Le Jour ni l’Heure
septembre 2016

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 1er septembre 2016, 15 h 12
modifiée le vendredi 2 septembre 2016, 12 h 30
Jeudi 1er septembre 2016.
Saint-Gilles — 245/121. Plieux. Levés à 8 heures. Assez beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L. Coupure d‘électricité, annoncé plusieurs jours à l’avance. Eté peindre dans l’atelier, portrait de Mme L., suite. Lecture par Pierre de Mme Bied-Charreton. L’Arrière-Pays. Agenda. Le Jour ni l’Heure, ancien porche du château de Villebois-Lavalette, maison à Villebois-Lavalette, vue générale de Charmant, mardi 23 août 2016. Bain. Comptes : Bonjour M. CAMUS Avoirs -1.933,99 € //// Crédits -112.475,96 € /// Solde au 31/08/2016 -1.933,99 € /// À venir 0,00 € | Prévisionnel -1.933,99 € /// Débiteur depuis 28 jours ///  31/08 REMBOURST CB DU 050716 CONFORAMA MARNE L +288,50 € (lit jamais livré) //// 31/08 FACTURE CARTE DU 250816 AMAZON EU SARL PARIS2090401/ C -169,00 € (trépied Manfrotto, rem. de celui qui a été oublié à Charmant) /// 31/08VIR SEPA RECU /DE DAVID JORDAN /MOTIF VERSEMENT DE SOU+100,00 € //// 31/08 FACTURE CARTE DU 28/07/16 PLANETHOSTER CARTE 4974XXXXXXX -96,00 € (?) //// 31/08 FACTURE CARTE DU 22/08/16 E.LECLERC PINEUILH CARTE 4974X -63,82 € (essence, voyage à Charmant) /// 31/08 FACTURE CARTE DU 180816 RICHONLINESHOPP CARTE 4974XXXX -57,83 € (chaussures en solde, jamais livrées) //// 31/08 FACTURE CARTE DU 080816 ADY*LULUCOM CARTE 4974XXXXXXXX -44,96 € (commande d’exemplaires de test) //// 31/08 FACTURE CARTE DU 29/07/16 MAISON DE LA PR LECTOURE CARTE -23,00 € (enveloppes et feutres) /// 31/08 FACTURE CARTE DU 280816 ADY*LULUCOM CARTE 4974XXXXXXXX -8,43 € (exemplaire de test de La Seconde Carrière) //// 31/08FACTURE CARTE DU 280816 ADY*LULUCOM CARTE 4974XXXXXXXX -8,43 € (id., pour M. Pohon) /// 31/08 FACTURE CARTE DU 220816 ASF MARMANDE RUEIL MALMAIS CAR -4,60 €  /// Visiteurs, groupe familial assez nombreux. Agenda. 15:11 //// Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L., six photographies de Villebois-Mareuil, Ronsenac et Charmant le mardi 23 août 2016, jour de canicule. Pierre parle à M. Guérin qui a reçu cette fois le virement de la banque, et il lui envoie un chèque couvrant la différence avec sa facture (+ ou - 4500 euros). Travail, rattrape assez bien la situation (qui dépend beaucoup de la longueur et de la “complexité” de l’entrée de journal de la veille). Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Communiqué pour l’In-nocence. Écrit à M. Delaplanche, à Christian Bouchet, etc.  Cherché en vain le fichier De l’In-nocence 2016. Pas de ratelier. Dîné aux nouvelles, tartes aux champignons et au fenouil, salade verte. Poire à la vapeur et framboises. Vu Le Père tranquille, 1946, de et avec Noël-Noël (curieusement, le fils est très “folle”). Promenade nocturne sur le plateau avec Pierre, jusqu’à l’embranchement. L’Arrière-Pays. De l’In-nocence 2016, commencé la transcription du “dialogue” avec Finkielkraut. Journal. Couché un peu après une heure. 

lire l’entrée du jeudi 1er septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 2 septembre 2016, 17 h 45
modifiée le samedi 3 septembre 2016, 11 h 30
Vendredi 2 septembre 2016.
Sainte Ingrid — 246/120. Plieux. Levé à 7 heures 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L. Intense activité twiterrienne. Le Jour ni l’Heure, Pierre à Charmant et deux photographies de notre “suite” à Charmant, 23 août 2016. Bain. Mort prématuré de Georges Bizet. Échanges “musicaux” avec Jérôme Vallet. Arrivée d’un premier exemplaire de La Seconde Carrière, qui paraît bien à ceci près qu’à la dénière seconde quelqu’un (Pierre ? M. Pohon) a mis des capitales à führer, à l’allemande, ce qui ne m’eût point paru indispensable en français. Comptes :    Dernière connexion le 01/09/2016 à 15h00 /// Bonjour M. CAMUS Avoirs -1.880,40 € /// Crédits -112.475,96 € /// Solde au 01/09/2016 -1.880,40 € //// À venir -1.322,26 € | Prévisionnel -3.202,66 € Débiteur depuis 29 jours //// 01/09 VIR SEPA RECU /DE APPLE /MOTIF CCI : 0080740286,ITUNES +53,59 € 31/08PRLV SEPA URSSAF RHONE ALPES-CNCESU ECH/310816 ID -537,48 €. Agenda. 17:42 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L., diverses photographies de Charmant et des environs le 23 août 2016. Journal 2016, relecture, complétion. Atelier, portrait de Mme L., léger progrès. Pierre au Prieuré, vernissage d’une exposition de portraits, le maître de stage lui offre le sien, qu’il a fait l‘an dernier. Dîné aux nouvelles. Vu deux épisodes de Selfridges. Promenade avec Pierre au Cassé, croisé les Coulauden. Écrit à M. Pohon, cf. Seconde Carrière. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Journal. Couché à deux heures.    

lire l’entrée du vendredi 2 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 3 septembre 2016, 11 h 41
modifiée le dimanche 4 septembre 2016, 11 h 18
Samedi 3 septembre 2016.
Saint Grégoire — 247/119. Plieux. Mal dormi, insomnie politique (ou plutôt historique, géopolitique). Rendormi toutefois, levés à 8 heures et demie, avec Céline et le petit-déjeuner dans la bibliothèque. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et Mme L. L’Arrière-Pays. Comptes :    Dernière connexion le 02/09/2016 à 17h38 ////  Bonjour M. CAMUS Avoirs -1.880,40 €////  Crédits -112.475,96 € //// Solde au 02/09/2016 -1.880,40 € //// À venir -1.322,26 € | Prévisionnel -3.202,66 € Débiteur depuis 30 jours ///// Le Jour ni l’Heure, Paul-Marie Coûteaux à Charmant le 13 août, Pierre au même endroit, à notre arrivée, le 22 au soir. Bain. L’Arrière-Pays, très activement. Tw. 9310. Agenda. 16:46 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et portrait de Mme L., Charmant entre le 22 et le 24 août (dont un joli “portrait” de Pierre, titanesque par hasard). Visiteurs, guidés par Pierre. Journal 2016, entrée de la veille. L’Arrière-Pays. Atelier, portrait de Mme de L., qui s’éloigne. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes, carottes, champignons et courgettes, poire à la vapeur et framboise. Rien regardé. Promenade avec Pierre sur le plateau à la nuit tombante, tour plus large, ferme de ?, retour par le chemin d’Enduré. Écrit à M. Friche, à M. Dirat (de Brignemont). Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Pas travaillé à De l’in-nocence. Journal. Couché vers 1 h et 1/2. 

lire l’entrée du samedi 3 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 4 septembre 2016, 11 h 34
modifiée le lundi 5 septembre 2016, 16 h 49
Dimanche 4 septembre 2016.
Sainte Rosalie — 248/118. Plieux. Levé à 7 h 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, sans intérêt, et portrait de Mme L.. Déjeuner en bas avec Pierre. Beau temps, très septembreux. Armada de montgolfières (une quinzaine). Avions songé à aller au salon des Antiquaires de Terraube mais y renonçons car sans argent c’est un peu frustrant. Chien de Mme Le Coz, mis à aboyer chez le Tr. (?). 11:33 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L. L’Arrière-Saison. Le Jour ni l’Heure, deux nocturnes à Charmant, nuit du 22 au 23 août, le jardinet de l’église et la vue sur l’église de la chambre. L’Arrière-Saison, énormément. Visiteurs. Écrit à M. Samy F., à M. Pohon, à Christian Bouchet.. Atelier, très tard dans l’après-midi et donc très peu, mais assez efficacement, Mme L. se rapproche (sans être tout à fait là). Dîné aux nouvelles, tarte aux champignons et aux carottes, salade verte. Poire à la vapeur et framboises. Vu deux épisodes de Kingdom. Promenade avec Pierre au Cassé, retour par le boulevard extérieur. Lettres urgentes, suite. Journal 2016, relecture et mise en ligne. Fabriqué des couvertures pour la nouvelle édition du Journal romain, à partir de photographies faites là-bas en février et mars. Couché vers 2 heures. 

