Le Jour ni l’Heure
décembre 2016

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 1er décembre 2016, 10 h 36
modifiée le vendredi 2 décembre 2016, 13 h 20
Jeudi 1er décembre 2016.
Sainte Florence — 336/30. Plieux. Mal dormi, insomnie. Levé à 7 heures 20. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, pure routine, et hôtel Elisa M. Beau temps. Comptes : Dernière connexion le 30/11/2016 à 12h15 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 8.953,39 € /// Crédits -109.781,23 € /// Solde au 30/11/2016 8.953,39 € //// À venir 0,00 € | Prévisionnel 8.953,39 €  ///30/11PRLV SEPA URSSAF RHONE ALPES-CNCESU ECH/301116 ID -481,81 € 30/11 /// FACTURE CARTE DU 051116 MANFIELD 3358 NANTES CARTE 497 -230,50 € (chaussures) /// 30/11 FACTURE CARTE DU 051116 HOTEL D ANJOU ANGERS CARTE 497 -226,10 € (deux nuits) //// 30/11 FACTURE CARTE DU 271116 VILLA ELISA M AUBENAS CARTE 49 -219,30 € (une nuit) /// 30/11 FACTURE CARTE DU 261116 HOTEL IMPERATOR NIMES CARTE 49 -170,34 € (une nuit) /// 30/11 FACTURE CARTE DU 311016 HOTEL MERCURE NIORT CARTE 4974 -127,40 € 30/11 //// VIR SEPA RECU /DE DAVID JORDAN /MOTIF VERSEMENT DE SOU +100,00 € (mécénat permanent) /// 30/11 FACTURE CARTE DU 071116 HOTEL D ANJOU ANGERS CARTE 497 -92,00 € (garage, petit déjeuner) /// 30/11 FACTURE CARTE DU 051116 RELAIS VARADES VARADES CARTE 4 -87,89 € (essence) /// 30/11 FACTURE CARTE DU 261116 DAC RELAIS ROCH VIVIERS CARTE -71,48 € (essence) /// 30/11 FACTURE CARTE DU 051116 HOTEL MERCURE NIORT CARTE 4974 -60,00 € (petits déjeuners) //// 30/11 FACTURE CARTE DU 061116 MUSEE BEAUX ART ANGERS CARTE 4 -50,40 € (catalogue, livre sur Bodinier) /// 30/11 FACTURE CARTE DU 261116 ASF RUEIL MALMAIS CARTE 4974XX -40,00 € (autoroute) /// 30/11 FACTURE CARTE DU 051116 ROYAL PANDA ANGERS CARTE 4974X -39,80 € (buffet chinois) /// 30/11VIR SEPA RECU /DE AMAZON.LUX.FR /MOTIF PAYMENT.: 44023+37,02 € /// 30/11 FACTURE CARTE DU 271116 COMME CHEZ SOI RODEZ CARTE 497 -37,00 € (buffet chinois) /// 30/11 FACTURE CARTE DU 051116 ASF RUEIL MALMAIS CARTE 4974XX -35,10 € (autoroute) ///30/11 FACTURE CARTE DU 071116 ASF RUEIL MALMAIS CARTE 4974XX -28,40 € (autoroute) /// 30/11 VIR SEPA RECU /DE AMAZON.IT /MOTIF PAYMENT.: 44018772+20,19 € //// 30/11 FACTURE CARTE DU 051116 COFIR ANCENIS B RUEIL MALMAIS -8,50 € /////30/11 FACTURE CARTE DU 051116 NGE PKG MEDIATH NANTES CARTE 4-7,60 € (parking) ////30/11 VIR SEPA RECU /DE AMAZON.LUX.DE /MOTIF PAYMENT.: 44063 +5,84 €  //// Parlé à Alain Finkielkraut, réf. dimanche. Parlé à Me Hourdin, id. Parlé enfin à M. Ballanghien, rendez-vous mardi. Agenda, 11:53:27 ////  Parlé à Alain Finkielkraut, réf. dimanche. Parlé à Me Hourdin, id. Parlé enfin à M. Ballanghien, rendez-vous mardi. Agenda, 11:53:27 ////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et hôtel Villa Elisa M à Aubenas. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de Thines le dimanche 27 novembre, Christ du portail, abside du nord, monument à la Résistance de Marcel Bacconnier, 1947-1950. Britten interprète (François-Xavier Szymszack, mais toutes ces œuvres tronquées deviennent pénibles). Bain. Promenade au Cassé, jusqu’au cap. Atelier, Paysage à Plieux, première esquisse du village. Communiqué pour l’In-nocence (projet de loi contre l’oppposition à l’IVG). L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, gnocchis, carottes, courgettes et salade verte ; poire à la vapeur et framboises. Vu dans la série sur la science un curieux film américain sur le base-ball et la calcul des probabilités, Moneyball (Le Stratège), de Bennette Miller, 2011, avec Brad Pitt. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Journal romain, une entrée d’octobre 1986. Dictionnaire, article raceJournal. Couché à 2 heures. 

lire l’entrée du jeudi 1er décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 2 décembre 2016, 22 h 51
modifiée le samedi 3 décembre 2016, 10 h 52
Vendredi 2 décembre 2016.
Sainte Viviane — 337/29. Plieux. Peu dormi, réveillé tôt. Levé à 7 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Paysage avec Plieux, couverte 100x100 n° 47, état de la veille. L’Arrière-Pays, très intensément toute la journée, tensions croissent avec le FN. Le Jour ni l’Heure, autre photographie du château du Roure à Prévenchères ; château d’Odilon Barrot à Planchamp (Pied-de-Borne) ; entrée du Christ à Jérusalem de Thines, le tout du dimanche 27 novembre 2016. Journée Mozart sur France Musique mais ce ne sont jamais que des fragments, c’est exaspérant. Bain. Promenade sur le plateau, jusqu’au carrefour La Rouquette/La Bonnefont. Couru un peu, à l’aller et au retour. Quand je rejoins la route, près de Saint-X. (oublié), tombe sur Pierre, qui rentre du collège. Rentré à la maison en voiture avec lui. Atelier, Plieux, grande couverte, en plein dans la rituelle phase enthousiasmante. L’Arrière-Pays encore. Dîné aux nouvelles. Semoule et jardinière de légumes, sauce soja. Poire à la vapeur et framboises, excellent. Rien regardé vraiment. L’Arrière-Pays encore. Comptes : Dernière connexion le 01/12/2016 à 10h30 //// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 8.998,28 € /// Crédits -109.781,23 € //// 01/12 VIR SEPA RECU /DE APPLE /MOTIF CCI : 0084630285,APPLE +44,89 €  /// Agenda. 22:49:41 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et mauvaise photographie de l’état actuel du Paysage à Plieux, et six photographies du dimanche 27 novembre 2016, Thines, le Roure, Planchamp. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Journal. Couché à deux heures.  

