Le Jour ni l’Heure
octobre 2015

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 2 octobre 2015, 10 h 35
modifiée le vendredi 2 octobre 2015, 10 h 35
Jeudi 1er octobre 2015.
Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus — 274/91. Plieux. Levé à 7 h 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, indifférent et très “traité”, et maison forte du centre de Rumilly, très “traitée” également. Comptes : + 11.708, 69 / remise chèques (trois Grand Remplacement, Annecy), + 90,00 / Hôtel Bourgogne & Montana, 10/09/15 - 908,94 / vers. espèces 30/09/15 (remb. frais “Autour du lac”, Annecy, 300 ; livres vendus là-bas, +- 200 ; billets d’entrée Plieux) : + 730,00 / Urssaf Rhône, - 628,07 / hôtel Pré Carré, Annecy, 27/09/15, - 447,00 / Blurb, commande de livres, - 134,48 / id., - 129,01 / VinciPark Paris 10/09/15, - 110,40 / vir. David Jordan, + 100,00 / Relais Lombard L’Isle-d’Abeau 27/09/15, essence, - 84,98 / Porte de Corrèze Masseret, 24/09/15, essence, - 84,93 / Shell 3064 Fresnay L Eve ( ?), 07/09/15, essence -81,52 / Docteur Fiatte Agen (urologue), - 70,00 / vir. Amazon.Lux, + 62,23 / facture carte Amazon 16.09.15, - 45,01 / Musée Mendjisky 08.09.15, - 45,00 (trois catalogues Manessier, vraiment pas chers) / facture carte ASF Rueil-Malmaison, 27.09.15 (autoroute ?), - 40,70 / VinciPark Paris, 25.09.15, -36,80 / APR Macon Nord St Apollinaire (autoroute), - 27,80 / Sushi Express Annecy, 26.09.15, - 25,70 / cofir La Folie Rueil Malmais 24.09.15 (autoroute) -19,40 /  cofir La Folie-Rueil Malmais 10.09.15, - 19,40 /  Brasserie l’Abbaye (café Leiffe), Annecy, 25.09.15, - 18,00 / Sesam Aire A89 Manzat, 27.09.15 - 17,80 / ASF Rueil Malmaison 19.09.15, - 16-20 / HRC 4100 Arche1 Meinet sur Va…, 06.09.15, - 16,10 / RATP Paris (carnet), 24.09.15, - 14,10 / RATP Paris, 07.09.15, - 14,10 / Vir. Amazon Lux, + 13,23 / fact Carte PARR Eloise St Apollinair 25.09.15 - 12,10 / Area Bron 27/09/15, - 11,00 / Cofir La Folie Rueil 07.09.15 - 10, 30 / ASF Gignac 24.09.15 - 9,00 / ASF Gignac 06.09.15 – 9,00 / Régie Recettes Paris 09.09.15 ( ?), - 7,00 / Cofir Orléans 06.09.15 – 6,90 / vir. Axa Assurances Vie mutuelle, + 6,90 / Mercure Orléans (supplément après paiement sur réservation), 07.09.15 - 6,50 / APRR St Apollinair 27/09/15 – 5,10 / Agenda/ 12 :08 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, maison forte sur la Néphaz à Rumilly (Montfort ?), œuvre sur papier de Florence Miailhe, couverte 60x60 n° 76 (Nature morte à la carafe), nouveaux quartiers de Rumilly. Chronologie, cinq jours d’août 1982. Bain. Monté au sommet de la tour, plus de charpente, on peut enfin s’y tenir debout, mais le moment n’est pas très bien choisi, les charpentiers sont en train de bâcher et je les retarde. Continué le livre de Gérard Pince sans parvenir à le lire en entier faute de temps, écrit la préface, l’envoyée à 8 heures. Dîné aux nouvelles, gnochi, carottes, courgettes, pesto, salade verte, avocats et noix, poires à la vapeur et framboises. Revu presque accidentellement Les Grandes Familles, avec l’habituelle satisfaction. Promenade avec Pierre jusqu’au chemin de La Rouquette, grand froid encore. L’IN-NOCENT. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du jeudi 1er octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 3 octobre 2015, 12 h 15Vendredi 2 octobre 2015. Saint Léger — 275/90. Plieux. Réveillé à 6 h & ½ au lever de Pierre, rendormi, levé à 7 h & ½, émission de France Culture sur les intellectuels français contemporains. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille aux petites heures, doublon du précédent, très “traité”, et collège de Rumilly. Échanges avec Jérôme Vallet sur Facebook, à propos de Rumilly, justement. Monté de nouveau sur le toit de la tour, beaux ciel gris, mais il y a un charpentier, le plus âgé, que je parais déranger un peu (il dit qu’il va réinstaller la bâche pour fermer le passage) (n’empêche, c’est beau). Comptes : 11.773,01 (“dont” 13.800 subventions travaux) / vir. Axa assurances vi mutuelle ( ??? assurance emprunt ?), + 37,80 / vir. Apple, + 36,52 / “À venir”, - 1306,09 / Compte crédit immobilier, - 36.630,60. Agenda. 10 :27 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, collège de Rumilly, affiche de manifestation sportive à Rumilly le 27 septembre, paysage, 1879, de Gabriel Loppé, 1825-1913, et grande salle du château d’Annecy le 26 septembre. Cinq journées d’août 1982, séjour à Lisbonne chez Joao Paulo Santos, avec Rodolfo Junqueira Franco et Jean-Paul Marcheschi. Journal 2015, entrée de la veille, relecture. Le Jour ni l’Heure, magasin de chaussures abandonné à Rumilly, Moines dans un paysage, tableau anonyme du château d’Annecy, palais de l’Isle à Annecy. Bain. Monté au sommet de la tour, mais toujours on sent bien qu’on dérange. Espace libre, toutefois, bâche. Cependant les ouvriers veulent fermer le débouché de l’escalier, pour éviter les inondations s’il pleut (et le temps est à la pluie). Journal 2015, entrée de la veille, mise en ligne. Promenade dans la vallée, jusqu’au premier gué. Moment agréable à curer la rivière, bien dégagé la petite “cascade”. Dialogue avec une écrevisse. Atelier avec Pierre. Retouches à la couverte n° 76, Nature morte à la carafe d’eau (bord supérieur). Bloc de bois. Lecture par Pierre du Quijote, Don Sancho Pança administre son “île” et rend des jugements. Pierre se rend à un vernissage au Prieuré (c’était moi la dernière fois). Réponds aux questions du journaliste Mauro Zanon, entretien pour le magazine italien Libero. Dîné aux nouvelles, gnochi aux légumes et pesto, poires à la vapeur et framboises, deux épisodes de Selfridge. Suite de l’entretien pour Libero. Journal. Couché à 2 heures.

