Le Jour ni l’Heure
novembre 2014

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 2 novembre 2014, 9 h 26Samedi 1er novembre 2014. Toussaint. Nuit assez agitée, à cause de la chatte, qui est venue dans la chambre mais nous réveille deux fois. Pierre bute du tibia contre le montant du lit et c’est moi, alors que je dormais, qui pousse un “Aïe” retentissant. Beaucoup de mal à me rendormir après le deuxième épisode. Levé à 8 heures. //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, chemin de la maison des Faure et “Rivage des Syrtes”, Petit-Donnant. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Répondu à un message (très favorable) de lecteur, écrit à Wilf de Bretagne (au sujet de mon défraiement). Douche. Nicole Camus ici à 11 heures et demie, conversation avec elle, puis la raccompagnons en voiture chez elle à Kerzo, marchons de là jusqu’à la pointe de Kerzo, temps invariablement magnifique, marchons sur le rivage, en direction du nord, vue parfaite sur Houat et Hoëdic, retournons à Kerzo, saluons ma belle-sœur, reprenons la voiture, marchons de nouveau entre Port-Andro et la plage des Galères, reprenons la voiture, Grands Sables, mais panne de l’appareil photographique, j’ai oublié de recharger la batterie, retournons à Keroulep, café, Pierre corrige quelques copies, envoie la lettre à Wielf de Bretagne, batterie rechargée, retournons aux Grands Sables, allons au Palais, montons à la citadelle en voiture. Citadelle, musée assez frustrant (on n’y voit rien, qqs. beaux tableaux mélangés à des croûtes innommables et à des copies), mais promenade magnifique sur les remparts, temps merveilleux, vues de toute beauté, en particulier sur la villa de Jade, au nord, où nous nous rendons ensuite. Pierre un peu malade, descends seul sur la petite plage (de Port-Saint-Julien, au pied de la villa ?), puis marchons ensemble jusqu’à la pointe de Taillefer et un peu en direction de Port-Fouquet. Reprenons la voiture, essayons d’y mettre de l’essence mais la station est fermée. Rentrons à Kéroulep, travaillé un peu, photographies, sites, nouvelles asenseries. Été dîner à trois à Sauzon, nous faisons jeter assez désagréablement du rest. Au fil du Pêcheur, complet, reculons devant Chez Carole parce que la sonorisation est trop forte, nous retrouvons dans une crêperie, Les Embruns, tout à fait correcte, gens aimables, trop mangé (moi) : galette aux anchois, galette à l’andouille, coupe “corrézienne” (glace à la noisette, noisettes, crème de marrons). Pierre malade, doit sortir, le rejoins au bord de l’eau, mais ça s’arrange. Rentrons vers 10 heures & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait du jour, avec la villa de Jade, et vue sur le Palais de la Citadelle. Journal. Couché à minuit & ½.