lire l’entrée du vendredi 2 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 3 décembre 2016, 10 h 58
modifiée le dimanche 4 décembre 2016, 8 h 35
Samedi 3 décembre 2016.
Saint François-Xavier — 338/28. Plieux. Levé à 8 heures. Beau temps très brumeux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, pure routine, et vu sur le Ventoux des hauteurs de Planzolles, Ardèche, en hommage à Pétrarque et à Sylvain Tesson, qu’entends à “Répliques”, invité par Alain Finkielkraut. Pierre va faire des courses pour le déjeuner de demain. Émission de Jean-Noël Jeanneney sur Napoléon III et le bonapartisme, Boulanger, etc. Agenda. 10:58:07 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et paysage avec le mont Ventoux, vu des hauteurs de Planzolles, Ardèche, dimanche 27 novembre 2016. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Reporté les corrections apportés par M. Arnoux, sur une semaine. Commandé pour M. Arnoux un exemplaire de Le Jour ni l’Heure 2015. Écrit à M. Karsenty. Écrit à Hélène Guillaume, lui ai envoyé l’état actuel du Dictionnaire du français contemporain (710.000 signes). Fabriqué de nouvelles “affiches” pour ma “campagne”, C’était mieux avant. Bain. Diverses autres urgences, que j’oublie. Bagages. Quitté Plieux avec Pierre à 5 h & 1/2. Valence-d’Agen. Arrêt à Lauzerte pour supplément de courses, troisième bocal de foie gras, autres fromages, etc. Sainte-Alauzie. Pern. Autoroute. Dormi un peu. Tweeté un peu, mais c’est pénible, ne sais pas mettre les accents, aller à la ligne, etc., sur le portable, beaucoup de fautes. Brive. Limoges. Écouté Le Piège, d’Emmanuel Bove, 1945, pas mal. Écouté aussi la retransmission d’un concert, mais la présentatrice imbécillisante gâche tout. Émission pour les trente ans du musée d’Orsay, également très pénible. Mangé deux sandwiches et un Crunch sur une aire d’autoroute, à hauteur de Châteauroux. “Les Allées de la Culture” (coin presse et jeux). À Orléans,  habituel hôtel Mercure-Centre, à minuit. Ch. 817, bien isolée, bout de couloir, sur la Loire. Autoportrait. L’Arrière-Pays. Journal. Couché à deux heures.  

lire l’entrée du samedi 3 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 4 décembre 2016, 9 h 30
modifiée le lundi 5 décembre 2016, 11 h 22
Dimanche 4 décembre 2016.
Orléans, hôtel Mercure-Centre, ch. 817. Peu dormi, réveillé à 6 heures et demie par le sentiment de l’urgence et du manque de temps pour ma routine habituelle, levé à 7 heures, Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et vue des “Allées de la Culture” sur l’aire d’autoroute de Châteauroux, plus vue du pont sur la Loire, de la chambre, en direct live. Déjeuné en bas, saumon sur toast, tranche de poulet, tranche de saint-nectaire, muesli au coulis de framboise mais le personnel est assez désorganisé, pas de tranche de pain de mie pour faire des toasts, pas de cuillère pour se servir de muesli, tente de renverser le pot mais tout tombe, etc. Sonorisation musiquette pénible, comme d’habitude. Mais bon. Agenda. 09:29 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit, “Allées de la Culture” et vue du pont sur la Loire le matin même. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Sortons vers 10 heures et demie. Autoroute pour Paris. L’Arrière-Pays. À Paris vers midi. Vais directement chez Flatters à cause du champagne à fraîchir, Pierre va acheter un gâteau et du pain. Beaucoup de mal à entrer chez Flatters, maudit code. Déjeuner autour du projet d’“Académie européenne de la Culture”, Karim Ouchikh, Alain Finkielkraut, Sarah Vajda, Hughes Hourdin, Christian Combaz, Rémi Soulié, Pierre et notre hôte. Foie gras, poulet aux pommes de terre, vacherin et autres fromages, gâteaux à la poire. Champagne, château montus, saint-émilion. Combaz désigné comme coordinateur (thème de la “femme dénudée”). Marchons en groupe jusqu’au Centre-Pompidou, puis Pierre et moi à l’exposition Twombly. Y retrouvons Flatters par surprise vers 7 heures. Coup d’oeil rapide, ensuite, à l’exposition Magritte, assez affligeante. Léger dîner de restes chez Flatters, sandwiches au poulet, château monts, vacherin gâteau à la poire. Pierre et moi regagnons Orléans. Très vive déception de la défaite de Hofer en Autriche, nullement compensée pour ma part, contrairement au sentiment de la “fachosphère”, par l’échec de Renzi en Autriche. Hôtel Mercure-Centre, ch. 817. L’Arrière-Pays. Journal. Couché après deux heures.  

lire l’entrée du dimanche 4 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 5 décembre 2016, 11 h 29
modifiée le mardi 6 décembre 2016, 12 h 26
Lundi 5 décembre 2016.
Orléans, hôtel Mercure-Centre, ch. 817. Très peu dormi, levé à 7 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et photographie de photographie très morandienne du jeune Twombly à Black Mountains College, 1951. Déjeune en bas, saumon sur toast, tranches de poulet, saint-nectaire, excellent fromage local dont j’oublie le nom, muesli au coulis de framboises, crêpes au sirop d’érable et à la confiture de figues. Fabriqué avec l’autoportrait de la nuit de nouvelles “affiches de campagne” opposant la question des 35/39 heures au siècles d’asservissement qui menacent. Problèmes techniques, mon site a disparu. Temps perdu, affreux retard, nervosité. 11:28 ///  Rétablissement des services, aussi mystérieux que leur disparition. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille, bouteilles de Twombly la veille à Beaubourg (photographie de photographie), et “affiche de campagne” du matin. Bain, bagages. Quittons l’hôtel Mercure-Centre et Orléans peu après midi. Très beau temps, étonnamment doux, même. Hésitons à aller voir les restes du château de La Source, mais partons pour La Souterraine. Autoroute. Châteauroux. Argenton-sur-Creuse. Quittons l’autoroute aux Cinq-Routes, entre Éguzon et Parnac. Azerables. Saint-Germain-Beaupré, parle à un gardien ou fermier ou régisseur d’origine italienne qui nous permet d’entrer dans le parc, magnifique château, moment délicieux, grand silence, ciel admirable. Saint-Agnant-de-Versillat, garé sur la place de l’église, marchons jusqu’à la lanterne des Morts, au cimetière, hélas gâchée par la proximité d’une usine moderne. La Souterraine. Nous garons devant le (curieux) lycée et marchons dans le vieux centre, promenade rendue exaspérante par la sonorisation-pistrouille de toutes les rues sans exception — je ne comprends pas comment les gens peuvent supporter cela, d’autant que ça doit tourner en boucle et que ça crachouille énormément : Matthieu Conquet me poursuit jusqu’en les tréfonds de la Creuse. Ex-belle église, gâchée, elle, par les travaux du XIX siècle et par les aménagements bavards du clergé actuel. Très belle porte haute, quelques jolies maisons, mais dans l’ensemble tout est très abîmé et assez ingrat. Petit drame, perte de mes lunettes.  Retournons pour les chercher, au cas où elles seraient tombées de la voiture comme j’en sortais, à Saint-Agnant-de-Versillat, à Saint-Germain-Beaupré et même à un carrefour de la D1, à hauteur de Forgevieille, où j’avais photographié un “paysage de la Creuse”. Rien, d’autant qu’il fait nuit. Puis retrouve les lunettes dans la boîte à gants, où je les avais pourtant cherchées dix fois. Plus d’une heure de perdue. Repassons à La Souterraine, puis rentrons dare-dare. Manuel Valls se déclare candidat à la présidence de la République et démissionne de son poste de Premier Ministre. Limoges. Brive. Cahors. Pern. Sainte-Alauzie. Essence à Lauzerte. À Plieux vers dix heures. Autoportrait. Dîner semi-tuerie, époisses, pain grillé et Arton, poire à la vapeur et framboises. Vu les deux-tiers de fin d’un film d’Alessandro Blasetti, La Fortuna di essere donna, La Chance d’être une femme, 1956, avec Sofia Loren, Marcello Mastroianni et Charles Boyer, assez drôle. L’Arrière-Pays. Journal. Couché après deux heures. 

