Le Jour ni l’Heure
juillet 2014

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 2 juillet 2014, 11 h 05Mardi 1er juillet 2014. Saint Thierry — 182-183. Plieux. Levé à 8 h – 20. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, bon autoportrait de la veille, à Landiran, et bosquet au crépuscule, id. Comptes : - 1032,26 / hôtel Bourgogne & Montana, - 802,50 / Urssaf de la Loire-CNCESU (Céline), - 725,12 / Printemps Haussman, 396,50 (2 paires de chaussures) / Facebook *HLVP56E Carte (publicité campagne du NON), - 396,50 / Autre, idem, FACEBK *RD7DW5J Carte - 331,55 / Printemps Haussman (sous-vêtements), - 231, 50 / Amazon, - 177,18 / Blurb, - 156,38 / Vincipark Paris Invalides, -111,00 / Esso Pechmontat Cressensac, - 103,75 / Amende radar WE Rennes, - 68,00 / Lib. Musée d’Art moderne Paris (catalogue Fontana), - 49,90 / Printemps Haussmann (bracelet de montre), - 24,00 / Cofiroute Rueil Malmaison, 07.06.14., - 19,40 / Cofiroute Sèvres 04.06.14, - 19,40 / HRC 4100 Arche1 Meunet sur Va, - 16,20 / Amazon, - 9,20 / ASF Cahors Rueil Malmaison 07.06.14, - 9,00 / Musée d’Art Moderne de Paris, cartes, - 8,00 / Autogrill Quercy Labastide-Murat 04.06.14, - 5,40. Agenda. 09:57 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda de la veille, puis toutes les photographies mises en ligne les cinq derniers jours, David Farreny ayant mis fin à la panne. Trois journées de décembre 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 184. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Grande fatigue (trop marché la veille ?), articulations douloureuses, courbatures, pas de gymnastique. Collation, aiguillettes de poulet, confitures d’abricots et d’oranges amères sur crackers, café. 70 k, 6. Le Monde. Communiqué du parti (Fabius et les cent millions de touristes). Vaisseaux brûlés, Louis II, aux sens haine mortelle, L’Écart, Jean des Cars. Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés, id. Atelier, couverte 60x60 n° 55, blanchiment final (?) et photographies sur place de la 56, Autoportrait dans un miroir baroque, achevée la veille. Marché avec Pierre jusqu’aux Trônes. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes, au saumon & aux courgettes, poire à la vapeur et framboises. Un peu, peu, d’un film + ou – fantastique américain au titre très églogual, John Carter. Écrit à Emmanuel Carrère. Anthologie générale, Céline. La Civilisation des prénoms, 75.000 signes. Journal. Couché à 1 h 10.

lire l’entrée du mardi 1er juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 3 juillet 2014, 10 h 36Mercredi 2 juillet 2014. Saint Martinien — 183/182. Plieux. Nuit agitée, insomnie de type “métaphysique” (Burnt Norton), pas désagréable mais peu reposant. Levé à 8 h, autoportrait de la veille, sans intérêt, et détail de l’Autoportrait peint, mais toutes les photographies, prises dans l’atelier, sont floues. Comptes : - 51,16 / prél. Le Monde, - 17,90 / vir. PayPal, + 1000 / à venir, - 875,78. Agenda. 10:56 ///  Été avec Pierre à Lectoure pour y chercher mon nouveau passeport, prêt. Courses, poulet à la boucherie. Rentrés vers midi et demie mais Pierre repart pour Fleurance afin d’y mettre sur mon compte bancaire de l’argent liquide des visiteurs, 170 €, pour que je “repasse positif”. Pas de gymnastique. Grand retard toute la journée, tout est décalé de deux ou trois heures. Le Jour ni l’Heure, Allier, 2 mars 2014, Montaiguët, Molinet, et I Fratelli corsi. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait et agenda de la veille, autoportrait peint, dét., Allier le 2 mars, Fratelli corsi, Landiran, Ozanam. Trois journées de décembre 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 185. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne, mais beaucoup de difficultés à cause des vers, qui créent une véritable bouillie. Ah, reçu, en réponse à la mienne, une lettre recommandée d’Hachette m’annonçant la restitution de mes droits sur divers ouvrages, dont Buena Vista Park, mais pas le Journal romain. Pierre s’attaque à la déclaration fiscale, la mienne, pour mon “autoentreprise”. Longue conversation téléphonique avec Farreny. Pas d’atelier, mais photographies en plein air des deux couvertes récentes, 55 & 56, contre la façade ouest.. Promenade avec Pierre jusqu’à la route par le chemin de l’église. Renonçons au voyage en Espagne étant donné la situation financière et ce qu’il va falloir fayer au fisc avant la fin juillet. Dîné aux nouvelles, Nicolas Sarkozy, poulet acheté le matin, pommes de terre & carottes, poire à la vapeur et framboises. Début d’un petit film de goules américain, avec un jeune homme assez séduisant. Mais remontons tôt, autre conversation avec Farreny, lui annonçons que nous ne pouvons aller en Espagne (ce qu’il avait anticipé) — il doit prévenir Mlle Lisa, qui peut-être viendra tout de même. Un peu attristé par ce tour des événements mais bon. Efforts pour remettre en place l’entrée de la veille du journal, complètement anarchique. Vaisseaux brûlés, Resnais, Nymphenbourg, Folle vérité, N. Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés, même termes. L’IN-NOCENT. La Civilisation des prénoms, très tard, héroïquement, en luttant contre le sommeil, 77.000 signes. Journal. Couché à 2 h & ½ du matin.