lire l’entrée du samedi 1er novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 3 novembre 2014, 10 h 16Dimanche 2 novembre 2014. Kéroulep, Locmaria, Belle-Île, chez ma sœur. Très mal dormi, sans doute parce que trop mangé (ces galettes coûtent si peu cher, moins qu’un hors-d’œuvre, que je me dis, inconsciemment, qu’il en faut deux pour être nourri), insomnie carabinée, réveillé à 4 h, rendormi à 7, levé à 8. Agenda. Petit déjeuner avec Pierre. 09:19 ////Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, dans la citadelle du Palais, vue du Palais. Douche, bagages. Allons avec Flossie au Palais, bateau à 11 heures. Lu Gracq. À Quiberon à midi, traversons toute la ville à pied avec les bagages pour aller retrouver la voiture dans un parc de stationnement au-delà de la gare. Côte Sauvage, mer très agitée, autoportrait et marines. Penthièvre. Carnac. Auray. Autoroute, temps s’assombrit nettement. Contournons Vannes. Elven, “tours d’Elven”, forteresse de Largoët à 2 h, devons retourner à Elven pour de l’argent liquide, revenons à la poterne, billets, nous sommes seuls, marchons à travers les bois sous la pluie, forteresse, splendide, profitons du très mauvais temps pour visiter l’intérieur du donjon, gravissons sur sept étages les deux escaliers, profitons d’une demi-clairée pour aller contempler et photographier l’ensemble des ruines de l’autre côté de l’étang, nous faisons saucer de la belle manière en retraversant la forêt, regagnons trempés la voiture. Elven (essence). Sulniac. Le Gorvello. Château de Tremohar, mais on ne voit pas grand chose. Hameau de Larcan, pour le nom. Château du Plessis-Josso, le voyons du porche, puis vaine tentative pour l’apercevoir de derrière, dans une incroyable gadoue mélangée de bouse de vache. Autoroute. Circulation très encombrée autour de Nantes. Niort. Saintes. “Dîné” à l’Arche sur une aire d’autoroute entre Saintes et Bordeaux. Bordeaux. Agen. À Plieux peu après minuit. Agitation sur les réseaux sociaux autour d’une déclaration de Marine Le Pen repoussant la notion de Grand Remplacement et l’assimilant à une thèse complotiste. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du dimanche 2 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 4 novembre 2014, 10 h 45
modifiée le mardi 4 novembre 2014, 10 h 58
Lundi 3 novembre 2014.
Saint-Hubert — 307/58. Plieux. Levé à 7 h – le ¼ av. Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, sur la côte Sauvage, et forteresse de Largoët. Comptes : — 1446,90 / prél. Urssaf — 730,04 / L’Astrolabe, Nantes (hôtel La Pérouse ? 2 nuits), — 257,40 / Gerstæscker (fournitures peinture, châssis), — 240,15 / Blurb (commande exemplaires à vendre), — 215,43 / hôtel Majestic, La Baule, — 179,50 / hôtel Le Berry, Saint-Nazaire, — 142,00 / Station Larregn Fleurance (essence), — 96,01 / Fnac Nantes (cordon de substitution pour ordinateur + cache de remplacement pour app. photographique), — 89,90 / Compagnie Océan, Lorient (bateau aller-retour passagers, Belle-Île), — 67,30 / Fleurons de Lomagne (cadeau F.), — 61,70 / Café de la Place, Saint-Gildas-de-Rhuys (dîner à 2), — 54,80 / Crêperie Heb Ke Nantes (id.), — 50,50 / Amazon (Zemmour, Palatine, Céline/Vitoux-, — 48,91 / Brasserie du Port, Saint-Nazaire (dîner à 2), — 39,40 / ASF Rueil-Malmaison (autoroute), — 38,60 / Musée des Beaux-Arts de Nantes (??? fermé. Ah, si, exp. La Patelière à la chapelle de l’Oratoire, catalogue), — 24,00 / Château de Nantes, — 18,00 / Vir. Apple, + 36,86 / Vir. Amazon, + 124,50 / Chèque, + 62,00 / Vir. Amazon, + 4,63 / Prél. Orange, — 40,68 / prél. Le Monde, — 17,90. Agenda. 10:08 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille, sur la Côte sauvage, et tours d’Elven. Cinq journées de juillet 1975. Lettres à Éric Marty, à Anthony La Rocca. Message d’Emmanuelle Duverger, demande une réponse à Marine Le Pen au sujet du Grand Remplacement. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois Paysage préposthumes, Marine (la Côte sauvage), vaches au Plessis-Josso, voiture rouge à Belle-Île. Retour de Pierre, promenade avec lui à La Rouquette. Atelier, tondo 50c n° 3, marron, noir, vert foncé, rouge sombre, bleu nuit (Souvenir de Blême-le-Petit). Pierre lit Mort à crédit, finissons le livre. Répondu aux trois questions d’Emmanuelle Duverger pour “Boulevard Voltaire”, au sujet du Grand Remplacement. Twitter, Facebook, suite de l’affaire Marine Le Pen et GR. Appel de Philippe Martel, lui lis le texte qui vient de partir pour “Boulevard Voltaire”, et qu’il approuve fort. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes et saumon, salade verte. Journal, relecture et mise en ligne des entrées de l’avant-veille et de la veille (des lecteurs croient leur abonnement détraqué parce que les livraisons sont en retard). Buena Vista Park, mise en forme de la nouvelle édition, suite. Journal, mais tombe de sommeil. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du lundi 3 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 5 novembre 2014, 10 h 26Mardi 4 novembre 2014. Saint Charles Borromée — 308/57. Plieux. Levé à 7 h — le ¼ av. Pierre. Suite de l’agitation autour de Marine Le Pen & du Grand Remplacement. Publication dans “Boulevard Voltaire” de l’entretien avec Emmanuelle Duverger. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, presque oublié avant de me coucher (me suis même relevé après avoir éteint…), & villa de Jade à Taillefer, Belle-Île. Comptes : — 1506,90 / retrait DAB Crédit mutuel Arkéa (Elven), — 60,00 / à venir, — 2100,77 / “Vous êtes débiteur depuis 4 jour(s)”. Agenda, 10:49 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, villa de Jade le 1er novembre, trois paysages préposthumes du 2. Agitation autour du Grand Remplacement. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Craquaison boulimique, aiguillettes de poulet avec de la confiture de figues, confiture d’abricot sur crackers, figues. Café. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, maison de Nicole Camus à Belle-Île, bal à la Citadelle, Paysage préposthume n° 171 (Marine). Promenade avec Pierre dans la vallée, à partir de la maison Dulau. Nous faisons complèrement tremper, dû nous changer au retour. Thé dans l’atelier, tondo n° 3, Souvenir de Blême-le-Petit. Reprise de la lectire du Loum, de René-Victor Pilhes. Rédaction d’un communiqué pour le parti, sur l’affaire du Grand Remplacement. Buena Vista Park, mise en forme de la nouvelle édition. Dîné aux nouvelles, Chief Salad, poires à la vapeur aux framboises. Un peu d’une émission d’M6 sur la vie des Français au temps de Louis XIV, mais ce n’est guère regardable. Buena Vista Park. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du mardi 4 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 6 novembre 2014, 10 h 26Mercredi 5 novembre 2014.  Sainte Sylvie — 309/56. Plieux. Levé à 8 h – 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, in extremis, et Souvenir de Belle-Île, La Place du mort, Bovran, 1er novembre 2014. Agenda. Comptes : — 1622,51 / prél. Canal Plus, — 39,90 / prél. Canal Sat. — 76,00 / à venir : — 2154,03 / “Vous êtes débiteur depuis 5 jour(s)”. Agenda. 10:22 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, Souvenir de Belle-Île, Bal à la citadelle et maison de Nicole Camus à Kerzo, Grande Marine du jour des Trépassés.Cinq journées de juillet 2014. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Buena Vista Park, préparation de la nouvelle édition. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, souvenirs de Messali Hadj à la citadelle de Belle-Île, sémaphore des cousins Faure à la pointe d’Arzic, paysage de la pointe d’Arzic. Promenade avec Pierre au Cassé et jusqu’à la maison Bidot, mangé des figues cueillies à l’arbre, rencontré au retour, sur la route, Mme Le Coz et le chien Jaipur, que photographié. Thé dans l’atelier, tondo n° 3, Souvenir de Blême-le-Petit, lecture du Loum, de René-Victor Pilhes. Rédaction d’un communiqué pour le parti, sur les pilotes d’Air France. Buena Vista Park, mise en forme de la nouvelle édition, suite. Dîné aux nouvelles, poulet sauté, riz et aubergines, poires à la vapeur aux framboises. Un peu de The Hobbit. Buena Vista Park, fini le travail de préparation de la nouvelle édition. Journal. Autoportrait tardif. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du mercredi 5 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 7 novembre 2014, 12 h 19Jeudi 6 novembre 2014. Sainte Bertille — 310/55. Plieux. Levé à 8 h — 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et portrait du chien Jaipur. Nouvelle de la mort d’Abdelawab Meddeb. Comptes : — 2738,13 / prél. Credipar Peugeot, — 759,88 / prél. Sofinco, — 310,80 / prél. Télérama, — 23,00 / à venir : — 1.060,35 / “Vous êtes débiteur depuis 6 jour(s)”. Agenda. 10:22 // Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, plus le chien Jaipur, et trois vues de Belle-Île le vendredi 31 octobre. Cinq journées de juillet 2014. Parlé à une jeune femme de la mairie de Béziers, très aimable et arrangeante, convient que le contrat ne va pas, va changer. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de Belle-Île le jeudi 30 octobre 2014. Beaucoup d’activité autour de l’affaire du Grand Remplacement. Promenade dans la vallée, beau temps, été jusqu’au premier gué, remonté par le vallon d’Enduré. Thé dans  la cuisine, craquaison diététique majeure, tiré prétexte de ce que la petite cuillère incorporée au pot de crème de caramel au beurre salé destiné à Jeanne Lloan été cassée pour en avaler tout le contenu, sur de petits pains au chocolat grillés, puis sur des crackers pour en finir (me dis que de toute façon ça ne lui aurait pas fait grand plaisir…). Atelier, tondo n° 3, Souvenir de Blême-le-Petit, et courte lecture du Loum, de René-Victor Pilhes, par Pierre à son retour. Rédaction d’un communiqué pour le parti, sur une disposition esthétiquement désastreuse de la loi sur la transition énergétique. Essayé en vain de joindre Farreny, décidément devenu bien rare. M’attaque au pdf de La Civilisation des prénoms,  en corrigeant par soulignements sur la version en ligne, processus à double pupitre, lourd et fastidieux. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes et saumon, courgettes, poires à la vapeur aux framboises. Un peu d’un film de Clint Eastwood, qui s’ouvre sur un enlèvement d’enfant. Pierre a allumé le chauffage. La Civilisation des prénoms, jusqu’à la page 30. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du jeudi 6 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 8 novembre 2014, 11 h 27Vendredi 7 novembre 2014. Sainte Bertille — 310/55. Plieux. Levés à 8 h. Temps gris. France Culture en Allemagne pour le vingt-cinquième anniversaire de la chute du mur de Berlin. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, et huile sur papier de Jean-Claude Castier, Belle-Île, musée de la Cohue, Vannes. Sur Twitter un type essaie, comme tant d’autres depuis des mois, de mettre la zizanie entre les identitaires et moi en publiant des extraits parmi les plus hards de Tricks, suivant la méthode asenso-defalvardo-leroyaliste. Re-tweete son Tweet, pour ne pas m’exposer à ce chantage (sans compter que j’assume tout ce que j’ai écrit). Comptes : — 4257,23 (ouille ! ) / prél. Scam, — 507,00 / chèque Céline, — 1012,10 / à venir, — 553,35 / “Vous êtes débiteur depuis 7 jour(s)”. Guéguerre, finalement presque courtoise, av. “Sébastien Millard”. Agenda. 12:12 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, plus une huile sur papier de Jean-Claude Castier, et trois vues de Belle-Île le jeudi 30 octobre. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois images de Vannes le mardi 28 octobre 2014, tour du Saint-Sacrement, Vue du port par Louis Pédron, 1880, et photographie d’une belle photographie-portrait de Geneviève Asse, sans nom d’auteur. Chemin de la rivière jusqu’en bas, remonté par l’avenue Lou Tapet. Thé dans l’atelier, tondo n° 3, Souvenir de Blême-le-Petit, fini ?, et courte lecture du Loum, de René-Victor Pilhes, par Pierre à son retour. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Parlé à David Farreny, il attend La Civilisation des prénoms, corrigée, pour mettre en train Buena Vista Park. Dîné aux nouvelles, confit de canard, carottes et salade vert, poires à la vapeur aux framboises. Vu bêtement jusqu’au bout un film bien médiocre, vulgaire et bêta, Charmants Garçons, 1957, d’Henri Decoin, avec Zizi Jeanmaire. La Civilisation des prénoms, passé péniblement de la page 30 à la page 40. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du vendredi 7 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 9 novembre 2014, 11 h 43Samedi 8 novembre 2014. Saint Geoffroy — 312/53. Plieux. * Levés à 8 h & ½. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, pas mal, et détail de la belle statue du grand René-Philéas Carillon, Soldat de l’An II, à Saint-Nazaire. Émission de Finkielkraut sur la Chine, av. Pierre Pachet et Bianco. Comptes : — 4257, 23 / à venir, — 553,35 / “Vous êtes débiteur depuis 8 jours”. Agenda.11:16 ///Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, soldat de Carillon à Saint-Nazaire, plus trois photographies de Vannes le 28 octobre. Parlé à Marcel Meyer, retenu une chambre à Paris, puis appel de Paul-Marie Coûteaux, que je dois prendre à Châtellerault mercredi et qui m’invite à descendre chez lui à Paris, mais je n’ai pas envie d’annuler la réservation à l’hôtel, qui a entraîné des déplacements compliqués. Journées de juillet 2014. Journal 2014, relecture et mise en ligne. 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, cathédrale de Nantes, Turner de Champtoceaux (copie), anges à la trompette de Sainte-Croix de Nantes. Promenade avec Pierre sur la crête, entre La Bourdette et Monplaisir, autoportrait, puis dans le champ triangulaire des 101 études. Thé dans l’atelier, commencé un quatrième autoportrait 60x60, et lecture du Loum, de René-Victor Pilhes, par Pierre. Civilisation des prénoms, relecture, corrections à double pupitre. Dîné aux nouvelles, affaire Fillon/Sarkozy, pavé de saumon, riz et courgettes, poires à la vapeur aux framboises. Vu une partie de Docteur Follamour, mais remonté travailler à La Civilisation des prénoms, atteint à minuit la page 90. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du samedi 8 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 10 novembre 2014, 9 h 58Dimanche 9 novembre 2014. Saint Dimitri — 299/66. Plieux. * Levés à 8 heures. Temps gris et pluvieux. Déjeuné en bas av. Pierre. Été à 9 h & ½, av. Pierre, à la cérémonie (décalée) de l’Armistice entre la mairie et le monument aux Morts, puis au cimetière. Beaucoup de monde, cimetière très fleuri à cause de la Toussaint, très beau. Rentrés vers 10 h et ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, à Monplaisir, et château de Nantes, mais difficultés avec Flickr, château ne veut pas s’afficher, malgré plusieurs remplacements. Agenda. 11:25 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, trois photographies prises à Nantes le 25 octobre. Journal 2014, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, fantassin de Lebourg à Nantes, Bretonne de Berteaux, bénitier de la cathédrale. Promenade avec Pierre jusqu’au Cassé, rencontré le chien Jaipur qui promenait Mme Le Coz. Thé dans l’atelier, quatrième autoportrait 60x60, et lecture du Loum, de René-Victor Pilhes, par Pierre. Civilisation des prénoms, relecture, corrections à double pupitre. Dîné aux nouvelles, escalopes au jambon et au fromage du boucher de Valnce-d’Agen, aubergines, poires à la vapeur & framboises. Un peu, très peu, d’un film de Spielberg avec Tom Cruise, mais remonté travailler à La Civilisation des prénoms, passé de la page 90 à la fin, page 134. Reporté aussi les corrections très gentiment apportées par M. Arnoux, une vingtaine, fautes ayant échappé à Pierre, à David Farreny et à moi. Ajout à Buena Vista Park d’une citation de Lichtenberg due à David Farreny. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du dimanche 9 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 11 novembre 2014, 10 h 41Lundi 10 novembre 2014. Saint Léon — 314/51. Plieux. Réveillé av. Pierre à 7 h – le ¼, vaines tentatives pour me rendormir, levé à 7 h & ¼. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, en ectoplasme philosophique, et Force morale de Michel Colombe, Nantes. Beau temps. Agenda. 09:41 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, fantassin de Lebourg à Nantes, Bretonne de Berteaux, bénitier de la cathédrale, six journées d’août 1975 à Mythimna. Journal 2014, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, préfecture de Nantes, portrait de Ceineray par Sablé, buste de Crucy par de Bay II. Très beau temps, très lumineux, promenade avec Pierre à la butte sans nom. Thé dans l’atelier, quatrième autoportrait 60x60. Me suis mis au discours pour le 15, enviton 3500 signes. Pierre à son collège pour la soirée foie gras / châtaignes / vin chaud de l’Amicale. Dîné seul, pizza rehaussée d’aiguillettes de poulet, salade verte, poires et framboises au four rehaussées de confitures de figues. Revu Les Cinquante-Cinq Jours de Pékin, décidément très bien. Mais long : pu seulement ensuite répondre à une question de plus pour un entretien donné à je ne sais plus quelle revue en ligne, et Journal. Couché peu après 1 h.