lire l’entrée du vendredi 2 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 4 octobre 2015, 10 h 51
modifiée le lundi 5 octobre 2015, 10 h 17
Samedi 3 octobre 2015.
Saint Gérard — 276/89. Plieux. Levé à 7 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et charpentiers sur le toit de la tour. Émission passionnante et désespérante de Finkielkraut avec Manent et Julliard, c’est déjà Soumission en œuvre (Manent propose un arrangement à la libanaise, Julliard pense (comme Farid Tali) que les musulmans, à la longue se laïciseront). Téde Guido Matschke, 6 h à Lectoure. Modifie accordingly l’entretien pour Libero et l’envoie. P. très déprimé. Aboiements du chien Le Coz. Tél. de Guido Matschke, 6 h à Lectoure. Comptes : + 11.773,01 (inchangé) / “À venir”, - 1306,09 /// Crédit immobilier : - 36.630, 60 /// Agenda. 11 :47 /// Le Jour ni l’Heure, agenda de la veille et autoportrait de la nuit, charpentiers sur le toit de la tour, boutique de chaussures à Rumilly, Moines dans un paysage, tableau anonyme du château d’Annecy, palais de l’Isle à Annecy. Pas de chronologie. Le Jour ni l’Heure, lac d’Annecy, boutique abandonnée à Rumilly, Christ du triptyque de La Tour du Pin, le tout du dimanche 27 septembre 2015. Bain. Sur les sentiers non frayés de Janacek, Rudolph Firkusny. Journal 2015, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Promenade dans la vallée avec Pierre, pu traverser la rivière à pied sec, grâce à mes travaux de la veille. L’IN-NOCENT. Pierre la chercher Guido Matschke à la station d’autobus de Lectoure et fait des courses avec lui. Ils reviennent vers 7 heures.Conversation dans la bibliothèque. Journal télévisé de 8 heures. Dîné avec Pierre et Guido, Saint-Jacques, carottes et courgettes, salade verte, reblochon et tome de Savoie (rosé d’Arton), tartelettes au citron, aux amandes. Remonté vers 10 heures et demie. De l’In-nocence, chapitre “Europe” (assez augmenté). Journal. Couché vers 1 h (avons aménagé une “chambre” pour Guido dans la salle des Vents, le canapé servant de “partition”. 

lire l’entrée du samedi 3 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 5 octobre 2015, 10 h 19Dimanche 4 octobre 2015. Saint Charles Borromée — 308/57. Plieux. Levés à 7 h & ½. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et toit de la tour, travaux, vendredi 2 octobre au matin. Déjeuné dans la salle des Pierres avec Guido et Pierre. Agenda. 10:39 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, sommet de la tour le 2 octobre, Christ de La Tour du Pin, boutique abandonnée à Rumilly, lac d’Annecy. Dix journées d’août 2015. L’IN-NOCENT. Le Jour ni l’Heure, rochers vus de Rumilly, berger d’Arcabas à La Tour du Pin. Forte collation avec Guido et Pierre, repas de restes, fromages divers, reblochon, tomme de Savoie, pâvé de chèvre, rosé d’Arton, confiture de figues sur pain grillé. Café. Bain. Suite Carelia de Sibelius. Promenade avec Pierre et Guido le long de l’Arratz, en deux temps, entre le moulin dans l’île et Gramont. Atelier, bloc de bois. Lecture par Pierre du Quijote, bon gouvernement de Sancho Pança. De l’In-nocence, chapitre “Europe”, ajouté un paragraphe. Dîné aux nouvelles, pâvé de saumon et riz, jardinière de légumes, poires à la vapeur et framboises. Revu Alphaville avec Pierre, Guido dort. L’IN-NOCENT, mis en ligne l’entretien donné la veille à Libero (Mauro Zanon), déjà paru. De l’In-nocence, suite. Journal. Couché à 1 h & ½. 

lire l’entrée du dimanche 4 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 6 octobre 2015, 11 h 35Lundi 5 octobre 2015. Sainte Fleur — 278/87. Plieux. Réveillé avec Pierre à 6 h & ½, esssayé en vain de me rendormir, levé à 7 h & ¼. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, au petit Aleph blanc, et carafe et bougeoir dans la lumière d’Alphaville. Erri De Luca, trop saint. 09 :46 /// Le Jour ni l’Heure, agenda de la veille et autoportrait à l’Aleph blanc, toit de la tour, berger d’Arcabas à La Tour du Pin, tours Saint-Jacques. Chronologie, fini août 1982, Portugal du Sud, Séville avec Jean-Paul Marcheschi et Rodolfo Junqueira Franco. Journal, relecture et mise en ligne. Guido va à Saint-Clar avec Céline pour en revenir à pied. Collation dans la cuisine, restes de thon, tome de Savoie et pavé de chèvre, syndrome de Charles IX, vin blanc du château de Montaigne (trop sucré), crackers à la confiture de figues, café. L’IN-NOCENT. Bain. Retour de Pierre, promenade avec lui dans la vallée, franchi le premier gué, curetage d’entretien, retour par l’outre-Dulau. Atelier, bloc de bois, lecture par Pierre du Quijote, visite du page à Mme et Mlle Pança. L’IN-NOCENT. De l’In-nocence, Europe, fiscalité. Retour de Guido à 8 heures. Nouvelles du monde, Inondations en Provence. Revu To be or not to be. De l’In-nocence, suite. L’IN- NOCENT. Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du lundi 5 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 7 octobre 2015, 10 h 53Mardi 6 octobre 2015. Saint Bruno — 279/86. Plieux. Levé à 7 h & ½. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, pas mal, “avec l’ancienne culture” (bibliothèque, poésie européenne) ; et photogramme d’Alphaville, absen e, etc. M. Sourbès ici, on passe à la phase de construction ; malheureusement il faut fermer l’accès intérieur à cause des pluies éventuelles, on ne pourra donc accéder au sommet de la tour qu’en sortant par la fenêtre au cinquième étage de la tour et en gravissant deux niveaux encore sur les échelles d’échafaudage (euhhh…). Comptes : + 9690,92 / prél. Credipar - 759,88 / ptél. Sofinco, - 310,80 / chèque Céline, - 754,20 / prél Cardif ass. - 119,51 /  prél. Canal Sat, - 76,00 / - prél. Canal Plus, - 39,90 / “À venir”, 0,00 / Agenda. 11 :20 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, deux photogramme d’Alphaville, Lac d’Annecy l’hiver de Gabriel Loppé et La Promenade, vallée de l’Arratz, dimanche 4 octobre. Cinq journées de septembre 1982, Espagne du sud et Tanger avec Rodolfo Junqueira Franco. Monté au sommet de la tour avec Guido, vent, grand soleil, excellent moment, les maçons commencent à élever les murs. Le Jour ni l’Heure, Guido au sommet de la tour quelques minutes plus tôt, sous les arcades à Rumilly le 27 septembre, portrait de Guido. Collation dans la cuisine avec Guido, fromage de chèvre et tome de Savoie au vin blanc (moi), figues. Bain. Quatrième symphonie de Mahler, orchestre de l’Opéra de Paris, Philippe Jordan. Promenade à la rivière avec Guido, jusqu’au second gué. Il se baigne au premier, au retour. Atelier, bloc de bois. L’IN-NOCENT. Journal 2015, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Dîner aux nouvelles. Vu The Red Baron, film allemand en anglais sur Manfred von Richtofen, 2008. L’IN-NOCENT, où le travail de la veille a été totalement perdu. Journal. Couché à & h & ½. 