lire l’entrée du mercredi 2 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 4 juillet 2014, 9 h 46Jeudi 3 juillet 2014. Saint Thomas 184/181. Plieux. Levé à 8 h – 20 av. Pierre. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, avec Donne & Herbert, et couverte 60x60 n° 56, Autoportrait dans un miroir baroque, 30.VI.2014, version complète, photographiée la veille. Comptes : + 118,84 / Dépôt espèces (billets visiteurs Plieux), + 170,00 / à venir : - 936,06. Agenda. 10:13 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, autoportrait peint. Trois journées de décembre 1978. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 189. Journal 2014, relecture et mise en ligne. 60 50. Fini le poulet de la veille et aiguillettes de poulet. Jus de citron, café. Le Monde. Communiqué pour le parti. Vaisseaux brûlés, c. 782, Indochine. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Indochine. Anthologie générale, Montaigne. Atelier, repris la couverte 55, dans un sens bcp. + agité, et commencé une 57, autre autoportrait au miroir baroque, mais dans des proportions différentes. Promenade avec Pierre jusqu’à Saint-Vidal, rencontré en chemin M. de La Guéronière, doléances communes sur la fête, qui ébranle les planchers et les vitrages de sa maison. Dîné aux nouvelles, escalopes farcies achetées la veille. Vu un film américain pas mal, Another Happy Day, de S. Levinson. La Civilisation des prénoms, la honte, 80.000 signes. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du jeudi 3 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 5 juillet 2014, 12 h 14Vendredi 4 juillet 2014. Saint-Florent — 185/180. Plieux. Levé à 8 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Braque, Le Grand Vase, 1952. Comptes : 1059,39 / Vir. NCPC (Marcel Meyer, remb. frais de campagne, pub. sur Facebook), + 728,05 / vir. Sepa Scam, + 182,32 / vir. Sepa Apple, + 51,83 / à venir : - 1246,86. Agenda. 09:41 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Vase de Braque, couvertes récentes, château de Montrésor (porche). Cinq journées de décembre 1978, fin du mois et donc de l’année et de cet agenda-là. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 189. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux de Georges Braque, d’époques diverses. Journal 2014, lente relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Deux groupes de visiteurs : d’abord deux dames de Gimbède, dont l’une est hollandaise mais vit dans les profondeurs de la Suède ; puis M. Paul Lassus, du château de Saint-Puy, avec trois amis danois, deux femmes charmantes et un homme. Il me remet un livre qu’il vient d’écrire sur le comté de Gaure. Journal mis en ligne à 7 h & ½, bref moment à l’atelier, couverte 55, entièrement reprises, en style Twombly couillard. Pas de Vaisseaux brûlés, pas d’Index, pas d’Anthologie générale, pas de communiqué du parti, no niente. Dîné aux nouvelles, blanc de poulet, haricots verts et pomme de terre, poire à la vapeur et framboises. Avons vu une bonne partie de East of Eden, décidément pas mal. Puis, à partir de 10 heures, préparatifs pour l’exil aux Metges, à cause de la fête à Plieux, qui s’aiguise. Aux Metges, près de Naudin, L’Isle-Bouzon, peu avant 11 heures. Petite chambre en marge de la maison principale, bien. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du vendredi 4 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 6 juillet 2014, 12 h 19Samedi 5 juillet 2014. Saint Antoine-Marie — 186/179. Les Metges, L’Isle-Bouzon. Levés à 8 heures, commencé à relire le journal de la veille, déjeuné à 9 h devant la maison principale, avec quatre dames de Tarbes et des environs, qui font un stage de peinture, l’une instruisant les autres. Parlé de France Culture et, très favorablement, de l’émission “Les Regardeurs”. Rentrés ici, à Plieux, peu après 10 heures. Pas trop de dégâts. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, à L’Isle-Bouzon, et château de Champlitte le 4 mars 2014. Appel de Marcel Meyer. Comptes : + 943,49 / prél. Canal Plus, 39,90 / prél. Canal Sat, 76,00. Agenda. 12:07 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille. Forte collation avec Pierre, mangé à nous deux un entier fromage de chèvre en rouleau, avec du miel, puis compotée de poires au muesli. Thé. Le Jour ni l’Heure, trois portraits d’Heidegger, sculptures, photographie, musée de Messkirch. Passé à l’agenda 1976, qui sert aussi pour 1977, source d’erreurs possible. Pour mars 1976/mars 1977, cf. Journal de Travers. Mars 1977, quelques brèves entrées, très ponctuelles, peu éclairantes. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 190. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Atelier, couverte 60x60 n° 55, devenue plutôt L’Assassinat de Jean-Sans-Peur à Montereau-Faut-l’Yonne, 10 septembre 1419, et 57, Autoportrait dans un miroir baroque II. Dîné aux nouvelles. Vu un mauvais documentaire d’Arte sur le Congrès de Vienne. Vaisseaux brûlés, les Gorce, le service à thé, la Tay. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, id. Anthologie générale, petites phrases de Céline. Quitté Plieux peu avant 11 h. Retournés aux Metges, L’Isle-Bouzon, même chambre. Autoportrait rembransdtesque, pas mal. Promenade avec Pierre sous la lune, sur la route de Naudin. Journal, la “musique”. Couché à 1 h.

lire l’entrée du samedi 5 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 7 juillet 2014, 10 h 37Dimanche 6 juillet 2014. Sainte Marietta G. — 187/178. Les Metges, L’Isle-Bouzon. Plutôt bien dormi, réveillé à 9 h - 20 par des voix sans gêne. Petit déjeuner collectif, grande table entre la maison et le pigeonnier. L’hôte se prépare à aller animer un “café philosophique” à Lectoure. Pierre et moi faisons une très jolie promenade au-dessous de la maison, mare, bambouseraie, grande prairie fleurie, passage difficile en remontant, gros chat roux. Femme qui tenait jadis le château-hôtel de La Salle, se jette dans mes bras, habite maintenant Sempesserre, très aimable, là pour un stage de peinture, se souvient d’un déjeuner avec Paul Otchakovsky, dit que Sophie Clergier vient souvent dans le pays, à Castéra-Lectourois, chez deux hommes qui néanmoins habitent à présent New York. Quitté les Metges à 10 h & ½, rentrés ici, pas de dégâts apparents. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans la chambre des Metges, et sarcophage gallo-romain d’enfant, musée Rolin à Autun. Pierre part pour Cadarcet. Agenda. 11:58 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, trois photographies d’Autun le lundi 3 mars 2014, Mme Jeannin, Bellérophon (→ Chimera → Barth), restaurant La Fontaine pour « Arrêtez le massacre ! ». Temps pluvieux, aucun visiteur. Cinq ou six journées d’avril 1977. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 192. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Vaisseaux brûlés, Lo-Lee-Tah. Index des Vaisseaux, id. Atelier, couverte 55, L’Assassinat de Jean-sans-Peur à Montereau-Faut-l’Yonne le 10 septembre 1419, et 57, Autoportrait dans un miroir baroque II, les deux dans une bonne phase. Dîné aux nouvelles, seul, deux tourtes au poisson, bien bourratives, et aiguillettes de poulet, poire au four et compotée de poires. Pas de télévision, Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés, suite, Lolita, viol, garce (→ Grace de Monaco, The Vicissitudes of travel with grace). Anthologie générale, Montaigne. Clôturé tant bien que mal les domaines, que quittés sur les onze heures. Troisième nuit aux Metges, cette fois-ci dans le pigeonnier. Problèmes avec la voiture, que je ne sais pas éteindre complètement. D’autre part, oublié ma montre à Plieux, pas d’heure. Journal. Lu Lyndall Gordon, T. S. Eliot. Éteins vers 1 h.

lire l’entrée du dimanche 6 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 8 juillet 2014, 10 h 07Lundi 7 juillet 2014. Les Metges, pigeonnier, L’Isle-Bouzon. Réveillé à 7 h. 15. Levé pour aller voir l’heure à l’ordinateur, en bas (échelle-escalier très casse-gueule). Le Jour ni l’Heure, “traité” l’autoportrait de la veille et un paysage pas très réussi. Agenda. Temps pluvieux. 08:20 /// Journal 2014, entrée de la veille, relecture. Petit déjeuner dans la cuisine des Metges av. M. et Mme Litzner (?), qui me racontent leur histoire. Dame belge, écrivain, qui doit animer un séminaire sur le roman policier. Autre dame, qui doit assister au séminaire. Rentre à Plieux peu après 10 heures. Céline. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, paysage aux Metges, trois photographies d’Autun, lundi 3 mars 2014. Quatre ou cinq journées d’avril 1977. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 193. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, deux images d’Autun (Louis Charlot, tympan), une image des Metges. Plus d’eau chaude, bain presque froid. Le Monde. Écrit à Gérard Bozon, réponses à une courte interview pour les Identitaires lyonnais. Vaisseaux brûlés, c. 783, Sarkozy, dents, Camus. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, idem. Anthologie générale. Brève promenade jusqu’à l’orée du bois. Dîné aux nouvelles, hauts de cuisses de poulet grillés, raviolis aux cèpes, poires au four avec du coulis de poire. Vu certains morceaux du Loulou de Pialat, en alternant avec l’atelier, Assassinat de Jean-sans-Peur et Autoportrait dans un miroir baroque II, couvertes 60x60 55 et 57. Tél. de Pierre. Anthologie générale, suite. L’IN-NOCENT. La Civilisation des prénoms, la honte, 83.000 signes. Journal. Couché à deux heures.