lire l’entrée du lundi 10 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 12 novembre 2014, 9 h 52Mardi 11 novembre 2014. Armistice — 315/50. Plieux. Levés à 8 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Henri Moret, Fenaison en Bretagne, Vannes. Déjeuné en bas avec Pierre Agenda /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, trois photographies de Nantes le 24 et le 25 octobre 2014, préfecture de Nantes, portrait de Ceineray par Sablé, buste de Crucy par de Bay II. Dix journées d’août 1975 à Mithymna, Lesbos. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux de Geneviève Asse au musée de La Cohue à Vannes. Bain, lecture par Pierre de Julien Gracq, La Forme d’une ville. Questionnaire de santé pour l’assurance de l’emprunt. Promenade avec Pierre sur le plateau de La Rouquette, circuit court. Atelier, Couverte 60x60 n° 62 (?), Autoportrait IV. Lecture par Pierre du Loum, de René-Victor Pilhes. Remontés un peu avant 6 heures. Écrit un premier texte pour une nouvelle série destinée à “Boulevard Voltaire”, “De la remigration”. Dîné aux nouvelles, pâté rescapé du dîner de l’Amicale la veille, vin rouge, raviolis au saumon, salade verte et fenouil, poires à la vapeur et framboises. Vu les deux tiers de Mon pire cauchemar, d’Anne Fontaine. Discours du 15 novembre. Journal. Couché à 1 h. 

