Le Jour ni l’Heure
septembre 2014

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 2 septembre 2014, 12 h 03Lundi 1er septembre 2014. Saint Gilles — 244/121. Plieux. Pierre se lève à 7 h, dors jusqu’à 8. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait ectoplasmique de la veille, dans la cour, et Nastassja Kinski dans Paris, Texas. Agenda. 10:14 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autopotrait de la veille, Nastassja Kinski, trois photographies du 21 août, Du sens. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 143. Anthologie générale, Facebook, Twitter. Écrit à Laurent Ozon. L’IN-NOCENT, l’In-nocence. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du jeudi 21 août, Saint-Cyr-la-Rosière. Seul à la maison, dois faire visiter, mais pas de visiteurs. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Belle après-midi lumineuse, autoportrait dans la bibliothèque. Proposition de communiqué pour l’In-nocence, mais il ne passera pas (Europe, Pologne, Donald Tusk). La Civilisation des prénoms, 150.000 signes. Atelier, couverte 100x100 n° 39, Saint-Céneri, et lecture par Pierre, rentré du collège, de Mort à Crédit, le voyage en Angleterre en famille, peu ragoûtante scène du vomi. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes & saumon, poires à la vapeur & framboises. Mezzo, Leonskaia, concerto de Grieg, Jaarvi junior, Deuxième symphonie de Sibelius. Tour avec Pierre sur le plateau de la Rouquette, sous les étoiles. L’IN-NOCENT. Vaisseaux brûlés, “Lance”, Nurri Bilge Ceylan, Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, idem. Anthologie générale, Ponge (“Le restaurant Lemeunier”). Ouvert un fichier destiné à l’entretien avec Maximilien Friche pour “Mauvaise Nouvelle”. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du lundi 1er septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 3 septembre 2014, 9 h 49Mardi 2 septembre 2014. Sainte Ingrid — 245/120. Plieux. Bien dormi, levé à 8 h. Beau temps. Pierre ne travaille pas. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et manoir de l’Angelardière, Saint-Cyr-la-Rosière. Beaucoup d’activité politique, l’In-nocent, mon communiqué est refusé mais, vive satisfaction, il y a des candidats de qualité pour la réunion d’Ozon dimanche prochain. Twitter, Facebook. Comptes :  + 153,82 (inchangé). Agenda. 11:51 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, manoir de l’Angenardière, trois vues de Saint-Cyr-la-Rosière. Le Jour ni l’Heure, photographies du 21 août, suite, mais interruption, Pierre ne travaille pas, château fermé au public, décidons d’aller nous promener. Été à l’abbaye de Belleperche, près de Castelsarrasin. Au passage, très belle ferme près de Caumont ou Angeville. Visite de l’abbaye, très bien c’est-à-dire très peu restaurée. Exposition sur l’histoire des repas et des tables dressées, instructive. Superbe escalier (le petit), très intéressants graffiti partout. Enchantés de la visite. Été sur le pont routier, photographies de la Garonne. Été à Cordes-Tolosanes, sans grand intérêt, grand panorama, c’est-à-dire vilain. Été à Saint-Nicolas-de-la-Grave, vu le château, assez abîmé (mairie, poste, trésor public). Château de Saint-Roch. Mystérieux château de Monbrison, pas pu le voir vraiment. Rentrés à 8 h. Dîné aux nouvelles, salade de poulet, poires à la vapeur et framboises. Vu une très intéressante émission de Stéphane Bern sur Charlotte de Luxembourg, admirable (la “distinction” à l’état pur) (et prince héritier très sexy). Fini Le Jour ni l’Heure du jour, interrompu, trois vues du 21 août, retardé par de nombreuses erreurs (par ex. l’Angelardière pour l’Angenardière, il faut tout recommencer, etc.). Journal. Couché à 1h.

lire l’entrée du mardi 2 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 24 octobre 2014, 12 h 46Du mercredi 3 au vendredi 5 septembre 2014. Aller-retour de Plieux à Paris.

lire l’entrée du mardi 2 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 4 septembre 2014, 9 h 45
modifiée le jeudi 4 septembre 2014, 9 h 47
Mercredi 3 septembre 2014.
Saint Grégoire — 246/119. Plieux. Levé à 7 h - le ¼ av. Pierre. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille à Belleperche et Garonne vue du pont. France Culture & France Musique plus inécoutables que jamais. Agenda. 09:29 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Garonne à Belleperche, trois vues du 21 août. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. L’IN-NOCENT. Bain, bagages. Pierre rentre du collège à midi et ½ et m’aide à embarquer. Quitté Plieux un peu après 1 h. Valence-d’Agen, Castelnau-Montratier. Autoroute. Sonate La Tempête. Photographié assez périlleusement, d’un talus au-dessus de l’autoroute le château du Bousquet à Arcambal. Thé à la menthe à l’aire du Lot. Brive. Limoges. Châteauroux. Voulu dormir un peu sur une aire d’autoroute mais la voiture couine pour un oui ou pour un non, impossible. Du coup, “dîné” — ½ coquelet et fromage, thé (au nord de Vierzon). Parlé à Pierre. Orléans. Balzac, vie conjugale. Très belle Cinquième de Mahler, orchestre de la BBC à Grenade. À Paris vers 10 heures. Hôtel Bourgogne & Montana, ch. 60. Parlé de nouveau à Pierre. M’aperçois que j’ai oublié à Plieux le fil d’alimentation de l’ordinateur, donc très peu d’autonomie, impossible de faire quoi que ce soit. Autoportrait. Lis “The Leonardo”, de Nabokov. Éteins à 1 h.