lire l’entrée du mardi 6 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 9 octobre 2015, 11 h 19Mercredi 7 octobre 2015. Saint Serge — 280/85. Plieux. Levé à 8 h 20. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Guido Matschke se baignant à la rivière. Comptes : 9690,92 (inchangé) / “À venir”, 0,00 // Crédit Immobilier : 36.630,60. Agenda. 10 :35 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, trois photographies de Guido, arcades de Rumilly le 27 septembre 2015. Chronologie, cinq journées de septembre 1982, sud de l’Espagne, Grenade, Elche, avec Rodolfo Junqueira Franco. À midi, monté au sommet de la tour avec Pierre et Guido, qui dit que le grand air qui souffle là-haut le protège de ses voix. Belles pierres de taille posées là, commencement de la surélévation par le pilier nord-est. Pierre raccompagne Guido à Lectoure, où il prend un autobus pour Agen et de là le train pour Paris. Le Jour ni l’Heure, vue du sommet de la tour en travaux, hôtel de ville et église Saint-François de Sales d’Annecy vus du château, femme nue de Florence Miailhe, château d’Annecy, 26 septembre 2015. Tirage avec Pierre à propos d’un livre à poster pour Jacques de Guillebon (il faudrait retourner à Lectoure car la poste était fermée à l’heure de l’accompagnement de Guido au bus). Vais me promener dans la vallée, grand tour, deuxième gué, beau temps. Rejoins par Pierre outre-Subervie. Collation avec Pierre, mangeons (moi surtout) les trois-quarts d’un coulommiers, pain grillé, crémant de Bordeaux de ma tante, petits pains, confiture de figues, café. Atelier, bloc de bois. Lecture par Pierre du Quijote, lettre à Sancho sur le bon gouvernement. Journal 2015, relecture et mise en ligne. L’IN-NOCENT, cartons divers. Dîné aux nouvelles, revu Snatch, 2000, de Guy Ritchie, avec Jason Statham et Brad Pitt (son meilleur rôle ?). L’IN-NOCENT. De l’In-nocence, chap. Fiscalité. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du mercredi 7 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 9 octobre 2015, 11 h 17Jeudi 8 octobre 2015. Sainte Pélagie — 281/84. Plieux. Réveillé et levé à 6 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans et avec la bibliothèque, et Guido à la rivière, très “traité” (Le Grand Baigneur). L’IN-NOCENT. Comptes : + 9690,92 (inchangé) / “À venir”, 0,00. Agenda. 10 :09 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, Guido à la rivière en tableau, sommet de la tour, vue d’Annecy prise du château, femme nue de Florence Miailhe. Chronologie, cinq journées de septembre 1982, de Grenade à Barcelone avec Rodolfo. L’IN-NOCENT, article de Jérôme Dupuis dans L’Express sur Finkielkraut et moi, publication de nos échanges dans Causeur. Essaie de monter au sommet de la tour mais la trappe est fermée. Collation de gnochi au parmesan, crémant de Bordeaux, petit pain à la confiture de figues. Le Jour ni l’Heure, anonyme, Femme en costume de Beaufort, 1872, tableau du musée d’Annecy, toit de la tour la veille, voyageur italien au château d’Annecy. Bain. L’IN-NOCENT. Retour de Pierre, été avec lui dans la vallée, deuxième gué, poteau renversé entre le deuxième et le premier au retour. Atelier, bloc de bois, versant sombre. Thé. Lecture par Pierre du Quijote, lettre de Mme Pança à la duchesse, Pança quitte sa charge de gouverneur. Journal 2015, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Dîné aux nouvelles, jardinière de légumes et semoule, poires à la vapeur à la confiture de figues. Revu Mrs Brown, de John Madden, 1996, sur la reine Victoria et John Brown. L’IN-NOCENT. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du jeudi 8 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 10 octobre 2015, 15 h 17Vendredi 9 octobre 2015. Saint Denis — 282/83. Plieux. Levé avec Pierre à 6 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et madone comiquement louis-quatorzienne de l’église Saint-François de Sales d’Annecy, samedi 26 septembre. Beau temps. Comptes : + 9690,92 (inchangé) / “À venir”, 0,00. Agenda. 09 :30 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, Vierge Louis XIV d’Annecy, femme en costume de Beaufort, Italien barbu du château d’Annecy, toit de la tour. L’IN-NOCENT, assez intensément. Collation, gnochi risolés au parmesan et au pesto, fond de bouteille de crémant de Bordeaux, crackers à la confiture de figues. Promenade sur le plateau pour voir de loin le pilier nouveau de la tour. Atelier, bloc de bois, musique, Royaumont, pénible récital alto et orgue. Journal 2015, entrée de la veille, relecture. Dîner aux nouvelles, omelette aux pommes de terre, salade verte aux noix, poires à la vapeur et confiture de figues. Vu Le Château de l’araignée, Akira Kurosawa, 1957. Journal 2015, entrée de la veille, mise en ligne. De l’In-nocence. Anthologie générale, saint Augustin, Philippe Muray. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du vendredi 9 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 11 octobre 2015, 11 h 06Samedi 10 octobre 2015. Saint Ghislain — 283/82. Plieux. Levés à 8 h. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille (“à la belle après-midi… ”) et maison banale à Rumilly, Haute-Savoie, dimanche 27 septembre 2015. Émission de Finkielkraut avec Georges Bensousan et Patrick Weil. L’IN-NOCENT, très intensément. Comptes : + 8532,44 / Chèque, - 2600 (remb. Jeanne Lloan) / vir. caisse de retraite, + 1.138,09 / vir. Orange ( ???), + 159,68 / vir. Scam, + 143,75 / “À venir”, 0,00. Agenda. 12 :28 /// Le Jour ni l’Heure, trois images de la rue Jean-Jacques Rousseau à Annecy, plaque sur la maison (détruite) de Mme de Warens, évêché et cathédrale, stucs musicaux, 26 septembre 2015. “Projet de fresque” pour le musée de l’Immigration et du Changement de Peuple, d’après Bernard Cazeneuve avec une famille de remplaçants. Bain. Lecture d’Histoire politique du monde héllénistique, d’Édouard Wiel, Dôssône. Promenade avec Pierre dans la vallée, curetage de la rivière. Atelier, bloc de bois toujours, sans grand succès. Lecture par Pierre du Quijote, intrigues de femmes autour du Don Quichote à la cour du duc et de la duchesse ; retrouvailles dans un gouffre avec l’ex-gouverneur Pança. Journal 2015, entrée de la veille. Dîner aux nouvelles, raviolis aux cêpes et jardinière de légumes, salade verte, poires à la vapeur et framboises. Revu Riens du tout, de Cédric Klapish, très laid, mais assez enlevé (1991). Journal 2015, mise en ligne. Vaisseaux brûlés, 569-9 ( ?) et Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, affects. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du samedi 10 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 12 octobre 2015, 9 h 47Dimanche 11 octobre 2015. Saint Firmin — 284/81. Plieux. * Levés à 8 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, contre le sommeil, dans la salle des Vents, pas mal, et rangée de croisée sur cour du Logis Vieux du château d’Annecy, samedi 26 septembre. L’IN-NOCENT. 11 heures /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, salle des fêtes du château d’Annecy, Chronologie, dix journées de septembre 1982, fini le mois. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de Rumilly, dimanche 27 septembre 2015. Bain, lecture par Pierre d’Édouard Wiel, Histoire politique du monde hélénistique, lutte entre les Lagides et les Séleucides, bataille de Raphia, 22 juin 217 av. J.-C. Promenade au Cassé, beau temps assez chaud. Atelier, bloc de bois, mieux. Lecture par Pierre du Quijote, Don Quichotte et ses doubles littéraires. Journal 2015, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Dîné au nouvelles, tarte aux poireaux et au thon, sans plus. Salade verte. Poires aux framboises. Un peu de Paris la Nuit, d’Henri Diamant-Berger, 1930, d’après Carco avec Marguerite Moreno, un peu de La Tour, prends garde, 1957, de Geores Lampin, avec Jean Marais, et finalement de Sleepy Hollow, 1999, Tim Burton, mais tout cela m’ennuie et je remonte assez tôt. De l’In-nocence, chap. “Immigration”, mais la position du parti a beaucoup évolué et beaucoup de choses sont à reprendre. Journal romain, mais je n’arrive pas à retrouver le point, plus avancé que je ne croyais, où j’en étais arrivé dans la relecture (janvier 1986 ?). Journal, brièvement. Couché à 1 h.