lire l’entrée du mardi 11 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 13 novembre 2014, 11 h 09Mercredi 12 novembre 2014. Saint Christian — 316/49. Plieux. Levé à 7 h., peu après Pierre. Article paru dans “Boulevard Voltaire”, bonnes réactions. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, au monument au mort l’après-midi, flouté, et Paysage d’hiver de Jean Frélaut, 1929, musée de la Cohue. Agenda. Comptes : — 3.119,14 / vir. Caisse Retraite, + 1012,09 / “Vous êtes débiteur depuis 11 jour(s)”. Agenda. 09:48 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, tableau de Jean Frélaut à Vannes, trois toiles de Geneviève Asse. Bagages avec Céline. Quitté Plieux peu avant midi. Épouvantable embouteillage à Bordeaux, mis deux heures à dépasser la ville, pris du retard pour mon rendez-vous avec Paul-Marie Coûteaux à Châtellerault, mais pu le prévenir par téléphone. Pluie diluvienne sur l’autoroute, vois venir le moment où je vais “passer sur France 2”, comme dit Pierre. Puis assez beau temps. Retrouve Paul-Marie Coûteaux peu avant cinq heures à la gare de Châtellerault. Autres problèmes sur la route, essaie de mettre de l’essence au lieu de diesel dans la voiture puis me trompe de code bancaire. À ces incidents près, bon voyage, très cordiale conversation. Mais grand retard pris pour un dîner dans une brasserie du boulevard Murat avec Pierre-Guillaume de Roux et l’assistant de Coûteaux, Luc quelque chose. Arrivons à 9 h — le ¼ au lieu de 8 h. Parvenons tout de même à manger un morceau. De Roux très aimable. Émission en direct à 9 h & ½ avec lui et le pasteur Blanchard. Moi mauvais, trou complet sur les voies et moyens de la remigration (et pour cause ?). Ramène tout le monde dans le 6e arrondissement. À hôtel vers minuit. Relevage des compteurs, journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du mercredi 12 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 29 décembre 2014, 13 h 43Du mercredi 12 au dimanche 16 novembre 2014. Séjour à Paris.

lire l’entrée du mercredi 12 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 14 novembre 2014, 10 h 22Jeudi 13 novembre 2014. Paris. Levé à 8 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et villa de Jade à Belle-Île. Déjeuné en bas. Conversation ennuyante avec Marcel Meyer au sujet de Florence Ménard qui est lasse de ses fonctions et trouve que nous n’allons nulle part. Moment de doute existentiel (déjà marqué dans le journal de la veille, pour d’autres raisons, mais exactement du même ordre). Agenda. 11:03 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, & villa de Jade à Belle-Île. Passé la journée dans la chambre d’hôtel, à travailler un peu mollement au discours pour le surlendemain — obtenu le soir un “chemin de fer” à peu près complet. Sorti seulement, et seulement pour les salons du bas, à l’occasion du passage de la femme de ménage. En ai profité pour poursuivre la lecture du livre de Laurent Ozon. Sorti à 7 heures. Été à pied chez Paul-Marie Coûteaux rue de Rennes — son ami Pierre (!), Frédéric Siard, Sandrine Palussière, de chez Fayard, veuve de Philippe Cohen. Attendons Élisabeth Lévy qui n’arrivera pas avant mon départ. À 8 h & demie au restaurant japonais Yen, rue Saint-Benoît, invité par Constance Debré — conversation très agréable et chaleureuse avec elle, très bon dîner. Rentré à pied vers 11 heures. Parlé à Pierre. Compteurs. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du jeudi 13 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 15 novembre 2014, 10 h 16Vendredi 14 novembre 2014. Paris. Très mal dormi (abus de thé japonais, feuilles grillées ?), réveillé à 5 h, impossible de me rendormir, lu Ozon. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et paysage de la Grande Brière. Déjeuné en bas. Agenda. 09:46 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, paysage de la Grande Brière. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Travaillé au discours du 15 novembre. Nouvelle de l’assassinat de la vicomtesse de Castelbajac à Caumont, « par un déséquilibré ». Dormi un peu, à peine un quart d’heure. Tél. de M. Beck, directeur de cabinet de Robert Ménard à Béziers, qui dit que le maire refuse les modifications au contrat proposé pour le livre sur Béziers. À 6 heures, M. Studnicki, “doctorant” qui fait une thèse sur homosexualité et droite radicale (sic). À 7 heures M. Laurent Hocq, éditeur de Laurent Ozon, avec un caméraman très “peinture du Fayoum”, pour parler du livre d’Ozon. Métro pour la station Gambetta, par Saint-Lazare. À 9 h — le ¼ chez Philippe Martel, rue Orfila, son amie albanaise, un directeur des études à l’UMP et sa femme, une jeune femme du FN et son compagnon, tous les deux de la Manche. Dîné dans un restaurant voisin, assez joli, le patron aussi. Poulet Yassa, très bon. Trop de fromage, trop de vin. Rentré vers minuit, par la même voie. Journal. Couché à 1 h. & ½.

lire l’entrée du vendredi 14 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 16 novembre 2014, 10 h 51Samedi 15 novembre 2014. Paris. Bien dormi, levé à 8 h & ¼. Déjeuné aussitôt en bas. Tél. de Pierre, à Toulouse chez Bouchées Doubles, se prépare à partir pour l’Ariège. Le Jour ni l’Heure, assez bon autoportrait de la veille, avec drapeau tricolore involontaire, et insignifiant paysage de Carnac, par Léon-Germaine Pelouse, musée de La Cohue à Vannes. Agenda. 10:11 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, et Carnac de Pelouse. Parlé à Pierre. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Relu le discours pour l’après-midi et suis allé le faire imprimer en bas. Bain. Afchine Davoudi en bas à 1 h. Été avec lui au parc de stationnement pour prendre la voiture à cause des livres à transporter. Parking : 110 €. Difficultés à trouver une place quai de Grenelle, finalement au parking de Conforama. Cap 15, 13, quai de Grenelle, Assises de la Remigration. Davoudi et moi installons un petite librairie, vendrons pour deux ou trois cents euros de livres, assez nombreuses dédicaces. Parle le premier, avec un raisonnable succès (qui sera à peu près le même pour tous). Allocutions de Jacques Bompard, René Marchand, Yves Le Gallou, Conrad l’historien, Guillaume Faye, Damien Rieu, un Suisse dont le nom m’échappe, etc. et finalement Fabrice Robert. Donné pas mal d’interviewes, Le Figaro, Libération, etc. Là-bas jusque vers 7 h. Reparti avec Davoudi, récupéré la voiture, passé du parking Conforama de Beaugrenelle à celui du Centre Georges-Pompidou. Courses rue Rambuteau, terrine de poisson, saucisson à la pistache en croûte. À 8 h chez Sophie Barrouyer, 35 rue Chapon. Soirée William della Rocca. Il dit le livre XI des Confessions, à Montmorency chez le maréchal de Richelieu. Buffet ensuite, Hélène Guillaume, Sophie Barrouyer, Frédéric Barrouyer, Afchine Davoudy, Juliette Tavet, Florence Ménard, Pascale Gilbert, William della Rocca et une trentaine d’autres personnes. Rentré seul en voiture vers 1 h. du matin. Journal. Autoportrait. Couché à 2 h & ½. 