lire l’entrée du dimanche 4 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 5 septembre 2016, 17 h 03
modifiée le mercredi 7 septembre 2016, 18 h 04
Lundi 5 septembre 2016.
Sainte Raïssa — 249/117. Plieux. Levés à 8 heures & 1/4. Très joli matin clair, à la Septembre absolu. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L., assez amélioré. L’Arrière-Pays, très intensément. Envoyé des sœurs à ma fleur, via Interflora. Publicité pour La Seconde Carrière, prête. Mis en ligne aussi les projets de couverture pour le Journal romain. Le Jour ni l’Heure, loggia de la maison des Chevaliers de Rhodes à Rome, 1470, mardi 1er mars 2016. Agenda. 17:03 //// Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L., maquettes de couverture pour le Journal romain, deux vues nocturnes de Charmant le 23 août 2016, loggia des chevaliers de Rhodes le 1er mars 2016. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Communiqué pour l’In-nocence, succès de l’Afd en Allemagne. Atelier, portrait de Mme L., problèmes avec la bouche. Pierre lit Les Visages pâles. Dîné aux nouvelles, insipides quenelles et jardinière de légumes, salade verte, poires à la vapeur et framboises. Rien regardé, promenade sur le plateau, rentrés par le chemin d’Enduré. Essayé en vain de mettre le Journal romain en accès public (mais payant) (il est dissimulé dans les profondeurs de la section “journal”, visible seulement par le webmestre (je suppose) et moi). L’Arrière-Pays. De l’In-nocent, transcrit l’échange de l’été 2015 avec Alain Finkielkraut, hélas parfaitement d’actualité. Message d’Interflora  qui dit ne pouvoir livrer les fleurs (Belle-Île ?). Furieux. Journal. Couché à 1 h et 1/2.  

lire l’entrée du lundi 5 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 6 septembre 2016, 10 h 17
modifiée le mercredi 7 septembre 2016, 17 h 06
Mardi 6 septembre 2016.
Saint Bertrand — 250/116. Plieux. Levé à 7 h 20, Pierre déjà parti. Beau temps. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, avec la Lune de Marcheschi, mais mauvais, et portrait de Mme L., bouche ne va pas du tout. Agenda. 10:16 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L.. Parlé à ma sœur dont c’est l’anniversaire (mais pas de fleurs à cause de ces idiots d’Interflora qui se sont faits porter pâles). L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, vases dans l’atelier, Bloc de pierre n° 2 la veille, Il Finimondo de Signorelli, dét., cathédrale d’Orvieto le mardi 23 février 20216. Bain. Journal 2016, relecture et mise en ligne. Atelier, portrait de Mme L., mais elle s’éloigne plutôt. Jeanne de Loynes ici à 7 h & 1/2, montons au sommet de la tour avec elle, sans encombre. Demi-dîner là-haut à l’occasion de son anniversaire, foie gras (assez insipide comme d’habitude, mais c’est toujours du foie gras…), crémant de Bordeaux de ma tante. Très joli moment, magnifique lumière, vue superbe de tous les côtés, Pyrénées parfaitement visibles. Deuxième demi-dîner en bas, salle des Pierres, poulet sauté de Pierre, excellent coulommiers, excellent vin de Cahors de M. Sexton (château La Renaudie (intention ?)), très trapu. Gâteau aux poires et au chocolat, médiocre. Vu l’émission de Stéphane Bern sur la duchesse de Windsor (quels crétins, ces deux-là !) (les Windsor, je veux dire…). Raccompagné Mme de Loynes sur la piazzeta. Promenade au pas de course avec Pierre, qui doit de coucher tôt. Marché seulement jusqu’à Saint-Vidal, mais parlé aux Coulauden et deux fois à la chatte de la Rose des Vents. L’Arrière-Saison. Journal. Couché à deux heures et demie. 

lire l’entrée du mardi 6 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 7 septembre 2016, 17 h 40
modifiée le jeudi 8 septembre 2016, 11 h 48
Mercredi 7 septembre 2016.
Sainte Reine — 251/115. Plieux. Levé à 8 h 20. Très beau temps. Céline est en vacances. Déj. seul en bas. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit (dans la salle des Nuits) et portrait de Mme L. (mauvaise passe). L’Arrière-Pays, très intensément. Ritorno di Pedro, qui propose une tuerie, et en effet : reste du foie gras au crémant de Bordeaux, néo-poulet sauté itou, excellent coulommiers au château La Renaudie Sexton, tarte au chocolat et aux poires. Café. Le Jour ni l’Heure, L’Anniversaire ou la vie dans les tours, photographie de la première partie du dîner d’hier, Pierre et Jeanne, salle des Saisons. Bain. L’Arrière-Pays. Prévisible attaque de sommeil. Comptes : Solde au 06/09/2016 -4.084,61 € //// À venir -380,52 € | Prévisionnel -4.465,13 € //// Débiteur depuis 34 jours ///  05/09 CHEQUE 3167419 -872,50 €  (Céline) ///    05/09 PRLV SEPA CREDIPAR ECH/050916 ID EMETTEUR/FR21ZZZ1 -759,88 € /// 05/09 PRLV SEPA SOFINCO ECH/050916 ID EMETTEUR/FR350200 -310,80 € //// 05/09 PRLV SEPA CARDIF ASSURANCE VIE ECH/050916 ID EMETT  -121,88 € 05/09 PRLV SEPA CANALSAT - GROUPE CANAL PLUS ECH/05091 -76,00 € 05/09 //// PRLV SEPA CANAL PLUS ECH/050916 ID EMETTEUR/FR16ZZ -39,90 € /// 02/09 COMMISSIONS COTISATION ESPRIT LIBRE -22,00 € /// 02/09FRAIS DE TENUE DE COMPTE AVEC REMISE -1,25 €  ////  Catastrophe, les transferts PayPal paraissent ne plus fonctionner (en ai fait un il y a plus de dix jours…). Agenda. 17:44 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologieautoportrait de la veille et portrait de Mme L., demi-dîner d’anniversaire dans la tour avec Pierre & Jeanne, deux photographies d’atelier l’avant-veille, loggia des Chevaliers de Rhodes à Rome le 1er mars 2016. Démêlés avec Pay¨Pal, services semblent à présent rétablis mais le précédent transfert (1.900 €) n’a pas été fait. En effectue un nouveau (2.400€). Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Cherché en vain le livre de Robert Redeker, passé directement à celui de Sarah Vajda. Atelier, portrait de Mme L., amélioration. Lecture du livre de Sarah Vajda. “Dîné” aux nouvelles, poire à la vapeur et framboises. Regardé un  peu de L’Or du Rhin du Lyceu. Promenade dans la vallée du nord, nuit tombante. L’Arrière-Pays, énormément, comme toute la journée. Transcrit le projet en soixante-quatre points dans De l’In-nocence. Couché à deux heures et demie.  

lire l’entrée du mercredi 7 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 8 septembre 2016, 11 h 46
modifiée le samedi 10 septembre 2016, 11 h 20
Jeudi 8 septembre 2016.
Nativité de la Vierge — 252/114. Plieux. Très peu dormi. Levé au départ de Pierre, à 7 h. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et état de la veille du portrait de Mme L. L’Arrière-Pays. Reçu les questions de M. Touzé pour Confluences (encore 25.000 signes pour dimanche !). Comptes : Dernière connexion le 07/09/2016 à 17h34 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -4.098,41 € /// Crédits -112.475,96 € /// Solde au 07/09/2016 -4.098,41 € //// À venir -366,72 € | /// Prévisionnel -4.465,13 € ///Débiteur depuis 35 jours /// 07/09 INTERETS DEBITEURS POUR LA PERIODE DU 01.06 AU 31 -13,80 €  ////  Agenda. 11:34. ///// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, Autoportrait de la nuit et portrait de Mme L. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Craquaison boulimique, les trois-quarts d’un pâté industriel écarté de l’inauguration du 19 juillet, pas ouvert de vin tout de même mais bu du floc, puis fruits secs. Le Jour ni l’Heure, deux dét. de Signorelli à Orviet, 23 février 2016. Retour inattendu de Pierre. Bain. L’Arrière-Pays. Communiqué pour l’In-nocence. Écrit à ma tante. Atelier, portrait de Mme L., améliorations. Lecture par Pierre du roman de Sarah Vajda, Jaroslav et Djamila. Dîné aux nouvelles, lentilles et jardinière de légumes, sauce soja. Poires à la vapeur et framboises. Vu Jour de fête, de Jacques Tati, 1947. Promenade avec Pierre sur la plateau, jusqu’à l’embranchement La Rouquette/La Bonnefont, Voie lactée nettement moins en évidence. L’Arrière-Pays. Messages divers. Journal. Couché après 2 heures. 

