoportrait. Journal. Couché à 2 h & ½.

lire l’entrée du mercredi 11 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 13 juin 2014, 9 h 38Jeudi 12 juin 2014. Saint Guy — 163/202. Plieux. Levé à 8 h. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, sans intérêt, et image des Maîtres Chanteurs de Glyndebourne. Comptes : + 2744,89 (inchangé) / à venir : - 2556,87. Agenda. 10:21 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg, The Long Good-Bye, Pierre et Lucio Fontana, femme aux cheveux rouges. Quatre journées d’octobre 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 168. Journal 2014, relecture et mise en ligne (publique) de l’entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, église de Plieux, Fontana, Matisse (La Danse inachevée). 60 50 12, mais mal au dos. L’IN-NOCENT. Communiqué pour l’In-nocence. Atelier, Grande Couverte, L’Allée dans la forêt, II. Dîner aux nouvelles, calamars aux courgettes, poire à la vapeur et framboises. The Royal Visit, mauvais film sur la visite de George VI et Elizabeth à Roosevelt en 1939. Salomé de Strauss, Covent Garden 2008. Promenade avec Pierre jusqu’à l’orée du bois, sous la pleine lune. Mise en ligne de La Civilisation des prénoms en l’état (23.000 signes), avec une couverture et une quatrième de couverture. Journal. Couché à 1 h et ½. 

lire l’entrée du jeudi 12 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 14 juin 2014, 10 h 46Vendredi 13 juin 2014. Saint Antoine de Padoue — 164/201. Plieux. Levé à 7 h. av. Pierre. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Najda Michael en Salomé. Comptes : + 2744,89 (inchangé) / à venir : - 2594,47. Agenda. 09:33 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Najda Michael en Salomé, couverture de La Civilisation des prénoms, Matisse et Fontana le 6 juin 2014, église de Plieux la nuit. Quatre journées d’octobre 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 169. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, beau nocturne à la pleine lune sur les champs, Salomé de Covent Garden, Fautrier, La Juive. Le Monde. Collation d’aiguillettes de poulet, crackers à la confiture. 69k,7. La Civilisation des prénoms. Atelier, grande couverte L’Allée dans la forêt II. Été avec Pierre au vernissage de fin de stage de Michel Montigné, peintre des Armées, qui rentre d’Ouzbékistan, chez Mme Salvioni. Lu un peu Malthus. Dîné aux nouvelles. Pintade aux carottes et haricots verts. Écrit à Bernard Gendre. La Civilisation des prénoms (travail en ligne), 27.000 signes. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du vendredi 13 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 15 juin 2014, 9 h 54Samedi 14 juin 2014. Saint Élisée — 165/200. Plieux. Levé à 8 h. av. Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille (au lever), Dufy du musée d’Art moderne de la Ville de Paris, La Vie en rose, 6 juin 2014. Finkielkraut reçoit Frédéric Vitoux et Julie Volkenstein à propis d’Ethan Frome d’Edith Wharton. Comptes : + 2744,89 (inchangé). Agenda. 10:41 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, deux tableaux du musée d’Art moderne de Paris (Dufy, Fautrier), Salomé de Covent-Garden, beau paysage nocturne. Quatre journées d’octobre 1978, Paris. Pierre va à Agen chercher du vernis pour les tableaux mais aussitôt après son départ Céline découvre qu’en fait nous en avons un flacon plein, pas ouvert — n’oserons pas le lui dire… L’Inauguration de la salle de Vents, feuilleton, 170. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux du musée d’Art moderne de la Ville de Paris, 6 juin 2014, Derain, Fontana, van Dongen. 50 50 12, mais mal au dos. Fresques de Piero della Francesca, de Martinu. Vaisseaux brûlés, Barthes et le vêtement. La Civilisation des prénoms. Atelier, couverte 60x60 n° 38 (?), L’Allée dans la Forêt, II. Brève promenade à l’orée du bois, autoportrait à la Garrière. Dîné aux nouvelles, daurade au fenouil, poire à la vapeur et framboises. Vague émission sur Isabelle de Médicis, † 1576, mais ce n’est guère regardable. L’IN-NOCENT, tweets humoristiques (?) divers (1708 s.). La Civilisation des prénoms, directement en ligne, arriverai le soir à 32.000 signes, en bâclant un peu sur la fin. Journal. Couché à 1 h. & ½. 