lire l’entrée du samedi 15 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 17 novembre 2014, 11 h 06Dimanche 16 novembre 2014. Paris, hôtel Bourgogne & Montana, ch. 67. Levé à 8 h. Mis en ligne sur les différents canaux le discours de la veille. Déj. en bas. Pittoresque artiste américain (?) d’origine japonaise, très entouré. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, bien, et dét. du tondo Souvenir de Blême-le-Petit. Agenda. 10:42 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, tondo de Blême-le-Petit. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Bain, bagages. Quitté l’hôtel (1053 €, quatre nuits) et Paris à midi & demi. Voyage assez pénible, fréquentes et parfois très fortes pluies, circulation intense. Dormi un peu en Sologne. À Plieux à 8 h & demie. Dîné avec Pierre, salade de pâtes et crabe, saumon fumé, raviolis aux cèpes, courgettes, fromages rapportés de Cadarcet, vin rouge, poires à la vapeur et framboises, biscuits made in Cadarcet too. Regardons une partie de l’Othello de Welles, mais c’est vraiment trop zaffreux (l’histoire). Discussion sur Twitter avec MM. David Doucet, des Inrocks, et Laurent de Boissieu, de La Croix, le premier, à qui j’ai parlé en confiance samedi, prétendant d’abord que j’ai prononcé les mots “Un peuple, un sang, une terre”, avant de se rétracter, mais M. de Boissieu trouve qu’on chipote (« Ils nieront toujours »). Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du dimanche 16 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 18 novembre 2014, 10 h 25Lundi 17 novembre 2014. Sainte Élisabeth 321/44. Plieux. Bien dormi, levé à 8 h. Temps pluvieux, gris et sombre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille au soir, dans la chambre, et maisons à Vazen, Bangor, Belle-Île. Suites de la polémique de la veille au soir. Comptes : — 1249,13 / “à venir” : — 835,53 / “Vous êtes débiteur depuis 15 jour(s)”. Agenda. 10:47 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda & autoportrait de la veille, + une vue de Vazen, Belle-Île. Journal, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Réseaux sociaux. Commencé le travail sur le Dictionnaire des délicatesses (art. “cruche”). 60 50 12. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du lundi 27 octobre 2014, Sarzeau, Suscinio. Collation en bas, aiguillettes de poulet, restes de fromage, vin rouge, biscuits de Cadarcet, figues sècles. Promenade av. Pierre au Cassé et à Bidot. Atelier, couverte 60x60 n° 62, Autoportrait IV, et reprise de la lecture du Loum par Pierre. Communiqué pour l’In-nocence, les régions, les provinces. Dictionnaire des délicatesses, préface II. Dîné aux nouvelles, puis revu Khartoum, 1966, av. Charlton Heston et très “en situation”, décapitations comprises. Interminables polémiques av. MM. de Boissieu et Doucet, beaucoup de temps perdu. Journal, me suis contenté de recopier une mise au point de Boissieu. Couché à 2 h & ½. 

lire l’entrée du lundi 17 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 19 novembre 2014, 11 h 20Mardi 18 novembre 2014. Sainte Aude 322/43. Plieux. Levé à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans l’atelier, et autoportrait peint n° 4, état actuel, dét. Suite de la polémique, de plus en plus vaine. Comptes : — 2811,59 / prél. Orange, — 64,46 /  “à venir”, — 2028, 57 / “ Vous êtes débiteur depuis 18 jour(s)”. Agenda. 10:19 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, autoportrait peint n° 4. Cinq journées de septembre 1975. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Échanges divers. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de Plieux, église, château, 8 & 17 novembre 2014. 60 50 12. Bain, lecture par Pierre de La Forme d’une ville, de Gracq, sur Nantes. Belle promenade avec Pierre entre Jouan la Hougue et la Hontasse, commune de l’Isle-Bouzon, à la recherche d’une palombière abandonnée, finalement trouvée au retour. Magnifique lumière. Atelier, suite de l’Autoportrait IV, lecture par Pierre du Loum, passage très directement et expressément autobiographique, fin de la première partie. Entre 6 et 8, article pour “Boulevard Voltaire”, avec attaque de sommeil, thé. Raté le début du journal télévisé, envoyé le texte, “La Remigration ou la Guerre”, à 8 h 20. Dîner, demi-coquelet aux carottes et au chutney, poires à la vapeur et framboises, biscuit de Cadarcet. Vu l’émission de Stéphane Bern sur la reine Hortense. Dictionnaire, article “Juste”. Journal, mais nouvelle attaque de sommeil. Couché à minuit & ½.

lire l’entrée du mardi 18 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 20 novembre 2014, 19 h 22Mercredi 19 novembre 2014. Saint Tanguy 323/42. Plieux. Bien et beaucoup dormi, levé à 8 h. Beau temps. Article paru dans “Boulevard Voltaire”. Le Jour ni l’Heure, médiocre autoportrait de la veille et hôtel de Montaudouin à Nantes (Ceineray & Crucy, 1783), sans m’apercevoir d’abord qu’il s’agit d’une photographie de photographie. Réactions diverses à l’article, favorables ou sceptiques. Comptes : — 2811,59 (inchangé) / à venir : — 2.028,57 / “Vous êtes débiteur depuis 19 jour(s)”. Agenda. 11:09 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, hôtel de Montaudouin à Nantes. Cinq journées de septembre 1975. Journal 2014, entrée de la veille, relecture, ajouts. Échanges divers. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du soir du 25 octobre, canal de la Martinière, Paimbœuf, Saint-Nazaire. 60 50 12. Beau temps, promenade avec Pierre dans la vallée jusqu’au premier gué, et retour par Subervie. Atelier, Pierre estime qu’il ne faut plus toucher à l’Autoportrait IV, renonce donc à l’idée de le “blanchir”, lui laisse son caractère fortement “expressionniste” et passe à une couverte aux trois gris, venue en rêve (et inspirée lointainement par Geneviève Asse, peut-être ?). Lecture par Pierre du Loum. Remonté vers 6 heures et ½, Le Monde, pas de communiqué pour le parti. Journal 2014, entrée de la veille, corrections ///// Dîner aux nouvelles, côtes d’agneau, mais pas très bonnes (goût de savon), petits légumes, poires à la vapeur et framboises. Vu un peu d’un film nul, Comme des frères, par lointaine fidélité à Nicolas Duvauchelle. Journal, entrée de la veille, mise en ligne. Dictionnaire, préface. Journal. Couché à 1 h & ¼. 