lire l’entrée du jeudi 8 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 9 septembre 2016, 11 h 49
modifiée le samedi 10 septembre 2016, 11 h 48
Vendredi 9 septembre 2016.
Saint Alain — 253/113. Plieux. Levé avec Pierre à 7 h et 1/2. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, dans l’atelier, et portrait de Mme L. Déjeuné en bas avec Pierre, avant son départ. L’Arrière-Pays. Comptes : Dernière connexion le 08/09/2016 à 11h43 //// Bonjour M. CAMUS Avoirs -4.098,41 € //// Crédits -112.475,96 € //// Solde au 08/09/2016 -4.098,41 € À venir 3.172,50 € | Prévisionnel -925,91 € Débiteur depuis 36 jours //// Tél. de Mme de Loynes. Agenda. 11:50 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L., deux détails des Signorelli d’Orvieto le 23 février 2016. Journal 2016, relecture et mise en ligne un peu précipitée de l’entrée de la veille. Le Jour ni l’Heure, puits de Saint Patrick et joli Saint Georges (?) blond de l’église Santo Stefano d’Orvieto. Bain. Borodine. Conversation avec Flatters. Bon nombre de visiteurs toute l’après-midi, tous très gentils, couple qui a une maison près de Mauvezin, jeune femme, danseuse, avec sa fille, qui vient d’acheter une maison entre Miradoux et Gimbrède, deux dames en cure à Lectoure et dont l’une vient d’acheter une maison au Mas-d’Agenais. Force montées à la tour. Retour de Pierre. L’Arrière-Pays. Atelier, mais très peu de temps, infimes changement au portrait de Mme L. Dîné aux nouvelles, riz et jardinière de légumes, poires à la vapeur et framboises. Deux épisodes de Selfridge. Promenade avec Pierre au Cassé, agréable petite pluie fine et chaude, retour par le boulevard extérieur (du Cassé). M. Pohon a mis en ligne le Journal romain, j’en informe les populations. Entretien pour Confluences, écrit 6.500 signes (sur 25.000). Journal. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du vendredi 9 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 10 septembre 2016, 12 h 00
modifiée le dimanche 11 septembre 2016, 11 h 05
Samedi 10 septembre 2016.
Sainte Inès — 254/112. Plieux. Levé à 7 h et 1/4. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L., à peine différent de l’état précédent. L’Arrière-Pays, très activement. Comptes :    Dernière connexion le 09/09/2016 à 11h42 Bonjour M. CAMUS Avoirs -559,19 € /// Crédits -112.475,96 € //// Solde au 09/09/2016 -559,19 € ////À venir -96,72 € | Prévisionnel -655,91 € //// Débiteur depuis 37 jours ///// 09/09 VIR SEPA RECU /DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA /MOTIF +2.400,00 € (ventes de livres et de crédits de lecture, abonnements de soutien) /// 09/09 VIR SEPA RECU /DE CAISSE D ASSURANCE RETRAITE ET DE LA +1.139,22 €  ///  Agenda. 11:59 ////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L., puits Saint-Patrick et joli saint Georges de l’église Santo Stefano d’Orvieto, mardi 23 février 2016.  Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne un peu hâtive. Le Jour ni l’Heure, jolie petite chienne d’Orvieto et vue rapprochée sur la cathédrale de la tour del Mauro, 23 février 2016. Sylvain Bourmot. Bain. Entretien pour Confrontations (et non pas Confluences, comme écrit plus haut par erreur !). Atelier, portrait de Mme L., lui ai roussi considérablement les cheveux (provisoirement, et comme une couche de couleur qui doit être là). Lecture par Pierre de Jaroslav et Djamila, de Sarah Vajda. Dîner aux nouvelles, raviolis aux cèpes et carottes aux champignons, poire à la vapeur et framboises. Vu The Swimmer (Le Plongeon), 1968, deFrank Perry, avec Burt Lancaster, très écrit (j’ai cru à une pièce filmée), très curieux, pas mal du tout. Promenade nocturne avec Pierre au Cassé, retour par le boulevard extérieur, demi-lune, mais qui éclaire très fort. L’Arrière-Pays. Entretien pour Confrontations (11.500 signes). Couché à 2 heures. 

lire l’entrée du samedi 10 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 11 septembre 2016, 11 h 28
modifiée le lundi 12 septembre 2016, 10 h 27
Dimanche 11 septembre 2016.
Saint Adelphe —255/111. Plieux. Levé à 7 heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et portrait de Mme L. en roux. Déjeuné en bas avec Pierre. L’Arrière-Pays. Agenda. 11:28 /// Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, indifférent, et Mme L. aux cheveux rouges.Petite chienne et cathédrale d’Orvieto le 23 février 2016. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, vitrage d’albâtre à l’église San Stefano d’Orvieto et palazzo Guidoni, d’Hippolyte Scalza, c. 1580, mardi 23 février 2016. Bain. Journal 2016, entrée de la veille, relecture émise en ligne. Entretien pour Confrontations. Pas d’atelier (me suis engagé à livrer l’entretien le soir-même). Dîné aux nouvelles, tarte aux champignons et aux carottes, salade verte, poire à la vapeur et mûres. Vu deux épisodes de Kingdom. Pas de promenade. Entretien pour Confrontations, 27.000 signes, le relis deux fois en luttant contre le sommeil, l’envoie à M. Touzé à deux heures et demie du matin. Couché à trois heures. 

lire l’entrée du dimanche 11 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 12 septembre 2016, 10 h 30
modifiée le mardi 13 septembre 2016, 16 h 57
Lundi 12 septembre 2016.
Saint Apollinaire — 256/110. Plieux. * Levés à 8 heures et demie. Petit déjeuner en bas. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, doublon du précédent, et terre del Moro à Orvieto le 23 février 2016. Agenda. 10:29 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et tour du Maure à Orvieto, deux autres photographies d’Orvieto le 23 février 2016, baie d’albâtre de Santo Stefano, palazzo Guidoni. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, tour de Saint-André à Orvieto, monument aux Morts (Angelo Cocchieri), palais Crispo-Marsciano et église Saint-Bernardin, rue Soliana, toujours le 23 février 2016. Bain. Lecture par Pierre de Marrou, affolant. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Communiqué pour l’In-nocence. Écrit à M. Grand-Clément. Atelier, portrait de Mme L., avance assez bien. Lecture par Pierre du roman de Sarah Vajda, Jaroslav et Djamila. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes, carottes, courgettes. Poire à la vapeur et mûres. Rien regardé. Promenade sur le plateau avec Pierre, jusqu’à l’embranchement La Rouquette/La Bonnefont. L’Arrière-Pays. Beaucoup de temps avec Benjamin Goldnadel autour d’une histoire très technique de compte Facebook que je devrais rendre, selon lui, beaucoup plus public. De l’In-nocence, cherché parmi les textes sélectionnés sur le forum du parti mais c’est un peu décourageant (il y a des “fils” entiers). Journal. Couché un peu avant deux heures. 