lire l’entrée du dimanche 11 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 13 octobre 2015, 12 h 28Lundi 12 octobre 2015. Saint Wilfried — 285/80. Plieux. Levé à 6 h & ½ avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, vilain, du coup très “traité”, et photogramme d’un film animé de Michèle Lemieux, Le Grand Ailleurs et le Petit Ici, expostion au musée du château d’Annecy, 26 septembre 2015. Temps gris. Agenda. 09 :25 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, photogramme d’un film de Michèle Lemieux (nuque de femme, très hammershøienne), trois photographies de Rumilly le dimanche 27 septembre à midi. Chronologie, cinq journées d’octobre 1982 à Paris. Journal 2015, relecture et mise en ligne. L’IN-NOCENT. Monte au sommet de la tour, mais les ouvriers ont oublié de laisser ouverte la trappe. Le Jour ni l’Heure, graffito XVIIIe du château d’Annecy (duelliste), Simple — Hommage à Jean-Jacques Rousseau d’Emmanuel Saulnier (tour de la Reine du même château d’Annecy), âne de Rumilly, prairie du bout du chemin de la Grange rouge. Magnifique morceau de la quatrième symphonie de Sibelius. Bain. Promenade avec Pierre dans la vallée, nettoyons encore la “cascade”. Atelier, bloc de bois, presque achevé, peut-être pas si mal après tout. Lecture par Pierre du Quijote, Don Quichotte, Sancho et le voleur de grand chemin (Roch ?). L’IN-NOCENT, demande de cartons aux usines de Belle-Fontaine. De l’In-nocence, chap. “Immigration”, révision. Dîné aux nouvelles, quenelles sauce blanche et soja, jardinière de légumes, poires à la vapeur et framboises. Regardé vaguement un documentaire sur “la vraie casque d’or”, qui nous rase, puis un autre sur Napoléon, années 1813-1814, campagne de France. De l’In-nocence, suite. Anthologie générale (Roussel). Vaisseaux brûlés, 539-9 (je crois) et Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, affects, Lille, chair, chère. Journal romain, 26 janvier 1986. Journal, très brièvement. Couché à 1 heure.

lire l’entrée du lundi 12 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 14 octobre 2015, 11 h 08Mardi 13 octobre 2015. Saint Géraud — 286/79. Plieux. Assez bien dormi, réveillé à 7 h, levé à 7 h 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Unghia, de Penone, château d’Annecy, 26 septembre. Temps affreux, très brumeux et assez froid. Réunion de chantier ici, MM. Thouin et Calmettes, dame du Travail, autre représentant de la Drac, M. Manoer, jeune représentant de l’entreprise Sourbès. Tout est devenu très cordial et détendu, même si la conservation régionale continue de chipoter sur le système de fermeture des volets. Tout le monde monte au sommet de la tour, par l’intérieur. Pile nord-est à 1 m 95, hauteur maximale autorisée. Masse centrale du flanc nord commence à s’élever, environ 50 cm. Photographies, puis remonte après le départ de ces messieurs (et dame) (ils se rendent sur le chantier de la cathédrale d’Auch, puis sur celui du château de L’Isle-de-Noé). Comptes : +8.183,68 (dont subvention de l’État pour les travaux de la tour, 13.800 €, donc en fait - 5.600…) / échéance prêt (travaux de la tour), - 348,76 / “À venir”, - 60,00. Agenda. 11 :11 /  Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, Unghia de Penone, 1988, graffitto du château d’Annecy et Simple, hommage à Jean-Jacques Rousseau, d’Emmanuel Saulnier, 26 septembre, âne de Rumilly, 27 septembre. Le Jour ni l’Heure, deux images de la réunion de chantier du matin et maison à Rumilly, 27 septembre 2015. Journal 2015, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Remonté sur le toit de la tour, temps très mauvais, pluie et vent. Considère que le rendez-vous de 5 heures avec Mme Levin “si beau temps” est annulé, bain, mais juste après il se met à faire tout à fait beau. À 6 heures à l’hôtel de Bastard, nouveau directeur ( ?), moyennement aimable. Mme Levin. Décidons de marcher un peu après tout puisqu’il s’est mis à faire beau, été au moulin qui domine Castet-Picon, assez belles vues mais la pluie antérieure a fait des chemins une affreuse gadoue. À Plieux à 7 h & ½. “Verre” dans la bibliothèque, crémant de Bordeaux de ma tante. Mme Levin nous offre un coffret des films de Nurith Aviv. Dîner avec elle, “J’y-fout-tout”, salade verte, poulet tiède, foie gras, jambon, pleurotes, mimolette, chèvre, œufs pochés. Côte-du-Rhône de Tain-l’Ermitage de Mme Bied-Charreton. Poires à la vapeur et framboises, glace rhum raisin. Café, atelier et tour général, Mme L. doit choisir un tableau à louer en remplacement de celui qu’elle a déjà, hésite entre un Dover Beach et le Paysage au château d’eau, se décide pour le premier, le petit gris qui fait la couverture de Les Inhéritiers. Lui montrons aussi les salles du bas, puis la raccompagnons vers 11 heures. L’IN-NOCENT. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du mardi 13 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 15 octobre 2015, 10 h 13Mercredi 14 octobre 2015. Saint-Juste — 287/78. Plieux. Levé à 7 h. 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et beau “Logis Nemours” du château d’Annecy, 1545, 26 septembre 2015. Article de Dominique Albertini sur le Grand Remplacement et sur moi dans Libération, hostile, évidemment (un “délire”), mais assez honnête et me citant longuement, de sorte qu’il apporte plutôt de l’eau à notre moulin. Comptes : + 8.183,68 (inchangé) / “À venir”, - 60,00 / Compte Crédit immobilier : - 36.339,55. Agenda. 10 :44 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, Logis Nemours au château, d’Annecy le 26 septembre, maison à Rumilly le 27, deux vues de la réunion de chantier au sommet de la tour. Chronologie, cinq journées d’octobre 1982, Paris. Pas de nouvelles de Mme Levin. Journal 2015, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. L’IN- NOCENT, intense commande de cartons. Monté au sommet de la tour à midi et ¼, autoportrait. Forte collation de restes avec Pierre, lambeaux de poulet réchauffés dans leur graisse, lambeaux de jambon, salade verte, avocats, morceaux de tome de Savoie, côtes-du-rhône, glace rhum-raisins, crémant de Bordeaux. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de Rumilly le 27 septembre. Bain. Belle promenade avec Pierre dans les bois de La Mothe, à Magnas, beaux ciels. Atelier, bloc de bois, se réloigne. Lecture par Pierre du Quijote, Don Quichote et Sancho à Barcelone. Cartons meyeriens. Communiqué pour l’In-nocence. Dîné aux nouvelles, restes de restes, poulet, jambon, salade verte, fromage, fini la glace rhum-raison, poires à la vapeur et framboises. Vu les deux parties d’un film sur Aragon. Anthologie générale, Roussel. Vaisseaux brûlés et Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Jean, Puyaubert, « les affects se portent bien », suite. Journal romain, 27 janvier 1986. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du mercredi 14 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 16 octobre 2015, 10 h 54Jeudi 15 octobre 2015. Sainte Térésa ( !) — 288/77. Plieux. Levé à 6 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, au sommet de la tour, et maçons sur la tour et les échafaudages, vus de la route départementale. L’IN-NOCENT. Temps gris. Comptes : + 8.183,68 (inchangé) / “À venir”, -60,00. Agenda. 10 :04 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, agenda et autoportrait de la veille, au sommet de la tour, les maçons la veille, également au sommet de la tour, mais vus de loin. Trois images de Rumilly le 27 septembre. Cinq journées d’octobre 1982 à Paris. Journal 2015, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Diffusion d’un communiqué de l’In-nocence. Monté au sommet de la tour avec Céline. Mangé des morceaux de pizza qui restaient d’une soirée au collège, avec du porto ; fini la glace à la vanille. Le Jour ni l’Heure, palombière à la Mothe, conversations de paysans à la Mothe, escalier de la tour. Pas d’eau chaude, pas de bain. Promenade dans la vallée, remonté par l’avenue Lou Tapet et Tchernobyl pour voir le flanc nord de la tour s’élevant. Atelier, bloc de bois, repris aussi la couverte au vase rose et aux monaies du pape. Lecture par Pierre du Quijote, Barcelone, le vice-roi, le vaisseau ennemi, les renégats. L’IN-NOCENT. De L’In-nocence, à peine. Dîner aux nouvelles, pizza du collège, salade verte et avocats, poires à la vapeur aux framboises.  Vu trois épisodes de Rome, la série anglo-italienne : le Triumvirat. Remontés à 11 h & ½. L’IN-NOCENT. Pas de De l’in-nocence. Anthologie générale, Cingria. Vaisseaux brûlés, les affects, suite, 539-9, Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés. Journal. Couché à 2 heures.