lire l’entrée du lundi 5 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 6 décembre 2016, 12 h 32
modifiée le mercredi 7 décembre 2016, 11 h 26
Mardi 6 décembre 2016.
Saint-Nicolas — 241/125. Peu dormi, levé à 7 heures 20, peu après le départ de Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille au soir et bonne image du château de Saint-Germain-Beaupré. L’Arrière-Pays. Bernard Cazeneuve nommé Premier Ministre. Premiers visiteurs pour la crèche de Plieux, ils font le tour du château en groupe, sont bruyants et surtout déclenchent les aboiements du chien Le Coz. Long tél. de Christian Combaz à propos de l’Académie européenne mais il me met de très mauvaise humeur (pas de son fait, il est très gentil) en attirant mon attention sur l’état chaotique de la vente et de la distribution de mes livres sur la Toile, dont la plupart ne me rapportent pas un sou (Révoltez-vous ! à 6€50 sur Amazon, 10 centimes pour moi — il faudrait affronter une bonne fois le problème, issu du décrochage de F., mais je n’en ai ni le temps ni  la compétence ni surtout l’envie). 12:31:52 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et château de Sain-Germain-Beaupré la veille. Mangé la moitié d’un fromage de chèvre plat et crémeux en buvant du vin d’Arton, fruits secs. Le Jour ni l’Heure, lanterne des Morts de Saint-Agnant-de-Versillat, maison basse coincée entre deux hauts murs à la Souterraine, clocher de Notre-Dame de la Souterraine par-dessus les toits. Bain. Imprimé les soixante-dix-sept points actuels de mon programme pour M. Ballenghien. Rendez-vous à 3 heures en sa mairie avec M. Ballenghien, maire de Flamarens et conseiller général du canton de Lectoure-Miradoux, pour solliciter de lui sa signature pour ma candidature. Très aimable et cordial, bonne conversation — lui remet mon programme et un exemplaire du Grand Remplacement. Temps magnifique et doux, vais photographier le château de Flamarens, façade sud, en gravissant le talus. Vais aussi voir la crèche, dans l’ancienne église en ruine. Photographie au retour la maison moderne qui fait face à Plieux, sur sa butte. Crèche de Plieux. L’Arrière-Pays. Atelier, Plieux (beaucoup éclairci champ vert, sans doute à tort). Longue conversation, très cordiale et constructive elle aussi avec M. Pohon, qui propose un projet de refonte chronologique et non plus alphabétique de De l’In-nocence (il a certainement raison). Parlé aussi du journal, des albums photographiques simples (moyen format, non signés et numérotés), de la question des circuits de distribution, etc.. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, tarte aux épinards, champignons et fromage de chèvre, fini la bouteille de vin rouge d’Arton. Poire à la vapeur et framboises. Vu American Psycho, de Mary Harron, d’après Bret Easton Ellis, 1999. Écrit à M. Karsenty. L’Arrière-Pays. Journal romain, deux journées d’octobre 1986. Journal. Couché à 1 h. 

lire l’entrée du mardi 6 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 7 décembre 2016, 12 h 11
modifiée le jeudi 8 décembre 2016, 19 h 58
Mercredi 7 décembre 2016.
Saint-Ambroise — 342/24. Plieux. Réveillé tôt, levé à 7 heures vingt. Curieuse émission de France Culture, involontairement sur le “remplacisme global”. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, run of the mill, et château de Flamarens hier, façade sud, côté jardin. L’Arrière-Pays. Comptes : Dernière connexion le 02/12/2016 à 22h47 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 6.721,60 € /// Crédits -109.781,23 € /// Solde au 06/12/2016 6.721,60 € /// À venir -916,24 € | Prévisionnel 5.805,36 €  //// 05/12 CHEQUE 5947162 -948,37 € (Céline) /// 05/12 PRLV SEPA CREDIPAR ECH/051216 ID EMETTEUR/FR21ZZZ1 -759,88 € (crédit voiture) /// 05/12 PRLV SEPA SOFINCO ECH/051216 ID EMETTEUR/FR3502000 -310,80 € (crédit travaux d’isolation) /// 05/12PRLV SEPA CARDIF ASSURANCE VIE ECH/051216 ID EMETT -118,48 € (assurances emprunt principal, travaux de la tour) /// 05/12 PRLV SEPA CANALSAT - GROUPE CANAL PLUS ECH/051216-76,00 € //// 05/12 PRLV SEPA CANAL PLUS ECH/051216 ID EMETTEUR/FR16ZZ -39,90 € /// 02/12 COMMISSIONS COTISATION ESPRIT LIBRE -22,00 € //// 02/12FRAIS DE TENUE DE COMPTE AVEC REMISE -1,25 € /// Agenda. 12:11 ////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et château de Flamarens la veille. L’Arrière-Pays. Craquaison boulimique, deux sandwiches au thon mais n’ose pas ouvrir une bouteille de vin blanc car il n’y en a que de l’assez correct et je crains mon opinion publique. Mange presque une baguette entière, car pain grillé aussi pour des tartines de confiture de pommes, de poires et de noix, excellente malgré les pommes et grâce aux noix. Fruits secs. Le Jour ni l’Heure, autre vue du château de Flamarens (côté nord, à contre-jour) ; groupe scolaire de Miradoux ; Plieux, village et château du nord, trois photographie de la veille. Bain. Avec Pierre à Lectoure, où il doit acheter de la papeterie et un présent aux “Fleurons de Lomagne”. Promenade au retour, en çà de Tané, autour d’une assez belle ferme nommée Lauba — beau temps très doux, jolie vue inédite sur la cathédrale. Rentré vers cinq heures, atelier, Plieux, renoncé au champ vert très pâle, l’ai rendu vert foncé au contraire ; village. Lecture par Pierre de La Révolution romaine, la guerre civile d’un point de vue de classe. L’Arrière-Pays. Communiqué pour l’In-nocence, la conférence de Cancun. Dîné aux nouvelles, gros raviolis aux cèpes et carottes et navets, salade verte, avocats et noix. Poire à la vapeur et figues, fini le bocal de la mère de Pierre (je préfère nettement les figues aux framboises, au fond, qui sont devenues très amères, ou bien c’est moi). Revu Gilda, de Charles Vidor, 1946, avec Rita Hayworth et Glenn Ford, déjà vu le 4 mars 2008). Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Commencé de répondre aux questions de M. Karsenty pour 2017, dernière chance avant le Grand Remplacement. Journal. Tombe de sommeil, couché peu après une heure. 

lire l’entrée du mercredi 7 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 8 décembre 2016, 23 h 12
modifiée le vendredi 9 décembre 2016, 23 h 24
Jeudi 8 décembre 2016.
Immaculée Conception — 343/23. Plieux. Peu dormi, réveillé tôt, levé à 7 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et cathédrale de Lectoure de loin. L’Arrière-Pays, très intensément tout le journée. Autre craquaison boulimique, trois petits pains au lait grillés pour des sandwiches au thon et un autre avec de la confiture de poires et de noix, dattes, abricots secs, figues. Le Jour ni l’Heure, trois photographies du lundi 5 décembre, autre vue du château de Saint-Germain-Beaupré, village et clocher de Saint-Agnant-de-Versillat, porte Saint-Jean de La Souterraine. Bain, Solti à Chicago, Préludes de Liszt. Promenade sur le plateau, jusqu’à l’embranchement La Rouquette / La Bonnefont. Croise Pierre au retour, qui venait à ma rencontre. Trouvons sur la Plaza Mayor Mme le maire, que justement j’essayais de joindre : lui demande un rendez-vous, elle doit me rappeler. Atelier, Plieux, précisé le village et continué de tout assombrir. Pierre me (re)lit Révolte contre le monde moderne, d’Evola. Agenda de la veille. Dîné aux nouvelles, gnocchis aux carottes et pesto, poire à la vapeur et framboises. Vu The Bigamist, d’Ida Lupino, 1953, avec Joan Fontain et Ida Lupino. Comptes : Dernière connexion le 07/12/2016 à 12h05 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 6.697,70 € /// Crédits -109.781,23 € /// Solde au 07/12/2016 6.697,70 € /// À venir -969,96 € | Prévisionnel 5.727,74 €  ///// 07/12 INTERETS DEBITEURS POUR LA PERIODE DU 01.09 AU 30 -23,90 € //// Agenda. 23:10:24 //// Le Jour ni l’Heure,  Chronologie, mise à jour, quatre autoportraits, dix ou douze photographies du 6 décembre autour de La Souterraine et du 7 entre Plieux et Miradoux. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Entretien avec M. Karsenty, 7000 signes. Journal. Couché à deux heures.    