lire l’entrée du lundi 12 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 13 septembre 2016, 17 h 12
modifiée le mercredi 14 septembre 2016, 16 h 52
Mardi 13 septembre 2016.
Saint-Aimé — 257/109. Plieux. Peu dormi, réveillé peu avant le réveil de Pierre, levé peu après son départ. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit pénultième et portrait de Mme L., état de la veille, détail. Déjeuner seul en bas. L’Arrière-Pays, beaucoup. Le Jour ni l’Heure, campanile la Badia, à Orvieto, et château Castel Rubello, à Porano, non loin de là, plus le portrait de Mme L. en version complète. Anne-Charlotte Rémond sur Liszt à Weimar et à Budapest. Szymszack sur Paris (pièce de Délius, une autre de Sauguet). Bain. Agenda. 17:11 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L., dét. et version complète, campanile de la Badia à Orvieto et château Castel Rubello, mardi 23 février 2016. Le Monde. Deux communiqués pour L’In-nocence, EuropaCity et mort de Claude-Jean-Philippe. Atelier. Beaucoup éclairci la chevelure de Mme L., repris le fond du visage (il faudrait de la peinture beige plutôt que grise), encore des difficultés avec les lèvres, dont le tracé n’est toujours pas satisfaisant. Dîné aux nouvelles, restes de tarte aux champignons et carottes, carottes, salade verte, poires à la vapeur et framboises. Surf, mais rien regardé. Promenade nocturne au Cassé avec Pierre, le temps a changé d’un coup, il est frais et pluvieux. L’Arrière-Pays (9.400 fw.). Repris le Journal romain, désormais en ligne. De L’In-nocence, mais c’est décidément un chaos sans nom — mis toutefois quelques communiqués inédits, en luttant contre le sommeil. Journal. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du mardi 13 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 14 septembre 2016, 17 h 22
modifiée le jeudi 15 septembre 2016, 16 h 48
Mercredi 14 septembre 2016.
Sainte Croix — 258/108. Plieux. Levé à 8 heures, Pierre déjà parti. Temps gris et pluvieux. Autoportrait pour la veille, oublié. Déjeuné seule en bas. Le Jour ni l’Heure, autoportrait du matin pour la veille, donc, et portrait de Mme L., état de la veille. L’Arrière-Pays, beaucoup. Tél. de Pierre Cassen. Le Jour ni l’Heure, ferme à demi abandonnée solitaire, entre Porano et Bagnoregio, dont déjà mis il y a longtemps une photographie en couleurs. Liszt à Weimar, Anne-Charlotte Rémond, très bien. Retour de Pierre. Bain. Pas mal de visiteurs toute l’après-midi, Pierre s’en occupe, en profite pour lire le livre de Didier Goux, Le Chef-d’Œuvre de Michel Houellebecq, soirée dans une ville de province avec Houellebecq. Couple de visiteurs à l’instant, avec belle-mère russe, sont très enthousiastes, disent qu’ils ont vu beaucoup de châteaux dans la région mais que celui-ci est le plus chaleureux (sic). Comptes : Solde au 13/09/2016 -1.360,96 € //// À venir -426,72 € | Prévisionnel -1.787,68 € //// Débiteur depuis 41 jours ///  12/09 ECHEANCE PRET 01038 60311711 -1.117,77 € (emprunt travaux) //// 12/09 VRST ESPECES AUTOMATE 10/09/16 09H57 0103838 +270,00 € (visites) //// Agenda. 17:21 ////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait pour la veille et dernier état du portrait de Mme L., sept photographies d’Orvieto et de ses environs le 23 février 2016 inexplicablement pas en ligne. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Atelier, portrait de Mme L. , nets progrès. Lecture par Pierre de Jaroslav et Djamila, de Sarah Vajda. Dîné aux nouvelles, gnocchi sauce aux crevettes, jardinière de légumes, poire à la vapeur et framboises. Vu Belle, de Amma Asante, 2013, assez rasoir et méritant, mais situé dans l’Angleterre de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, dans d’assez beaux décors. Promenade avec Pierre sur le plataux, jusqu’à l’embranchement La Rouquette/La Bonnefont, et photographies nocturnes, sans grand succès. Portrait de Mme L. et autoportrait. L’Arrière-Pays. Journal. Couché à 2 heures. 

lire l’entrée du mercredi 14 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 15 septembre 2016, 17 h 28
modifiée le vendredi 16 septembre 2016, 10 h 19
Jeudi 15 septembre 2016.
Saint Roland — 259/107. Plieux. Levé à 8 heures 20, Pierre déjà parti. Assez beau temps. L’Arrière-Pays. Déjeuné seul en bas. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et portrait de Mme L., pas mal (trouve-je). L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, deux photographies, extérieur et intérieure, de la basilique San Flaviano de Montefiascone, mardi 23 février 2016. Liszt à Weimar. Bain. Mise au point pour d’éventuelles visite. L’Arrière-Pays. Retour de Pierre. Comptes : Dernière connexion le 14/09/2016 à 17h16 /// Bonjour M. CAMUS Avoirs -1.360,96 € //// Crédits -111.561,19 € ///// Solde au 14/09/2016 -1.360,96 € //////À venir -426,72 € | Prévisionnel -1.787,68 € ///// Débiteur depuis 42 jours. Agenda. 17:27 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille, dans la salle des Pierres, et portrait de Mme L., plus les deux photographies de Montefiascone (San Flaviano). Journal, relecture et mise en ligne. Atelier, portrait de Mme L., dans l’infime. Lecture par Pierre de Sarah Vajda, Rouslan et Ludmilla. Dîner aux nouvelles, omelettes aux champignons et aux lardons, très bonne. Salade verte. Poire à la vapeur et framboises. Promenade nocturne avec Pierre au Cassé, retour par le boulevard extérieur (du Cassé). Photographie du portrait dans l’atelier, autoportrait. Écrit à M. Pierre Millan (du Club de l’Horloge), à Martial Bild, à Adriano Scienca. Trav. à De l’In-nocence, mais c’est un chaos décourageant. Journal. Couché vers 1 h et 1/2. 

lire l’entrée du jeudi 15 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 16 septembre 2016, 11 h 12
modifiée le samedi 17 septembre 2016, 16 h 13
Vendredi 16 septembre 2016.
Sainte Édith — 260/106. Plieux. Levé à 8 heures moins 20 avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans l’atelier, et portrait de Mme L., dernier état. Déjeuné en bas avec Pierre. Temps gris et pluvieux. L’Arrière-Pays. Comptes :    Dernière connexion le 15/09/2016 à 17h25 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -1.420,96 € /// Crédits -111.561,19 € //// Solde au 15/09/2016 -1.420,96 € /// À venir -384,62 € | Prévisionnel -1.805,58 € //// Débiteur depuis 43 jours //// 15/09 PRLV SEPA ORANGE ECH/150916 ID EMETTEUR/FR18ZZZ002 -60,00 € //// Agenda, entrée perdue, dois la reconstituer. 11:11 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et portrait de Mme L., plus deux photographies de l’église San Flaviano à Montefiascone, province de Viterbe, mardi 23 février 2016.  Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de Bagnaia, Villa Lante, palazzo della Loggia, le mardi 23 février 2016, nuit tombante. Anne-Charlotte à Weimar (et Liszt à la villa d’Este). Bain. Visiteurs, couple dont une dame avec des problèmes de hanches, qui renonce, et autre, de Fleurance-Lectoure, aimable mais peu attentif. Écrit à M. Pohon, à Mme Levin, à M. Millan.  Le Monde, mais pas de communiqué. Atelier, portrait de Mme L., éclairci le visage noirci par le fusain, travaillé sur la min, un pet gâché la bouche, de toute façon trop mince. Dîné aux nouvelles, d’ailleurs seul (à dîner), de restes d’un pique-nique de professeurs dans les environs du collège. Morceau de saucisson portugais, vin rouge portugais, morceau de tarte golubertienne aux légumes, confiture de mirabelles également golubertienne sur pain grillé, poire à la vapeur et framboises avec une glace inédite. Vu deux épisodes de Selfridges. Promenade avec Pierre sur le plateau, jusqu’à l’embranchement. Pleine lune. De l’in-nocence, transposé un long fil du forum de l’In-nocence (“Hébétude”). Journal. Couché à 2 heures. 

lire l’entrée du vendredi 16 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 17 septembre 2016, 16 h 32
modifiée le dimanche 18 septembre 2016, 12 h 16
Samedi 17 septembre 2016.
Saint Renaud — 261/105. Plieux. Levés à 8 heures. Temps gris. Déjeuné en bas avec Pierre. Émission de Finkielkraut sur le silence, avec Alain Corbin et X., il parle de notre équipée à Arras au retour de l’exposition Leroy (« avec un couple d’amis »), et aussi du chien de Mme Le Coz (en nommant Mme Le Coz !). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L. (not Le Coz !). L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, Nocturne à Plieux le 14 septembre (la chartreuse), palais Orsini à Bomarzo et vue de Bomarzo le 23 février 2016. Bain. Un visiteur. Mme de Loynes qui pensait qu’on aurait peut-être besoin d’elle pour les Journées du Patrimoine (en fait il n’y a pas un chat). Comptes :    Dernière connexion le 16/09/2016 à 10h58////  Bonjour M. CAMUS Avoirs -1.420,96 € /// Crédits -111.561,19 € //// Solde au 16/09/2016 -1.420,96 € (inchangé) /// À venir -384,62 € | Prévisionnel -1.805,58 € //// Débiteur depuis 44 jours. Agenda. 16:30 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et portrait de Mme L., cinq photographies du 23 février 2016, Bagnaia et Bomarzo (village, palais). Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Atelier, portrait de Mme L., difficultés avec la bouche, toujours, qu’essayé de rougir ; la main ; beaucoup épaissi le foulard. Lecture par Pierre du livre de Robert Redeker sur l’École. Dîné aux nouvelles, grands raviolis aux cèpes, carottes, courgettes ; poire à la vapeur et framboises. 71 kg 03. Documentaire sur Rubens, du Polonais pénible, et fin du Secret derrière la porte, de Fritz Lang, Secret Beyond the Door, 1948, bien médiocre. Promenade avec Pierre sur le plateau, jusqu’à l’embranchement La Rouquette/ La Bonnefont, pleine lune, magnifique ciel, mais la Voie lactée a disparu. De l’in-nocence, dépouillé de son paratexte automatique le long apport de la veille, importé deux ou trois communiqués. Journal. Couché à 1 h & 1/2. 