lire l’entrée du samedi 14 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 16 juin 2014, 9 h 29
modifiée le lundi 16 juin 2014, 9 h 33
Dimanche 15 juin 2014.
Fête des Pères / Trinité — 166/199. Plieux. Levé à 8 h. Temps délicieux, très belle lumière, surtout dans l’escalier. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Per Kirkeby du musée d’Art moderne de la Ville. Déjeuné av. Pierre en bas, intéressante émission de Marc-Alain Ouaknine sur le “possesso” pontifical à Rome, prise de possession du ghetto par les papes, avec Bible jetée par-dessus l’épaule. Agenda. 09:49 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et quatre tableaux du musée d’Art moderne de la Ville de Paris, 6 juin 2014, Derain, Fontana, van Dongen, Kirkeby. Quatre journées d’octobre 2014. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 171. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Vaisseaux brûlés. Sieste avec Pierre *. Trios n° 2 et 3 de Bohuslav Martinu. L’IN-NOCENT, encore Marien Defalvard, nopseudo444. La Civilisation des Prénoms. Atelier, couverte 100x100 n° 38, mais le tableau fait du surplace (ou régresse — Pierre critique la caractère trop systématique des “marches”, par rapport à l’image bilyenne). Lecture par Pierre d’Henri Martin, Philippe Ier, Henri Ier, mais ces messieurs n’apparaissent guère. Brève promenade à la Garrière, autoportrait. Dîné aux nouvelles, ces mauvais steaks végétariens, pommes de terre, carottes. Essayé de regarder Bleu de Kieslowski, mais ça nous est rapidement insupportable, surtout le personnage joué par Juliette Binoche. L’IN-NOCENT. La Civilisation des prénoms, mais là aussi le sujet fait du sur-place (36.000 signes de brouillon). Journal. Couché à 1 h & ½. 

lire l’entrée du dimanche 15 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 17 juin 2014, 10 h 02Lundi 16 juin 2014. Bloomsday, Saint Jean-François Régis — 167/198. Plieux. Levé à 8 h. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, à la Garrière, et Jeune Romaine de Fautrier, 1940. Agenda. 09:24 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, quatre œuvres du musée d’Art moderne de la Ville de Paris, 6 juin 2014, Fautrier, Penck, Matisse, Fontana. Quatre journées d’octobre 1979, Paris. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 172. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Vaisseaux brûlés. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, MAMVP, Fautrier, Bonnard, Fautrier. Anthologie générale, Saint-Simon. La Civilisation des prénoms. Atelier, Couverte n° 38, L’Allée dans la forêt, reprise générale de l’“allée” proprement dite. Dîné aux nouvelles, raviolis aux morilles, saumon, courgettes. Vu un peu d’un très mauvais film de Rappeneau sur l’exode avec Adjani et Depardieu, un peu de Magic Mike, de Soderbergh. Avec Alex Pettyfer. Promenade avec Pierre jusqu’à Saint-Victor. Autoportrait. La Civilisation des prénoms, arrivé péniblement à 40.000 signes. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du lundi 16 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 18 juin 2014, 12 h 33Mardi 17 juin 2014. Saint Hervé — 168/197. Plieux. Levé à 7 h av. Pierre. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et Fontana, Concetto spaziale rose. Émission sur la peinture d’histoire au XIXe siècle. Comptes : + 2708,74 / prél. Orange, - 36,15 / à venir, - 2626,32 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, quatre tableaux du musée d’Art moderne de la ville de Paris, deux Fautrier, Bonnard, Fontana. Quatre journées d’octobre 1978, fini le mois (période lamentable). L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 173, mauvais “poème”. Journal 2014, entrée de la veille, relecture. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, deux œuvres du MAVP, Vlaminck et Klein (Martial Raysse), bonne vue de village. Journal 2014, entrée de la veille, mise en ligne. “Boulevard Voltaire”, réponses aux questions d’Emmanuelle Duverger. Atelier, couverte 100x100 n° 38, L’Allée dans la forêt, II, l’allée proprement dite, reprise à tort ou à raison après les remarques de P. Dîné aux nouvelles, éperlans & poulpes au riz, poire à la vapeur et framboises. Vu le début de In Rome with Love de Woody Allen, mais sortis au crépuscule, tour de la chartreuse, autoportrait. La Civilisation des prénoms, de 40.000 à 43.000 signes. Journal. Couché à minuit et demi.