lire l’entrée du lundi 7 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 9 juillet 2014, 10 h 12Mardi 8 juillet 2014. Saint Thibaut — 189/176. Plieux. Peu dormi, réveillé à 7 h, essayé en vain de me rendormir, levé très fatigué à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, en fait de l’avant-veille avant le sommeil, aux Metges, et hôtel Saint-Louis d’Autun, qu’il a fallu couper à cause d’une voiture. Tél. de Pierre. Comptes : - 1098,29 / prél. Sofinco, - 310,80 / (1er) prél. Credipar Peugeot, 759,88 / chèque Céline, 971,10. Agenda. 10:01 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, hôtel Saint-Louis & de la Poste, Louis Charlot et tympan d’Autun, les Metges. Journées d’avril 1977, notes sommaires. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 193. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Pas d’eau chaude, pas de gymnastique, pas de bain, mais craquaison boulimique, tranches de rôti de porc et crackers, puis confiture d’abricots, puis d’oranges amères. Café. Le Jour ni l’Heure, Autun, intérieur de l’hôtel Saint-Louis à travers la vitre de la porte, détails du Jugement dernier de Gislebertus. Vaisseaux brûlés, Camus, « que signifie ce retour à Camus ? », d’où vient cette phrase ? Véhesse, en vain. Index. Anthologie générale. Atelier, couverte 55, fait du sur-place, et 57, bon tour. Marché jusqu’aux Trônes. Dîné aux nouvelles, seul, peu : plat préparé, poisson à la sauce citronnée, poires au four. Parlé à Pierre. Alternance d’émissions sur Jaurès et sur Élisabeth d’Autriche. Twitter, Facebook, beaucoup d’agitation autour du match Allemagne-Brésil, L’IN-NOCENT. La Civilisation des prénoms, 84.000 signes. Journal. Couché à 2 h & ¼.

lire l’entrée du mardi 8 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 10 juillet 2014, 11 h 54Mercredi 9 juillet 2014. Sainte Amandine — 190/175. Plieux. Levé à 8 h. Assez beau temps couvert. Légèrement mal aux reins. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et détail du Jugement dernier d’Autun. Comptes : - 545,90 / remb. prél. Credipar Peugeot, + 759,88 (??????????) / chèque : 207,55 (courses Champion samedi). Agenda. 09:45  /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, quatre photographies d’Autun, 3 mars 2014, hôtel Saint-Louis et détails romans. Quatre ou cinq journées d’avril 1977, agenda très peu précis. Parlé à M. Tejada, à la banque : le prélèvement Peugeot a été refusé en vertu d’une opposition datant de… 2007. Parlé à Credipar : feront payer tout de même frais de rejet. Essayé de joindre M. Calmettes, aux Monuments historiques. Etc. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 193. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 60 50 12. Retour de Pierre. Le Jour ni l’Heure, trois détails de sculpture d’Autun. Le Monde. Deux groupes de visiteurs. Vaisseaux brûlés, Transition, lettrines, Lucia Joyce. Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés, id. Anthologie générale, Pascal. En réserve : Stella Steyn. Atelier. Verni la couverte 60x60 n° 56 (Autoportrait dans un miroir baroque I), travaillé à la 55 (Assassinat de Jean-sans-Peur) et surtout à la 57 (Autoportrait dans un miroir baroque II), qui prend très bonne tournure. Dîné aux nouvelles, très abondante salade de poulet. Belle promenade à Pitré, à partir des hauts des Metges, tour circulaire, grands ciels. Rentrés vers 10 h et ½. L’IN-NOCENT. La Civilisation des prénoms, 86.000 signes. Journal. Couché à 1 h. 

lire l’entrée du mercredi 9 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 11 juillet 2014, 10 h 20Jeudi 10 juillet 2014. Saint Ulrich — 191/174. Plieux. Très mal dormi, insomnie, huile de la salade de poulet ou bien divers sujets d’agacement, + de 200 € les courses insignifiantes de samedi dernier, etc., levé à 4 h & ½, écrit à Mlle L., recouché à 6, finalement dormi un peu, levé av. Pierre à 8 h & ½, beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et bonne “vue de village” prise de la voiture hier soir. Comptes : + 592,13 / vir. retraite, + 1138,09 / à venir : - 152,73. Agenda. 11:24 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, trois détails de sculpture romane d’Autun. Quatre ou cinq journées d’avril 1977, entrées très lacunaires. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 194. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, deux paysages de la veille, Pitré, et bibiothèque au crépuscule. Le Monde. Communiqué de l’In-nocence (Pierre Perret). Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Vaisseaux brûlés, docteur Albert Deschamps. Index, id. Atelier, couverte 55, qui ne va nulle part, et 57, Autoportrait dans un cadre baroque, II, la barbe, renforcement du cadre. Excellent dîner aux nouvelles, poulet sauté aux girolles, courgettes, vin rouge de Saint-Sardos offert à Pierre par un collègue de Saint-Sardos, poire à la vapeur aux framboises. Quadrille, de Sacha Guitry. Promenade à Saint-Vidal. L’IN-NOCENT. La Civilisation des prénoms, 87.000 signes. Journal. Couché à 1 h et ½. 

lire l’entrée du jeudi 10 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 12 juillet 2014, 10 h 31
modifiée le dimanche 13 juillet 2014, 10 h 21
Vendredi 11 juillet 2014.
Saint Benoit — 192/173. Plieux. Bien dormi, levé à 8 h - le ¼. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et champs alternés au pied du château d’eau, L’Isle-Bouzon, mercredi 9 juillet. Comptes : + 592,13 (inchangé) / à venir : - 152,73. Agenda. 10:14 ///Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, quatre photographies de l’avant-veille. Journées très lacunaires de mai 1977 (Twombly). L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 195. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. L’IN-NOCENT. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois autres paysages du mercredi 9, soir à Pitré. Le Monde. Communiqué pour l’In-nocence,  député néo-nazi à Strasbourg. Vaisseaux brûlés, Lucia di Lammermoor, projet de film. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, id., Donizetti. Atelier, couverte 56, Autoportrait dans un miroir baroque II, renforcement des noirs, blanchiment de la barbe, épaississement du cadre. Promenade avec Pierre, chemin de la rivière, remontés par l’avenue Lou Tapet. Dîné aux nouvelles, ravioli aux cèpes et saumon, fruits cuits et muesli. Vu Masculin Féminin, de Godard, avec Jean-Pierre Léaud et Chantal Goya. Écrit à Robert Redeker. L’IN-NOCENT. La Civilisation des prénoms, 90.000 signes. Journal. Journée admirablement administrée de bout en bout. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du vendredi 11 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 13 juillet 2014, 9 h 59Samedi 12 juillet 2014. Saint Olivier — 193/172. Plieux. * Levés à 8 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, tardivement, dans l’atelier, et couverte 56, Autoportrait dans un miroir baroque II, dét., photographiée alors. Rediffusion de l’émission de Finkielkraut sur les formes et la courtoisie, avec Mona Ozouf et Philippe Raynaud. Comptes : + 592,13 (inchangé) / à venir, - 152,73. Agenda. 10:17 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, autoportrait peint (couverte 56, dét.), trois paysages du 9 juillet 2014. Une dizaine de journées de mai 1977 à Paris, très lacunaires (Twombly, Warhol). L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 196. Bain, tôtif. Le Jour ni l’Heure, Chantal Goya dans Masculin Féminin et deux paysages du 9 juillet, l’un avec Pierre. Arrivée vers 2 h de David Farreny, Élisabeth Mazeron et la jeune Lisa L., qui s’installe dans l’atelier, aménagé le matin par Céline, laquelle, toutefois, part en vacances. Café avec eux, et gâteau acheté le matin par Pierre à Saint-Clar. D. F. jette un coup d’œil à l’ordinateur mais remet à plus tard tte intervention. Visite de M. Dellinger. David Farreny et Mme Mazeron repartent pour Rodez vers 4 h. Recafé et regâteau avec M. Dellinger. Puis fin de Le Jour ni l’Heure, les trois photographies, puis journal de la veille, relecture et mise en ligne. Un peu après 7 h dans l’atelier, reprise de la couverte 55, ex-Marquise de la Solana, ex-Assassinat de Jean-Sans-Peur et cas désespéré. La 56, Autoportrait dans un miroir baroque II, est à sécher avant vernissage. Pierre a accroché le matin la 54, Autoportrait dans un miroir baroque I, dans l’atelier, au centre, tout en haut, et diverses autres couvertes, mais l’espace manque. Mlle de L. joue de la flûte (« M. de La Péjaudie jouait de la flûte ») pendant que je peins (François Devienne, 1759-1803 — il est mort fou). Dîner à trois, truites saumonées, riz, courgettes, deux fromages, poires à la vapeur et restes du gâteau du café. Jettons un coup d’œil à une émission d’Arte sur Athènes à l’époque de Marathon, assez sexy, mais déjà vue. Promenade dans la vallée avec Pierre, Mlle Lisa a décliné de se joindre à nous. Autoportrait. Vaisseaux brûlés, terrasse de Meudon, Bellevue, 112 rue du Bac, Missions étrangères, etc. Sjef Houppermans, Renaud Camus Érographe. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, même parages. Anthologie générale, av. publication sur Twitter et Facebook. La Civilisation des prénoms, 92.000 signes. Journal. Couché à 2 h. 