lire l’entrée du jeudi 15 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 17 octobre 2015, 13 h 16Vendredi 16 octobre 2015. Sainte Edwige — 289/76. Plieux. Réveillé à 6 heures, levé à 6 heures et demie avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Cent une vues d’un champ, 34. Beau temps froid. Ajout d’une couverture sur le lit, montée du radiateur. Comptes : impossible d’accéder aux comptes en ligne, une demi-heure de perdue sans résultats. Agenda. 10 :28 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, 101 Vues d’un champ n° 34, et trois photographies de l’avant-veille, promenade à la Mothe et escalier de la tour. Chronologie, cinq journées d’octobre 1982. Journal 2015, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Monté au sommet de la tour, beau temps, grand froid, pan nord de la surélévation à peu près achevé. Collation, œufs sur le plat au parmesan sur canapés de pain de campagne, fruits secs. Le Jour ni l’Heure, château en travaux l’avant-veille, maisons qui font face à l’église de Rumilly le 27 septembre dernier, Le Lac, de Fabrice Hybert, château d’Annecy le 26 septembre 2015. Bain. Promenade sur le flanc nord, route de la vallée, pour voir de loin la surélévation, déjà bien sensible. Croisé Pierre qui rentre du collège, il va garer sa voiture et me rejoint en sens inverse sur la route départementale. Atelier, bloc de bois et couverte 60x60 n° ?, Vase rose aux monnaies du pape, reprise. Lecture par Pierre du Quijote, Don Quichotte et Sancho inaugurent une vie pastorale. Remontés vers 7 heures. Diffusion du plus récent communiqué du parti. L’IN-NOCENT. Dîné aux nouvelles, jardinière de légumes et lentilles, poires à la vapeur et framboises. Vu Je ne regrette pas ma jeunesse, de Kurosawa, 1946.  De L’in-nocence, “Politique internationale”, à revoir. Anthologie générale, Cingria. Journal romain, fini la relecture de janvier 1986. Journal. Couché peu après 1 h. 

lire l’entrée du vendredi 16 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 18 octobre 2015, 10 h 32Samedi 17 octobre 2015. Saint Baudouin — 290/75. Plieux. Levé à 7 h 20. Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, vue de la fenêtre de la salle des Pierres, le 15 octobre. Émission de Finkielkraut sur le football, avec Jean-Philippe Toussaint et un journaliste (Schneider ?). L’IN-NOCENT, très intensément toute la matinée. Comptes : inaccessibles, comme tous ces jours-ci. Agenda. 12 :50 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, vue au nord, de la salle des Pierres, crépuscule du 15 octobre, maisons face à l’église à Rumilly le 27 septembre ; tour de Plieux en travaux vue du nord ; Le Lac, de Fabrice Hybert, château d’Annecy le 26 septembre. Pas de Chronologie. Le Jour ni l’Heure, église de Rumilly, tour du Lion, Groupe de Taurines, de Charles Coppier. Bain. Quatuors de Sibelius et de Grieg, étonnante mais incontestable supériorité de celui de Grieg, décidément. Longue promenade à pied avec Pierre, chemin de la vallée, rivière, premier gué, deuxième gué, continué, monté sur la butte de Castillon par l’arrière, Castillon, Labordeneuve, Enduré, revenus par la route départementale et le village, parlé à M. Coulet. Atelier. Couverte à la monnaie du pape, tentative de sauvetage, suite. Lecture par Pierre du Quijote, mort assez abrupte de Don Quichotte, fin. Journal 2015, entrée de la veille, complétatation et relecture. Dîné aux nouvelles, gnochi et jardinière de légumes. Poires à la vapeur et framboises. Vu The Gambler, 2014, de Rupert Wyatt, avec Mark Wahlberg et Jessica Lange. Anthologie générale, Céline. De l’In-nocence, la partie “programme” est sommairement achevée. Vaisseaux brûlés et Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés. Journal romain, 1er février 1986. Journal. Couché à 1 h.   

lire l’entrée du samedi 17 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 19 octobre 2015, 10 h 27Dimanche 18 octobre 2015. Saint Luc — 291/74. Plieux. Levé à 7 h 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, et Grand Paysage romantique, avec deux châteaux. Temps affreux, humide et froid. Déjeuné en bas avec Pierre. Il déplace légèrement le grand portrait de Finkielkraut, qui était dans l’escalier et que nous avons récemment fait passer sur le palier (Mme Levin le trouve très ressemblant). Agenda. 10 :13 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, église deRumilly, tour du Lion, groupe de Taurines. Chronologie, cinq jours d’octobre 2015. L’IN-NOCENT. Le Jour ni l’Heure, passage de la visitation à Rumilly, Grand Paysage romantique avec deux châteaux, statue en bois de saint François de Sales dans l’église du même nom, à Annecy. Café, petits pains au lait avec de la confiture de figues et de framboises. Bain. Promenade sur le chemin de la Rouquette avec Pierre, temps gris et froid. Atelier, couverte au vase rose, lecture par Pierre de divers livres d’histoire à propos de la maison de Savoie au xve siècle : finalement, Henri Martin, Charles le Téméraire et les Suisses, et la régente de Savoie, sœur de Louis XI. Écrit à Mme Levin. Dîner aux nouvelles, quenelles et jardinière de légumes, excellentes poires à la vapeur et framboises. Mélange des Affranchis, de Scorcese et de Vikings. De l’In-nocence, communiqués, mais m’aperçois que la version sur laquelle je travaille depuis le début n’est pas la plus récente, la plus complète et la mieux corrigée (avant la première édition). Relatif chaos. Obstination. Anthologie générale, Don Quichotte. Vaisseaux brûlés, correction structurelle mineure, les affects, suite. Index des Églogues & des Vaisseaux brûlés, Pierre. Journal. Couché à 1 h et ½.

lire l’entrée du dimanche 18 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 20 octobre 2015, 11 h 57Lundi 19 octobre 2015. Saint René — 292/73. Plieux. Levé avec Pierre à 6 heures et demie. Il doit retrouver ses parents à Toulouse et part avec eux pour Boston, via Paris, pour le baptême de sa nièce à North-Andover. Le Jour ni l’Heure, autportrait de la veille et maison sur le Chéran à Rumilly, 27 septembre 2015, mais panne d’Internet, plus de connexion. Manipulations vaines, temps perdu. Agenda. Temps gris, pluvieux et froid. Retour d’Internet. Agenda. 09 :46 /// Le Jour ni l’Heure, agenda de la veille et autoportrait de la nuit, deux maisons à Rumilly le 27 septembre, saint François de Sales à Annecy le 26, champs le 15 octobre. Chronologie, six journées d’octobre 1982, fini le mois. L’IN-NOCENT. Forte collation dite “de compensation” (fomentée par Pierre) : blinis et tarama, pseudo-saint-nectaire, crémant de Bordeaux, crackers à la confiture de figues et noix, café. Le Jour ni l’Heure, trois paysages des 14 et 15 octobre, bois de La Mothe, champs à La Mothe, route de Lectoure vue de la salle des Vents, Paysage préposthume n° 238. Considérable retard. Promenade au Cassé. Atelier, Vase rose aux monnaies du pape de Mme Mazeron. L’IN-NOCENT. Dîné aux nouvelles, seul, tarte au fenouil et aux poireaux préparée à mon intention par P., salade verte, poires cuites au four et canelle. Vu un documentaire sur l’affaire de l’Observatoire. Journal 2015, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Journal romain, jusqu’au 6 février 1986 (scène horrible et presque incroyable aux Deux-Garçons d’Aix). Vaisseaux brûlés et Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés, Pierre. Journal. Autoportrait. Couché après 1 h.