lire l’entrée du mercredi 3 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 5 septembre 2014, 21 h 36Jeudi 4 septembre 2014. Paris, hôtel Bourgogne & Montana, ch. 60. Levé à 8 h – ¼. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et château du Bousquet à Arcambal, Lot. Déjeuné en bas, Américains âgés très bruyants. Autonomie électrique s’épuise. Agenda. 09:43 ///Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, château d’Arcambal — autonomie épuisée ensuite. À 11 h, reçu en bas une journaliste du Monde, Mme Raphaëlle Leyris, grande jeune femme très polie — elle fait un portrait d’Emmanuel Carrère. Repassé dans la chambre, ressorti aussitôt après. Quai, bouquinistes. Acheté l’album Pléiade Marguerite Duras, raté à cause d’Amazon (40 €). Le lu un moment sur le quai, sous le Quai des Orfèvres. Palais de Justice, secouru dans les dédales par la charmante Constance Debré. Cour d’Appel, chambre n° 7. Avocat du Mrap, lui aussi très poli, presque cordial. Audience de fixation : plaidoiries fixées au 5 février 2015, 13 h 30. Passé à l’atelier de Flatters, nombreux nouveaux pétrés, dont un diptyque très beau. Quai de nouveau mais martyrisé par des chaussures noires jamais portées (Fairmount) qui me déchirent le talon. Bouquinistes de nouveau, dont mon ami et son voisin auquel acheté un Châteaubriant (M. des Lourdines) et un curieux Alphonse XIII, cœur vivant de l’Espagne (Branthôme, 1932), assez jolies reliures. Musée d’Orsay, vu l’exposition Carpeaux, intéressante mais mal fichue. Boutique, acheté un cadeau pour J. et le catalogue Carpeaux. Repassé à l’hôtel, ne serait-ce que pour changer de chaussures. Thé dans la chambre, parlé à Pierre. Re-bain. Été en métro dîné chez Flatters en tête-à-tête (avec une côte de bœuf), longue conversation très animée et intéressante. Rentré à pied, malgré mon talon douloureux, à 1 h. Noté une entrée de journal sur le petit carnet, à recopier. Lu “Orache”, de Nabokov. Éteint à 2 h.

lire l’entrée du jeudi 4 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 6 septembre 2014, 9 h 56Vendredi 5 septembre 2014. Paris, hôtel Bourgogne & Montana, ch. 60.  Peu dormi, levé à 7 heures. Déjeuné aussitôt (pas d’ordinateur). Bain, bagages, été cherché la voiture au parking (72 €), quitté l’hôtel (522 €) à 9 h & ½. Autoroute, dormi un peu en Sologne, émission très intéressante d’Abdelwahab Medeb avec Henri Laurens, long entretien sur le califat. À Plieux vers 6 heures, Pierre vient de rentrer mais Jeanne est encore là, très guillerette. Ordinateur pour la première fois depuis 48 h (non, 36, mais alors très précairement), écrit à Laurent Ozon et à Gérard Pince, l’In-nocence (renacle à Ozon). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille  et vue de la place de l’Assemblée nationale le matin même. Agenda. 19:47 ///Dîné aux nouvelles, Newport, livre de Valérie Trierweiller. Marché avec Pierre jusqu’à Saint-Vidal & retour. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda & autoportrait de la veille, place de l’Assemblée nationale le matin. Journal de l’avant-veille, relecture et mise en ligne. Journal de la veille, saisie et mise en ligne. Entretien pour “Mauvaise Nouvelle”, 4500 signes. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du vendredi 5 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 7 septembre 2014, 10 h 14Samedi 6 septembre 2014. Saint Bertrand — 249/116. Plieux. * Levés à 8 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, salle à manger de Belleperche le 2 septembre. Émission de Finkielkraut pour le centenaire de la mort de Péguy, avec Manent et Thibaud. Comptes : - 1442,30 / virement PayPal, + 700,00 € / vir. Apple, + 31,32 / prél. Canal Plus, - 39,90 / prél. Canal Sat., - 76,00 / chèque hôtel de Suhard, Bellême, - 144,60 / prél. Sofinco, - 310,80 / prél. Credipar Peugeot, - 759,88 / chèque Céline, - 974,61 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda & autoportrait de la veille, salle à manger d’été de l’abbaye de Belleperche. Tél. à ma sœur dont c’est l’anniversaire. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne publique. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de Belleperche, 2 septembre 2014. Réponses aux questions de M. Maximilien Friche pour sa revue en ligne “Mauvaise Nouvelle” (8500 signes). Dormi un peu avec Pierre. Envoyé l’entretien à 6 h. Atelier, couverte 60x60 n°60, Paysage avec un personnage (Pierre) III, mise à sécher quinze jours, reprise, couverture générale rose pâle, puis blanche. Mme de Lloan ici à 8 h. Lui ai donné le foulard “Monet” acheté pour elle l’avant-veille au musée d’Orsay. Été dîné avec Pierre et elle, à l’occasion de son anniversaire, au restaurant de l’Horloge à Auvillar. Foie gras, canard sous deux espèces, thé, côtes de Marmandais (Roussel), figues cuites à la glace au lait entier (?). Agréable soirée sous les platanes. Petite promenade à trois dans Auvillar, autoportraits, portrait de Jeanne. Rentrés ici vers minuit et demi. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du samedi 6 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 8 septembre 2014, 10 h 16Dimanche 7 septembre 2014. Sainte Reine — 250/115. Plieux. Levé à 7 h & ½. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, sous la halle d’Auvilar, et terrasse du restaurant de l’Horloge. Déjeuné en bas avec Pierre, Marc-Alain Ouaknine reçoit un jeune philosophe. Agenda. 09:59 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda & autoportrait de la veille, restaurant de l’Horloge à Auvillar, trois détails de Belleperche le 2 septembre. Cinq journées d’octobre 1976. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 244. Anthologie générale, Facebook & Twitter. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois photographies d’Auvillar la veille, dont un portrait de Jeanne de Loynes. Écrit à Constance Debré. Écrit à Me Yohann S. Rimokh. La Civilisation des prénoms, 151.000 signes. Autoportrait pour lutter contre le sommeil. Dormi un peu avec Pierre. Pas de visiteurs. Atelier, couverte 100x100 n° 39, Saint-Céneri, reprise après séchage, couche rose pâle uniforme, avant et après dîner. Dîné aux nouvelles, daurade aux aubergines, poires à la vapeur et framboises. Retour à l’atelier tandis que Pierre regarde le Casanova de Fellini, que je ne peux pas supporter. Promenade à Saint-Vidal avec Pierre, sous la pleine lune. Vaisseaux brûlés, Les Faux-Monnayeurs, M. Bories passe de Quint à Campan. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, id. Anthologie générale, phrases de la réserve, Montaigne. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du dimanche 7 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 9 septembre 2014, 10 h 37Lundi 8 septembre 2014. Nativité de Notre-Dame — 251/114. Plieux. Levé à 7 h – le ¼ avec Pierre. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans l’embrasure de la salle des Vents, et château Saint-Roch. Recherches sur le château Saint-Roch, Georges de Monbrison, Théodore Olivier, Ernest Trilhes. Agenda. 10:04 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, château Saint-Roch, trois photographies du 6 septembre à Auvillar. Cinq journées d’octobre 1976. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 244. Anthologie générale, Facebook, Twitter. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du 2 septembre, Betranou, Saint-Nicolas-de-la-Grave, Belleperche. Retour inattendu de Pierre, ne travaille pas le lundi après-midi. Journal 2014, entrée de la veille mise en ligne. Le Monde. Proposition de communiqué pour l’In-nocence (implantations israéliennes). La Civilisation des prénoms, 153.000. Attaque de sommeil, dormi un peu avec Pierre. Atelier, couverte 100x100 n° 39, recherche d’un effet général de nappé brumeux, divers essais, peinture rose pâle, glacis jaune transparent, etc, un travail très “physique”. Lecture par Pierre de Mort à Crédit. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes et saumon, courgettes, poires à la vapeur et framboises. Arts florissants, William Christie sur Mezzo. Retour à l’atelier, suite de la couverte (à proprement parler), usé une vingtaine de pinceaux. Lecture de Céline, suite. Belle promenade sous la lune avec Pierre, autoportrait, Saint-Vidal, beaux “nocturnes”. Vaisseaux brûlés, Odette de Crécy, Grands Augustins. Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés, suite, id. Journal, mais tombe de sommeil et dois m’interrompre. Couché à 1 h.