lire l’entrée du samedi 12 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 14 juillet 2014, 10 h 42Dimanche 13 juillet 2014. Saints Henri & Joël — 194/171. Plieux. Peu dormi, réveillé tôt, levé à 7 h et ½. Temps très gris, pluvieux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et bon paysage de la veille également, champs vus de la fenêttre, temps pluvieux. Déjeuner dans la salle des Pierres à 9 h av. Mlle Lisa & Pierre. Agenda. 09:32 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, paysage de la veille, deux paysages du mercredi 9, Chantal Goya dans Masculin Féminin. Journées de mai 1977, fini le mois. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 198. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, deux paysages de la veille et un “Intérieur à Plieux”. Pierre, qui est allé le matin à Saint-Clar avec elle, déjeune avec Mlle Lisa, qui assure la plus grande part des visites de l’après-midi, mais il y a du monde (15 personnes) et Pierre s’y met aussi. Écrit à Rémi Soulié. Vaisseaux brûlés, chambre du 112, rue du Bac. Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés, Grand Palais, Verrières, Saint-Cloud, Archer, etc. Anthologie générale, avec entrées sur Facebook, Twitter (différentes). Atelier, couverte 55, tentatives de récupération. Pierre me lit Le Royaume, d’Emmanuel Carrère. Bonne promenade avec Pierre, en majeure partie inédite, du côté de la Rouquette et des maisons du chemin de Naudin. Prenons la pluie au retour, par la ferme de la Croix. Mlle Lisa joue de la flûte, très joli du jardin. Nouvelles. Dîné à trois, salade de poulets, œuf, croutons, fromage, noix, etc. Croustade de pommes et poires à la vapeur et framboises. Regardons une bonne part d’un bon Belshazzar de Haendel, festival d’Aix 2008, René Jacobs ; puis Les Affranchis, de Scorcese. L’IN-NOCENT, beaucoup, c’est là que la journée, bien tenue jusqu’alors, part en charpie. La Civilisation des prénoms, mille signes seulement, 93.000. Journal. Couché à 1 h et ½. 

lire l’entrée du dimanche 13 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 15 juillet 2014, 10 h 37Lundi 14 juillet 2014. Fête nationale — 195/170. Plieux. Levés à 8 h. Temps couvert. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans l’escalier, et ferme de la Croix. Déjeuné dans la salle des Pierres avec Pierre, pas de Mlle Lisa, ne voulons pas la réveiller (?). Paraîtra à 10 h, faisait des mathématiques. Agenda. 10:29 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, ferme de la Croix, deux paysages et un intérieur à Plieux, samedi 12 juillet. Journées de juin 1977. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 199. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, deux photographies du 13 juillet, une du 4 avril (Gramont). Commencé à répondre pour un entretien avec Rémi Soulié. Communiqué de l’In-nocence. Vaisseaux brûlés, lampe, Kew Gardens. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, id. Anthologie générale, Céline, Mort à Crédit. Plusieurs groupes de visiteurs. Atelier, couverte 60x60 n° 55, améliorée, et 57, commencée (paysage à Pitré, avec Pierre). Lecture par Pierre du Royaume, d’Emmanuel Carrère. Promenade avec Pierre et Lisa, Trônes, puis avec Lisa seule, rempart nord. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes, courgettes de la chartreuse offertes par M. de La Guéronnière, saumon et truite saumonnée, fromage et poire, framboise et pastis, mais Mlle Lisa a déjà regagné ses appartements. Émission de Stéphane Bern sur Danton, puis Falbalas, de Jacques Becker, 1944. L’IN-NOCENT. La Civilisation des prénoms, 1000 signes seulement, 94.000. Journal, entrée sans grand intérêt. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du lundi 14 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 16 juillet 2014, 16 h 54Mardi 15 juillet 2014. Saint Donald — 196/169. Plieux. Levés à 8 h. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Vallotton, dét., Femme à l’armoire à glace, 30 novembre 2013. Déj. en bas, salle des Pierres, mais pas vu Mlle Lisa. Téléphonage de M. Calmettes, de la Drac, toujours aussi aimable et secourable. Comptes : + 592,13, à venir : + 1597, 27 (chèques M. Delautremer, commandes diverses et mécénat, +/-990 €, et trésorier de l’In-nocence, remb. frais, +/- 750 €). Agenda. 10:26 ///   Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, détail d’un Vallotton du 30 novembre 2013, Gramont de Bartassé le 4 avril 2014, allée & pigeonnier du dimanche 13 juillet. Journées lacunaires de juin 1977. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 200. L’IN-NOCENT, écrit à Jean-Paul Cluzel, communiqué de l’In-nocence. Journal 2014, entrée de la veille, relecture. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, Poliakoff, Vallotton, photographie de Vallotton & Bonnard, 30 novembre 2013. Journal 2014, entrée de la veille, mise en ligne. Le Monde. Communiqué du parti (M. Juncker). Vaisseaux brûlés, Augustin, ou le Maître est là. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, chats. Atelier. Couverte 60x60, Paysage avec un personnage (Pierre), bien. Pierre (me) lit Le Royaume, d’Emmanuel Carrère. Promenade avec lui et Mlle Lisa : Castaing, d’abord, mais le manoir est ouvert et habité, nous battons en retraite ; Landiran ensuite, nous faisons le tour du château. Nouvelles. Dîner, poisson inédit, carrelet, sans grand goût, riz et fenouil. Regardé en famille l’émission de Stéphane Bern sur le fort de Brégançon, Castelgandoldo, Rambouillet et Balmoral. L’IN-NOCENT, beaucoup. La Civilisation des prénoms, 96.000 signes. Journal. Couché à 2 heures.