lire l’entrée du lundi 19 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 21 octobre 2015, 19 h 06Mardi 20 octobre 2015. Sainte-Adeline — 293/72. Plieux. Réveillé très tôt, levé à 6 h & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et maison forte des Montfort à Rumilly. L’IN-NOCENT, très intensément. Comptes : impossibles d’accès. Agenda. 11 :50 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autopotrait de la veille, maison Montfort à Rumilly, trois paysages de Lomagne des 14 et 15 octobre 2015. Collation en bas, blinis et tarama, crémant rosé, saint-nectaire. Le Jour ni l’Heure, deux photographies de Rumilly le 27 septembre, ensemble de mes livre “politiques” (14) sur le tapis. Mythes, de Szymanowski. Promenade dans la vallée du nord. Atelier, Couverte au vase rose et aux monnaies du pape. Blanchi un peu, aussi, un flanc du bloc de bois. L’IN-NOCENT. Dîné aux nouvelles, suite de la tarte au fenouil et aux poireaux rehaussée de fromage, salade verte, poires à la vapeur et framboises rehaussées de confiture de figues et de noix. Vu un documentaire très intéressant sur le couple Gourgaud à l’île d’Aix et ailleurs. Journal 2015, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Écrit longuement à Me Hourdin pour Me Boucaud, à propos de mon affaire. Journal. Couché à 2 heures du matin.

lire l’entrée du mardi 20 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 22 octobre 2015, 9 h 34Mercredi 21 octobre 2015. Sainte Céline — 294/71. Plieux. Peu dormi, réveillé à 6 h & ½, douleur au bas-ventre à droite. Levé à 7 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et maçons quittant le chantier. L’IN-NOCENT, très activement toute le matinée. Collation blinis et tarama, puis houmous, crémant de bordeaux ; blinis et confitures de figues et de noix, de poires. Café. Monté au sommet de la tour : flanc nord achevé (murs porteurs seulement), flanc ouest bien avancé, flanc est sérieusement entrepris. Le Jour ni l’Heure, Sainte-Mère le 23 septembre (en fait déjà mise), le Chéran à Rumilly le 27 septembre, l’église Saint-Maurice à Annecy le 26. Tél. de Pierre. Bain. Promenade sur le plateau, retour par Enduré. Atelier, bloc de bois encore, couverte au vase rose, beaucoup augmenté la quantité de monnaies du pape. Comptes : accès impossible. Agenda. 19 :01 ///  Le Jour ni l’Heure, agenda de la veille et autoportrait, maçons sur les chafaudages, église Saint-Maurice d’Annecy, le Chéran à Rumilly, Sainte-Mère le 23 septembre, etc. L’IN-NOCENT. Dîné au nouvelles, gnochi, carottes et pesto, coulommiers, fini la bouteille de crémant de bordeaux, poires au four et canelle et confiture de poires. Vu un peu de La Rose noire, Henry Hathaway, 1950, et un peu de New York New York, Maritn Scorcese, 1977, mais remonté assez tôt. De l’In-nocence, passé au B du répertoire. Anthologie générale, perdu du temps à chercher en vain le Cervantès de la Pléiade, mis du Racine (lettres d’Uzès). Journal. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du mercredi 21 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 23 octobre 2015, 22 h 55Jeudi 22 octobre 2015. Sainte Élodie — 295/70. Plieux. Très peu dormi, réveillé à 6 h., levé à 6 h/ & ½. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et canal à Annecy le 26 septembre 2015. Comptes : toujours impossibles à atteindre, considérable temps perdu, écrit une lettre de protestation. Agenda. 09 :29 ///  Le Jour ni l’Heure, agenda de la veille et autoportrait de la nuit, canal de Vassé à Annecy, église Saint-Maurice id. (le 26 septembre), le Chéran à Rumilly le 27, Sainte-Mère le 23. L’IN-NOCENT toute la matinée, et échanges sur Tweeter avec la BNP à propos de l’inacessibilité des comptes (au moins le correspondant est aimable, et même poli, malgré mon sérieux mécontentement initial). Forte collation encore, restes de gnochis, blinis et humous, coulommiers, ouvert une bouteille de vin vert d’Arton. Café. Monté au sommet de la tour, les travaux avancent bien. Bain. Promenade au Cassé. Atelier. Couverte 60x60 n° ?, Vase rose aux monnaies du pape. Communiqué pour l’In-nocence, Marine Le Pen et l’émission “Des paroles et des actes” (soutien de sa position). Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Dîné aux nouvelles, gnochi aux carottes et pesto, coulommiers, vin d’Arton, poires au four, framboises et confiture poires-vanille. Vu un peu de Game of Thrones. Tél. de Pierre. Remonté vers 10 heures. L’IN-NOCENCE. De l’In-nocence, toujours dans les B. Vaisseaux brûlés et Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés (bibliothèque). Autoportrait. Journal. Couché vers 1 h & ½.

lire l’entrée du jeudi 22 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 24 octobre 2015, 11 h 24Vendredi 23 octobre 2015. Saint Jean de Capistran — 296/69. Plieux. Dormi plus que d’habitude malgré le froid ou à cause de lui, réveillé par les ouvriers à 8 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait avec l’autoportrait à fond rouge, Guido à la rivière, nu, le 6 octobre. L’IN-NOCENT, toute la matinée. Tél de Pierre. Collation comme la veille, petits pains au lait grillés avec houmous, fini le coulommiers, vin blanc/vert d’Arton, confiture de poires à la vanille de même sur petits pains au lait grillés, café. Monté au sommet de la tour, temps magnifique, ciel superbe, les murs s’élèvent, manquent encore les piliers sud-est et sud-ouest, et la moitié de la paroi sud. Photographié les maçons à l’ouvrage, très gentils, dont le joli blond qui avait eu l’accident en juillet, plus “Français de Saint-André-des-Champs” que jamais (malgré une boucle d’oreille qu’il pourrait faire sans, mais bon). Le Jour ni l’Heure, Annecy sous la roche et château d‘Annecy le 26 septembre, beau maçon blond en plein travail quelques minutes plus tôt. Bain. Variations de Haydn, chères à Jérôme Vallet. Promenade au bois pour voir les élévations de l’ouest, puis sur le flanc nord. Abondant courrier, dont un livre encore, d’ailleurs très intéressant, mais comment faire ? Atelier, poursuite de la tentative de sauvetage de la catastrophique couverte au Vase rose et monaies du pape. Remonté vers 7 heures. Comptes : toujours impossibles d’accès. Agenda. 19 :46 /// Dîner aux nouvelles, raviolis aux cêpes renforcés de champignons de Paris, salade verte, poires au four, framboises et confitures de poire à la vanille. Vu un peu d’un Kurosawa, Chien enragé, 1949, et beaucoup d’un William Dieterlé, Cran d’arrêt, 1951. Tél. de Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et diverses vues d’Annecy le 26 septembre, Guido à la rivière le 6 octobre. Chronologie, cinq journées de novembre 1982, voyage à Montpellier avec mes parents. Journal. Autoportrait à 2 heures pile. Sur quoi couché.