lire l’entrée du jeudi 8 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 10 décembre 2016, 1 h 02
modifiée le dimanche 11 décembre 2016, 12 h 00
Vendredi 9 décembre 2016.
Saint-Pierre Fourrier— 344/22. Plieux. Réveillés à 8 heures et demie par Céline dans la bibliothèque. L’Arrière-Pays, très intensément toute la journée. Chien de Mme Le Coz aboie comme un possédé toute la matinée, sans doute à cause des visiteurs de la crèche — finis par appeler la gendarmerie, au bout de deux heures, mais plus pour en retirer trois minutes de léger apaisement qu’autre chose : de toute façon je tombe sur Auch, qui me renvoie vers Fleurance, sur quoi j’abandonne puisque de toute façon ça ne sert à rien. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, pure routine, et maison moderne face à Plieux, sous le château d’eau de Miradoux. Enchaîné directement sur trois autres photographies du même jour, troisième vue du château de Flamarens, église de Flamarens en ruine pour « Arrêtez le massacre ! » et crèche de Plieux, 6 décembre 2016. Ah non, entre-temps, troisième craquaison boulimique, fini le thon mais pas trouvé les petits pains au lait, sans doute cachés par Pierre — crackers, confiture pommes/poires/noix. Boulez à Chicago, premier concerto de Bartok. Bain. Retour de Pierre. Promenade avec lui à Saint-Vidal, nuit tombée, froid, heure tardive, nous n’insistons pas. Atelier, Plieux, ne prend pas trop mauvaise tournure. Très intéressant envoi de M. Pohon, qui a déjà fait une pré-maquette  pour l’album Portrait de Mme L. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles. Regardé un film français récent bien bêta sur le milieu de la mode, Chic, je crois, avec Fanny Ardant. L’Arrière-Pays. Comptes :  Dernière connexion le 08/12/2016 à 23h07 /// Bonjour M. CAMUS //// Avoirs 7.836,92 € ///Crédits -109.781,23 € /// Solde au 09/12/2016 7.836,92 € /// À venir -978,96 € | Prévisionnel 6.857,96 €   09/12 VIR SEPA RECU /DE CAISSE D ASSURANCE RETRAITE ET DE LA +1.139,22 € /// 07/12 INTERETS DEBITEURS POUR LA PERIODE DU 01.09 AU 30 -23,90 €  /// Agenda. 23:00:29 ///   Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et quatre photographies du mardi 6 décembre 2016, Flamarens, Miradoux, Plieux. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. L’Arrière-Pays. Journal. Couché vers deux heures et demie. 

lire l’entrée du vendredi 9 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 10 décembre 2016, 12 h 30
modifiée le dimanche 11 décembre 2016, 11 h 51
Samedi 10 décembre 2016.
Saint Romaric — 345/21. Plieux. Levé à 8 heures. Temps gris très brumeux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de routine de la nuit et église Notre-Dame de l’Assomption de La Souterraine, lundi 5 décembre 2016. L’Arrière-Pays, très intensément, après. Agenda. 12:29:40 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et clocher de La Souterraine. Le Jour ni l’Heure, belle maison très bien administrée à La Souterraine le 5 décembre, deux détail de l’exposition Twombly à Paris le 5 décembre 2016. Esteban Buch chez Bourmeau à propos du voyage de Barenboim et de l’orchestre de Paris en Argentine sous la dictature. Bain. L’Arrière-Pays. Promenade avec Pierre juqu’à Saint-Vidal à la nuit tombée, par grand froid. Atelier, Plieux, suite de l’assombrissement général, ça ne se passe pas trop mal. Suite de la relecture par Pierre de Révolte contre le monde moderne (lui, spenglerien, est assez hostile). Saute de l’électricité dans la moitié nord de la maison. L’Arrière-Pays. Une partie des nouvelles dans la chambre (Macron), puis dîné dans la cuisine : tarte aux épinards, aux carottes et aux champignons, poire à la vapeur et framboises. Tél. de Philippe Martel. Dans la chambre, l’Anglo-Polonais d’“Histoire” sur le Baroque, mais nous avons raté la partie romaine.   L’Arrière-Pays. Écrit à M. Pohon, à Marcel Meyer, à Mme Tenente. Journal de la veille, relecture et misent ligne. Journal. Couché à deux heures et demie. 

lire l’entrée du samedi 10 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 11 décembre 2016, 11 h 55
modifiée le lundi 12 décembre 2016, 23 h 34
Dimanche 11 décembre 2016.
Saint Daniel — 346/20. Plieux. Très peu dormi, obsédé par les retards, par tout ce que je ne fais pas. Réveillé vers six heures, levé à sept. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, cadavérique à souhait, et petite maison bourgeoise royalement massacrée à La Souterraine, lundi 5 décembre 2016. L’Arrière-Pays. Agenda. 11:54:56 /// L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, trois Twombly de l’exposotion de Paris, dont une photographie morandienne de 1951, dimanche 4 décembre 2016, après le déjeuner Ouchikh/Finkielkraut/Combaz etc. chez Flatters. L’Arrière-Pays, paralysie de tout le reste. Promenade avec Pierre sur la plateau. Atelier, Plieux, Révolte contre le monde moderne. L’Arrière-Pays. Journal télévisée en partie dans la chambre, puis dîner dans la cuisine, tarte aux champignons et aux carottes. Écrit à M. Pohon, à Mme Tenente, à Marcel Meyer. Entretien avec M. Karsenty, suite, Donald Trump (10.000 signes). Journal romain, octobre 1986, une journée. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Journal. Couché à 3 heures. 

lire l’entrée du dimanche 11 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 13 décembre 2016, 0 h 08
modifiée le mardi 13 décembre 2016, 11 h 11
Lundi 12 décembre 2016.
Sainte Chantal — 347/19. Plieux. Levés à 8 heures et 1/2, réveillés par Céline dans la bibliothèque. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et 101 Vues de Castelnau-d’Arbieu (32), la veille. L’Arrière-Pays, toute la journée. Parlé à Jeanne de Lloan. Échanges avec M. Camel Bechikh. Le Jour ni l’Heure, trois Twombly de l’exposition parisienne le dimanche 4 décembre, Lexington 1951, Tétouan 1953 (très belle photographie), Shield of Achilles, 1978. Edgar Morin reçu par Caroline Broué, bien plat (trois minutes de Lévy-Strauss, la différence est saisissante). Pas de bain, il n’y a pas d’eau chaude. Promenade sur le plateau, jusqu’à La Rouquette. Rencontre les Coulet-Lavauden, parlé assez longuement avec eux au carrefour La Rouquette-La Bonnefont. Eux vont jusqu’à la Rouquette, alors pourquoi pas nous ? Atelier, les deux bandes du bas, technique du pinceau boule, assez bons résultats. Chocolat, deux petits pains de lait chauds à la confiture d’oranges amères. Citron pressé chaud. Révolte contre le monde moderne, lu par Pierre. L’Arrière-Pays. Ah, Pierre Ducousseau est venu le matin, l’électricité est rétablie (maintenant c’est le chauffe-eau qui ne marche pas…). Dîné dans la salle-à-manger de nouveau donc. Raviolis aux cèpes, carottes et surtout courgettes, trop aqueuses. Poires à la vapeur. Rien regardé. L’Arrière-Pays. Préparé un carton qui annonce le programme #2017, dû m’y prendre à trois fois pour obtenir le bon format Twitter. Agenda. 00:11:27 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal de la veille, suite de la rédaction et relecture mais je n’arrive pas à le mettre en ligne et tombe de sommeil et de fatigue. Journal du jour, à titre purement symbolique.  