lire l’entrée du mardi 15 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 17 juillet 2014, 9 h 44Mercredi 16 juillet 2014. Notre-Dame du Carmel — 197/168. Plieux. Levé à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille au matin, et paysage par la fenêtre de la chambre, même heure. Déjeuner en bas av. Pierre, nous sommes retournés dans la cuisine, Mlle Lisa ne déjeunant pas avec nous. Pierre et elle vont plus tard visiter le château de Flamarens. Matinée très occupée par beaucoup d’agitation sur Flickr à propos de la condamnation à neuf mois de prison ferme et cinquante mille euros d’amende de la femme de Rethel qui avait fait une plaisanterie affreuse sur Christiane Taubira. Beaucoup de temps perdu. Ensuite, long téléphonage de Philippe Stoeckel, au sujet de Jean-Louis Terrade et de son livre sur Alger, prémonitoire. Agenda, sans finir. 60 50 60. Le Jour ni l’Heure, dét. de l’autoportrait peint, maison aux contrevents clos à Saint-Nazaire de Valentane, samedi 7 juin 2014, et beau tableau très (pré) morandien de Charles Lacoste, La Tamise à Chelsea (Battersea), musée Rolin à Autun, lundi 3 mars 2014. Affaire Leclère (la femme de Rethel), suite. Sept visiteurs, en stage chez Mme Salvioni, et Mme Le Coz, mais ne les vois pas. Comptes : + 2302,14 / prél. Orange, 29;99 / remise de chèques, + 1740, 00 (750 du trésorier de l’In-nocence, remb. de frais, et 990 de M. Delautremer, commandes diverses, 390, et 600 de “soutien”). Agenda. 16:42 (!!!) /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, paysage de la veille, trois photographies du 30 novembre 2013 (Poliakoff, Vallotton, Bonnard et Vallotton), autoportrait peint récent, dét., maison à Saint-Nazaire de Valentanne, paysage londonien de Charles Lacoste. Journées de juin 1977. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 201. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. L’IN-NOCENT, Mme Leclère. Atelier. Couverte n° 57, Paysage avec un personnage (Pierre). Lecture par Pierre du Royaume, d’Emmanuel Carrère : nous finissons. Pierre prépare un poulet rôti, Mlle Lisa joue de la flûte, je vais me promener tout seul du côté de la Rouquette, par grand soleil encore. Nouvelles, puis dîner à trois, poulet rôti au citron avec pommes de terre et girolles, deux fromages, puis sorte de fougasse à la poire avec poires à la vapeur et abricots séchés, confits (une tuerie). Remonte vers 9 h & ½. Communiqué pour l’In-nocence (Mme Leclère). Vaisseaux brûlés, La Tour-d’Auvergne, plaque sur la maison de Joseph Malègue. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, urne. Anthologie générale, Montaigne. Facebook. Twitter. La Civilisation des prénoms, mille signes, 98.000. Journal. Couché à 1 h et ½.

lire l’entrée du mercredi 16 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 18 juillet 2014, 11 h 14Jeudi 17 juillet 2014. Sainte Charlotte — 198/167. Plieux. Levé à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, contre le sommeil, devant la couverte n° 29, et modeste bouquet de l’église Saint-Martin de Nouans-les-Fontaines, lundi 10 mars 2014. Déjeuné dans la cuisine avec Pierre, pas de Mlle Lisa. Comptes : + 2302, 14 / à venir : - 629,74. Agenda. 09:35 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, petit vase à Nouans-les-Fontaines, autoportrait peint, maison à Saint-Nazaire de Valentane, Tamise de Charles Lacoste. Parlé au très aimable et coopératif M. Calmettes, à la Drac. Achevé de remplir sous sa houlette, avec Pierre, le dossier de demande d’autorisation de travaux — Pierre va porter le paquet à la poste à Lectoure, quatre exemplaires sur cinq de la brochure de l’architecte en chef des Monuments historiques. La matinée y est passée, grand retard. Pour couronner le tout, hâtif déjeuner de restes, poulet aux champignons, fini un bon gâteau de Saint-Clar (pastis ? pastisse ?). Pas de gymnastique. Quatre ou cinq journées de juin 1977. Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 202. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Vaisseaux brûlés, ajouté une photographie (“La place du mort”, entre Ferrare et Mantoue). Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés, voyage (en Italie) (le tout très minimal, d’autant plus que problèmes techniques, finalement résolus). Atelier, couverte 60x60 n° 57, Paysage avec un personnage (Pierre), n’évolue pas mal. Nous mettons à la lecture de Céline, en commençant carrément par le Voyage. Brève promenade avec Pierre, tour sur les pentes avec passage aux Trônes. Dîné aux nouvelles, cailles aux petits légumes, poires à la vapeur et framboises, en compagnie de Mlle Lisa, qui regarde aussi avec nous Le Plaisir, d’Ophuls. Remonté vers 10 h & ½. L’IN-NOCENT. Anthologie générale, Barrès, Pesson. La Civilisation des prénoms, 99.000 signes. Journal. Couché à 1 h & ¼. 

lire l’entrée du jeudi 17 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 19 juillet 2014, 11 h 18Vendredi 18 juillet 2014. Saint Frédéric — 199/166. Plieux. Mal dormi, cauchemar (je suis attaqué par des chats ! — en fait c’est Golubert qui est tombé sur moi (il prétend que c’est moi qui suis tombé sur lui). Insomnie, soucis (huissiers). Dormi de 6 h à 9h, levé complètement épuisé. Temps gris et brumeux, puis ciel se lève. Pas de vrai petit déjeuner car déjeuner prévu, café et fruits secs dans la bibliothèque. Bain. Pierre va à Lectoure faire des courses. Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, autre tableau de Charles Lacoste au musée Rolin, vue de Paris. Tél. aux huissiers parisiens à propos de nouvelles factures, femme très aimable, mais c’est sans fin, il y en aurait encore deux autres de plus de trois cents euros chacune (citations de témoins). Soupçonne une erreur, pas le temps de faire une enquête, agacé. Comptes :  + 2239,68 /  prél. Orange, 62,46 / à venir, - 567,28. Agenda. 11:07 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Paris de Charles Lacoste, trois photographies de Montrésor le 10 mars 2014. Arrivée de David Farreny, venu chercher Mlle Lisa. Essaie de copier le contenu de mon ordinateur pour me permettre de l’alléger, mais échoue, il faudrait vingt-sept heures (!). Déjeuner à quatre, salade de poulet, “pastis” (croustade), vin rosé. Farreny et Mlle Lisa reprennent la route pour Rodez vers trois heures. Oublié les traditionnels envois photographiques de midi. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, journées de juin 1977, bcp de pages blanches. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 203. Dormi un peu avec Pierre. Journal 2014, relecture et mis en ligne de l’entrée de la veille. Vaisseaux brulés, Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, saint Augustin, Augustin ou le Maître est là. Pierre va à un vernissage chez Mme Salvioni. Atelier, couverte 60x60 n° 57, Paysage avec personnage (Pierre). Dîner aux nouvelles, restes du repas de midi. Vu une bonne partie du David & Jonathas d’Aix-en-Provence, sous la direction de l’élégant William Christie, avec en David Pascal Charbonneau, qui ressemble à Sébastien Bories. Anthologie générale, Céline. L’IN-NOCENT, tweet à succès (« La réalité est un hoax d’extrême-droite »). La Civilisation des prénoms, 100.000 signes. Journal. Couché à 1h et ½. 