lire l’entrée du lundi 8 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 10 septembre 2014, 17 h 45Mardi 9 septembre 2014. Saint Alain — 252/113. Plieux. Levé à 7 h & ½. Temps hésitant. Le Jour ni l’Heure, bon autoportrait de la veille et belle vue nocturne de Saint-Vidal sous la lune. Comptes : - 1442,30 / à venir : - 1161,14. Agenda. 10:18 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, nocturne de Saint-Vidal, trois photographies du 2 septembre. Cinq journées d’octobre 1976. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 245. Anthologie générale, Facebook & Twitter. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, puits à Plieux, femme nue à Belleperche, bouquet à Chambois. Retour inattendu de Pierre, ne travaille pas le mardi après-midi. Journal 2014, entrée de la veille (Saint-Roch), fin de la rédaction, mise au point, relecture, mise en ligne. Photographie de la grande couverte n° 39, Saint-Céneri, avec l’aide de Pierre, puis, aussitôt après, atelier, recouvert entièrement le tableau d’une couche rose-beige très pâle mais épaisse. Dîné aux nouvelles, salade de poulet, œufs, poires et framboises. Émission de Stéphane Bern & X. sur saint Louis, bien (et beau saint Louis). Pierre se couche, sorti seul, la Garrière, orée du bois, autoportrait, nombreux nocturnes. Journal, brièvement. Couché à 1 h.

lire l’entrée du mardi 9 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 11 septembre 2014, 10 h 41
modifiée le vendredi 12 septembre 2014, 10 h 04
Mercredi 10 septembre 2014.
Saint Inès — 253/112. Plieux. Mal dormi (salade de poulet ?). Levé à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, à la porte de la tour, et jardin haut sous la lune, avec le château. Agenda. Quelques rangements. Bain. Alain Soularue et sa femme Jackie ici vers midi, avec leur ami M. Poskov. Verre ici, retour de Pierre, été déjeuner à cinq à l’hôtel de Bastard, à Lectoure, repas assez médiocre (tartare de sandre à la poutargue, sot-l’y laisse insipide, soufflé à l’armagnac). Café ici (où Mme de Loynes a reçu un groupe de peintres en stage au Prieuré, que nous croisons), conversation sur les enduits, m’anime sans doute un peu trop. Amis repartent vers le Lot et Turenne sur les quatre heures. Agenda, suite. Comptes : - 4, 21 / vir. PayPal, + 300,00 / vir. retraite, + 1138,09 / à venir, - 1232,60. Chien de la voisine geint. 17:39 /// Dormi un peu avec Pierre. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Atelier, verni la couverte 100x100 n° 39, Saint-Céneri, pas sèche du tout, délibérément, pour voir ce que ça donne. Effet de nappé, très pâle. Dîné aux nouvelles, saumon et courgettes, poires et framboises. Revu un peu de Two Lovers, de James Gray, avec Joaquim Phœnix (Leonard), Vinessa Shaw (Sandra) (d’après Les Nuits blanches, de Dostoïevski). Promenade à l’orée du bois avec Pierre, grand clair de pleine lune, excellent autoportrait avec un parasol à la Garrière. Résaux sociaux, paresseusement. La Civilisation des prénoms, une demi-ligne. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du mercredi 10 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 12 septembre 2014, 9 h 58Jeudi 11 septembre 2014. Saint Adelphe — 254/111. Plieux. * Levés à 8 h – 20. Très beau temps. Le Jour ni l’Heure, bel autoportrait de la veille (au paralune à la Garrière) et pleine lune sur le château. Réseaux sociaux. Comptes : - 4,21 (inchangé). Agenda. 10:28 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait au paralune, château sous la lune, journées d’octobre 1976, jusqu’à la fin du mois. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 246. Anthologie générale, Facebook & Twitter. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, archer du jardin, Saint-Céneri, version vive, la Garrière sous la lune. Le Monde. Dormi un peu. Communiqué du parti (Pierre Moscovici). La Civilisation des prénoms, 154.000 signes. Photographié avec Pierre le nouvel état de la couverte 100x100 n° 39 (Saint-Céneri), feutré, et celui de la couverte 60x60 n° 60, Paysage avec un personnage (Pierre), III. Atelier, commencé une couverte 100x100 n° 40 (je n’ai que de grandes toiles), totalement abstraite (harmonie en rose, jaune et gris). Lecture par Pierre de Mort à crédit, le collège en Angleterre. Dîné aux nouvelles, salade de poulet, poires à la vapeur et framboises. Vu Emmanuel Carrère et Paul Veyne reçus par François Busnel. Promenade jusqu’à Saint-Vidal par le chemin de l’église (lune rousse ?). Civilisation des prénoms, peu. Vaisseaux brûlés, Odette/Audette, William Marx. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, id. Anthologie générale, Leopardi, Zibaldone. Journal. Couché à 1h.

lire l’entrée du jeudi 11 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 13 septembre 2014, 11 h 43Vendredi 12 septembre 2014. Saint Apollinaire — 255/110. Plieux. Levé à 7 h & ½. Beau temps. Richard Ford à France Culture. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, très quelconque, et nouvelle version “feutrée” du Saint-Céneri. Comptes : - 4,21 (“Vous êtes débiteur depuis 7 jours”), à venir, - 1499,10. Agenda, 09:51 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Saint-Céneri “feutré”, Saint-Céneri vif, deux vues du clair de lune le 9. Cinq journées de novembre 1976, et période sans entrées. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 248. Anthologie générale, version Facebook et version Twitter. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, couverte 60x60 n° 60, Paysage avec Pierre, III, portrait de Pierre le 31 août et château d’O le 20 août. Bain. Suis de garde, mais pas de visiteurs. Le Monde. Communiqué pour le parti (montée des actes antisémites). La Civilisation des prénoms, 156.000 signes. Pierre va à un vernissage au Prieuré. Atelier, couverte 100x100 n° 40, peinture automatique (rose, jaune et gris). Dîner aux nouvelles, poulet sauté et saumon, ensemble, pour ma part, “à la portugaise”, raviolis aux cèpes et courgettes, poires à la vapeur et framboises. Revu Les Barbouzes, de Lautner. Promenade à Saint-Vidal, où rituellement pissé. Vaisseaux brûlés, Ulysses, allusion, peintres de la vieille Italie. Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés, idem. Anthologie générale, Leopardi, suite. Journal. Couché à 1h.