lire l’entrée du samedi 17 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 18 septembre 2016, 12 h 30
modifiée le lundi 19 septembre 2016, 10 h 03
Dimanche 18 septembre 2016.
Sainte Nadège — 262/104. Plieux. Levés à 8 h 20. Temps gris. Déjeuné en bas avec Pierre. “Talmudiques”, avec Georges-Arthur Goldschmidt de nouveau, très intéressant malgré son antiheideggerianisme primaire. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, degré zéro, et portrait Mme L., de nouveau perdu la bouche. 12:29 ////  Le Jour ni l’Heure, église de Bomarzo, cour du palais communal de Viterbe, palais papal de Viterbe, soir du mardi 23 février 2016. Bain. Lecture par Pierre d’Henri-Irénée Marrou — extraordinaire ressemblance entre la christianisation de l’empire romain aux IIIe et IVe siècle et l’actuelle islamisation de l’Europe (églises poussant partout, temples qui ferment ou tombent en ruine, conversions, désuétude la culture classique, pénétration des institutions, etc.). Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L., trois photographies du 23 février dans le Latium. Jeanne de Loynes. Pas mal de visiteurs tout l’après-midi, dois mettre la main à la pâte. Famille d’entre Gachepouy et Fieux, qui s’établit à Lectoure. Autre famille de Lectoure, petit garçon nommé Élisée. Tante Monique de Pierre, avec une amie à elle, mais les voit à peine à cause l’animation. Presque aucun travail. Journal 20016, relecture. Atelier, mais tard et peu, portrait de Mme L., la bouche, sans succès, la main. Lecture par Pierre du livre Robert Redeker. Dîné aux nouvelles, tarte aux épinards et aux champignons, poires à la vapeur et framboises. Deux épisodes de Kingdom, les derniers de la série. Promenade nocturne au Cassé abec Pierre, retour par le boulevard extérieur. Journal 2016, entrée de la veille, suite de la relecture et mise en ligne. De l’In-nocence, incorporé quatre ou cinq communiqués récents mais m’aperçois qu’il va falloir en changer des dizaines, voire plus (rien entre 2008, surtout, ou 2011, et 2016) — à propos de ce livre, l’horizon ne cesse de reculer, un cauchemar. Journal. Couché à 2 heures. 

lire l’entrée du dimanche 18 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 19 septembre 2016, 10 h 10
modifiée le mardi 20 septembre 2016, 11 h 14
Lundi 19 septembre 2016.
Sainte Émilie — 263/103. Plieux. Assez bien dormi, levé à 7 heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et portrait de Mme L., mais il évolue peu. Déjeuné en bas avec Pierre. Temps gris. Agenda. 11:07 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait à la fenêtre de la salle des Pierres et portrait de Mme L., plus trois photographies du 23 février au soir, Bomarzo (l’église), Viterbe (la cour du palais communal, le palais des Papes). Mise en ligne (à moitié), des cartons préparés par Marcel Meyer. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du mardi 23 février 2016 au soir (restaurant vide à Viterbe, avec Toto) et du mercredi 24 février, Bomarzo, le palais Orsini vue de l’entrée du Bosco sacro et Proteo, de Simone Moschino (?). Anne-Charlotte Rémond, Paul Méfano. Bain. Lecture par Pierre d’Henri-Irénée Marrou. Journal 2016, entrée de la veille, mise en ligne. Échanges avec Philippe Martel, à propos de Zemmour, puis avec Martial Bild, pour déplacer un rendez-vous. Communiqué pour l’In-nocence, sur le stupéfiant et atroce discours de Mme Moreghini au parlement de Strasbourg. Programme 2017, ajouté trois entrées (66, taxe carbone, 67, 68, Québec). Atelier, portrait de Mme L., difficultés avec la bouche, toujours. Avancé sur la main. Lecture par Pierre de Robert Redeker. Dîné aux nouvelles, lentilles et jardinière de légumes avec un œuf à cheval, poire à la vapeur et framboises. Voulu jeter un coup d’œil à La Grande Illusion mais regardé la film en entier encore une fois — trouvé pour la première fois que les dialogues “sociaux” étaient un peu gros, tout de même (la tirade de Rosenthal est invraisemblable). Mais bon. Promenade avec Pierre sur le plateau, jusqu’à l’embranchement. Préparé avec Pierre des envois de livres, à Martel, Zemmour & Bild. De l’In-nocence, ajouté quelques communiqués, l’impression de chaos ne se résorbe pas (quid de l’index ?). Journal. Couché à 1 h et 1/2. 

lire l’entrée du lundi 19 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 20 septembre 2016, 11 h 24
modifiée le mercredi 21 septembre 2016, 10 h 55
Mardi 20 septembre 2016.
Saint-Davy — 264/102. Plieux. Levé à 8 heures, Pierre déjà parti. Déjeuné seul en bas. Assez beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, en homme qui va se pendre, et portrait de Mme de L., bouche trop raide (mais le reste pas mal). Agenda. 11:23 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L.. Nouvelle par M. Hourdin que mon pourvoi en cassation a été rejeté et que donc je suis bel et bien condamné. Journal 2016, entrée de la veille, fin de rédaction, relecture et mise en ligne.  Photographies publicitaires, sur la table ronde et sur le tapis de la bibliothèque, de la “production 2016” de la maison “Chez l’auteur”. Photographie du portrait de Mme L. en version complète, carrée. Bomarzo, Hercule et Cacus (portrait de Vicino Orsini sous les traits d’Hercule ? par Simone Moschino, 1553-1610 ?. Anne-Charlotte Rémond, “Domaine musical”, Metz, Royan, Claude Samuel. François-Xavier Szymczak, dont les émissions sont malheureusement gâchées par le tribut payé chaque fois à la musiquette. Sérénade de Tchaïkovski, à ma grande satisfaction. Deuxième symphonie du même, Petite Russienne, à la grande satisfaction de Don Pedro, retornado. Bain, lecture par Pierre d’Henri-Irénée Marrou. Cartons meyeriens. Confection d’une nouvelle “affiche” pour ma campagne. Atelier, passé une heure sur la bouche de Mme L., sans résultat probant (c’est une affaire épuisante de quarts de millimètres). Lecture par Pierre du livre (excellent) de Robert Redeker, un peu gâchée par l’ironie du lecteur. Dîné aux nouvelles, semoule au soja, aubergines grillées, carottes, courgettes, poires à la vapeur et framboises. Surf télévisuel, une série historique américaine sur 1776, un Dolan (Mommie ?), très violent,  Joe, mais sortis assez vite, promenade avec Pierre au Cassé. L’Arrière-Pays (Tw. 9500). De l’In-nocence, 1.200.000 signes, limite admise, il faut désormais enlever quelque chose pour tout ajout mais je trouve la plupart de nos anciens communiqués toujours très pertinents (!). Journal. Couché à 1 h & 1/2. 