lire l’entrée du mardi 17 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 19 juin 2014, 9 h 41Mercredi 18 juin 2014. Saint Léonce — 169/196. Plieux. Levé à 7 heures, beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, avec la ferme de Lacroix, et tableau d’Albert Oelhen. Matinée à Lectoure avec Pierre, très efficace : prise de sang pour le PSA ; passé chez l’huissier Me Clérico, prochaine audience du procès le 4 septembre ; photographies d’identité ; mairie, demande de passeport, on m’interroge sur l’identité de mon papa et de ma maman ; courses, boucheries ; passés enfin chez le garagiste, M. Bernard, mais nous n’en sommes pas encore à un rendez-vous (il prend des photographies pour le constat). Rentrés vers midi. Comptes : + 2646,28 / à venir : - 2744,45. Agenda. 12:23 /// Le Jour ni l’Heure, deux  tableaux du musée d’Art moderne de la ville de Paris le 6 juin 2014, nuages à Plieux la veille. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda & autoportrait de la veille, photographies récentes, quatre journées de novembre 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 173. Reçu le premier exemplaire de l’album 2013 de Le Jour ni l’Heure, bien. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Vaisseaux brûlés, le Mont-Dore, Mahler. Anthologie générale, Saint-Simon. Atelier, couverte 100x100 n° 38, Allée dans la forêt II. Commençons la lecture du nouveau livre d’Emmanuel Carrère. Dîné aux nouvelles, coquelet, carottes et haricots verts, poire à la vapeur et framboises, gâteau roulé avec confitures de figues et de noix, le tout envoyé par Élisabeth Mazeron. Regardé L’Assassin connaît la musique, idiotie de Pierre Chenal, avec Paul Meurisse, incroyablement bâclée, mais assez drôle par endroits (très sans plus). Promenade avec Pierre jusqu’à la route et l’édicule, par le chemin de l’église. Autoportrait à l’édicule. La Civilisation des prénoms, passé de 43.000 à 46.000 signes. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du mercredi 18 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 20 juin 2014, 8 h 28Jeudi 19 juin 2014. Fête-Dieu, 170/195. Plieux. Levés à 8 h – le ¼. Très beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et paysage du matin même, fenêtre de la chambre. Comptes : + 2646,28 / prél. Sepa Orange, 62,46 / à venir, - 2744,45. Agenda. 09:24 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, deux paysages récents, Matisse, Fautrier. Quatre journées de novembre 2014. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 174, mais Facebook est en panne une partie de la matinée. Vaisseaux brûlés. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Mahler, Duras, Le Vice-Consul. Anthologie générale, Saint-Simon. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne (bref, efficacité foudroyante). 60 50 12. Symphonie 82 de Haydn (quelle barbe !). Crise boulimique, fini la gâteau cylindrique de Mme Mazeron, biscuits de même provenance, confiture de figues et de noix, café. L’IN-NOCENT. Site Twitter de l’In-nocence, installé la veille par M. Rivoallan. Le Monde. Communiqué de l’In-nocence (tourisme de masse). La Civilisation des prénoms. Atelier, couverte 100x100 n° 38, Allée dans la forêt, II, finie (reste à la vernir). Promenade en 8. Dîné aux nouvelles, excellent repas, filet mignon, pommes de terre, carottes, poires à la vapeur, framboises, fini avec Pierre les biscuits de Mme Mazeron, renforcés de confiture de figues et de noix, même origine criminelle. Vu The Big Knife, Le Grand Couteau, de Robert Aldrich, 1955, avec Jack Palance. L’IN-NOCENT. La Civilisation des prénoms, passé de 46.000 à 50.000 signes. Journal. Couché à 1 h & ½. 