lire l’entrée du vendredi 12 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 14 septembre 2014, 10 h 03Samedi 13 septembre 2014. Sainte Aimé — 256/109. Plieux. Levé à 8 h. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, minimal, et manoir de la Gauberdière, La Rouge, 21 août 2014. Mis en ligne à six endroits le communiqué de la veille du parti, sur le départ des juifs de France. Émission de Finkielkraut avec Emmanuel Carrère. Pierre cherche frénétiquement quelque chose en pestant, je vais me promener. Grand retard subséquent. Comptes : + 195,79 / vir. PayPal, + 200 / à venir, - 1499,10. Agenda. 11:36  //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda & autoportrait de la veille, manoir de la Gauberdière le 21 août, château d’O le 22, Pierre le 31 août, paysage avec Pierre, III. Journées de novembre 1976, très parcellaires. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 248. Anthologie générale, Facebook & Twitter. Pas de gymnastique, collation en bas avec Pierre, saumon envoyé par ma tante, salade piémontaise, taboulé, vin rouge assez bon, toasts à la confiture de figues & de noix. Le Jour ni l’Heure, trois manoirs du Perche, le Grand Saint-Quentin, Lormarin, Courboyer, 21 août 2014. Dormi un peu avec Pierre. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Atelier, couverte 100x100 n° 40. Lecture par Pierre de Mort à crédit, collège dans le Kent, suite. Dîner aux nouvelles, pavé de thon, ne peux pas finir, riz, courgettes, p.v.f. Deux émissions du pénible Polonais d’Angleterre, sur la chaîne Histoire, à propos de Gainsborough, puis de Rembrandt. Très belle promenade sur le plateau, avec Pierre, Unter Sternen. Constellations. La Civilisation des prénoms, dernier paragraphe, 156.000 signes. Vaisseaux brûlés, nœud Shakespeare, Joyce, Stein, Eliot (an attendant Lord). Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, id. Journal. Couché à 1 h & ¼.

lire l’entrée du samedi 13 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 15 septembre 2014, 11 h 10
modifiée le lundi 15 septembre 2014, 11 h 38
Dimanche 14 septembre 2014.
Sainte Croix — 257/108. Plieux. Levé à 7 h & ½. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, bien, et bon tableau d’André Mare au musée d’Alençon, Le Haras du Pin (variante au musée de Troyes). Déjeuné en bas avec Pierre. Agenda. 09:56 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda & autoportrait de la veille, tableau d’André Mare, trois manoirs du Perche le 21 août. Journées de novembre 1976, fini le mois, mais ça n’a guère de consistance. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 249. Anthologie générale, Facebook & Twitter. Le Jour ni l’Heure, tableau de Théodore Caruelle d’Aligny, deux vues de Saint-Céneri. Écrit à M. W. van L., de Nantes, date arrêtée au 24 octobre. La Civilisation des prénoms, bien travaillé, dépassé les 160.000 signes, reste à conclure la deuxième couche avant de tout reprendre. Atelier, couverte 100x100 n° 40. Lecture par Pierre de Mort à crédit, Rochester toujours. Dîné aux nouvelles. Vu un film français assez récent à propos de l’immigration et des sans-papiers, Les Invités de mon père, d’Anne Le Ny, avec Michel Aumont, Fabrice Luchini et Karine Via (et Raphaël Personnaz, cute). Avec Pierre jusqu’aux poubelles, puis seul jusqu’à Saint-Vidal. Autoportrait au “square” (en face de l’ex-école). Vaisseaux brûlés, Stein, Bowles, lancer, etc. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, id. Anthologie générale, Baltazar Gracian. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du dimanche 14 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 16 septembre 2014, 10 h 11Lundi 15 septembre 2014. Saint-Roland — 257/108. Plieux. Levé à 7 h & ½, Pierre déjà parti. Céline en vacances toute la semaine. Déjeuné seul en bas aussitôt, directrice de l’ENA chez Marc Voinchet. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, au “square”, et château de Chambois, très restauré. Perdu deux heures à chercher une photographie de Plieux pour le livre Les 500 plus beaux châteaux de France, impossible de l’extraire de Flickr, copies de la mémoire extérieure totalement inutilisables car pas classées du tout. Exaspération. Agenda. 10:56 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, château de Chambois le 20 août, Saint-Cénéri et Caruelle d’Aligny d’Alençon le 22 août. Cinq journées de novembre 1976. Anthologie générale, Facebook & Twitter. Mangé deux très petits pâtés végétariens envoyés par M. Delautremer, dattes, figues, abricots secs. 60 50 12. Retour de Pierre. Communiqué pour l’In-nocence, les “djihadistes français”. Journal 2014, entrée de la veille, relecture & mise en ligne. Parlé à David Farreny qui me tire d’affaire pour l’affaire de la photographie à l’intention des 500 châteaux, laquelle a tout de même gâché ma journée. Atelier, couverte 100x100 n° 40. Lecture par Pierre de Mort à Crédit, Rochester toujours, faillite de l’école. Dîner aux nouvelles. Deuxième symphonie de Brahms par l’orchestre de Cleveland, à Vienne, sur Mezzo. Les Borgia, un épisode et demi. Marché seul jusqu’à Saint-Vidal. Autoportrait dans la cuisine. Pas du tout de Civilisation des prénoms. Vaisseaux brûlés, Celan, Pierre/Stein. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, idem. Journal. Oublis divers, eau, montre, dû descendre deux fois. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du lundi 15 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 17 septembre 2014, 10 h 36Mardi 16 septembre 2014. Sainte Édith — 259/106. Plieux. Levé à 7 h & ½, Pierre déjà parti. Beau temps frais et lumineux. Déjeuné seul en bas, Marc Voinchet reçoit Christophe Guilly. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans la cuisine, et paysage de René Brô, 1930-1986, Courgeron, musée d’Alençon. Comptes : + 165,80 / prél. Sepa Orange – 29,90 / à venir, - 1469,11. Agenda. 10:01 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, tableau de René Brô, trois images de Chambois, Orne. Journées de décembre 1976. Essayé de joindre le banquier pour l’affaire de l’emprunt, en vain. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 253. Anthologie générale, Facebook & Twitter. 60 50 12. Retour de Pierre. Bain, Pierre lit Saint-Simon, l’excursion à Tolède, 1722. Journal 2014, entrée de la veille, relecture & mise en ligne. Communiqué pour l’In-nocence, la ferme aux mille vaches. La Civilisation des prénoms, 163.000 signes, cherche une fin. Atelier, couverte 100x100 n° 40. Lecture par Pierre de Mort à Crédit, retour en France après Rochester. Dîné aux nouvelles. Revu Dark Passage, de Delmer Daves. Autoportrait dans l’atelier, marché seul jusqu’à Saint-Vidal, sous les étoiles. Vaisseaux brûlés, Stein, hameau de Skye (non nommé). Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, idem. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du mardi 16 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 18 septembre 2014, 9 h 59Mercredi 17 septembre 2014. Saint Renaud — 260/105. Plieux. Levé à 7 h & ½. Beau temps. Déjeuné seul en bas, Marc Voinchet reçoit Alain Duhamel. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans l’atelier, et La Place du mort, château de Buzet, 18 août 2014. Recherches sur le château de Buzet, dont le propriétaire est mort, ce qui a donné lieu à une grande vente de tout le mobilier. Comptes : + 103,34 / prél. Orange, - 62,46 / à venir, - 1406,65. Agenda. 10:30 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, château de Buzet pris de l’autoroute, trois tableaux d’Alençon, Boudin, Landon, Debré. Journées de décembre 1976, fini la transcription de ce volume de l’agenda, très parcellaire. Coup de téléphone de M. Tejada, le banquier : l’emprunt a été obtenu — il insiste beaucoup sur les efforts personnels que cette affaire lui a coûtés, surtout pour éviter une hypothèque. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 253. Anthologie générale, Facebook & Twitter. 60 50 12. Beaucoup d’activité Twitter. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la promenade nocturne à Macé, Orne, 18 août 2014. Retour de Pierre. Bain, Pierre lit Saint-Simon, le remise de la Toison d’or au fils aîné, 1722. Journal 2014, entrée de la veille, relecture & mise en ligne. La Civilisation des prénoms, 163.000 signes, fantasme d’autoengendrement. Atelier, couverte 100x100 n° 40. Lecture par Pierre de Mort à Crédit, l’été à Paris après Rochester. Dîné aux nouvelles, salade de poulet, etc. Vu un peu d’un documentaire sur la bataille de Bannockburn et un peu de Kill Bill II de Tarentino. Marché seul jusqu’à Saint-Vidal, sous les étoiles. Vaisseaux brûlés, Stein, Donald Evans. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, idem. Anthologie générale, Saint-Simon, Cervantès. Journal. Autoportrait en bas à plus de 2 h. Couché à 2 h & ½. 