lire l’entrée du vendredi 23 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 25 octobre 2015, 13 h 58
modifiée le dimanche 25 octobre 2015, 13 h 58
Samedi 24 octobre 2015.
Saint Florentin — 297/68. Plieux. Bien dormi, réveillé par Céline et le petit déjeuner à 8 heures et demie. “Répliques”, avec Bob Redeker et un raisonnable opposant. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et chat des voisins, aux beaux yeux bleus. Comptes : toujours inaccessibles. Agenda. 11 :18 /// L’IN-NOCENT. Le Jour ni l’Heure, agenda et photographie de la nuit, chat aux yeux bleus, deux vues d’Annecy le 26 septembre, maçon à la pierre. Chronologie, cinq journées de novembre 1982, voyage en Belgique avec Rodolfo pour un vernissage de Gilbert & George à Gand. Tél. de Pierre, qui va avec sa famille à Boston et de là, seul, à Harvard. Le Jour ni l’Heure, hôtel Lambert et Ovale de Claude Viallat à Annecy le 26 septembre, maçon blond à la pelle, sur fond d’immense paysage (au sommet de la tour,  le vendredi 23 octobre). Bain. Été à Saint-Clar acheter certaines choses oubliées par Céline le matin (que j’avais oublié de lui demander, plutôt), champignons, Plax, en achète pour le plaisir, poulet, sardines, en oublie d’autres, citrons, framboises. Promenade au retour autour de la petite route “privée” de Saint-Clar à L’Isle-Bouzon. Méchante collation hors-cadre, poulet froid, sardines, vin blanc vert d’Arton. Atelier, Vase rose aux monnaies du pape. L’IN-NOCENT. Demi-dîner aux nouvelles, poêlée de champignons de Paris aux sardines, poires au four et framboises. Vu un documentaire sur la crise de 1929 (“Toute l’histoire”). Tél. de Pierre. L’IN-NOCENT. Anthologie générale. Journal. Tombe de sommeil. Couché vers 1 h & ½.

lire l’entrée du samedi 24 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 26 octobre 2015, 11 h 40Dimanche 25 octobre 2015. Sainte Doria — 298/67. Plieux. Levé à 7 heures (changement d’heure). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Intérieur à Plieux (la salle des Pierres, fenêtres). Déjeuné seul en bas. L’IN-NOCENT, très intensément. Agenda. 13 :38 /// Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Intérieur à Plieux, maçon et paysage, hôtel Lambert et Claude Viallat d’Annecy. L’IN-NOCENT très intensément, décalage général. Le Jour ni l’Heure, pharmacie Sous l’église à Rumilly, paysage d’automne sur le plateau (Préposthume n° 239 (L’Automne)), stabulation Coutas à L’Isle-Bouzon. Bain. Promenade à la nuit tombante, chemin de la Rouquette, jusqu’aux cailloux. Atelier, Couverte aux monnaies du pape. Dîner aux nouvelles, poêlée aux champignons, blinis et tarama, poires au four et confiture de poires à la vanille. Diverses bêtises américaines et Sexe sous l’Occupation, déjà vu, chaîne Histoire. De l’innocence, toujours dans les b. Journal romain, 6-8 février 1986. Journal, mais tombe de sommeil. Couché à 1 h et ½.

lire l’entrée du dimanche 25 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 27 octobre 2015, 22 h 41Lundi 26 octobre 2015. Saint Dimitri — 299/66. Plieux. Levé à 7 h. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et château en travaux vu de la Garrière, 23 octobre. L’IN-NOCENT. Beau temps. 11 :35 /// Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et vue d’ensemble du château en travaux, Paysage préposthume n° 239, L’Automne ; pharmacie sous l’Église à Rumilly ; Coutas, L’Isle-Bouzon. Chronologie, une seule journée de novembre 1982. Essayé de monter au sommet de la tour mais les ouvriers ont oublié de laisser le passage ouvert (dommage, le temps est superbe). Le Jour ni l’Heure, ancien hôtel de ville d’Annecy,  joli blond à la brouette au sommet de la tour, plaque sur une maison d’Annecy habitée par François de Sales, le président Favre et Vaugelas. Promenade ouest-nord, la Garrière, traversé le bois, descendu dans la vallée par le chemin de la rivière, remontée par l’avenue Lou Tapet, le tout pour voir les progrès de la tour de ce côté-là. Atelier, couverte aux monnaies du pape, tout essayé. Journal 2015, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Été à Fleurance pour y dîner avec Jeanne de Loynes à la Perle d’Asie. Jolie promenade au clair de lune avec elle, après, pour prendre des photographies nocturnes des confins de la ville. Rentré vers 11 heures. Écrit à Caroline Parmentier et à Me Hourdin. Journal. Couché à deux heures.

lire l’entrée du lundi 26 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 28 octobre 2015, 11 h 34Mardi 27 octobre 2015. Sainte Émeline — 300/65. Plieux. Levé à 7 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, à la Perle d’Asie, et gare et silo nocturnes, à Fleurance. L’IN-NOCENT, énorme activité toute la journée. Monté au sommet de la tour, très beau temps, grand ciel, les maçons travaillent à la pile sud-est, déjà à mi hauteur. Le Jour ni l’Heure, atelier, tour Sainte-Mère en travaux vue du nord, tête à tête avec Jeanne de Loynes à la Perle d’Asie. Bain — ah, non, pas de bain, pas d’eau chaude. Grand tour à pied pour voir la “nouvelle” tour de loin sous différents angles, la Garrière, bois, chemin de la rivière, monté à la Bordeneuve, contourné Enduré par le sud, suivi le chemin qui mène de là à la Rouquette : parti vers l’ouest, revenu de l’est. Réunion de chantier au sommet de la tour, M. Thouin, très aimable, M. Sourbès et les maçons en exercice. Obtiens cinq centimètres de moins pour les allèges et cinq centimètres de plus pour les murs (mais le plafond va rester très bas, 1m90). L’IN-NOCENT, échanges avec Jules de Montgolfier. Agenda. Dîner aux nouvelles, pizza rehaussée de sardines, salade verte, poire au four rehaussée de confiture de poire à la vanille. Vu sur la chaîne histoire un documentaire sur les intellectuels “compagnons de route”, avec l’éternel Pascal Ory. Comptes : impossibles à atteindre (c’est peut-être une affaire de navigateur ?). Agenda. 22 :24 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, silo nocturne à Fleurance ; avec Jeanne à la Perle d’Asie ; atelier avec le bloc de bois ; façade nord avec les travaux ; deux photographies d’Annecy le 26 septembre ; et blondin à la brouette, 23 octobre. Chronologie, quatre journées de novembre 1983. Journal 2015, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Journal du jour. Couché à 2 heures.

lire l’entrée du mardi 27 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 29 octobre 2015, 11 h 11Mercredi 28 octobre 2015. Saint Simon — 301/64. Plieux. Peu dormi, levé à 6 heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit pénultième et bonne vue nocturne de jardins à Fleurance le 26 octobre au soir, en deux versions, purement photographique l’une et “traitée”, pictorialisée, l’autre. L’IN- NOCENT. Comptes : accès impossible. Agenda. 10 :48 /// Comptes (ça marche via Safari) : + 9.199, 78 / Dernier mouvement, remise de chèque, + 1094,00 (remb. frais par le NON, note de séjour au Bourgogne et Montana, début septembre). Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, bon Paysage préposthume n° 240 (Le Clair de lune à Fleurance). Parlé à Pierre. Essayé de monter à la tour, mais les maçons n’ont pas laissé le passage ouvert, peut-être parce qu’ils n’ont pas jugé le temps assez beau. Frustration, craquaison boulimique, tarama sur blinis puis sur crackers, arrosé de porto blanc. Figues. L’IN-NOCENT. Promenade en direction du Cassé, mais suis surpris par la pluie, rebrousse chemin à Saint-Vidal. Atelier. Couverte aux monnaies du pape, le vase est redevenu rose. Journal 2015, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Communiqué pour l’In-nocence et le NON (allée Zyad et Bouna). Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes avec des champignons de Paris. Vu L’Héritage, L’Eredia Ferramonti, 1976,  de Mauro Bolognini, avec la belle Dominique Sanda et le sexy Fabio Testi. Autre communiqué pour les deux mouvements, celui-ci sur l’extraordinaire discours de Jean-Claude Juncker à Paris. Journal. Couché après une heure.