lire l’entrée du jeudi 19 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 21 juin 2014, 15 h 01Vendredi 20 juin 2014. Saint Silvère — 171/194. Plieux. Levé à 7 heures. Très beau temps, très lumineux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille au soir et The Cost of Living, de Jutta Koether, musée de la Ville de Paris, vendredi 6 juin 2014. Comptes : + 2646,28 (inchangé) / à venir : — 2744,45. Agenda. 08:20 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda & autoportrait de la veille, Jutha Koether, Fautrier, La Fresnaye, deux paysages de Plieux, quatre journées de novembre 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 176. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Vaisseaux brûlés, Lahore, Horla. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Duras, Maupassant, Le Mont-Dore, La Bourboule. Anthologie générale. Montaigne. Le Jour ni l’Heure, Martial Raysse au musée d’Art moderne de la Ville de Paris, hôtel de ville de Gray, buste de Gérôme par Carpeaux. 50 50 12. Le Monde. L’IN-NOCENCE. Atelier, verni les deux couvertes récentes, L’Allée dans la forêt I & II, bien que la seconde soit à peine sèche. Dîner aux nouvelles, joues de porc aux courgettes et au riz, pas enthousiasmant. Poire à la vapeur aux framboises, très relevée de condiment mazeronien aux noix, horriblement bon. Vu sur Arte un roman-photo cubain, avec de jolis garçons. Promenade nocturne sur le rempart nord, autoportrait. Boîte à lettres, courrier, résultats d’analyse, PSA remonté, 5, 830. La Civilisation des prénoms, 42.000. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du vendredi 20 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 22 juin 2014, 12 h 22
modifiée le dimanche 22 juin 2014, 12 h 44
Samedi 21 juin 2014.
Saint Rodolphe, été — 172/193. Plieux. Levés à 8 h, beau temps. Parlé au docteur Capdecomme, dit qu’il faut revoir un urologue, mais lequel ? Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, pas mal (après “traitement”…), et Édouard Pail, Ferme en Morvan, musée Rolin, Autun. Émission de Finkielkraut sur l’immigration en Europe, avec Hervé Juvin et Olivier Pastré, celui-ci plus insupportable que jamais. L’IN-NOCENT, annonce de l’ouverture de Plieux au public. Parlé longuement à Stéphane Baumont. Campagne publicitaire autour de l’ouverture de Plieux au public pour la saison autour de deux thèmes : « Profitez d’un des derniers sites non inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco » et « L’un des monuments les moins visités de Midi-Pyrénées ». Photographié les deux tableaux récents, L’Allée dans la forêt I et II, aidé par Pierre, contre la façade Sud. Comptes : + 2586,04 / prél. Orange, - 180,59 / vir. Amazon.lux, + 120,35 / à venir, -2563,86. Agenda. 11:46 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Gray, Autun, Paris le 6 juin. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, couverte 60x60 n° 54, L’Allée dans la forêt, et 100x100 n° 38, L’Allée dans la forêt II, + Ronchamp le 6 mars 2014. Ouvrons au public à 2 heures — il y aura deux visiteurs, un couple de Menton. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, suite, quatre journées de novembre 1978 (Barthes accepte d’écrire la préface de Tricks). L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 176. Vaisseaux brûlés, Le Horla, Journal d’un fou. Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés, Gogol, Journal d’un fou. Anthologie générale, petites phrases de Céline. Photographié l’album Le Jour ni l’Heure 2013 et les volumes Demeures de l’esprit 10. Atelier, Couverte 60x60 n° 55, étude pour les gris-rose, La Marquise de la Solana (?). Promenade aux Trônes. Dîné aux nouvelles, daurade au fenouil et riz, poires à la vapeur & framboises renforcées de pâte aux noix mazeronique, + carrés de chocolat, même conspiration. Beaucoup d’agitation sur Flickr parce que Fdesouche, Pierre S., se révolte contre l’immonde Marien Defalvard, nopseudo444, qui le harcèle lui aussi depuis des mois, ce que j’ignorais. M’engage aux côtés de cet allié inattendu, tandis que prennent part à la bataille du côté de Defalvard (et d’Asensio) toute sorte d’Hélène(s) qui plaident à la fois la jeunesse, l’espièglerie et le génie (!!!). La Civilisation des prénoms, 53.000. Journal. Couché à 1 h & ½. 