lire l’entrée du mercredi 17 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 19 septembre 2014, 10 h 12Jeudi 18 septembre 2014. Sainte Nadège — 261/104. Plieux. Levé à 8 h. Temps très gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, avec le Calme bloc, et Paysage préposthume n° 160, autre autoportrait, très beau. Déjeuné en bas avec Pierre, référendum écossais, suspense. Comptes : + 103, 34 (inchangé) / à venir, - 1406,65. Agenda. 09:54 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, bel autoportrait du 8 septembre 2014, trois images de la promenade du soir, Macé, lundi 18 août 2014. Passé à l’agenda de 1975, cinq premières journées de janvier. Tél. à ma sœur au sujet d’une visite à Belle-Isle à la fin d’octobre, tél. à M. Thouin sans pouvoir le joindre, tél. à l’assureur pour un rendez-vous (mardi à 6 h). L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 254. Anthologie générale, Facebook & Twitter. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne publique, Facebook, Twitter, de l’entrée de la veille. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la promenade nocturne à Macé, Orne, 18 août 2014. Communiqué de l’in-nocence, fiscalité. Visiteurs, couple du Lot, voisin du château des Jusies. La Civilisation des prénoms, paragraphe final. Atelier, couverte 100x100 n° 40. Lecture par Pierre de Mort à Crédit, recherche d’un emploi. Dîné aux nouvelles, coquelet, carottes & haricots plats, poires à la vapeur & framboises. Zapping, Dolan, série américaine, Dame de Chez Maxim’s, “Des paroles et des actes”. Été pisser à Saint-Vidal avec Pierre. La Civilisation des prénoms, fin de la deuxième couche, 166.000 signes. Redescendu pour voir Finkielkraut et Onfray à “Des paroles et des actes”. Vaisseaux brûlés, Joyce/Eliot, clown/fool, Ronald McDonald (non nommé). Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Ronald McDonald. Anthologie générale, Chateaubriand. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du jeudi 18 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 20 septembre 2014, 10 h 29Vendredi 19 septembre 2014. Sainte Émilie — 262/103. Plieux. Levé à 7 h & ¼. Temps très gris. Non à l’indépendance l’emporte en Écosse, à mon vif regret. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, même session que l’avant-veille (2 h du matin) et tête vestige de la statue de Nicolas Conté à Sées, par Droz. Déjeuner en bas avec Pierre. Coup de tél. de ma sœur, séj. à Belle-Isle du 29 octobre au 2 novembre. Coup de tél. d’un collaborateur de Christian Vanneste, passeront le 24, question d’un dîner. Comptes : + 103,34, inchangé / à venir : - 1496,65. Agenda. 10:07 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, tête de Conté, deux beaux paysages préposthumes du 18 août 2014, basilique de l’Immaculée Conception, 19 août. Journées de janvier 1975. Tâché en vain de parler à M. Thouin, doit me rappeler. Collaborateur de Christian Vanneste annule le rendez-vous, Vanneste retenu à Paris. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 255. Anthologie générale, Facebook & Twitter. Journal 2014, entrée de la veille, relecture. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de Sées, matin du 19 août 2014. Journal 2014, mise en ligne. Groupe de huit visiteurs venus du département de la Loire, en séjour à Miradoux. Le Monde. La Civilisation des prénoms, commencé la relecture. Atelier, couverte 100x100 n° 40, l’ai fait tourner à 90°, c’est devenu un paysage de Grande-Carabagne. Lecture par Pierre de Mort à Crédit, bizarre mouvement de foule à Paris lors de l’été 1910. Dîné aux nouvelles, cocktail de restes et d’éléments divers, poulet sauté aux courgettes, saumon fumé, petit poisson blanc, taboulé, carottes rapées. Tranchées, débâcle. Vu La Nuit américaine, sans ennui mais sans émoi. Marché avec Pierre jusqu’à Saint-Vidal. Vaisseaux brûlés, tombeau de Flora Mac Donald à Skye. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Id. Anthologie générale, Neveu de Rameau. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du vendredi 19 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 21 septembre 2014, 10 h 38Samedi 20 septembre 2014. Saint Davy — 263/102. Plieux. Levé à 7 h & ½. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et lutrin de Sées. Déjeuné en bas avec Pierre. Émission de Finkielkraut sur la responsabilité de la France dans le génocide ruandais, avec Ronny Brauman et Rafaëlle Maison. Comptes : + 103,34, inchangé / à venir, - 1406,65. Agenda. 10:22 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, lutrin de Sées, trois autres photographies de Sées, 19 août. Journées de janvier 1975. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 256. Anthologie générale, Facebook & Twitter. Journal 2014, entrée de la veille, relecture. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois autres photographies de Sées, 19 août 2014. Journal 2014, mise en ligne. Mme de Loynes ici pour les Journées du Patrimoine. Journal 2014, entrée de la veille, mise en ligne. Le Monde. Communiqué de l’In-nocence, sur le bas des immeubles. La Civilisation des prénoms, relecture, ajout à propos du caractère peu mémoriel des prénoms. Atelier, couverte 100x100 n° 40,  Souvenir de Grande-Carabagne. Lecture par Pierre de Mort à Crédit, Ferdinand se bat avec son père. Dîné aux nouvelles, vu une bonne partie d’Hamlet, d’Ambroise Thomas, mise en scène d’Olivier Py pour la Monnaie. Marché avec Pierre jusqu’à Saint-Vidal. Vaisseaux brûlés, passé de Flora Mac Donald à la Céline de la Recherche. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Id. Anthologie générale, une phrase de la Recherche (Villeparisis, Swann, Mac-Mahon). Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du samedi 20 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 22 septembre 2014, 9 h 55Dimanche 21 septembre 2014. Saint-Davy — 263/102. Plieux. Levé à 7 h & ½. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, regardant Hamlet, et portail du palais d’Argentré à Sées. Recherches sur Broussais, l’architecte. Déjeuné en bas avec Pierre. Embêtements avec l’écran de l’ordinateur qui n’en fait qu’à sa tête, tout change de taille et de place en permanence. Agenda. 10:23 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, palais d’Argentré et trois autres images de Sées le 19 août. Journées de janvier 1975, fini le mois. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 257. Anthologie générale, Facebook & Twitter. Le Jour ni l’Heure, trois autres photographies de Sées, 19 août 2014. Visite de M. Dellinger, qui raconte son voyage en Espagne et au Portugal. Café avec lui, mais interrompus par des visiteurs. Mme de Loynes ici de nouveau pour les Journées du Patrimoine. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. La Civilisation des prénoms, 168.000 signes. Atelier, couverte 100x100 n° 40,  Souvenir de Grande-Carabagne, encore blanchi. Lecture par Pierre de Mort à Crédit, Ferdinand chez Courtial des Peireires. Dîné aux nouvelles, Nicolas Sarkozy reçu par Laurent Delahousse. Marché avec Pierre sur le plateau, sommes de plus en plus intéressés par les étoiles, tombons dans le fossé à les regarder (Thalés et le servante thrace ?). La Civilisation des prénoms, suite de la relecture. Vaisseaux brûlés, assez vaines recherches dans Celan autour de Stein/Ode, + Céline dans l’Aude. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Id. Anthologie générale, une phrase de la Recherche à propos de grèves au Canada et de biscottes. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du dimanche 21 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 23 septembre 2014, 10 h 04Lundi 22 septembre 2014. Saint Maurice — 265/100. Plieux. Levé à 7 h – le quart av. Pierre (nuit noire). Ensuite beau temps. Tél. très matinal de Robert Ménard, doit rappeler. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, sans intérêt, et jolie vieille maison sur les jardins d’Argentré, à Sées. Retour de Céline, contente de ses brèves vacances à Mimizan-Plage, mais très enrhumée. Twitter, Facebook, Sarkozy, Grand Remplacement. Agenda. 09:45 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, trois images de Sées. Journées de février 1975. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 258. Anthologie générale, Facebook & Twitter. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois autres photographies de Sées, 19 août 2014.Texte pour Fabrice Robert & les Identitaires, à l’intention de leur nouveau site Grand Remplacement / Remigration. Deux derniers visiteurs de l’année, Hollandais qui a une maison à Puygaillard et ami à lui, directeur du Concertgebouw d’Amsterdam (?). Atelier, couverte 100x100 n° 40,  Souvenir de Grande-Carabagne, verni (à l’excès) et commencé un tondo, Le Camion, d’après une photographie prise à Macé, Orne, le 18 août au soir. Lecture par Pierre de Mort à Crédit, Ferdinand chez Courtial des Peireires, suite. Dîné aux nouvelles. Promenade avec Pierre jusqu’au chemin de la Rouquette. Deux épisodes des Borgia. Envoyé le texte pour Fabrice Robert. Vaisseaux brûlés, Audette, Odette, Swann, La Pérouse. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Id. Anthologie générale, phrase d’Emmanuelle Guattari volée à David Farreny. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du lundi 22 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 24 septembre 2014, 9 h 29Mardi 23 septembre 2014. Saint Constant — 266/99. Plieux. Levé avec Pierre à 7 h – le ¼ (nuit noire). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, pas mal, et vue de Fieux au téléobjectif extrême, puis réduite. Beau temps. Comptes : +103,34, inchangé / à venir : — 1406,65. Agenda. 09:51 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Fieux, trois images de Saint-Martin de Sées. Journées de février 1975. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 259. Anthologie générale, Facebook & Twitter. Journal 2014, relecture et mise au point. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois autres photographies de Sées, 19 août 2014, Saint-Martin, Notre-Dame de la Place. Glisse sur le carrelage en sortant du bain, m’ouvre l’arcade sourcilière et me fais très mal à la hanche. Journal 2014, entrée de la veille, l’architecte Joseph Brousseau, suite, les frères d’Argentré. Pierre rentre vers cinq heures, sortons pour un rendez-vous chez M. Capdecomme, l’assureur, à Lectoure, à propos de l’emprunt (125 € par mois pour la seule assurance, et encore il n’est pas sûr du tout que ça marche). Promenade à l’étang de Marès au retour, parlé au propriétaire, très aimable (mais n’aime pas l’expression “exploitant agricole”). Scan de documents pour l’assureur. M’aperçois que ma hanche est extrêmement tuméfiée. Dîné aux nouvelles. Documentaire sur Brigitte Bardot, suivi d’un entretien avec Laurent Delahousse. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Vaisseaux brûlés, le restaurant La Pérouse. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Id. Anthologie générale, phrase de Gustave Le Rouge empruntée sur Facebook à Pascal Zamor. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du mardi 23 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 25 septembre 2014, 10 h 35Mercredi 24 septembre 2014. Sainte Thècle — 267/98. Plieux. Levé à 7 h – le ¼ av. Pierre. Hanche légèrement moins gonflée, mais douloureuse. Temps gris blond. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, au plongeoir de Marès, et Paysage préposthume n° 163 (Le Chemin) (à Lafont, vue prise de Marès). Comptes : + 103,34 / à venir : — 1406,65 (inchangé)  /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Paysage préposthume n° 163, trois images de l’église Notre-Dame de la Place, à Sées. Parlé à Robert Ménard, irons à Béziers ce week-end. Parlé à Christian Vanneste. Écrit à Fabrice Robert. Journées de février 1975. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 260. Anthologie générale, Facebook & Twitter. Pas de gymnastique, hanche très gonflée et douloureuse. Le Jour ni l’Heure, trois autres photographies de Sées, 19 août 2014, église, maison, rue. Avec Pierre à la banque à Fleurance, rendez-vous avec M. Tejada, très gentil mais nouvelles complications : l’assurance ne va pas parce qu’elle est seulement “décès”, il faut qu’elle soit aussi “invalidité” ; d’autre part M. Tejada la trouve beaucoup trop chère et songe à en proposer une de la banque, mais ça va encore prendre du temps. Jolie promenade dans le domaine de Magnas au retour, comme autrefois. Autoportrait et photographies dans la tour, mais c’est sans doute la dernière fois car tout menace de s’effondrer et c’est dangereux. Atelier, tondo au camion, sans grand succès. Dîné aux nouvelles, steak de thon et pâtes de M. de Lautremer, aux pleurotes. Otage exécuté en Algérie. Regardé Elena, film russe (Andreï Zviaguintsev), pas mal. Journal 2014, entrée de la veille, longue mise au point (technique, mise en page) d’une longue transcription (de Mme de Véhesse), mise en ligne très tardive (1 h du matin). Pas de Civilisation des prénoms, pas de Vaisseaux brûlés, pas d’Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, pas d’Anthologie générale. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du mercredi 24 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 26 septembre 2014, 10 h 28Jeudi 25 septembre 2014. Saint Hermann — 268/97. Levé à 7 h & ½. Assez beau temps vaporeux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans la tour de Magnas, et intérieur, id. Twitter. Comptes : + 103,34, à venir, — 1424,56 (inchangé). Agenda. 10:20 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, intérieur à Magnas, trois photographies de Sées le 19 août. Journées de février 1975. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 261. Anthologie générale, Facebook & Twitter. 60 50 12. Anthologie générale, phrase d’Alexandre Vialatte. Le Jour ni l’Heure, deux photographies de la veille, Magnas, Aurenque, et cathédrale de Sées, 19 août 2014. Échanges avec Philippe Martel, qui déclenchent un communiqué de l’In-nocence. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Été avec Pierre à un concert au Prieuré, deux flûtes et violoncelle, Quantz, Haydn, Bach. Jeanne Lloan, Mme Cerdan, Mme Le Coz, les La Guéronnière, les Aeberhard (lui très portraituré par les peintres en stage), Mme Trikovski (id), M. Guiradeau (id.), etc., beaucoup de monde. Verre ensuite, y compris dans le joli jardin. Dîné aux nouvelles, seiches et courgettes sautées, poires à la vapeur et framboises. Regardé un cocktail d’une série de Bruno Dumont, P’tit Quinquin, et d’un documentaire en deux épisodes sur la “carrière” d’Hitler). Pas de Civilisation des prénoms. Vaisseaux brûlés, Les Dernières nouvelles de l’expédition (Hocquard). Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés. Journal. Couché à 1 h & 1/4.