lire l’entrée du mercredi 19 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 21 novembre 2014, 11 h 26Jeudi 20 novembre 2014. Saint Edmond — 324/41. Plieux. Bien dormi. * Levés à 8 h & ½. Réuni des factures pour Marcel Meyer en vue d’un remboursement de mes frais de voyage par l’In-nocence (ou le NON ?). Dédicacé un exemplaire de La Civilisation des prénoms et un autre de Buena Vista Park pour Finkielkraut. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille (dans la vallée), et autoportrait peint, version complète et plus récente que le détail précédent. Tél. à Orange à propos d’une lettre recommandée reçue hier (abonnements annuels, pas payés car confondus avec de simples avis de prélèvement). Corespondant retire la pénalité, je paie tout de même 490 € par carte bleue. Appel de M. Beck, de la mairie de Béziers. Téléphoné à Alain Finkielkraut, pour le prévenir de l’arrivée des livres, de crainte qu’ils ne se perdent dans la masse. Tel. d’une dame de la mairie de Béziers, très aimable et sympathique, il semble que le projet soit de nouveau à flots. Bref, toute la matinée au téléphone, d’où considérables retards cumulés jusqu’au soir. Le Jour ni l’Heure, La Garrière hier, le tondo n° 3 dans la bibliothèque au moment même, la Psalette, à Nantes, le samedi 25 octobre dernier. L’IN-NOCENT. Sorti à 4 h & ½, promenade sur le plateau, autoportrait à l’entrée d’Enduré. Atelier, couverte 60x60 n° 62, aux trois gris. Retour de Pierre, lecture du Loum. Remontés vers 6 h & ½. Essayé en vain de parler à Farreny.  Comptes : — 2811,59 / “À venir”, — 2046,47 / “Vous êtes débiteur depuis 20 jours(s)”. Agenda. 19:14 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, autoportrait peint n° IV, vue de la Garrière la veille, le tondo dans la bibliothèque le jour même, quatre photographies du 25 octobre, la Psalette à Nantes, canal de la Martinière, Paimbœuf, Saint-Nazaire. Sept journées de septembre 1975. Dîner aux nouvelles. Mezzo, orchestre du Capitole à Moscou, concerto de Bruch, Enigma Variations, un peu d’un film débile avec Sandrine Kiberlain en Italie. Journal 2014, relecture et mise en ligne. Dictionnaire, préface. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du jeudi 20 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 22 novembre 2014, 11 h 37Vendredi 21 novembre 2014. Présentation de Marie — 325/40. Plieux. Levés à 8 h. Très beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et grande maison plus ou moins abandonnée à Saint-Gildas-de-Rhuys. Comptes : — 2,811,59 / “À venir” : — 1.668,47. Agenda. 11:22 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, couverte en tondo n° 3 (Souvenir de Blême-le-Petit), maison dans un parc à Saint-Gildas-de-Rhuys. Journées de septembre 1975. Journal 2014, relecture. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de Saint-Nazaire, lundi 27 octobre 2014. 60 50 12. Toasts à la confiture de figues. Sorti à 4 h et ½, chemin de la rivière, remonté par l’avenue Lou Tapet. Atelier, Couverte n° 62 (hommage à Geneviève Asse ?), lecture par Pierre du Loum. Remonté vers 6 h & ½. Deux communiqués du parti, rédigés par M. Rivoallan. Journal 2014, mise en ligne de l’entrée de la veille. Dîné aux nouvelles, confit de canard, macédoine de légumes, salade verte aux petits lardons, poires à la vapeur aux framboises. Vu The Shining, de Kubrick, 1980, av. Jack Nicholson. Vaisseaux brûlés, scène avec la générale. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés. Dictionnaire, ouvert un article Interdire, interdit, et préface. Journal. Couché après 2 h.

lire l’entrée du vendredi 21 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 23 novembre 2014, 11 h 04Samedi 22 novembre 2014. Sainte Cécile — 326/39. Plieux. Levé à 8 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et salle Geneviève Asse à la Cohue de Vannes. Émission de Finkielkraut avec Élisabeth Roudinesco. Comptes : — 2433,59 / remise chèques (vente livres, assises de la Remigration), + 88,00 / remise espèces, idem, + 290,00 / “À venir”, — 2526,07 / “Vous êtes débiteur depuis 22 jour(s)”. Agenda. 11:18 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, salle Geneviève Asse de la Cohue à Vannes, trois vues de Saint-Nazaire le 27 octobre 2014. Journées de septembre 1975. Journal 2014, relecture. Le Jour ni l’Heure, autre vue de la salle Geneviève Asse et deux tableaux de l’artiste, Vannes, 28 octobre 2014. 60 50 12. Promenade sur le plateau avec Pierre, tour “moyen”, retour par Enduré. Atelier, Couverte n° 62 (hommage à Geneviève Asse ?), blanchi le tout (fini ?) — lecture par Pierre du Loum. Remontés vers 6 h. Journal 2014, mise en ligne de l’entrée de la veille. Lettres diverses, dont une à M. Arnoux sur le Dictionnaire. Dîné aux nouvelles, daurades, riz, courgettes, poires à la vapeur aux framboises. Revu un peu de Quand la ville dort (très lié à Barthes dans mon esprit). Vaisseaux brûlés, phrase de ma mère, Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés. Cherché dans Léautaud des phrases pour l’Anthologie, mais rien trouvé. Dictionnaire, préface. Journal, mais tombe de sommeil. Couché vers minuit & ½. 

lire l’entrée du samedi 22 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 24 novembre 2014, 10 h 40Dimanche 23 novembre 2014. Christ-Roi — 327/38. Plieux. Levés à 8 h., temps très gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, bien, et croûte nantaise, paysage de bord de Loire, Charles Leduc. Beaucoup de temps perdu à des tentatives de “cartons” pour le nom, refus d’enregistrement. Agenda. 10:59 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, tableau nantais de Leduc, salle Geneviève Asse de la Cohue à Vannes, et deux tableaux de l’artiste, Vannes, 28 octobre 2014. Journées de septembre 1975, fini le mois. Journal 2014, relecture. Le Jour ni l’Heure, château de Careil, chien à La Baule, porte Saint-Michel à Guérande. Pierre a lu encore une fois les deux livres à paraître, La Civilisation des prénoms et Buena Vista Park, j’y jette également un coup d’œil. Journal 2014, Morcat, mise en ligne de l’entrée de la veille. Promenade avec Pierre dans la vallée, chemin de la rivière, remontés par le vallon d’Enduré, autoportrait aux confins du parc de la chartreuse. Atelier, commencé une couverte n° 63, variante “blanche” de la 61, l’autoportrait IV. Lecture par Pierre du Loum. Remontés vers 6 h.Parlé alors à David Farreny, lui signale les ultimes (???) coquilles à corriger dans les deux livres, ajustements des couvertures. Écrit à Mme Mireille Tenenbaum, peintre et poète furieusement négrophobe, et à Rémi Pellet qui nous a envoyé son énorme et savant volume sur les monnaies. Dîné aux nouvelles, raviolis de cèpes au saumon, courgettes, poires à la vapeur et framboises. Revu Le Cardinal, d’Otto Preminger, 1963, avec Tom Tryon.Remonté tard. Dictionnaire, préface. Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du dimanche 23 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 25 novembre 2014, 10 h 03Lundi 24 novembre 2014. Sainte Flora — 328/37. Plieux. Levé à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, indifférent, et insignifiant portrait du XVIIIe s. au musée d’Histoire de Nantes (homme au morceau de sucre, Roulhac). Recherches sur Jack-Alain Léger (confonds Le Cardinal et Monsignor) et Tom Tryon. Agenda. 10:27 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, homme au morceau de sucre de Nantes le 25 octobre, trois images du 26, château de Careil, chien à La Baule, porte Saint-Michel à Guérande. Journées d’octobre 1975. Mises en ligne diverses, “publicités” pour La Civilisation des prénoms et Buena Vista Park. Journal 2014, relecture. Le Jour ni l’Heure, image de Buena Vista Park, NKM coiffure à Guerande le 26 octobre 2014, deux tours à Plieux le dimanche 23 novembre. 60 50 12. 70 kg 08. Journal 2014, Morcat, mise en ligne de l’entrée de la veille. Promenade avec Pierre dans la vallée, chemin de la rivière, remontés par l’avenue Lou Tapet. Atelier, couverte n° 63, variante “blanche” de la 61, l’autoportrait IV, modifié l’angle, mais trop, nombreux pentimenti, et il faudra en faire d’autres. Lecture par Pierre du Loum. Remontés vers 6 h. Communiqué pour le parti, interdiction de la publicité à Grenoble. Parlé à David Farreny, qui a commandé pour moi 40 ex. des deux livres nouveaux, brochés et reliés. Évoqué le livre sur Béziers. Nombreux échanges à ce propos avec un certain “Jonathan” de la maison Blurb. Dîné aux nouvelles, salade au poulet, poires à la vapeur et framboises. Vu un épisode d’Engrenages, série très recommandée par Bouchées Doubles.Remonté sur les 10 h. Dictionnaire, préface. Journal. Couché à 1 h & 1/2/.