lire l’entrée du lundi 12 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 13 décembre 2016, 11 h 26
modifiée le mercredi 14 décembre 2016, 10 h 01
Mardi 13 décembre 2016.
Saint Lucie — 348/18. Plieux. Levé à 7 heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et grand dét. de l’état actuel de la couverte 100x100 Plieux. Créé un fichier “2017 programme” et tenté non sans mal d’y ranger dans l’ordre les soixante-dix huit propositions de l’état actuel du programme. Répondu à M. Karsenty. Coup de téléphone de lui à l’instant, justement. Agenda. 11:25:36 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et Plieux, trois photographies d’œuvres de Twombly à Paris le dimanche 4 décembre 2016. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, nouveau carton de campagne (l’hypertension vs la France), deux toiles de Twombly le 4 décembre. Bain. Tél. de Me Rimokh, Liebig/Maggi propose une transaction. Promenade sur le plateau par très beau temps, passé à La Bonnefont puisque les Coulet-Lavauden disent que c’est possible, et en effet il n’y a personne, même pas le chien. Rentré par le chemin d’Enduré. Mangé ce qui restait d’une tarte aux épinards, aux carottes et aux champignons. Fruits secs. Atelier. Plieux, me suis occupé surtout du village et du château. Nouvel entretien avec Me Rimokh, l’avocat de Liebig, auquel il a parlé entre temps, se montre ironique et insolent, voire menaçant, dit Liebig introuvable et insolvable, et déclare être payé par des tiers (??????????). Communiqué pour l’In-nocence (camp de “Pierre et Vacances”). Dîné aux nouvelles, lentilles œuf à cheval, jardinière de légumes, poire à la vapeur et framboises. Regardé un film sur les premières années de règne de la reine Victoria, entre Melbourne et Albert. Journal, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Relu le début de l’entretien avec M. Karsenty, pour pouvoir le lui envoyer demain matin avant qu’il ne parte pour les États-Unis, sans aller plus avant ni même atteindre dans les corrections le point d’interruption. Journal, mais tombe de sommeil. Couché peu après 1 heure. 

lire l’entrée du mardi 13 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 14 décembre 2016, 10 h 15
modifiée le jeudi 15 décembre 2016, 21 h 53
Mercredi 14 décembre 2016.
Sainte-Odile — 349/17. Plieux. Assez bien dormi, levé à 8 heures. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, effrayant autoportrait de la veille et autre détail, Love, d’un des deux Wilder Shores of Love de Twombly. Continuels aboiements du chien Le Coz. Pas de nouvelles de Mme le maire quant à ma demande de rendez-vous, formulée il y a bientôt une semaine. Froid (17°). Abattement. Comptes :  Dernière connexion le 10/12/2016 à 00h56 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 6.914,20 € Crédits -108.888,51 € /// Solde au 13/12/2016 6.914,20 € /// À venir -1.038,96 € | Prévisionnel 5.875,24 €   //// 12/12 VIR SEPA RECU /DE SCAM /MOTIF S C A M /REF VRT SEPA 16 +195,05 € //// 12/12 ECHEANCE PRET 01038 60311711 -1.117,77 € /// Suite des aboiements du chien Le Coz. Agenda. 10:15:10 ////   Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit, particulièrement effrayant, et Love, de Twombly, détail des Wilder Shores of Love, 1985, Paris, dimanche 4 décembre 2016. Deux autres photographies de toiles de Twombly le même jour et Plieux la veille. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure,  deux Twombly encore, Acheans in Battle, 1978, et une très belle photographie de fleur de citronnier, 1998 (?), plus un Magritte de l’exposition voisine, Le Rêve, 1945, le tout du dimanche 4 décembre 2016 à Paris, Beaubourg. Bain. Retour de Pierre. Préparé un exemplaire de l’album Le Jour ni l’Heure 2015 (n° 2) pour le frère de M. Arnoux. Devions aller à Lectoure faire des achats mais deux urgences pèsent sur moi, je ne puis. Pierre va donc seul poster l’exemplaire Arnoux et acheter des coffrets de victuailles aux Fleurons de Lomagne pour ma tante, ma sœur et M. P. Promenade sur le plateau, seul, donc, passé à La Bonnefont même, et en effet il n’y a personne. Rentré par l’autre ferme, dont je ne sais pas le nom, et par le chemin d’Enduré. Très beau temps. Atelier, Plieux, cerné les champs d’une épais trait noir, sans doute exagéré. Écrit un texte pour l’Assemblée générale du NON, un peu bâclé dans la précipitation. Longue conversation téléphonique avec Me Rimokh, avons décidé d’accepter la proposition de transaction de Liebig. Dîné aux nouvelles, gnocchis, carottes, courgettes, poire à la vapeur et framboises. Remonté dare-dare. Assemblée générale en ligne du NON, se passe plutôt moins mal que prévu, très peu de monde mais tout le monde est très gentil et personne ne me fait le moindre reproche, au contraire. Meyer et mois sommes confirmés dans nos fonctions et nous avons un nouveau secrétaire général, M. Le Guellec. Se termine vers 10 heures et demie. Passe aussitôt à 2017, Dernière chance avant le Grand Remplacement, le livre d’entretien avec M. Karsenty, qui part le lendemain pour les États-Unis et souhaiterait pouvoir imprimer ce qui existe déjà du texte. Travaille jusque vers 1 heure, 20.000 signes (sur 250.000). Journal. Couché à une heure et demie.   

lire l’entrée du mercredi 14 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 15 décembre 2016, 22 h 34
modifiée le vendredi 16 décembre 2016, 9 h 40
Jeudi 15 décembre 2016.
Sainte Ninon — 350/16. Plieux. Levé à 7 heures, peu après le départ de Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, de série, et Cassandre, dét. de House of Priam, de Twombly. 2017, Dernière Chance avant le Grand Remplacement, 25.000, relus (plus ou moins) et envoyés à M. Karsenty avant midi. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, deux Magritte de l’exposition de Paris, La Durée poignardée, 1938, et Ceci n’est pas une pipe, 1929, plus Jean-Baptiste Regnault, 1754-1829, L’Origine de la peinture (Dibutade traçant le portrait du berger son amant), 1785, toile accrochée à l’exposition Magritte de Beaubourg. Bain, bien chaud, pour une fois, et beau soleil. Promenade sur le plateau, enhardi par les Coulet-Lavauden été jusqu’à la Rouquette, mais on ne peut pas passer à droite, le chemin a disparu. Suivi les champs, rejoint le (beau) chemin qui va de La Rouquette à La Bonnefont par la côté. Passé à La Bonnefont sans rencontrer personne, passé par la ferme dont je ne sais pas le nom et par le chemin d’Enduré et Lacroix. Parlé à Mme C., sur la place. Atelier, Plieux, noyé les bandes noires, entre les champs, ce qui oblige à reprendre l’ensemble des champs eux-mêmes. Retour de Pierre, jus de citrons chaud. Lecture d’Evola, Révolte contre le monde moderne. Diffusé un communiqué récent du NON. Parlé à M. Le Guellec, nouveau secrétaire général du NON. Dîné aux nouvelles, sushis et reste de gnocchis, salade verte, fenouil et noix, poire à la vapeur et framboises. Vu un peu d’un film d’Ida Lupino, Le Voyage de la peur, mais cela m’ennuie un peu et de toute façon je dois remonter, faute de temps. Agenda. Comptes : Dernière connexion le 14/12/2016 à 10h11 /// Bonjour M. CAMUS Avoirs 6.854,20 € /// Crédits -108.888,51 € /// Solde au 15/12/2016 6.854,20 € /// À venir -1.180,31 € | Prévisionnel 5.673,89 €  /// 15/1PRLV SEPA ORANGE ECH/151216 ID EMETTEUR/FR18ZZZ002 -60,00 €  /// 22:24:34 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et sept photographies du dimanche 4 décembre à Paris, Twombly et Magritte (!!). Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Écrit pour M. Le Guellec et Mme T. une lettre-type pour les demandes de parrainage. Crise de sommeil, vainement combattue par l’autoportrait. Journal endormi. Couché vers 1 heure.    