lire l’entrée du jeudi 25 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 27 septembre 2014, 9 h 51Vendredi 26 septembre 2014. Saints Côme & saint Damien — 269/96. Plieux. Levé à 7 h & ½. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et étang de Marès, mardi 23 septembre. Twitter (2270), Facebook. Comptes : + 248,34 / remise chèques, livres vendus à Plieux, + 145,00 / à venir, - 1424,55. Agenda. 10:19 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, paysages du 23 et du 24 septembre, cathédrale de Sées le 19 août. Journées de février 1975, 20-25. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 262. Anthologie générale, Facebook & Twitter. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de Sées, 19 août 2014. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Écrit à M. de Brézé et à Constance Debré. Pierre rentre vers cinq heures et demie, quittons Plieux peu après six heures. Autoroute à Valence d’Agen. Émission sur le Sénat. Toulouse, seuil de Naurouze, Carcassonne, Narbonne. À Béziers vers 9 heures. Cathédrale illuminée, très belle. Chambre retenue le matin à l’hôtel des Poètes, 21, avons le code, ne voyons personne. Ressortis immédiatement pour dîner. Restaurant la Charnière, tenu par un Anglais rugbyman très sexy. Promenade nocturne dans Béziers. Hôtel de ville. Cathédrale. Église de la Madeleine (?). Théâtre. Descendu les allées de Riquet. Rentrés vers minuit. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du vendredi 26 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 27 septembre 2014, 23 h 11
modifiée le dimanche 28 septembre 2014, 7 h 20
Samedi 27 septembre 2014.
Béziers, hôtel des Poètes, ch. 21. * Levés à 8 heure. Déjeuner en bas, assez sommaire. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans Béziers, et photographie nocturne du théâtre. 09:47 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille, non loin de la cathédrale de Béziers, et vue nocturne du théâtre, plus trois vues de Sées, mardi 19 août 2014. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Sortis sur les 11 h. Passés d’abord au Jardin de Poètes, monument à Jean Moulin, Titan d’Injalbert, grande maison du sommet, puis hôtel de ville, belle maison à la grande croisée Renaissance, assez long moment dans la cathédrale. Cloître, jardin de l’évêque. Musée Fabrégat, belles et riches collections, mais visite gâchée par des gardiennes désagréables selon lesquelles on a droit à une ou deux photographies par salle et puis plus du tout. Été ensuite au deuxième bâtiment du musée des Beaux-Arts, où l’ambiance est beaucoup plus détendue mais les collections nettement moins intéressantes. Je trouve Injalbert bien médiocre, dans l’ensemble. Exposition Richard Burgsrthal, abordée avec un fort préjugé négatif mais assez intéressante après tout. Autoportraits. Église de la Madeleine, beaux volumes. Essayé de voir la basilique Saint-Aphrodise, mais elle est fermée pour travaux. Visité l’ancien cimetière monumental, nombreux monuments d’Injalbert et d’autres, dont son propre tombeau, particulièrement vilain. Bonne statue de l’ingénieur Cordier par Oliva. En rentrant vers le centre, détour pour voir la sous-préfecture, moderne, et l’hôtel Mercure, pour une éventuelle autre fois. Magasin de couleur, acheté des tubes de peinture et un produit pour fendiller les toiles. Rentré à l’hôtel. Le Jour ni l’Heure, mis en ligne l’autoportrait du jour et une aquarelle de Jean Moulin du musée Fabrégat car je n’aurai pas le temps de le faire demain matin (rendez-vous à 9 heures). Ressorti dîner, nous faisons jeter très désagréablement (Pierre) d’une brasserie voisine de la statue de Riquet, nous retrouvons au même restaurant “anglais” que la veille mais c’est moins agréable : très mauvaise table (tout le monde circule autour de nous ce que je déteste), service assez long, et le patron rugbyman s’est rasé la barbe depuis hier, j’avais un peu construit un mythe. Rentré au prix d’un détour vers la ville basse. Twitter, Facebook, Flickr, simple relevé des compteurs. Agenda. 23:01 ///  Journal. Couché à minuit et demi.