lire l’entrée du vendredi 18 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 20 juillet 2014, 11 h 47Samedi 19 juillet 2014. Saint Arsène 200/165. Plieux. Levés peu avant 9 heures, déjeuné en bas avec Pierre, réécouté l’émission de Finkielkraut sur James Salter, avec Éric Neuhoff et Frédéric Beigbeder. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille (ogival) et capture d’écran de David & Jonathas, Pascal Charbonneau. Comptes :  + 2239,68 / à venir : - 567,28 (inchangé). Agenda. 11:06 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, capture d’écran de David et Jonathas, Pascal Charbonneau. Agenda de juillet 1977, fini le mois, beaucoup de pages blanches, été à Juan-les-Pins chez Casimir Estène avec W (?). L’Inauguration de la salle des vents, feuilleton, 2013. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, deux autres captures d’écran de David & Jonathas, un tableau de Jean Souverbie, Autun, 3 mars 2014. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mis en ligne. Dormi un peu avec Pierre. L’IN-NOCENT. Vaisseaux brûlés, du côté de Marx Augustin. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés. Atelier, couverte n° 57, Paysage avec personnage (Pierre), lecure par Pierre de Céline, mais interrompus par visiteurs. Promenade du côté de la Rouquette, seul. Mauvais autoportrait. Dîné aux nouvelles  (troubles à Paris). Pavé de saumon froid, très bon. Fromage & salade verte, poires à la vapeur. Vu un peu, très peu, d’un pénible Eugène Onéguine. L’IN-NOCENT, beaucoup d’activité sur les réseaux sociaux, forte production Twitter. Anthologie générale, Xavier et Joseph de Maistre. La Civilisation des prénoms, repris au début mais tombe de sommeil. Journal, héroïquement. Couché à 2 h.

lire l’entrée du samedi 19 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 21 juillet 2014, 9 h 58Dimanche 20 juillet 2014. Sainte Marina — 201/164. Plieux. Peu dormi. * Levés à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, tant bien que mal arrangé, et vue un peu plus complète de la ferme de la Croix, car il n’y avait pas de voiture aussi près que d’habitude. Déjeuné en bas avec Pierre, redoutable confiture de noix de l’incorrigible Mme Mazeron, qui eût porté de l’héroïne à Kurt Cobain. Beaucoup d’activité politique sur les réseaux sociaux, surtout Tweeter. Agenda. 11:13 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda & autoportrait de la veille, ferme de Lacroix, deux images du David & Jonathas d’Aix, Baigneuse de Jean Suverbie à Autun. Été 1977, Juan-les-Pins, puis Forcalquier. L’Inauguration de la salle des Vents. Commencé Le Jour ni l’Heure, dormi un peu avec Pierre, café, trio n° 2 de Martinu, trois œuvres du musée Rolin d’Autun, Maurice Denis, médaillon d’empereur, cardinal romain par Pierre Spicre (?). Journal 2014, entrée de la veille, relecture, ajout. Atelier, couverte 57, Paysage avec personnage (Pierre). Lecture par Pierre de Voyage au bout de la nuit. Promenade avec Pierre à Saint-Vidal. Dîner, crêpes au jambon, salade verte, poire à la vapeur. Deuxième promenade, à cause d’une très belle lumière : grand place (autoportrait), rempart nord, la Garrière. L’IN-NOCENT, agitation sur Twitter. Vaisseaux brûlés, L’Arc, Mary Mc Carthy. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, id. Anthologie générale, Dostoïevsky, Tourguenieff. 460.000 signes. La Civilisation des prénoms, deuxième couche, 103.000 signes. Journal, peu. Couché à 2 h -20. 

lire l’entrée du dimanche 20 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 22 juillet 2014, 10 h 43Lundi 21 juillet 2014. Saint-Victor — 202/163. Plieux. Levé à 7 h. Flickr, belles reproductions d’Alexandre Hollan par Denis Trente-Huitessan. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et paysage pris du rempart nord. Retour de Céline. Compliments de sa part sur la couverte 57. Agenda. 09:22 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, grand paysage pris du rempart nord, trois œuvres du musée Rolin, 3 mars 2014. Journées d’août 1977, fini le mois, mais il est assez flou. Téléphonages embêtants, bcp de temps perdu : à l’huissier parisien, ligne occupée toute la matinée ; au cabinet de l’architecte des Monuments historiques, devis des (seuls, h. t. et ss les honoraires…) travaux passé depuis l’année dernière de 98.000 à 132.000 €. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 203. 60.50.12. Le Jour ni l’Heure, deux paysages de la veille et un tableau de Jean Souverbie. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Monde. Communiqué du parti (Sarcelles). Atelier. La couverte n° 57 est considérée comme finie (dimanche), reprise de la 55, un cas presque déséspéré (la 56, Autoportrait dans un cadre baroque II, est toujours à sécher (le cadre)). Lecture par Pierre de Voyage au bout de la nuit. Dîné aux nouvelles, poisson non identifié (par moi), poires à la vapeur, rehaussées de confiture mazeronienne aux noix (une tuerie). Promenade avec Pierre en ça de La Rouquette, sur le plateau. Autoportait aux pylônes. L’IN-NOCENT, forte activité, surtout sur Twitter (1878 abonnés). Vaisseaux brûlés, du côté de Mary Mc Carthy, Pale Fire, Wallas, Hellène, Allier, etc. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés,  même jeu(x). Arrivé à La Civilisation des prénoms à 1 h du matin, poursuivi la relecture-amplification, 103.000 signes. Journal à 2 h. Couché à 3 h, sans avoir pu poursuivre l’entretien av. Rémi Soulié comme je me l’étais promis.