lire l’entrée du jeudi 15 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 16 décembre 2016, 9 h 43
modifiée le samedi 17 décembre 2016, 10 h 35
Vendredi 16 décembre 2016.
Sainte Alice — 351/15. Plieux. Bien dormi, levé à 8 heures. Beau temps ensoleillé brumeux, le meilleur. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et paysage aux poteaux télégraphique, la veille, sur le plateau. 09:43:12 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et paysage aux poteaux télégraphiques, sur le plateau, la veille ; plus trois photographies prises au Centre Georges-Pompidou le dimanche 4 décembre 2016, exposition Magritte, deux Magritte, Ceci n’est pas une pipe et La Durée poignardée, et un tableau de Jean-Baptiste Regnault, L’Origine de la peinture, 1785 (Dibutade). Journal 2016, relecture et mise en ligne. Craquaison boulimique, mais heureusement il n’y a pas grand chose pour l’alimenter : trois petits pains de lait grillés au pesto, un autre à la confiture d’orange, deux abricots secs, deux dattes, deux figues. Longue conversation avec Flatters, Twombly, Nicola Del Roscio, l’affaire Liebig. Bain. Promenade au Cassé, retour par le boulevard extérieur. Atelier, grand paysage Plieux, me suis surtout occupé du ciel, que peint, alors qu’il avait été traité jusque là exclusivement au fusain, bâton de profil. Retour de Pierre, lecture d’Evola, Révolte contre le monde moderne. L’Arrière-Pays. Échanges avec M. Pohon qui a commencé à préparer une brochure contenant seulement les deux programmes, celui de l’In-nocence et le mien. Préparé une couverture pour cette brochure, et choisi un titre, Une chance pour la France — hélas il apparaît que son ironie n’est pas immédiatement perceptible par tous. Excellent d’article en anglais d‘“Euryale” sur Le Grand Remplacement avec tout un paratexte d’une haute qualité graphique — ça change un peu. Écrit une lettre-type pour la demande de parrainage, puis écrit plus longuement dans le même sens à Jacques Bompard. Dîné aux nouvelles, jardinière de légumes et semoule à couscous, sauce au soja. Poire à la vapeur et framboises. Un peu d’un film d’Ida Lupino puis documentaire sur le couronnement d’Élisabeth II. L’Arrière-Pays. Non, la couverture pour Une chance pour la France c’est plutôt à ce moment-là. Entretien avec M. Karsenty, suite, François Fillon. Journal. Mais crise de sommeil désormais coutumière, couché à 1 heure. 

lire l’entrée du vendredi 16 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 17 décembre 2016, 10 h 32
modifiée le dimanche 18 décembre 2016, 10 h 45
Samedi 17 décembre 2016.
Saint Judicaël — 352/14. Plieux. Forte douleur coutumière au bas-ventre à droite, levé à 7 heures, nuit noire. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, pas si mauvais, et vue nocturne de Paris et de la tour Eiffel prise du dernier étage de Beaubourg le 4 décembre 2016. Deux histoires embêtantes liées au nouveau secrétaire général du NON : d’une part Robert Redeker se plaint d’avoir été ajouté sans consultation préalable à un groupe “secret” de mes “partisans”, ce qui est bien sûr totalement contraire à mes principes et à ceux de l’In-nocence ; d’autre part, plus grave encore, Danielle Levin attire mon attention sur le fond d’écran très alarmant (et hideux) du compte Twitter dudit secrétaire général, nettement suspect d’un dieudonno-soralisme, pour ne pas dire pis, totalement incompatible avec son nouveau poste. Vais devoir régler cela d’urgence. Emission de Finkielkraut avec Henri Weber et Gauchet, mais elle nous ennuie assez vite, d’autant que j’ai d’autres chats à fouetter. Comptes : Dernière connexion le 15/12/2016 à 22h20 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 6.854,20 € /// Crédits -108.888,51 € /// Solde au 16/12/2016 6.854,20 € À venir -1.180,31 € | Prévisionnel 5.673,89 €  (inchangé) ////  Agenda. 10:31:44 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et vue de Paris prise du dernier étage de Beaubourg, 4 décembre 2016, plus quatre photographies de Plieux l’avant-veille, poteaux sur le plateau, maison inachevée à vendre, château, paysage au nord. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, deux photographies prises chez Flatters le soir du 4 décembre 2016, une autre de la Loire et du pont, à Orléans, prise de la chambre 817 de l’hôtel Mercure-Centre d’Orléans la nuit suivante. Bain. Pierre veut tondre, car il paraît que le temps va se gâter. Vais seul dans la vallée, cure assez longuement la rivière au premier gué, beau temps. À mon retour, allons au salon de thé Loichot, deux tartes au citron meringuées, deux chocolats, cinq euros, et pourtant il y a peu de monde alors que les visiteurs de crèche sont nombreux — incompréhensible. Atelier, mis la dernière main à Plieux, beaucoup assombri encore un des champs de droite, puis commencer à vernir le grand Vaisseaux brûlés, les zones bleues, la mer et le ciel (qui devient bleu sous l’effet du vernis bleu). Échages avec M. Le Guellec, qui plaide la plaisanterie de potache (il a vingt ans — et puis je suis mal placé pour lui reprocher le second degré…). L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, tarte aux épinards, salade verte, poire à la vapeur et framboises. Revu Le Bonheur, de L’Herbier, 1935, avec Gaby Morlay et Charles Boyer. 2017, Dernière Chance avant le Grand Remplacement, 30.000 signes. Journal

lire l’entrée du samedi 17 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 18 décembre 2016, 10 h 33
modifiée le lundi 19 décembre 2016, 11 h 21
Dimanche 18 décembre 2016.
Saint Gatien — 353/13. Plieux. Levé à 7 heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Nine Discourses on Commodus, VIII, dét., exposition Twombly à Beaubourg le 4 décembre 2016. Déj. en bas avec Pierre, été voir Vaisseaux brûlés  II dans l’atelier, mais la toile a mal passé la nuit, le vernis a beaucoup aplati les bleus. Tél. de ma soeur, qui a reçu un coffret des “Fleurons de Lomagne” — mais comme j’avais écrit “Madame Michel Boudreaux” ces idiots ont mis “Monsieur Michel Boudreaux”, bel exemple de LDPB. Très beau temps, brume ensoleillée, nombreux visiteurs de la crèche, donc aboiements constants du chien Le Coz. Agenda. 10:31:01 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et Nine Discourses on Commodus VIII, de Twombly, dét., 4 décembre 2016, et deux photographies du même jour chez Flatters, après l’exposition Twombly, Pierre et Jean-Paul Marcheschi feuillettent le cat. Twombly, dét. d’Elba. Vue de la Loire et du pont, à Orléans, prise de la chambre 817 de l’hôtel Mercure-Centre, la nuit suivante. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, deux tableaux de Twombly encore et son beau portrait de Betty Stokes de Robilant, photographie, 1957, Paris, 4 décembre 2016. L’Arrière-Pays, très activement et longuement, la “question des races”. Fait faire des cartons par Marcel Meyer afin de n’avoir pas à y revenir. Bain. Promenade très tardive avec Pierre, nuit noire. Été seulement jusqu’à Saint-Vidal. Atelier, poursuivi et même achevé, je crois, le vernissage du grand Vaisseaux brûlés (II). Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes, pesto, jardinière de légumes, poire à la vapeur et framboises. Vu Le Majordome, de Julien Duvivier, 1965, avec Paul Meurisse. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. 2017, dernière chance avant le Grand Remplacement, entretien avec Philippe Karsenty, 32.000 signes. Journal, assez longuement, après lecture partielle du catalogue Twombly. Couché absurdement tard, record battu, 3 heures et demie.  