lire l’entrée du samedi 27 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 29 septembre 2014, 9 h 52Dimanche 28 septembre 2014. Béziers, hôtel des Poètes, ch. 21. Levé à 7 h./// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, aquarelle de Jean Moulin. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. À 9 heures chez les Ménard, 42 allées de Riquet, petit déjeuner avec eux, Mlle Clara & Pierre, longue conversation, dans la cuisine puis dans le salon. Livre sur Béziers se fera. Quitté les Ménard & Béziers vers 11 heures. Été à Narbonne. Visité le musée d’Art & d’Histoire, au dernier étage du palais archiépiscopal, collections classiques et collection orientaliste. Cloître & cathédrale de Narbonne. Quitté Narbonne vers 3 heures, été à Fontfroide à travers les effroyables faubourgs (mais ceux de Béziers ne valent pas mieux). Assez vain et très fatigant tour liminaire de l’abbaye par des hauteurs rocailleuses. Abbaye, superbe, et où l’on peut relativement s’isoler. Autoportrait. Luc-sur-Orbieu, château sans grand intérêt. Fontcouverte, château, église, maison natale de saint François-Régis. Autoroute, Toulouse, Valence-d’Agen. À Plieux peu après 9 heures. Dîner en regardant un film de Sacha Guitry, La Vie d’un honnête homme. Coquelet, pâtes de M. Delautremer au basilic acheté à Fontfroide, poires à la vapeur aux framboises. Vaisseaux brûlés, rocher de la Pérouse, Emmanuel Hocquard à la Villa Médicis. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, id. Anthologie générale, Volupté. Journal. Couché à 1h. 