lire l’entrée du lundi 21 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 23 juillet 2014, 10 h 24Mardi 22 juillet 2014. Sainte Marie-Madeleine — 203/162. Plieux. Levé à 8 h - 20, très fatigué. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, aux pylônes sur le plateau, et grand détail de la couverte-paysage av. Pierre n° 57. Publication par 6 canaux du communiqué de la veille de l’In-nocence. Comptes : + 1732,68 / prél. SCAM, - 507,00 / à venir, - 158,92 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, paysage peint (couverte 57), deux paysages de l’avant-veille et tableau de Jean Souverbie (Léda & le Cygne). Quatre journées de septembre 1977. L’Inauguration de la salle de Pierres, feuilleton, 204. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois paysages de la veille au soir. Reçu le nouveau devis de M. l’architecte en chef des Monuments historiques, passé de 98.000 à 132.000 euros. Le Monde. Revu un communiqué de l’In-nocence, rédigé par M. Rivoallan. Répondu à une deuxième question de Rémi Soulié, pour l’entretien. Vaisseaux brûlés, Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés. Atelier, vernis la couverte 60x60 n° 56, Autoportrait dans un miroir baroque II, en l’abîmant un peu (ce n’était pas tout fait sec). Commencé une couverte 60x60 n° 58, Paysage avec personnage (Pierre) II, destinée à une tout autre palette, bcp plus étouffée. Dîné aux nouvelles, pavé de saumon, raviolis aux cèpes, poires à la vapeur aux famboises. Vu Michael Kohlaas, d’Arnaud des Pallières, d’après Kleist.  Autoportrait dans la salle des Pierres, tardive promenade nocturne jusqu’à l’orée du bois avec Pierre. Anthologie générale, Musset, Montaigne. La Civilisation des prénoms, deuxième couche, très peu, 103.000 signes. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du mardi 22 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 24 juillet 2014, 11 h 09Mercredi 23 juillet 2014. Sainte Brigitte — 204/161. Plieux. Levé à 7 h. & ½. Beau temps, très beau matin. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans la salle des Pierres, et beau paysage nocturne à la Garrière, dans le genre de Nicéphore Niepce. Comptes : + 2004,45 / remise chèques : + 271,77 (visiteurs + Sofia +/- 150) / à venir : - 780,62 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, belle vue nocturne de la Garrière la veille, trois paysages crépusculaires de l’avant-veille. Cinq journées de septembre 1977. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 206. 60 50 12. Beaucoup d’activités Twitter, grand retard pris dans la mise en ligne des photographies pour Le Jour ni l’Heure, qui seront sur Flickr seulement à 4 h : trois tableaux du musée des Beaux-Arts de Lille, Boutet de Monvel, Émile Bernard, Daubigny. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Vaisseaux brûlés, Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, conjecture, conjoncture, Poe. Appel en réponse de M. Thouin, l’architecte en chef des Monuments historiques, à Auch, qui va faire un nouveau devis conforme aux anciennes prévisions (121.000 euros et non pas 143.000 comme l’impliquait son dernier envoi — il dit que tant qu’on n’a pas les devis des entrepeneurs il est difficile d’être précis mais que de toute façon la dépense devrait être plutôt moins élevée). Photographies de tableaux récents, couvertes 56 & 57, contre le mur ouest, au soleil. Atelier, couverte 60x60 n° 58, Paysage avec un personnage (Pierre), II. Pierre a accroché dans la bibliothèque, au fond à droite, dans l’embrasure, l’Autoportrait dans un miroir baroque II. Il me lit Voyage au bout de la nuit. Dîner aux nouvelles — la manifestation pour Gaza semble s’être déroulée à peu près dans le calme. Boulez sur Mezzo : Ligetti, Kurtag, Boulez (Notations), Robin. Promenade crépusculaire avec Pierre, par Lou Tapet et le fond de la vallée, côté nord. Autoportrait dans la rue Sigala au retour. L’IN-NOCENT. Anthologie générale, livraison sur Facebook (un paragraphe) & Twitter (une phrase), comme tous les jours ces dernières semaines. La Civilisation des prénoms, relecture correction, 104.000 signes. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du mercredi 23 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 25 juillet 2014, 9 h 55Jeudi 24 juillet 2014. Saint Christine — 205/160. Plieux. Levé à 8 h & ¼. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans une rue du village et autoportrait peint, dans un miroir baroque II, couverte 60x60 n° 56. Facebook, échanges un peu acides avec Damien de Saint-Exupéry à propos de T-shirts pour la défense des chrétiens d’Orient, dont je regrette que l’inscription y soit en anglais. Tél. de Robert Ménard qui m’invite à Béziers et souhaite que je fasse un livre sur la ville. Il est en compagnie du docteur Gandilhon, lecteur du journal, qu’il me passe. Comptes : + 2004,45, à venir, - 798,52. Agenda. 11:02 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda & autoportrait de la veille, Autoportrait dans un miroir baroque II, trois tableaux de Lille, Boutet de Monvel, Bernard, Daubigny. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 208. Le Jour ni l’Heure, deux paysages vespéraux de la veille, Paysage avec un personnage (Pierre). 60 50 12. Jus de citon, café. Journal 2014, entrée de la veille, relecure et mise en ligne. Le Monde. Vaisseaux brûlés, Arfeuilles, Arpheuilles. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, id. Atelier, couverte 60x60 n° 58, Paysage avec un personnage (Pierre), II. Lecture par Pierre justement, du Voyage au bout de la nuit, partie africaine. Dîné aux nouvelles, petit poulet rôti, pas très bon, pommes de terre & carottes. Vu Actrices, de Valeria Bruni Tedeschi, pas très bon non plus, à mon avis, mais Pierre aime beaucoup cela. Promenade nocturne, bons autoportraits au cimetière, paysages de nuit, marché jusqu’à Saint-Vidal.  L’IN-NOCENT. Anthologie générale, un paragraphe pour Facebook, une courte phrase pour Twitter. La Civilisation des prénoms, relecture, texte augmente à peine, 104.000 signes. Journal. Couché à 1 h. & ½. 

lire l’entrée du jeudi 24 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 26 juillet 2014, 9 h 26Vendredi 25 juillet 2014. Saint Jacques le Majeur — 206/159. Plieux. Levé à 7 heures, ciel noir, formidables orages, éclairs retentissants. Le Jour ni l’Heure, bon autoportrait de la veille, paysage minimaliste nocturne. Comptes : impossible de regarder, plus de connexion, certainement à cause des orages. Si, finalement : + 2004,45, à venir, - 798,52. Agenda. 09:31 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, paysage nocturne de la veille, deux paysages vespéraux de l’avant-veille, couverte n°57, Paysage avec un personnage (Pierre). Beaucoup de temps perdu toute la matinée à cause des orages, qui font constamment sauter la connexion. Cinq journées de septembre 1977, plus périodes sans entrées, fini le mois. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 209. L’IN-NOCENT, beaucoup d’activités à midi, retard pris dans les envoir de Le Jour ni l’Heure, deux photographies du 6 décembre 2013, tableau d’Ahmed Cherkaoui, Le Couronnement, Beaubourg, et atelier de Marcheschi, plus La Route, paysage nocturne de la veille. 60 50 12. Sonate de Lizst. Café, citronnade. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Monde. Communiqué pour l’In-nocence (les musées). Atelier, couverte n° 58, Paysage avec un personnage (Pierre), II (dit par Pierre “Pierre II”), vient très bien, à tel point que je vais sans doute renoncer à mon projet de le recouvrir entièrement de beige, de gris ou de rose pâle pour l’“éteindre”, à la Hollan. Lecture par Pierre de Voyage au bout de la nuit, Afrique, suite. Dîner aux nouvelles, ravioli aux cèpes et saumon, poires à la vapeur et framboises. Regardé Les Meilleures Intentions, Den Goda viljan, de Bille August, d’après Bergman, sur la vie des parents de Bergman, bien, mais très long (très long (182’, mais bien). Désir de Suède. Promenade tardive à Saint-Vidal avec Pierre, ciel magnifique, poussière d’étoiles. L’IN-NOCENT, Twitter, tweet à succès, Facebook. Pas de Vaisseaux brûlés (que va dire Farreny ?(mais il est aux Lofoten)), pas d’Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, pas d’Anthologie générale, pas même de Civilisation des prénoms. Journal à 1 h & ½. Couché à 2 h.