lire l’entrée du mardi 20 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 21 septembre 2016, 11 h 08
modifiée le jeudi 22 septembre 2016, 18 h 50
Mercredi 21 septembre 2016.
Saint Maurice — 266/100. Plieux. Levé à 8 h - le 1/4, Pierre déjà parti. Retour de Céline, en revanche, très satisfaite de ses vacances à Mimizan. Assez beau temps, un peu voilé. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, miroir de la salle de bain, et portrait de Mme L., avec la bouche qui ne va pas. L’Arrière-Pays. Comptes : Dernière connexion le 17/09/2016 à 16h28 /// Bonjour M. CAMUS Avoirs -1.438,86 € /// Crédits -111.561,19 € /// Solde au 20/09/2016 -1.438,86 € À venir -366,72 € | Prévisionnel -1.805,58 € ////  Débiteur depuis 48 jours //// 20/09PRLV SEPA EDITION ABONNES DU MONDE.FR ECH/200916 I-17,90 €  //// Agenda/ 11:03 ////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et portrait de Mme L., Hercule et Cacus (ou Orlando ?) de Bomarzo le 23 février 2016. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, trois photographies en noir et blanc des “statues” de Bomarzo, Pégase, la Tortue, l’Orque, 24 février 2016. Lotte à Metz. Retour de Pierre, bain, lecture de Marrou, vraiment déprimante (les succès du christianisme dans l’empire aux IIIe etIVe siècles ressemblent s’y méprendre à ceux de l’islam aujourd‘hui — encore l’historien catholique ne nous dit-il pas tout, d’évidence). Communiqué pour l’In-nocence (très inspiré par Francis Marche). L’Arrière-Pays. Messages divers. Commence à répondre aux questions de Breizh-Info. Atelier, portrait de Mme L., la bouche toujours, c’est mieux, elle est à présent plus souriante mais elle a perdu son air impérieux, ce n’est pas l’idéal non plus ; et faut-il peindre les pois blancs de son foulard ? (probablement pas, mais je vais essayer tout de même, pour voir). Dîné aux nouvelles, anchois, semoule, carottes, salade verte ; poires à la vapeur et framboises. Voulu jeté un coup d’œil à Théorème et regardé le film en entier, évidemment (pour la dixième fois au moins). Promenade nocturne avec Pierre sur le plateau, nuit assez sombre, exit la lune, retour de la Voie lactée. Suite de l’entretien pour Breizh-Info. De l’In-nocence, importé deux ou trois communiqués et expulsés le même nombre (sur la ligne des 1.200.000 signes). Journal. Couché à 2 heures. 

lire l’entrée du mercredi 21 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 22 septembre 2016, 19 h 08
modifiée le vendredi 23 septembre 2016, 17 h 01
Jeudi 22 septembre 2016.
Saint Maurice — 266/100. Plieux. Levé à 8 h - 10. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et dernier état du portrait de Mme de L., mais passé ensuite toute la matinée à chercher des photographies pour des “affiches” de campagne. Confectionné une de ces affiches (à propos des signatures). Nouveau message de Me Hourdin, l’addition monte, à la Cour de cassation. Grand retard. Le Jour ni l’Heure, deux photographies de Bomarzo encore, le Vase, les Termes, 24 février 2016, un mercredi. Paul Méfano, Metz. Bain. Tél. de Flatters, très embêté par l’article du Monde sur la “Fachosphère”. Émoi à l’In-nocence autour de la condamnation. Rédigé un communiqué à ce propos. Écrit à Me Hourdin, à la Villa Médicis. Tél. de M. Azulay. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Comptes : Dernière connexion le 21/09/2016 à 11h04 ///// Bonjour M. CAMUS //// Avoirs -1.438,86 € //// Crédits -111.561,19 € /// Solde au 21/09/2016 -1.438,86 € //// À venir -366,72 € | Prévisionnel -1.805,58 € //// Débiteur depuis 49 jours. Agenda. 19:08 ///// Le Jour ni l’Heure Chronologie, autoportrait de la veille et portrait de Mme L., affiches-portrait, cinq photographies de Bomarzo le mercredi 24 février 2016. Atelier, portrait de Mme L., Pierre me dissuade de toucher encore à ma bouche, m’occupe de la main, mets des points blancs sur l’écharpe, etc. Lecture par Pierre du livre de Robert Redeker. Dîné aux nouvelles, omelette assez pâté, aux courgettes, salade verte, poire à la vapeur et framboises. Surf télévisuel, vu un peu de Fire Down Below (L’Enfer des tropiques), de Robert Parrish, 1957, avec Rita Hayworth et Robert Mitchum. Promenade nocturne au Cassé avec Pierre. Photographié le tableau. Entretien pour Breizh-Info. De l’In-nocence, importé un texte de Francis Marche, exporté deux communiqués relatifs à Villepin. Journal. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du jeudi 22 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 23 septembre 2016, 17 h 17
modifiée le samedi 24 septembre 2016, 10 h 01
Vendredi 23 septembre 2016.
Saint Constant — 267/99. Plieux. Levé à 7 heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, dans la salle des Vents avec la Barque des ombres, et portrait de Mme L. (en version complète), mais tourbillon twittero-facebookien, tout le reste n’avance pas. Le Jour ni l’Heure, portrait de Pierre dans la salle des Vents l’avant-veille, autoportrait dans la casa pendente de Bomarzo le mercredi 24 février 2016. L’Arrière-Pays, suite. Mis en ligne le communiqué rédigé la veille sur ma condamnation par la Cour de cassation. Comptes : Dernière connexion le 22/09/2016 à 19h06 //// Bonjour M. CAMUS // Avoirs -1.438,86 € /// Crédits -111.561,19 € /// Solde au 22/09/2016 -1.438,86 € (inchangé) //// À venir 733,28 € | Prévisionnel -705,58 € /// Débiteur depuis 50 jours. Agenda. 17:16 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et portrait de Mme L., portrait de Pierre à la fenêtre de la salle des Vents le 21 septembre 2016, maison penchée de Bomarzo de 24 février 2016, deux affiches pour la campagne. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Entretien pour Breizh-Info. Atelier, portrait de Mme L., la main, la manche, les ombres. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes, carottes, courgettes, pesto. Poires à la vapeur et framboises. Selfridges, deux épisodes, fin de la série. Promenade avec Pierre sur le plateau, jusqu’à l’embranchement La Rouquette/La Bonnefont. L’Arrière-Pays. Entretien pour Breizh-Info, jusqu’à 3 heures du matin. Journal, brièvement. Couché à 3 heures du matin. 

lire l’entrée du vendredi 23 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 24 septembre 2016, 10 h 14
modifiée le dimanche 25 septembre 2016, 11 h 00
Samedi 24 septembre 2016.
Sainte Thècle — 268/98. Plieux. Levés à 8 h & 1/2. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la pénultième nuit et portrait de Mme L., presque achevé (sauf la main et les bords). Émission de Finkielkraut sur les Veilleurs et Nuit debout, avec Axel Rokvam, si traumatisant à Béziers, et un représentant de Nuit debout, très agressif. Comptes : Dernière connexion le 23/09/2016 à 17h14 //// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs -338,86 € ///// Crédits -111.561,19 € //// Solde au 23/09/2016 -338,86 € À venir -366,72 € | Prévisionnel -705,58 € //// Débiteur depuis 51 jours //// 23/09 VIR SEPA RECU /DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA /MOTIT +1.100,00 € (ventes de livres et un abonnement de soutien). Agenda. 10:13 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et portrait de Mme L., presque achevé mais qu’il va falloir abandonner quelques jours avant d’y apporter la touche finale ; portrait de Pierre dans la salle des Vents le 21 et Casa pendante de Bomarzo. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Parlé à Marcel Meyer, financement (très partiel) du voyage par le NON. M’envoie 400 € par virement, qui devraient si aucune sortie ne se présente me permettre de “repasser positif” un jour ou deux (après cinquante jours à découvert). Confectionné une nouvelle affiche de campagne. Bain. Émission de Bourmot, le “communautarisme”. Bagages. Quitté Plieux à trois heures, à deux voitures. Laissons celle de Pierre à la gare de Valence-d’Agen. Lauzerte. Sainte-Alauzie. Pen. Autoroute. Dormi un peu. Sonate pour violon et piano de Théodore Dubois. Lu le numéro spécial d’Éléments sur la croissante laideur du monde, excellent. Sortis à Orléans pour dîner au Pong local, mais il est  exceptionnellement fermé. Dîné à l’aire d’Orléans-Givry, demi-coquelet, riz, carottes, et inutile tarte aux framboises. Arrivés à Paris vers 11 heures. Réceptionniste débraillé à l’hôtel Bourgogne & Montana, et, très vive contrariété, la chambre 67, pourtant très expressément retenue depuis des semaines, a été allouée à quelqu’un d’autre. Sommes à la 34, pas mal, car assez isolée et silencieuse, mais sans aucune vue. Ce pauvre Bourgogne & Montana file décidément un mauvais coton, avec son personnel qui change tout le temps et ne vous reconnaît jamais. L’Arrière-Pays. Journal romain, revu trois entrées du début du mois de mars 1986. De l’In-nocence, importé et exporté deux communiqués. Journal.  Couché à 1 h & 1/2.  