lire l’entrée du dimanche 18 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 19 décembre 2016, 11 h 26
modifiée le mardi 20 décembre 2016, 23 h 32
Lundi 19 décembre 2016.
Saint Urbain — 354/12. Plieux. Très peu dormi. *, mais plutôt raté. Levés à 8 heures et demie, à l’arrivée du petit déjeuner. Temps très brumeux, sommes complètement dans le brouillard. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, miroir de la bibliothèque, de profil, et dét. d’Empire of Flora, de Twombly, 1962, Marx Collection, Berlin, exp. Twombly à Paris, 4 décembre 2016. Agenda. 11:25:57 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, portrait de la nuit, pas mal, et force Twomblies du 4 décembre. L’Arrière-Pays. Message de Me Rimokh : Stéphane Maggi dit “Étienne Liebig” capitule sans condition et accepte de publier les deux tweets de démenti et d’excuses rédigés par moi, ainsi que de verser cinq cents euros de dommages et intérêts, comme son avocat et lui l’avaient proposé. Bain. Conversation avec Me Rimokh, mise au point des termes de la convention. Promenade avec Pierre sur le plateau. Atelier, vernis le petit Vaisseaux brûlés (I). Lecture par Pierre d’Évola. Exercices techniques compliqués et chronophages (rien ne marche bien), imprimé un modèle de la lettre envoyé par Me Rimokh, l’ai signée, la scanne, la renvoie, etc. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, tarte aux épinards et champignons, poire à la vapeur et framboises. Vu une parti du Corniaud, jusqu’à la villa d’Este. L’Arrière-Pays. Journal 2016, relecture et mise e ligne. Pas de Karsenty. Journal. Couché à 2 heures.  

lire l’entrée du lundi 19 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 21 décembre 2016, 0 h 13
modifiée le mercredi 21 décembre 2016, 9 h 50
Mardi 20 décembre 2016.
Saint Théophile — 355/11. Plieux. Levés à 8 heures et demie, réveillés par Céline dans la bibliothèque. Temps très brumeux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, et Vengeance d’Achille, de Twombly, 1962, Paris, 4 décembre 2016. L’Arrière-Pays, très activement suite à l’attentat survenu hier à Berlin. Retenu une table à l’auberge de Gramont. Le Jour ni l’Heure, trois autres Twombly, Ilium, Commodus, détails. Bain. L’Arrière-Pays. Promenade avec Pierre sur le plateau, été jusqu’à la Rouquette, revenu par la Bonnefont malgré les protestations du chien. Atelier, repris le labbé, mais il me manque certains éléments. Lecture par Pierre d’Evola. Remontés vers 6 heures et demie. Visite de M. Dellinger, porteur d’un superbe coffret de délicatesses lomagnoles, pour mes craquaisons boulimiques. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, pâtes, légumes, salade verte aux avocats. Vu Le Petit Lieutenant, de Xavier Beauvois, 2005, avec le joli Jalil Lespert. L’Arrière-Pays encore. Comptes : Dernière connexion le 17/12/2016 à 10h29 //// Bonjour M. CAMUS Avoirs 6.881,24 € /// Crédits -108.888,51 € //// 20/12 VIR SEPA RECU /DE KOBO INC PUBLISHER PAYMENTS (ACC.: K +44,94 € //// 20/12 PRLV SEPA EDITION ABONNES DU MONDE.FR ECH/201216 I -17,90 € /// Agenda. 00:11:19.  Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Journal romain, une entrée d’octobre 1986. 2017, Dernière Chance avant le Grand Remplacement, 33.000 signes. Journal en dormant. Couché à 2 heures.  

lire l’entrée du mardi 20 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 21 décembre 2016, 9 h 53
modifiée le jeudi 22 décembre 2016, 12 h 08
Mercredi 21 décembre 2016.
Saint Pierre Canisius — 356/10. Plieux. Levés à 8 heures. Beau temps doré et brumeux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, à l’YHWH, et Plieux, le paysage, état de la veille (avant vernissage). Agenda. 09:53:23 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et Plieux. Imprimé mon “programme” pour M. le maire de H. Été à H., donc, voir le maire (qui ne veut pas que je parle de cette entrevue, passionnante pourtant). Rentré vers midi et demi. Stéphane Maggi alias Étienne Liebig, des “Grandes Gueules”, a publié ses tweets de rétractation et d’excuses quant à ses accusations de pédophilie à mon égard, comme convenu entre nos avocats en échange du retrait des poursuites intentées par moi et de la demande de 30.000 € de dommages et intérêts. Toutefois il me “bloque” presque aussitôt après, de même que Me Rimokh, de sorte que nous n’avons plus accès auxdits tweets. Conversation(s) avec Me Rimokh, songeons à reprendre les poursuites mais l’avocat de Liebig fait remarquer que notre transaction n’exclue pas le blocage — en effet, nous avons oublié cette clause ! Tant pis, Me Rimokh et moi avons fait des captures d’écran. Passablement nervé (sic) par l’épisode, toutefois, et par la conversation avec le maire de H. (qui m’a dit que je pouvais publier ce que je voulais, comme situation bancaire, ça ne prouvait rien — en effet…). Co-craquaison boulimique avec Pierre, pour nous calmer : coffret de jolies petites boîtes de conserve de Belle-Île, reçues de ma sœur : rillettes de thon, rillettes de maquereau, miettes de maquereau, pain grillé, vin blanc et lames de chocolat de M. Dellinger, le tout excellentissime, très “mon genre”. Café. Bain. Promenade avec Pierre dans la vallée, assez longuement curé la rivière, autre activité très lénifiante, pour ne pas dire é-nervante. Pas d’atelier, faute de temps. L’Arrière-Pays, dont les tweets Liebig. Article pour La Verità, de Rome, sur l’attentat de Berlin. Dîné aux nouvelles, jardinière de légumes et champignons, poire à la vapeur et framboises. Rien regardé, remonté tôt, pas un instant à moi. L’Arrière-Pays. Joue au lièvre et à la tortue avec l’article italien qui venait très bien, pourtant, ne m’y remet qu’à une heure du matin et donc me couche à 3 heures et demie, car il doit partir d’urgence. Pas de publication du journal de la veille, journal du jour à peine esquissé, bref, rupture des digues. 