lire l’entrée du vendredi 25 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 27 juillet 2014, 11 h 01Samedi 26 juillet 2014. Sainte Anne — 207/158. Plieux. Levé à 7 heures. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et portrait par Marcheschi, 6 décembre 2013. Comptes : + 1203,45 / chèque 8113815, 801,00 (impôts, RSI, régime social des indépendants. Pierre a payé 2400 €) / à venir, - 798,52 / Agenda. 08:33 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, un portrait par Marcheschi, une vue de son atelier le 6 décembre 2013, Le Couronnement, d’Ahmed Cherkaoui, même date, et un paysage nocturne de l’avant-veille, La Route (de L’Isle-Bouzon). Journées d’octobre 1977. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 212 (?). Journal 2013, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Écrit à M. Maximilien Friche, accepté un entretien pour sa revue en ligne Mauvaise nouvelle. L’IN-NOCENT. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois portraits par Jean-Paul Marchechi. L’IN-NOCENT, grande manifestation à propos de Gaza à Paris, beaucoup d’activité twitérienne (1940 foll.)  Difficultés avec un communiqué de l’In-nocence, à plusieurs mains. Le Monde. Vaisseaux brûlés, très brièvement, extrait d’Allen. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Larbaud, Saint-John Perse. Atelier, couverte n° 58, Paysage avec un personnage (Pierre) II, mais difficultés avec un bleu très foncé que j’avais pris pour du noir et que se répand en bleu dès qu’on met du blanc. Du coup, en attendant que ça sèche, commencé une couverte 60x60 n° 59, Autoportrait dans un cadre baroque III, en augmentant encore les dimensions du cadre et son caractère “baroque”, le personnage étant serré dans un tiers à peine du tableau. Dîné aux nouvelles. Vu The Killing of a Chinese Bookie, de John Casavetes, 1976. Promenade nocturne ensuite, tour du côté de la Rouquette, allée du retour totalement obscure. L’IN-NOCENT. Anthologie générale, mais sans mise en ligne. La Civilisation des prénoms, mais à titre purement symbolique, 105.000. Journal. Oublié l’autoportrait. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du samedi 26 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 28 juillet 2014, 10 h 13Dimanche 27 juillet 2014. Sainte Nathalie — 208/157. Plieux. * Levés peu avant 9 heures. Déjeuné en bas directement. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit pénultième, contemporain de celui qui a servi pour l’avant-veille (25 h / 00 h). Agenda. 10:43 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, photographie nocturne du carrefour, trois portraits dus à Jean-Paul Marcheschi, photographiés dans son atelier le 6 décembre 2013, un vendredi. Journées d’octobre 1977. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 212. Anthologie générale, mise en ligne Facebook et Twitter. Le Jour ni l’Heure, trois œuvres photographiées le 6 décembre 2013, Marchechi, Claude Simon, Georges Kars. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Dormi un peu avec Pierre. Vaisseaux brûlés, Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, changements infimes. Atelier, couverte n° 58, Pierre II, le ciel, et 59, Autoportrait III. Dîner aux nouvelles, salade de poulet, poires à la vapeur aux framboises. Vu The Letter, de William Wyler, d’après Somerset Maugham, avec Bette Davis, 1940. Promenade avec Pierre, chemin de l’église, carrefour, grand rue. Autoportrait sur la grand place. L’IN-NOCENT. La Civilisation des prénoms, relecture, 105.000 signes. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du dimanche 27 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 29 juillet 2014, 9 h 37Lundi 28 juillet 2014. Saint Samson — 209/156. Plieux. Levé à 8 h. Temps pluvieux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, sur la grand’ place, et photogramme de La Lettre, de William Wyler. Agenda. 10:01 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, photogramme de La Lettre, de William Wyler, trois photographies du vendredi 6 décembre 2013, Marcheschi, Claude Simon, Georges Kars. Journées d’octobre 1977. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 212. Anthologie générale, Twitter, Facebook. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, deux tableaux de Lille, Vuillard, Chintreuil, 6 décembre 2014. Bain, Pierre me lit Saint-Simon. Le Monde. Pas de communiqué. Plusieurs (petites) vagues de visiteurs, lis Choses vues dans la tour. Vaisseaux brûlés, du côté de Sir Thomas Brown, Hydriotaphia. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés. Anthologie générale, Hugo, de Maistre (Saint-Pétersbourg), Facebook, Twitter. Atelier, couverte n° 59, Autoportrait dans un miroir baroque, III. Pierre lit Voyage au bout de la nuit, New York. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes, saumon et courgettes, poires à la vapeur et framboises. Regardé La Chute de la Maison Usher, de Roger Corman, 1960. Grand soir spectaculaire, promenade autour du village, parlé aux La Guéronnière  père et fils. La Civilisation des prénoms, relecture, 105.000 signes. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du lundi 28 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 30 juillet 2014, 10 h 17Mardi 29 juillet 2014. Sainte Marthe 210/155. Plieux. Levé à 7 h & ½. Très beau matin lumineux, transparent et frais. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, sans intérêt, et cour dans le grand crépuscule. Comptes : + 1185,55 / prél. Le Monde, 17,90 / à venir, - 937,00 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Plieux la veille et l’avant-veille, deux tableaux de Lille, Vuillard, Chintreuil. Journées d’octobre 1977, très lacunaires. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 212. Proposition d’entretien par Emamnuelle Duverger, pour “Boulevard Voltaire” et le jour même — décline. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 60 50. Le Jour ni l’Heure, deux paysages nocturnes de la veille, dont un très beau, un photogramme de La Chute de la maison Usher, de Roger Corman. Le Monde. Communiqué du parti (asile aux chrétiens d’Irak). Importé 1.100 € de Paypal. Commandé deux livres via Amazon (Hydriotaphia et Thomas d’Aquin). La Civilisation des prénoms, 108.000 signes. Atelier, couvertes 59, Autoportrait dans un miroir baroque III, et 58, Paysage avec un personnage II. Dîner aux nouvelles. Essayé de regarder une Confession d’un enfant du siècle anglaise, mais c’est insupportable, et vu l’émission de Stéphane Bern sur Agnès Sorel et Jacques Cœur. Promenade nocturne avec Pierre, le “nouveau tour”, sur le plateau, du côté de la Rouquette, avec passage totalement obscur et un peu difficile quand on revient vers Enduré. Vaisseaux brûlés, la voiture Vorace. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Vorace. Anthologie générale, Houellebecq. Journal. Couché peu après 1 h.

lire l’entrée du mardi 29 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 31 juillet 2014, 9 h 35Mercredi 30 juillet 2014. Saint Monique 239/126. Plieux. Levé peu avant 8 h. Temps très gris. Premier quatuor de Smetana. Le Jour ni l’Heure, double autoportrait de la veille, avec l’Autoportrait peint II, et maison Trikovski, L’Empire des lumières. Comptes : + 1205,55 / vir. de Kobo Inc. Publisher (?), + 20,00 / à venir, - 937,00. Agenda. 10:08 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, un paysage nocturne de la veille, trois de l’avant-veille. Journées de novembre 1977, sommaires. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 213. Anthologie générale, mise en ligne sur Facebook (un paragraphe) et sur Twitter (une phrase brève). Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, deux œuvres de Lille (Wouters, jeune fille de la Renaissance), grand soir sur Sainte-Mère. Bain, Pierre lit Saint-Simon, Espagne, suite. Le Monde. Plusieurs groupes de visiteurs, lis Choses vues. La Civilisation des prénoms, 110.000 signes. Atelier, couvertes 60x60 n° 58, Paysage avec un personnage (Pierre) II (le ciel) et 59, Autoportrait dans un miroir baroque III. Pierre lit Voyage au bout de la nuit. Dîné aux nouvelles, filet mignon aux pommes de terre et aux carottes, poires à la vapeur aux framboises. L’IN-NOCENT, plusieurs tweets (1970 ab.), Facebook. Vaisseaux brûlés, Virginia Woolf à propos de Sir Thomas Browne. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Woolf, Browne, Thomas, Virginia. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du mercredi 30 juillet 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 1er août 2014, 10 h 38Jeudi 31 juillet 2014. Saint Ignace de Loyola 212/153. Plieux. Levé à 7 h. Beau temps clair. Autoportrait de la veille, oublié. Le Jour ni l’Heure, insignifiant autoportrait du matin même, et toits à Autun, lundi 3 mars 2014. Comptes : + 2305,55 / Virement PayPal (ventes de livres et d’abonnements), 1100 / à venir : - 1052,90. Agenda. 09:09 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, toits d’Autun le 3 mars 2014, grand paysage du soir du lundi 28 juillet, deux œuvres de Lille le 23 novembre 2013. Journées de novembre 1977, fini le mois, mais c’est très sommaire. L’Inauguration de la salle des vents, feuilleton, 214. Anthologie générale, Facebook et Twitter. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Appelé Émilia Bascou — non, la veille, je crois. Retenu une chambre à Sées. La Civilisation des prénoms, 113.000 signes— bref, efficacité foudroyante. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois images d’Autun, 3 mars 2014. Le Monde. La Civilisation des prénoms, 115.000 signes. Atelier, couverte n° 58, Autoportrait dans un miroir baroque III. Promenade à l’orée du bois avec Pierre. Dîné aux nouvelles, pavés de saumon, raviolis aux cèpes, courgettes, poires à la vapeur, fruits secs. Vu un peu de Voici le temps des assassins et beaucoup de Un héros très discret (Matthieu Kassowitz est vraiment très séduisant). L’IN-NOCENT. Vaisseaux brûlés, Léonard Woolf et ses légumes, “The Leonardo”, de Nabokov. Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés, id., Lewes, Monk’s House (moine, Maine, main). Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du jeudi 31 juillet 2014 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site