lire l’entrée du dimanche 28 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 30 septembre 2014, 10 h 37Lundi 29 septembre 2014. Saint Michel — 272/93. Plieux. Levé peu après Pierre, à 7 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, à Fontfroide, et La Poésie, de Giacinto Brandi, Narbonne. Agenda. 09:43 /// Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille & Poésie de Brandi. Journées de février 1975, fini le mois. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 262. Anthologie générale, Facebook & Twitter. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de la veille, console Louis XV à Narbonne, “Arrêtez le massacre !” à Fontfroide, toile orientaliste de Narbonne (Duvieux). 60 50 12. Dormi un peu. Le Monde. Pas de communiqué. Très bien travaillé à La Civilisation des prénoms, mais perdu tout le travail à la fin en oubliant que j’étais en ligne et en fermant le fichier sans l’enregistrer. Me suis remis aussitôt à la tâche au lieu de passer dans l’atelier mais n’ai pu reconstituer qu’une partie du labeur de l’après-midi. Dîné aux nouvelles, saumon, sardines, “sardinade au citron” achetée la veille à Fontfroide, poires à la vapeur et framboises. Vu un épisode des Borgia mais c’est un peu toujours la même chose et ces idiots de scénaristes ont tué Alfonso di Calabria, une perte terrible. Tentons une sortie, mais il pleut à verse. Continue la tentative de reconstitution des modifications et ajouts perdus de La Civilisation des prénoms. Vaisseaux brûlés, le rocher de la Pérouse, la Cure. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, id. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du lundi 29 septembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 1er octobre 2014, 10 h 11Mardi 30 septembre 2014. Saint Jérôme — 273/92. Plieux. Levé à 7 h – le ¼ avec Pierre. Temps très gris, brouillard. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, au pied du petit escalier de la tour, et “Élève de David” du musée de Narbonne. Beaucoup de temps perdu en recherche d’identification de l’amant de Gacet dans Borgia, le personnage et l’acteur. Tél. de M. Beck, directeur de cabinet de Robert Ménard, moyennement aimable et qui semble entendre parler de moi pour la première fois. Comptes : + 321,34 / prél. Le Monde, — 17,90 / vir. Sepa retraite complément., + 90,90 / à venir : — 2.326,71. Agenda. 10:29 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille, David de Narbonne et trois photographies du dimanche 28 septembre 2014, Fontfroide, Narbonne. Nouvel appel de M. Beck, plus amène. L’Inauguration de la salle des Vents, feuilleton, 263. Anthologie générale, Facebook & Twitter. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de Béziers le 27 septembre 2014, Soutine, Saint-Aphrodise, place du Palais. 60 50 12. Changement d’emploi du temps, horaire d’hiver. Retour dans la vallée avec Pierre, promenade classique, marché jusqu’au premier gué sur l’Auroue, sous une petite pluie tiède. Atelier, tondo de Macé (Le Camion), mais beaucoup de difficultés avec les couleurs, qui ne viennent pas. Lecture par Pierre de Mort à crédit, Courtial des Pereires, suite, P. trouve que c’est un peu long. Remonté vers 5 h. Le Monde. Communiqué sur la réforme des professions réglementées. La Civilisation des prénoms, continué d’essayer de rattraper le travail perdu la veille. Dîné aux nouvelles, raviolis au saumon, poires à la vapeur. Vu une affreuse petite comédie américaine, Bachelorette, aussi instructive sur l’état du pays que le Loft jadis. La Civilisation des prénoms, arrivé au point atteint la veille avant la perte, et un peu au-delà. Vaisseaux brûlés, le “garçon de Tours”. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, id. Journal. Couché à minuit & 1/2.

lire l’entrée du mardi 30 septembre 2014 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site