lire l’entrée du mercredi 28 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 30 octobre 2015, 11 h 40Jeudi 29 octobre 2015. Saint Narcisse — 302/63. Plieux [reconstitution]. Levé à 6 h & ½, superbe temps brumeux (photographies), puis très lumineux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit puis fenêtre de la bibliothèque le matin même. Comptes : inchangés. Les maçons font sauter dix fois l’électricité, agenda de la veille perdu, mais il est déjà en ligne. Celui du jour devra être reconstitué. Beaucoup de temps perdu /// Le Jour ni l’Heure, agenda de la veille et autoportrait de la nuit, paysage du matin même, trois vues de la veille, travaux à la tour. Le Jour ni l’Heure, intérieur à Plieux du 28 octobre (la salle des Pierres, mode tremblé) et promenade du 27, pins et cèdres d’Enduré, ferme de Lacroix. Journal 2015, entrée de la veille, relecture. Retour de Pierre. Nous montons au sommet de la tour. Redescendus, invitons les Loichaut qui ont dit à Pierre être intéressés par les travaux, remontons au sommet de la tour avec Mme Loichaut et son fils Nathan, qui va courageusement sur les échaufaudages. Temps suberbe, vaste vue. Mme Lochaut trouve la pièce en construction plus petite qu’elle ne s’y attendait. Café avec du shortbread américain. Mise en ligne et diffusion des deux communiqués de la veille (Zyed et Bouna et dicours de M. Juncker). Pierre a rétabli l’eau chaude, bain, le premier depuis trois jours. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Promenade avec Pierre au Cassé, temps magnifique, ciels superbes, Pyrénées très en évidence. Atelier, couverte aux monnaies du pape, considérablement éclairci le ciel à travers les carreaux, passé du blanc au beige pour les huisseries (en abandonnant donc toute référence à la “réalité” — songe à passer au noir). Lecture par Pierre de La Seule Exactitude. L’IN-NOCENCE. Dîner aux nouvelles, omelette j’y-fous-tout (il s’y trouve même des raviolis aux cèpes), poires à la vapeur aux framboises, avec des biscuits de shortbread rapportés d’Amérique. Entendu un peu de The War Requiem et revu un peu de Les Grandes Manœuvres (René Clair, 1955). De l’in-nocence, arrivé à C. Vaisseaux brûlés, Index des Églogues et des Vaisseaux brûlés, la dynastie des Philippe, Philippe Ier le Grand. Journal. Couché à 1 h.

lire l’entrée du jeudi 29 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 31 octobre 2015, 11 h 46Vendredi 30 octobre 2015. Sainte Bienvenue — 303/62. Plieux. Levés à 8 h & ½. Très beau temps, Pyrénées éclatantes, mais les ouvriers ne viennent pas aujourd’hui, impossible de monter à la tour. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans la bibliothèque nocturne, et vue documentaire de l’état de la tour la veille également, prise de la rue haute (tous les murs porteurs sont en place, sauf la pile sud-ouest, plus compliquée à cause de l’escalier). Agenda de la veille à reconstituer à cause des sautes d’électricité provoquées par les maçons. Comptes : + 9.751,13 / virement Causeur, + 500,00 / vir. Apple, + 51,35 / à venir, - 628,07. Crédit immobilier : - 48.928,21. Agenda. 11 :32 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, vue de la tour le 29 octobre, promenade du 27, intérieur à Plieux, le 28. Pas de Chronologie, journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, Femme au cardigan rouge au Cassé et trois variations numériques sur le même photographie, bien ; échafaudage et panorama de la tour le 29 ; gare de Fleurance le 26 novembre. Nouvelle que je vais recevoir un prix de R. C. et devrai donc être à Paris le 8 nov. Décide donc d’aller aussi à la manifestation devant l’ambassade de Hongrie le 7. Problèmes hôteliers. Pas de chambre au Bourgogne & Montana. M. Daniel est passé au Saint-Simon. Songe à le suivre. Bain. Promenade avec Pierre dans la vallée du nord. Atelier, Couverte aux monaies du pape, profonds changements, huisseries deviennent brun sombre, plutôt bien. Lecture par Pierre du livre de Finkielkraut, La seule exactitude. Remontés vers 6 heures. Entretien pour Carolone Parmentier, de Présent, 6000 signes. Dîner aux nouvelles, quenelles aux quenelles, sauce blanche, courgettes, champignons de Paris cuits dans l’huile de ma confection, poires à la vapeur à la cannelle et biscuits américains (r)apportés par Pierre.  Vu une bonne partie du très long Les Salauds dorment en paix (Warui Yatsu Hodo Yoku Nemuru), 1960, de Kurosawa, mais dois remonter pour finir de relire et expérdier l’entretien pour Présent. De l’in-nocence, lettre C toujours. Journal romain, deux entrées de février 1986. Couché à 1 h & ½.

lire l’entrée du vendredi 30 octobre 2015 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 1er novembre 2015, 8 h 52Samedi 31 octobre 2015. Saint Wolfgang — 304/61. Plieux. Nuit assez agitée, mais bien *. Levé à 8 heures. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et intérieur à Plieux le matin même, coin de la salle des Nuits, avec l’YHWH blanc. Émission de Finkielkraut sur l’islam en France avec Tarek Obrou et Daniel Sibony. Le chauffe-eau ne marche plus du tout, pas d’eau chaude. Comptes : + 9.283,90 / prél. Ursaff, - 628,07 / vir. reçu de David Jordan, + 100,00 / vir. Amazon.Lux, + 54,96 / À venir, 0,00. Agenda. 11 :19 /// Le Jour ni l’Heure, agenda et autoportrait de la veille, intérieur à Plieux le matin même, gare de Fleurance le 26 octobre, travaux de la tour le 29, variations sur la femme au cardigan rouge du Cassé le même jeudi 29. Journal 2015, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, Paysage au château d’eau (de Miradoux”, traité, du mercredi 28, et aquarium à la Perle d’Asie, plus gare de Fleurance la nuit, lundi 26 octbre (avec Jeanne). Pas d’eau chaude, pas de bain. Promenade dans la vallée avec Pierre, curé la rivière au premier gué, remonté par l’avenue Lou Tapet. Atelier, couverte aux monnaies du pape, considérablement assombri le ciel, cette fois. Lecture par Pierre du livre d’Alain Finkielkraut, La Seule Exactitude. L’IN-NOCENT. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, cinq journées de novembre 1982, voyage à Strasbourg avec Rodolfo pour le procès de l’évêque, hôtel Maison Rouge (fini le mois). Tél. d’Henry de Lesquen. Toilette à l’aide d’un fait-tout d’eau chaude. Été dîner chez les Coulet-Pommiès-Lavauden, au village. Petits fours divers et saliargues landaise (une turie), champagne blanc, fois gras, champagne rose, pintade aux champignons (vin rouge de Lacassaigne), champignons, tarte au chocolat. Remontés vers 1 heure. Journal, assez héroïquement. Couché à 2 heures et demie.

lire l’entrée du samedi 31 octobre 2015 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site