lire l’entrée du samedi 21 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 23 juin 2014, 9 h 56Dimanche 22 juin 2014. Saint Alban — 173/192. Plieux. Bien et beaucoup dormi mais rév. peu avant 9 h sur un rêve désagréable (Pierre), av. une forte douleur au bas-ventre à droite, revenue. Déjeuner en bas avec Pierre. Considérable retard. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et album Le Jour ni l’Heure 2013, photographié la veille, pour publicité (site des Lecteurs, Twitter, Facebook). Appelé Jeanne Lloan. Appel de Jean-Christophe Cambier, ne peut plus accéder au journal. Agenda. 11:49 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, album Le Jour ni l’Heure, les deux couvertes récentes. Le Jour ni l’Heure, échevalement à Ronchamp, volumes des Demeures de l’esprit 10, affreux Fautrier du Tyrol. Tél. d’Élisabeth Lévy, proposition de réponse à Guy Sitbon pour Causeur, l’écris. Quatorze visiteurs en tout, dont un jeune couple que je fais visiter moi-même, de Layrac, lui de Villefranche-de-Rouergue, très sympathique. Lu Malthus dans les moments où je dois évacuer mon bureau. Retard de plus en plus considérable. Même pas fini le texte pour Causeur, pourtant bref, au moment du dîner. Dîner aux nouvelles, raviolis aux cèpes. Promenade après la pluie, édicule, ferme de la Croix, revenus par le chemin qui longe la chartreuse. Envoyé à Élisabeth Lévy le texte pour Causeur. Beaucoup d’agitation sur Twitter à cause des célébrations de la victoire algérienne en coupe du monde dans toute la France. Terrible retard, suite. Trois journées de novembre 1978. Pas d’Inauguration, pas de Vaisseaux brûlés, pas d’Index, pas d’Anthologie générale. Pas même de relecture et de mise en ligne de l’entrée de la veille. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du dimanche 22 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 24 juin 2014, 9 h 56
modifiée le mardi 24 juin 2014, 18 h 09
Lundi 23 juin 2014.
Sainte Audrey — 174/191. Plieux. Nuit de terrible tempête, foudre, tonnerre. Peu dormi. Levé à 7 h & ½ avec Pierre, pas d’électricité, encore du temps perdu. Temps humide et gris. Électricité revient à 9 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et paysage de Paul Lecomte, musée Baron Martin de Gray. Agenda. 09:32 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, paysage de Paul Lecomte, vilain Fautrier du Tyrol, Ronchamp industriel, Demeures de l’esprit. Parlé à Rémi Pellet (à Sète — son frère est mort). Parlé au greffe de la cour d’Appel, le 4 septembre est bien une simple séance de fixation, mais il faut être présent si pas d’avocat. Quatre journées de novembre 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 1978. Journal 2014, entrées de l’avant-veille et de la veille, relecture et mise en ligne. 50 30 12. Le Jour ni l’Heure, tableaux de Paul Saint-Jean et de Maurice Denis, Gray, mercredi 5 mars 2014, et détail de la couverte 100x100 n° 38. Vaisseaux brûlés, Lisa Della Casa (Cazalis, Mahler, Reiner). Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés. Anthologie générale (Yves Bonnefoy). Été me faire du café pour lutter contre le sommeil, craquaison boulimique, collation d’aiguillettes de poulet, confiture de noix d’Élisabeth Mazeron, fini de régler le problème. Juste à ce moment-là, visiteurs, couple flamand belge avec chien, mais Madame visite seule, a essuyé la tempête au camping de Lectoure, ne parle ni anglais ni français, un peu difficile, mais ça va. Le Monde. Communiqué de l’In-nocence sur les manifestations proalgériennes de la soirée. La Civilisation de prénoms. Atelier, couvertes 60x60 n° 55, étude pour les gris-rose (La Marquise de la Solana) et 56 (autoportrait d’après une photographie récente, bien parti). Lecture par Pierre du Royaume, d’Emmanuel Carrère. Promenade en 8. Dîné aux nouvelles. Revu Kiss me Deadly (En quatrième vitesse), de Robert Aldrich, 1955. L’IN-NOCENT. La Civilisation des prénoms, 56.000 signes, mais zones assez marécageuses. Journal, mais fichier “plante”, dû recopier rageusement l’écran. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du lundi 23 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 25 juin 2014, 9 h 48Mardi 24 juin 2014. Nativité de Saint-Jean-Baptiste — 175/190. Plieux. Levé à 7 h av. Pierre. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et horrible Europe d’Ismael de la Serna. Comptes : + 2586,04 (inchangé) / à venir : -2604,54.  Agenda. 08:57 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, mais plus rien ne marche, tout ce que je mets en ligne arrive en petit nègre. Consultation de Farreny, qui parle d’un changement de programme du serveur canadien. Journal de la veille, relecture sans mise en ligne. Tél. de Stéphane Baumont, donne un nom d’urologue à Agen, docteur Cuvelier, recommandé par le docteur Cholet, l’ancien maire. Le Jour ni l’Heure, dessin de Claude Simon, détail de la couverte 60x60 n° 54, Allée dans la forêt, et paysage de Léon Villevieille, Autun, 3 mars 2014. Questions d’Emmanuelle Duverger pour “Boulevard Voltaire”, avant interruption. Atelier, couverte n°55, non-monochrome gris-rose, La Marquise de la Solana, et n° 56, autoportrait. Lecture par Pierre du Royaume, d’Emmanuel Carrère. Dîné aux nouvelles, coquilles Saint-Jacques, saumon, raviolis, courgettes, poire à la vapeur, framboise, fini le chocolat de Mme de Mazeron. Belle promenade avec Pierre au manoir de Castaing, malgré le temps gris. Rétablissement des services, grâce à Farreny. Donc : Le Jour ni l’Heure, Chronologie, La Serna, Maurice Denis, Paul Saint-Jean, dét. de la couverte n° 38, trois journées de novembre 1978. Journal de la veille, mise en ligne. Vaisseaux brûlés, l’Archer du jardin haut. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, id. Anthologie générale, phrase de Pascal. L’IN-NOCENT. La Civilisation des prénoms, brouillon, suite, 48.000 signes, mais c’est un peu n’importe quoi. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du mardi 24 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 26 juin 2014, 10 h 33Mercredi 25 juin 2014. Saint Prosper — 176/168. Plieux. Bien dormi, levé à 8 h, assez beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, au buffet d’eau de Castaing, et vue latérale ouest de Castaing. Comptes : + 2586,04 (inchangé) / à venir : - 2622,44. Agenda. 09:33 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, vue de Castaing, dessin de Claude Simon, tableau de Léon Villevieille, dét. de la couverte n° 54. Quatre journées de nov. 1978, fini le mois. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 179. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, pins parasols de Landiran, tableau d’Iba N’Diaye au musée national d’Art moderne, intérieur à Plieux. Le Monde. Communiqué pour l’In-nocence, 1723. Deux visiteurs, couple de lecteurs venu de Sainte-Livrade, c’est Pierre qui les reçoit. Vaisseaux brûlés, Maurice Mesnage, l’Archer, Christian Jacob. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, id.  Papiers ennuyeux avec Pierre, assurance pour l’emprunt. Atelier, couvertes 60x60 n° 55, La Marquise de la Solana, et 56, Autoportrait dans un miroir baroque. Lecture par Pierre du Royaume, d’Emmanuel Carrère. Promenade aux Trônes av. Pierre. Dîné aux nouvelles, salade au poulet, poires à la vapeur et framboises. Regardé un peu d’une Carmen de Zeffirelli aux Arènes de Vérone, mais c’est irregardable. Anthologie générale, Céline. La Civilisation des prénoms, arrivé péniblement à 60.000 signes. Journal. Autoportrait in extremis. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du mercredi 25 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 27 juin 2014, 11 h 01Jeudi 26 juin 2014. Saint Anthelme — 177/188. Plieux. Levés à 8 h, temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et beau détail d’un Braque de l’Estaque, toits, 1908. Comptes : + 2586,04, à venir, - 3.347,56. Agenda. 