lire l’entrée du lundi 24 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 26 novembre 2014, 11 h 25Mardi 25 novembre 2014. Sainte Catherine — 329/36. Plieux. Levé à 7 h, peu après Pierre. Émission de France Culture sur la pauvreté en France. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, upside down, allongé, sur fond de tapis rouge, et cathédrale de Nantes, tours, vue prise de la rue qui mène à la préfecture. Comptes : — 1851,49 / prél. Le Monde, — 17,90 / vir. PayPal, + 600,00 / “À venir”, — 2508,17 / “Vous êtes débiteur depuis 25 jours”. Agenda. 09:49 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, cathédrale de Nantes, image de Buena Vista Park, NKM coiffure à Guérande le 26 octobre 2014, deux tours à Plieux le dimanche 23 novembre homme au morceau de sucre de Nantes le 25 octobre. Journées d’octobre 1975. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, chapelle de l’Oratoire à Nantes, deux œuvres d’Amédée de La Patellière. 60 50 12. 70 kg 06. Bain, lecture par Pierre de La Forme d’une ville. Promenade avec Pierre au Cassé, autoportrait devant le grand mur, vue une dame du cru. Au retour parlé aux Aeberhard et à M. Dulau qui travaillent à la mise en place de la crèche de Noël. Toile de fond déjà disposée, vue générale de Plieux (moins le château), très japonisante ou nabi, très jolie. Atelier, couverte n° 63, variante “blanche” de la 61, l’autoportrait IV, tâtonnements. Lecture par Pierre du Loum. Remontés à 5 h & 1/2. Article pour “Boulevard Voltaire”, 3 (de la nouvelle série), “De l’identité”. Coup de téléphone de M. Beck, ou Becque, de Béziers, qui m’apprend que le maire a décidé après tout de ne pas faire le livre, les dispositions économiques sont trop compliquées. Envoyé avant 8 h l’article pour “Boulevard Voltaire”. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes et saumon fumé, courgettes, poires à la vapeur et framboises. Vu Belle du Seigneur.Remonté vers 10 h & ¼. Vaisseaux brûlés, Louis Puyaubert, sa collection minéralogique à Naves. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Louis Puyaubert, le Pouget, Tulle, Naves. Dictionnaire, préface. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du mardi 25 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 27 novembre 2014, 10 h 43Mercredi 26 novembre 2014. Sainte Delphine — 330/35. Plieux. Levé à 8 h. Incroyable émission de France Culture sur le Front national, accusé d’être un parti d’antisémites. Temps de brouillard. Article paru dans “Boulevard Voltaire”, suscite très peu d’intérêt, tout à fait dans les limbes. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, au Cassé, et fond de la crèche de Plieux, paravent japonais. Comptes : — 1851,49, inchangé / “À venir”, — 2508,17. “Vous êtes débiteur depuis 26 jour(s)”. Agenda. 11:19 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, toile de fond de la crèche de Plieux, chapelle de l’Oratoire à Nantes, deux œuvres d’Amédée de La Patellière, 24 octobre 2014. Journées d’octobre 1975. Journal 2014, relecture de l’entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, deux vues de Plieux de la veille, place, Bourdieu, 60 50 12. 70 kg 08. France Musique, Renaud Machart, Elgar, Death of Gerontius, puis sonates pour violoncelle et piano d’Alcan & de Debussy. Été avec Pierre à Fleurance pour tenter de colmater avant qu’il ne soit trop tard la brèche bancaire, grâce à un envoi de Marcel Meyer (remb. frais In-nocence, 1600 €) et une aide de Pierre (300 €). Tâché de joindre Jeanne pour marcher un peu avec elle près de chez elle mais elle n’est pas là. Marché sous la pluie dans la plaine de Fleurance, beau chemin entre la route de Saint-Clar et le Gers. Atelier, couverte n° 63, variante “blanche” de la 61, l’autoportrait IV, tâtonnements. Lecture par Pierre du Loum. Remontés à 5 h & 1/2. Journal 2014, entrée de la veille, mise en ligne. Dîné aux nouvelles, “tuerie” annoncée, éléments rapportés de Cadarcet, saucisson de montagne, terrine, vin de Cadillac / poires à la vapeur et framboises. Vu De battre mon cœur s’est arrêté, trouvé Romain Duris décidément très sexy. Remonté vers 10 h & ¼. Dictionnaire, article souci. Journal. Autoportrait très tardif. Couché à 2 h – le 1/4.

lire l’entrée du mercredi 26 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 28 novembre 2014, 10 h 50Jeudi 27 novembre 2014.  Saint-Séverin — 331/34. Plieux. Bien dormi malgré la “tuerie” diététique, entremêlés. Levé à 8 h. Temps gris pluvieux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille & autre Belle-Île de Jean-Claude Castier. Sur Tweeter, Josyane Savigneau proteste parce que Renaud Machart dialogue avec moi (à propos d’Elgar et du cardinal Newman — « Dites qu’on s’amuse ! » ). Comptes : — 1851,49, inchangé / “À venir”, — 3576,37 / “Vous êtes débiteur depuis 27 jour(s)”. Agenda. 10:35 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, huile de Jean-Claude Castier, deux vues de Plieux de la veille, place, Bourdieu, et détail d’une toile d’Amédée de La Patellière, Nantes, 24 octobre 2014. Journées d’octobre 1975. Journal 2014, relecture et mise en ligne de l’entrée de la veille. Forte collation, restes de la veille, fini le saucisson de montagne, pain grillé, terrine de Cadarcet, confiture de figues de Mme J., fruits secs. Le Jour ni l’Heure, trois huiles de Jean-Claude Castier, Belle-Île, musée de La Cohue, Vannes, mardi 28 octobre 2014, 60 50 12. 70 kg 08. France Musique, Renaud Machart, quintette d’Elgar, puis, concert, Cinquième symphonie de Chostakovitch. Sorti après 4 h, autoportrait au Cassé, revenu par le plateau, chemin de la Rouquette et Enduré. Atelier, couverte n° 63, variante “blanche” de la 61, l’autoportrait IV. Remonté vers 6 h. Communiqué pour le parti, sécession scolaire. Dictionnaire, préface. Dîné aux nouvelles, coquelet, carottes, poires à la vapeur et framboises. Revu à peu près la moitié de Deux ou trois choses que je sais d’elle, puis passé à Little Dorritt, d’après Dickens, sur Arte.Remonté vers 10 h & ½. Vaisseaux brûlés, le bonheur dans l’allée (au Pouget). Journal. Couché à 2 h.