lire l’entrée du samedi 24 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 25 septembre 2016, 11 h 22
modifiée le lundi 26 septembre 2016, 10 h 58
Dimanche 25 septembre 2016.
Paris, hôtel Bourgogne & Montana, ch. 34. Réveillé à 7 heures, levé à 8, agacé par l’affaire de la chambre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, dans la salle de bain, et “Cérès” (?), statue-terme de Bomarzo, mercredi 24 février 2016. Sérieux petit-déjeuner en bas, œufs brouillés, petites saucisses grillées, bacon, jambon blanc, jambon de parme, speck, blanc de poulet, saumon, camembert, muesli, pruneaux, ananas (dans leur jus), datte, abricot sec, figue, raisins secs, noisettes, petit pain aux raisins, deux macarons, très bien, mais clientèle impossible, à T-shirt publicitaires et bagages, etc. Explication peu satisfaisante à la “réception” sur la question des chambres. L’Arrière-Pays, article de “Boulevard Voltaire” sur la question du silence, des pots d’échappement et plus généralement du savoir-vivre, par Arnaud Besnard. Agenda. 11:19 /// Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Cérès de Bomarzo le mercredi 24 février 2016. Confectionné une affiche, “le candidat du silence”. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Déménagé, changé de chambre, passés à la 60, au sixième étage, vue magnifique, beaux ciels. Bain. Sorti avec Pierre pour aller au Louvre mais arrêt en chemin pour visiter le musée de la Légion d’honneur, qu’il ne connaît pas. Fondation de l’ordre du Saint-Esprit par Van Loo, etc. Nombreuses photographies. Trop tard pour aller au Louvre après, et ne veux pas me fatiguer pour le soir, nous contentons de visiter Saint-Clotilde, bien ingrate, délabrée et mal tenue par le clergé. Regagner la chambre d’hôtel, écrit à la direction une lettre de protestation pour la réservation non-réservation. L’Arrière-Pays, surtout sur le thème du silence. Ajouté un article 69 au “projet”, sur les pots d’échappement, inspiré par un article d’Arnaud Besnard dans “Boulevard Voltaire”. Re-bain, changé. Pierre m’accompagne, par les rue de Bourgogne, Vaneau, du Cherche-Midi, etc., jusqu’à l’hôtel Pullman, rue du Commandant-Mouchotte, à Montparnasse, où se tient le dîner-débat de la Middle-East Commission, présidée par Daniel Pipes, à laquelle m’a convié Michel Gurfinkiel. Dîner, donc, puis prends la parole à l’invitation de Pipes, avec un certain succès. Deux autres personnes parlent. Beaucoup d’échanges de cartes (mais je n’en ai pas). Rentre à pied, en (petite) partie avec Michel Gurfinkiel. Retrouve Pierre dans la chambre vers 11 heures. L’Arrière-Pays. Journal. Couché vers 1 h. et 1/2.   

lire l’entrée du dimanche 25 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 26 septembre 2016, 11 h 04
modifiée le mardi 27 septembre 2016, 11 h 15
Lundi 26 septembre 2016.
Paris, hôtel Bourgogne & Montana, ch. 60. * Levés à 8 heures. L’Arrière-Pays. Déjeuné en bas, œufs brouillés, petites saucisse grillées, bacon, blanc de poulet, jambon sous les deux espèces, speech, camembert et un autre fromage, genre camembert mais plus fort. Muesli avec du jus d’ananas et un peu d’ananas, cette, figues, pruneaux, abricots secs, raisins secs, noisettes. Petit pain aux raisons. Mercifully, il n’y a pas de macarons. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, impératrice Eugénie d’après Winterhalter au musée de la Légion-d’honneur, vue sur le Palais-Bourbon de ladite chambre 60 la veille après-midi. Agenda. 11:03 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit, impératrice Eugénie d’après Winterhalter au musée de la Légion-d’honneur, Palais Bourbon de la chambre 60. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Sortis vers midi. Été à la boutique du graveur Olivier de Sercey, rue du Bac, pour commander des cartes de visite. Louvre. Attendu à peu près une heures pour avoir des billets. Exposition Bouchardon, bien ennuyeuse à mon gré. Été revoir le plafond de Twombly dans la salle des bronzes, décidément désolant. Galerie des grands machines, Sacre de Napoléon, Entrée des Croisés, Radeau de la Méduse, etc. Grande Galerie. Salle de la Joconde, tout cela naturellement assez pénible. Rentrés à l’hôtel par la galerie du Bord-de-l’Eau. Bouteille de crémant de Bourgogne et macarons dans la chambre, en guise d’excuses pour la pataquès de la chambre. Fatigue, grand soif, bu du crémant avec Pierre et mangé les macarons. Avec Pierre à la voiture pour prendre des livres. Nous séparons à l’entrée du métro Varenne, il va prendre son train à la gare Montparnasse, je vais à Radio Courtoisie, longue et laborieuse expédition. Émission avec Henry de Lesquen, Pierre Millan et une dame, peux en fait assez peu parler. Croisé Christine Tasin et René Marchand. Monoprix du métro Michel-Ange-Auteuil, quatre roulés au poulet. Repasse à la voiture pour prendre le paquet postal revenu de l’envoi de livres à Philippe Martel pour Éric Zemmour. Mangé les quatre roulés, deux auraient suffi, avec du crémant de Bourgogne. L’Arrière-Pays, pas mal de temps perdu. Nouvelles agaçantes du déjeuner de mercredi, qui s’élargit inconsidérément. Journal romain, mars, jusqu’au 18. Journal. Couché après-deux heures, beaucoup de mal à m’endormir (crémant, contrariété quant au déjeuner de mercredi, chemise pour la nuit disparue, sans doute emportée par Pierre ?). 

lire l’entrée du lundi 26 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 27 septembre 2016, 11 h 25
modifiée le mercredi 28 septembre 2016, 10 h 52
Mardi 27 septembre 2016.
Paris, hôtel Bourgogne et Montana, ch. 60. Mal et très peu dormi, réveillé avant sept heures, essaie de me rendormir, en vain. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, au Louvre, dans la salle de l’affreux Twombly, et couronne aujourd’hui de verroterie de Louis XV. Déj. en bas, œufs brouillés, petites saucisses grillées, bacon, blanc de poulet, jambon blanc, jambon de Bayonne, speck, saumon fumé, camembert, brie, muesli dans du jus d’ananas avec quelques morceaux d’ananas, petit pain au raison. L’Arrière-Pays, publication de l’entretien abbé Breizh-Info, sous une horrible photographie de moi, que M. Vallerie change.  Flickr. Agenda. 11:24 ///// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et couronne de Louis XV au Louvre. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Sorti pour laisser la chambre aux femmes de ménage. Long moment au musée d’Orsay, petites salles assez tranquilles, Cuno Amiet, Cézanne, Mondrian, Seurat, et aussi la décoration, les salles étrangères, Gustav Wentzel, Enterrement d’un marin à la campagne en Norvège, Walter Crane, portrait de Mme Walter Crane, etc. Acheté le livre d’Éric Zemmour à la librairie Julliard. Rentré vers 5 heures. Vu en bas Élisabeth Badinter et Arnaud Montebourg (séparément !). Soirée dans la chambre, sans sortir. Parlé deux fois à Philippe Martel et trois fois à Don Pedro. Quatre nouvelles entrées pour le programme. Dîné d‘un salade de poulet acheté plus tôt en face (Pradier ?). Journal romain, corrections, fini mars. De l’In-nocence, poursuivi la substitution de communiqués pour la nouvelle édition, en me tenant toujours à la barre de 1.200. 000 signes. Journal. Lu Zemmour. Éteint vers 1 h et 1/2. 