10:25 ///  Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, Braque, intérieur à Plieux, pins de Landiran, Iba N’Diaye. Trois journées de décembre 1978, premier séminaire de Barthes au collège de France. Panne d’Internet, problèmes. Journal 2014, entrée de la veille, relecture. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, Albert Lebourg, Louis Charlot, ciel à Castaing. Journal 2014, entrée de la veille, mise en ligne. Le Monde. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 180. Vaisseaux brûlés, photographie, Vers Tristan. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Tristan, Estramiac, Frédérick Tristan. Anthologie générale, Chateaubriand. La Civilisation des prénoms. Atelier, couvertes 60x60 n° 55, gris-rose, et 56, Autoportrait dans un miroir baroque. Promenade avec Pierre, au pas de course, vallée nord, sur la route. Dîné aux nouvelles, escalopes de porc et aiguillettes de poulet, carottes et pommes de terre, poire à la vapeur et framboises. Vu un film de Frédéric Beigbeder avec Gaspard Proust, L’Amour dure trois ans, drôle au début. L’IN-NOCENT. La Civilisation des prénoms, 63.000 signes. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du jeudi 26 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 28 juin 2014, 14 h 58Vendredi 27 juin 2014. Sacré Cœur — 178/187. Plieux. Levé à 7 h & ½. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, bon autoportrait de la veille et vitrail de l’église de Châtel-Montagne, saint Genès, atelier Lobin, Tours, 1862. Comptes : + 2545,36 / prél. Orange, - 40,68 / à venir, - 3306,88. Tél. de M. Delautremer. Agenda. 10:40 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, saint Genès de Châtel-Montagne, Lebourg, Charlot, paysage à Castaing. Trois journées de décembre 1978. Journal 2014, entrée de la veille, relecture. 60 50 12. Châtel-Montagne, Saint-Pierre-Laval, Montaiguët-en-Forez. Deux visiteuses, dames hollandaises, mère et fille, celle-ci vivant au Canada — très enthousiastes. Journal 2014, entrée de la veille, mise en ligne. Le Monde. Communiqué pour l’In-nocence. Vaisseaux brûlés (Pau, général Pau, Poe, Borges, Pierre Ménard). Atelier, couverte 60x60 n° 55, gris-rose, et 56, autoportrait. Promenade autour du village puis à l’orée du bois. Dîné seul, Pierre au collège, dîner de fin d’année. Riz au poulet, aiguillettes de poulet, poire au four et framboises. Vu Bonjour tristesse, de Preminger, sexy Philippe. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Mallarmé, Valéry, Borges, Baudelaire. Anthologie générale. La Civilisation des prénoms, 65.000 signes. Pierre rentre vers 1 h. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du vendredi 27 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 29 juin 2014, 10 h 09Samedi 28 juin 2014. Saint Irénée — 179/186. Plieux. Levés à 9 h, n’avons même pas entendu Céline apportant le petit déjeuner dans la bibliothèque. Émission de Finkielkraut sur le colonel de La Rocque avec Serge Bernstein et Pascal Ory. Matinée molle et complaisante, bcp. de Twitter et de Facebook, nouvelles pages de l’In-nocence, etc. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et dét. de la couverte 100x100 n° 38, Allée dans la forêt. Comptes : + 2636,26 / instit retraite complém. + 90,90 (? annuel ?) / à venir : - 4447,30. Agenda. 12:29 ///  60 50 12 Le Jour ni l’Heure, musée Rolin, 3 mars 2013. Bain, Pierre me lit Saint-Simon, suite des grandesses. Le Jour ni l’Heure, agenda de la veille, mais pas pu mettre de photographies, Flickr ne s’y prête plus (pour moi ?). Deux visiteuses, lu Eliot. Le Monde. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 183. Vaisseaux brûlés, Pessoa, Luis de Montalvor, Armand Guibert. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Pessoa des “Poètes d’Aujourd’hui”. Atelier, couverte n° 55 et surtout 56, autoportrait (le cadre). Lecture par Pierre d’Emmanuel Carrère, Le Royaume. Parle de la Grèce, des îles. Allons chercher la voiture au garage Bernard, à l’entrée de Lectoure — Pierre paie 500 € pour l’arrière, l’avant est pris en charge par l’assurance (des Bretones de Tolède, plus de 3000 €). Dîné aux nouvelles, daurade aux aubergines, gâteau du dîner des professeurs de la veille, rhum ajouté. Bonne émission sur Courbet, Romain Goupil. Vu aussi un peu d’un téléfilm d’après Agatha Christie, Petits meurtres entre amis, château en Bretagne, Robert Hossein, mais laissons tomber à la publicité. Bon autoportrait dans la bibliothèque, lumière naturelle, dix heures et demie du soir. Promenade ave Pierre jusqu’à Saint-Victor, malgré petite pluie. Anthologie générale. La Civilisation des prénoms, 67.000 signes. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du samedi 28 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 30 juin 2014, 10 h 08Dimanche 29 juin 2014. Saints Pierre & Paul — 180/185. Plieux. Levé à 7 h et ½. Beau temps. Problèmes av. Flickr, puis av. Yahoo. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et oiseau de Marcheschi dans son atelier, 30 novembre 2013. Déjeuné en bas avec Pierre, fini le gâteau du dîner de l’école. Agenda. 09:29 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, oiseau à l’atelier Marcheschi, trois œuvres du musée Rolin d’Autun, saint André, Amelot, de Vadder & Teniers. Toujours impossible de mettre en ligne dans l’agenda les photographies à partir de Flickr. Trois journées de décembre 1978. L’Inauguration de la salle des Vents. Journal 2014, entrée de la veille, relecture. Sieste avec Pierre *. Bain, lecture par Pierre de Saint-Simon en Espagne, suite des grandesses. Journal 2014, entrée de la veille, mise en ligne. Important groupe de visiteurs, piloté par Pierre. Vaisseaux brûlés. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Luis de Montalvor, Tage, Dem Tage, Tristan, Wagner. Atelier, couverte 55, La Marquise de la Solana, et 56, Autoportrait dans un cadre baroque. Lecture par Pierre du Royaume, d’Emmanuel Carrère. Pierre va aux Metges pour payer la première nuit, vendredi prochain. Dîner aux nouvelles, raviolis aux cèpes et saumon, poire à la vapeur et framboises. Revu Mulholland Drive, de Lynch. Marché jusqu’à la route, froid. Autoportrait. Anthologie générale, Chateaubriand, Pascal. La Civilisation des prénoms, 70.000 signes, péniblement. Journal (message de M. Lamy, Mulholland Drive). Couché à deux heures.

lire l’entrée du dimanche 29 juin 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 1er juillet 2014, 10 h 12Lundi 30 juin 2014. Saint Martial — 181/184. Plieux. Levé à 7 h et ½. Temps gris assez frais. Le Jour ni l’Heure, bon autoportrait de la veille, sur la place du village, et portrait cycladique de M. Ferdinand Bardamu, hôtel Pont-Royal, 22 février 2014. Agenda. 10:02 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda de la veille, mais on ne peut toujours pas mettre de photographies. Trois ou quatre journées de décembre 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 184. Journal 2014, relecture et mise en ligne. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois détails du même tableau de Braque, Port de la Ciotat, mai-septembre 1907, Washington, Grand Palais, avec Afchine d’Avoudy, mercredi 5 décembre 2014. Collation de pain et de poulet, confiture d’abricot, jus de citron (cure), café. Pas de visiteurs. Le Monde. Communiqué pour l’In-nocence Vaisseaux brûlés. Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés, longues recherches autour de Louis II, « Aux sens haine mortelle ». Tél. de Philippe Stoeckel, Jean-Louis Terrade, Oratoriens, Juilly. Atelier, couverte 55, gris-rose, et 56, Autoportrait dans un miroir baroque, fini ? Dîné aux nouvelles, salade de poulet. Revu une bonne partie de La Parade, film serbe. Promenade tardive à Landiran, fait le tour du château. Anthologie générale. La Civilisation des prénoms, 72.000 signes. Journal. Couché à 1 h et ½.

lire l’entrée du lundi 30 juin 2014 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site