lire l’entrée du jeudi 27 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 29 novembre 2014, 11 h 33Vendredi 28 novembre 2014. Saint Jacques de la Marche — 332/33. Plieux. Levé à 8 h. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, à Saint-Vidal, et photogramme de “Deux ou trois choses que je sais d’elle”. Comptes : + 124,91 (“repassé positif” !) / remise de chèques, + 1976,40 (300 € de Pierer & 1676,40 de l’In-nocence, remboursement de frais). Agenda. 10:17 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, au Cassé, photogramme de Deux ou trois choses que je sais d’elle, trois huiles de Jean-Claude Castier, Belle-Île, musée de la Cohue, Vannes, mardi 28 octobre 2014. Cinq journées d’octobre 1975. Journal 2014, relecture de l’entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux du musée de La Cohue, à Vannes, le 28 octobre 2014, Sabbagh, Bouchor, Le Moal. 60 50 12. 70 kg 08. France Musique, Renaud Machart, Holst, puis cantate d’Elgar, puis Anne-Charlotte Rémond, très ennuyeuse musique ancienne sud-américaine. Cuisine, petit pain au chocolat à la confiture de figues, crackers, id. Sorti après 4 h, promenade dans la vallée, autoportrait sur la route, marché jusqu’au premier gué, revenu par le vallon d’Enduré, le chemin qui longe la chartreuse et la plazza mayor. Atelier, couverte n° 63, variante “blanche” de la 61, Autoportrait V. Remonté vers 6 h. Journal 2014, mise en ligne de l’entrée de la veille. Décidé d’affronter enfin deux monstres, a) le dossier à remplir pour la commission archéologique, mais c’est accablant, il est demandé des dizaines de pièces et renseignements que je n’ai pas, b) les lettres de Barthes pour la correspondance préparée par Éric Marty, Pierre m’aide pour les scans, en ai envoyé cinq, puis une autre après dîner. Dîné aux nouvelles, lasagne rapportée de Cadarcet, poires à la vapeur et framboises. Vu une bonne partie des Demoiselles de Rochefort. Remonté vers 10 h. Dictionnaire, article interdit, interdire. Journal. Couché à 1h & 1/4.

lire l’entrée du vendredi 28 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 30 novembre 2014, 9 h 49Samedi 29 novembre 2014. Saint Saturnin — 333/32. Plieux. Levés à 8 h & ½, réveillés par Céline. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, sans intérêt, et Jacques Perrin en marin dans Les Demoiselles de Rochefort, avec le portrait de Catherine Deneuve. Alain Finkielkraut reçoit Alain Vircondelet et Kamel Daoud pour parler de L’Étranger. Comptes : — 3468 / hôtel Bourgogne & Montana, — 1053,00 (quatre nuits) / Urssaf — 646,20 / France Télécom (plusieurs factures annuelles), — 479,60 / Blurb, — 422,00 / hôtel Le Roof Vannes, — 333,20 (deux nuits) / Vinci Park Paris, — 108,00 / rel. Fontaine C Ste Maure de C (essence ?), — 88,39 / Elven station, — 73, 06 / Les Embruns, Sauzon (dîner avec ma sœur à Belle-Île), — 57,50 / Cofiroute, — 52,50 / Blurb, — 45,39 / Blurb, — 45,39 / Blurb, — 45,39 / ASF Rueil-Malmaison (autoroute) — 38,60 / VinciPark Paris, — 36,00 / Le Goeland Le Palais, — 21, 00 / Cofiroute Rueil, — 19,40 / Parking Castorama Charnay, en fait Beaugrenelle, Cap 15, Assises de la remigration, 17,00 / FMG Pompidou, — 16,60 / RATP Paris, — 13,70 / ASF Saint-Sel Rueil, — 10,10 / Cahors SU Rueil, — 9 / Casidis Paris 007, — 4,14 / Rel. Fontaine C Ste Maure de C, — 3,60. Agenda. 11:29 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, au Cassé, Jacques Perrin en marin dans Les Demoiselles de Rochefort, trois tableaux du musée de La Cohue, à Vannes, le 28 octobre 2014, Sabbagh, Bouchor, Le Moal. Cinq journées d’octobre 1975 et notes d’octobre (livres lus et objets de comptes-rendus pour Denoël), fini le mois. Le Jour ni l’Heure, paysage de la veille dans la vallée, dét. d’un tableau d’Amédée de La Patellière à Nantes, détail d’un vitrail d’Anne Le Chevallier dans la cathédrale de Nantes, 24 octobre 2014. 60 50 12. 71 kg. France Culture, émission de Jean de Loisy sur l’exposition Sade, avec Annie Lebrun. Promenade avec Pierre sur le plateau de la Rouquette, parcours moyen, temps gris. Atelier, couverte n° 63, variante “blanche” de la 61, Autoportrait V. Remontés vers 5 h & 1/2. Journal 2014, relecture & mise en ligne de l’entrée de la veille, en accès libre. Dîné aux nouvelles, excellentes daurades, riz, aubergines, poires à la vapeur aux framboises. Vu une bonne partie de Sailor and Lula, de Lynch. Remonté vers 10 h. Vaisseaux brûlés, le nocturne du Marchand de Venise au Pouget. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, mêmes paragraphes, mais de façon très incomplète. Journal. Couché à 1h & ½.

lire l’entrée du samedi 29 novembre 2014 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 1er décembre 2014, 9 h 00
modifiée le lundi 1er décembre 2014, 11 h 19
Dimanche 30 novembre 2014.
Avent — 334/31. Plieux. Levé à 8 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, pas mal, et autoportrait dans la tour de Magnas, 24 septembre 2014. Déjeuné en bas av. Pierre. Temps gris, ciel noir. Agenda. 09:43 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, autre autoportrait du 24 septembre 2014 à Magnas, paysage de l’avant-veille dans la vallée, dét. d’un tableau d’Amédée de La Patellière à Nantes, détail d’un vitrail d’Anne Le Chevallier dans la cathédrale de Nantes, 24 octobre 2014. Cinq journées de novembre 1975. Journal 2014, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Sieste avec Pierre *. Conversation téléphonique avec Flatters. Promenade avec Pierre au Cassé, sous la pluie. Atelier, couverte n° 63, variante “blanche” de la 61, Autoportrait V. Remontés vers 5 h & 1/2. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du cénotaphe de Lamoricière, dans la cathédrale de Nantes, Boitte, Moisseron, Dubois, 1969. Dictionnaire, préface. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes et saumon, poires à la vapeur et framboises. Vu Lola, de Jacques Demy. Remonté vers 10 h et ¼. Autoportrait. Vaisseaux brûlés et Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Saint-Mexant et Saint-Maixent. Journal. Couché à 1h & ½.

lire l’entrée du dimanche 30 novembre 2014 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site