lire l’entrée du mardi 27 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 28 septembre 2016, 10 h 58
modifiée le jeudi 29 septembre 2016, 10 h 48
Mercredi 28 septembre 2016.
Paris, hôtel Bourgogne & Montana, ch. 60. Bien et beaucoup dormi, levé à 9 heures moins le quart. Petit déjeuner en bas, un peu allégé, saumon, jambon blanc, camembert, muesli aux ananas dans leur jus, petit pain aux raisins. L’Arrière-Pays, grande précipitation, situation compliqué par la nécessité de changer de chambre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Gustav Wentzel, 1859-1927, Enterrement d’un marin à la campagne en Norvège, 1896, musée d’Orsay. 10:57 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et Enterrement d’un marin en Norvège, Wentzel. Bain. Bagages pour prépare le changement de chambre. Sort à midi et quart. Station Assemblé nationale fermée (manifestation, attentat ?), dû marcher jusqu’à Concorde. Changé à Madeleine, sorti à Richelieu-Drouot. Restaurant I Golosi, rue de la Grange-Batelière. Déj. Philippe Martel, Éric Zemmour, Me Frédéric Vos, avocat du FN. Campagne présidentielle, parlé surtout d’une candidature Zemmour — il ne veut pas, mais demande toutefois des arguments qui le convaincraient. Dû partir assez vite, rendez-vous à TV Libertés à 3 h & 1/2 (déjà repoussé d’une heure à cause du déjeuner). Chaussée-d’Antin-Le Kremlin-Bicêtre. Enregistré une demi-heure avec Martial Bild, très agréable comme toujours. Parlé longuement avec lui après, et encore plus longuement avec Philippe Milliau dans son bureau. Quitté TV Libertés à 7 h. Métro, changé à Jussieu et sorti à Mabillon pour m’acheter quelque chose à manger. Dalloyau, rue de Grenelle. Regagné l’hôtel à 8 heures, affaires transportées à la chambre 67. Vu Patrick Buisson reçu par David Pujadas et très peu convaincant sur la question de ses enregistrements de Sarkozy. Excellent “dîner” Dalloyau, petit sandwich de roast-beef au basilic, chaud-froid de poulet, deux macarons. Parlé à Pierre. L’Arrière-Pays. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Journal romain, deux entrée d’avril 1986. Journal. Couché à deux heures, lu un peu Roger Scruton. 

lire l’entrée du mercredi 28 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 29 septembre 2016, 11 h 08
modifiée le vendredi 30 septembre 2016, 8 h 36
Jeudi 29 septembre 2016.
Paris, hôtel Bourgogne & Montana, ch. 67. Assez peu dormi, réveillé à 8 heures et 1/4 par l’ascenseur, déjeuné directement en bas, œufs brouillés, petites saucisses grillées et bacon, blanc de poulet, jambon sous les deux espèces, speck, saumon fumé, camembert, cantal, muesli dans du jus d’ananas et du yaourt à la pêche, petit pain au raisin. L’Arrière-Pays, Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, nu (mais chaste), beau portrait de Mrs Walter Crane par Walter Crane, précieuse prise égloguale. Comptes : Dernière connexion le 24/09/2016 à 10h09 //// Bonjour M. CAMUS //// Avoirs 111,14 € Crédits -111.561,19 € /// Solde au 28/09/2016 111,14 € //// À venir -902,12 € | Prévisionnel -790,98 €  /////  26/09 VIR SEPA RECU /DE ASSOC. NCPC /MOTIF FRAIS /REF +450,00 €  (“repassé positif” après 54 jours grâce à Marcel Meyer qui a fait un virement du NON pour remboursement de frais anticipé — vif soulagement). Agenda. 11:07 ///// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et portrait de Mrs Crane. Journal 2016, relecture et mise en ligne. Importation de nombreux cartons meyeriens. Bain. sorti à trois heures. Passé à la voiture prendre des livres pir M. Karsenty. Métro Varenne, changé à Champs-Élysées-Clemenceau, sorti à Sablons. En avance, lu sur un banc le livre publié par M. Karsenty sur l’affaire Al Dura. Vu M. Karsenty à 4 heures. Projet de livre d‘entretien (?). Photographié le tableau de l’escalier de la mairie, Jean Lefort, L’Allée des Accacias. Re-métro, Sablons-Tuileries. Traversé le jardin, horrible (“salon de la Mode”. Musée d’Orsay. Jeune homme noir, à la consigne, très gentil, me précise qu’il n’est pas un remplaçant. Exposition sur le Second Empire, pas mal, assez prévisible, la majorité des tableaux sont au musée d’Orsay de toute façon, la seule différence est qu’on ne peut pas les photographier  (Grand paysage avec Pierrefonds, toutefois, musée de Compiègne, pas dans le catalogue ???). Sorti avant la fermeture du musée (“nocturne”), autre tour dans les salles du bas. Dîné à l’Empire, justement, à l’angle de la rue du Bac et de la rue de Verneuil, œufs en meurette, poulet rôti, un verre de morgon. Rentré vers 10 heures. Parlé à Pierre. L’Arrière-Pays. Journal. Couché vers 1 h & 1/2, lu Scruton. 

lire l’entrée du jeudi 29 septembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 30 septembre 2016, 9 h 28
modifiée le samedi 1er octobre 2016, 8 h 26
Vendredi 30 septembre 2016.
Paris, hôtel Bourgogne & Montana, ch. 67. Réveillé à 7 h 20 par le téléphone portable que je croyais pourtant avoir éteint, mais non, il tient à me signaler qu’il est désormais entièrement rechargé. Moi pas. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et détail de Gustave Moreau, Hésiode et la Muse, 1891, déjà mis en ligne avant de me coucher. Petit déjeuner en bas, couple âgé qui tient bien fort une conversation d’un ennui mortel sur une maison en vente, puis Belges en voyages d’affaires, trois individus qui se mettent à trois tables différentes pour être plus à leur aise et n’en mènent pas moins une conversation très animée et pareillement mortelle. Comme dirait ce pauvre Machin-Truc, om sont passés les gens bien élevés ? Tuerie habituelle, œufs brouillés, petites saucisses, jambon sous les deux espèces, speck, saumon fumé, camembert, brie, muesli également sous les deux espèces, ananas dans son jus et jus de pruneaux, petit pain au raisin et deux macarons. Agenda. 09:27 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et Hésiode et la Muse, de Moreau, au musée d’Orsay. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Sorti vers 10 heures. Métro. Assemblée nationale, changé à Sèvres-Babylone, et de nouveau à Jussieu. Sorti au Kremlin-Bicêtre. Rue Danton, comme l’avant-veille, mais cette fois c’est pour Radio Libertés. Accueilli toutefois par Martial Bild, qui me confie à Arnaud Menu, ex-Arnaud Naudin. Enregistré deux émissions avec lui, assez “théoriques” : le remplacisme global, l’in-nocence, bien. Ressorti vers une heure. Repris le métro à Kremlin-Bicêtre, sorti à Pont-Marie. Rue des Nonnains d’Hyères, rue du Roi-de-Sicile, rue du Temple. Passé deux heures au musée d’art et d’histoire du judaïsme, très belle exposition sur Schoenberg, avec une vingtaine de ses autoportraits, le portrait de Mahler, L’Enterrement de Mahler, des Gerstl, des Schiele, le superbe Kandinsky, Le Parc, etc. Galerie Xippas, exp. Yvan Salomone. Gal. Thaddaeus Ropac, ex. Alex Katz. Perdu un temps fou à chercher la “nouvelle” galerie Éric Dupont, que je ne retrouvais pas. Entré à la galerie Saphir pour demander mon chemin, jeune homme très gentil me propose visiter la galerie et ses sous-sols impressionnants, je n’ose pas refuser et avoir l’air de n’être venu que pour le renseignement, d’ailleurs ce n’est pas inintéressant, paysagistes des années 20, Charles Wittmann, Zygmund Schroeter, Yvette Moch, Voulot, etc. La galeriste, revenue à notre remontée à la surface, se nomme Francine Szapiro. Été enfin à la galerie Éric Dupont, l’exposition Zagdanski est finie, la galerie est investie par la mode comme beaucoup d’autres ces jours-ci, mais pris le thé avec Éric Dupont, très gentil comme toujours, et son assistante russe Élisabeth Golovine-Benois, arrière-petite-nièce d’Alexandre Benois. Dupont me donne le livre de Zagdanski qu’il a édité. Passé ensuit chez Flatters, entré grâce à une jeune femme qui pénétrait dans l’immeuble, car pour ma part je n’avais ni le code ni le numéro de téléphone de Fl., ni d’ailleurs de téléphone. Il y a là au début Françoise Plesssis et son mari Charles-Henri (?). Moment seul avec Flatters ensuite. Rentré à pied. Passé chez Galignani mais me fait presque aussitôt chasser car la librairie ferme. Acheté rue Saint-Honoré, près de l’angle de la rue Saint-Florentin, une tartine de poulet et une mousse au chocolat, qui se révèleront l’un et l’autre très mauvais. Dans la chambre à sept heures et demie. L’Arrière-Pays. Nouvelles, en mangeant ce que j’ai acheté, avec du thé vert. Re-L’Arrière-Pays, traitement de cartons meyeriens. Journal romain, trois ou quatre journées d’avril 2016. Agenda. Arrivée de Pierre. Malheureusement les étudiants de l’immeuble voisin donnent l’une de leurs pénibles fêtes et font beaucoup de bruit. 00:51 /// Journal. Sarabande des étudiants jusqu’au-delà de deux heures, dû téléphoner en bas, silence suit, mais c’est sans doute une coïncidence. Pu dormir vers 2 heures et demie. 

lire l’entrée du vendredi 30 septembre 2016 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site