lire l’entrée du mercredi 21 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 22 décembre 2016, 12 h 37
modifiée le vendredi 23 décembre 2016, 11 h 54
Jeudi 22 décembre 2016.
Sainte François-Xavière — 357/9. Plieux. À peine dormi, levé à 7 h & demie, plus mort que vif mais très remonté. Le Jour ni l’Heure, autoportrait d la nuit et Magritte, La Colère des dieux, exp. Magritte, Centre Georges-Pompidou, dimanche 4 décembre 2016. L’Arrière-Pays. Comptes (mais je peux mettre ce que je veux…) : Dernière connexion le 21/12/2016 à 00h09 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 3.554,37 € /// Crédits -108.888,51 € /// Solde au 21/12/2016 3.554,37 € /// À venir -1.180,31 € | Prévisionnel 2.374,06 €   21/12 CHEQUE 3672716 -3.826,87 € (assurance maison) /// 21/12 VIR SEPA RECU /DE MR MAGGI STEPHANE /MOTIF MAGGI TRANS+500,00 € (versement de M. Étienne Liebig, complément de ses excuses en échange de l’abandon des poursuites pour diffamation et de la renonciation à la demande de 30.000 € de dommages et intérêts) /// 20/12 VIR SEPA RECU /DE KOBO INC PUBLISHER PAYMENTS (ACC.: K+44,94 €. Agenda. 12:36:58 /// Le Jour ni l’Heure,  Chronologie, Veau d’or d’après Poussin à l’exposition Magritte le dimanche 4 décembre 2016, deux “Intérieurs à Plieux” le 20, Timor et La Baignoire. Journal 2016, mis en ligne l’entrée de l’avant-veille (décalage complet), lettre d’Hélène Guillaume. Bain. M. Jacques King (Ey.) et sa femme ici à trois heures, passé l’après-midi avec eux à enregistrer des “films de campagne”, entretien, plus Ørop, plus le texte que j’ai écrit la nuit précédente pour La Verità… Rejoints par la mère de M. King à 7 heures et demie, allons dîner à cinq à l’auberge de Gramont, non sans un assez long détour par le moulin de Marsac car nous croyons fermé le pont de Gramont (en fait il est rouvert, détour pour rien, donc). Dîné à Gramont, dans l’habituel “cabinet particulier”, potage, trois foies gras, magret de canard et légumes divers, glace, crème brûlée, croustade, mousse au chocolat. M’en tiens pour ma part au vin blanc. Rentrons vers onze heures et demie, par le pont de Gramont. Journal, décalage général,  tombe de sommeil, me couche à 1 h.  

lire l’entrée du jeudi 22 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 23 décembre 2016, 12 h 30
modifiée le samedi 24 décembre 2016, 19 h 11
Vendredi 23 décembre 2016.
Saint Armand — 358/8. Plieux. Très peu dormi, réveillé à 5 heures par l’angoisse du retard de tout et l’impossibilité de faire front. Levé aussitôt. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille, au retour de Gramont, et Magritte, La Belle Captive, 1931, Paris, le 4 décembre 2016. Fabriqué divers cartons de campagne. L’Arrière-Pays. Laissé Pierre aller faire seul des courses à Agen, ce qui est contraire à l’usage et à la gentillesse, mais je suis vraiment trop en retard pour tout. Comptes : Dernière connexion le 22/12/2016 à 12h27 /// Bonjour M. CAMUS Avoirs 3.554,37 € /// Crédits -108.888,51 € /// Solde au 22/12/2016 3.554,37 € À venir 2.011,69 € | Prévisionnel 5.566,06 € /// (inchangé) /// 12:44:28 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et Belle Captive, nouveaux cartons, article italien paru dans La Verità sous un titre absurde, trois autres Twombly du 4 décembre 2016 comme le Magritte. Ah non, j’oublie, mini-tuerie solitaire avec la suite du vin blanc de M. Dellinger et trois des petites boîtes belle-îloises de ma sœur, sardines, rillettes de maquereau, émincée de thon. Tuffes au chocolat de M. Dellinger. Café. Bain. Ritorno di Pietro. Vais avec lui à Gramont récupérer des gants oubliés là-bas la veille, marchons jusqu’au hameau aux belles maisons (Latroque ?), hélas terriblement abîmées pour la plupart, en particulier par  par les arrachages d’enduits. Atelier. Timor (le labbé). Lecture par Pierre d’Evola. Journal de l’avant-veille, suite de la rédaction. Dîné aux nouvelles, pâtes et jardinière de légumes, poire à la vapeur et framboises. Regardé un long documentaire-entretien sur Umberto Eco, bien, sauf la fin, dégoulinante (de la part de l’auteur). L’Arrière-Pays. Journal, entrée de l’avant-veille, suite de la rédaction, relecture et mise en ligne. Journal, à titre purement symbolique. Couché vers 2 heures.    

lire l’entrée du vendredi 23 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 24 décembre 2016, 19 h 47
modifiée le dimanche 25 décembre 2016, 12 h 17
Samedi 24 décembre 2016.
Sainte Adèle — 359/7. Plieux. Levés à 8 heures et demie. Pas de Céline, en vacances pour dix jours. Déjeuné en bas avec Pierre. Émission de Finkielkraut sur Donald Trump. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et photographie de Twombly, Lemons, Gaète, 1998-2008, Paris, dimanche 4 décembre 2016, après le déjeuner Ouchikh Finkielkraut. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, trois tableaux du musée Fabre de Montpellier, dimanche 9 octobre 2016 : Bord de mer à Palavas (autoportrait), La Rencontre, dét., idem, et l’autoportrait de Xavier Sigalon, très beau aussi, sur un mode discret (le tableau, pas Sigalon). Bain. Promenade avec Pierre jusqu’au cap du Cassé. Atelier, Timor, vernissage, et lecture par Pierre de Révolte contre le monde moderne, d’Evola. L’Arrière-Pays. Comptes :  Dernière connexion le 23/12/2016 à 12h42 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 6.746,37 € /// Crédits -108.888,51 € /// Solde au 23/12/2016 6.746,37 € /// À venir -1.180,31 € | Prévisionnel 5.566,06 €  /// 23/12 VIR SEPA RECU /DE REGION OCCITANIE /MOTIF BAT/SOLD -RE +3.192,00 € (solde des subventions de travaux (de la tour) — en voilà une surprise qu’elle est bonne…  /// Compte immobilier (emprunt, travaux de la tour : Solde au 23/12/2016 -108.888,51 € /// À venir 0,00 € | Prévisionnel -108.888,51  /// Agenda, 19:48:14 //////// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportraits de la nuit et de la précédente, trois tableaux de Montpellier le dimanche 9 octobre, plusieurs Twombly de l’exposition de Paris le 4 décembre 2016, un Magritte du même jour, cartons de campagne divers, sans parvenir à rattraper le retard. Vu les nouvelles dans la chambre. Jeanne Lloan ici à 8 heures et demie, me porte la biographie de Mme de Loynes. Dîner de Noël avec Pierre et elle, caviar, dinde aux marrons, salade verte, coulommiers, vacherin, bûche au chocolat. Reçu de Pierre Le Rang, de Fanny Cosandey. Rattrapé le journal après, deux jours de retard, sans précédent. L’Arrière-Pays. Couché à deux heures.  

lire l’entrée du samedi 24 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 25 décembre 2016, 14 h 59
modifiée le lundi 26 décembre 2016, 10 h 07
Dimanche 25 décembre 2016.
Noël (Férié) — 360/6. Plieux. Levé à 7 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Violoniste souriant du musée d’Angers, Abraham Willaerts. Déjeuné en bas avec Pierre. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, trois autres tableaux ou détail de tableaux du musée d’Angers, dimanche 6 novembre 2016 : Tiepolo (Apothéose de la maison Pisani), Lorenzo Lippi (Allégorie de la Simulation), Alexandre-François Desportes, chien de Fleurs, fruits, animaux et gibier, 1714. Agenda. 14:58, bain coule. //// En fait il n’y a pas d’eau chaude, donc pas de bain. Pierre prend une douche à l’eau mi-tiède, brrrr… Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportraits des deux nuits précédentes, divers tableaux vus à Angers le dimanche 6 novembre (Willaerts, Tiepolo, Lorenzo Lippi, Desportes) et à Montpellier le dimanche 9 octobre 2016 (Courbet, Sigalon). Promenade avec Pierre sur le plateau, chemin de la Rouquette, jusqu’au bout du goudron. Temps froid et pisseux, triste et morne. Attelier, Timor, le versant clair, rose, gris, jaune, le tout blanchi et pâli. Lecture par Pierre d’Evola, le masculin et le féminin, éloge du harem. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Parlé à Marcel Meyer. Dîner aux nouvelles, à vrai dire je comprends mieux les réserves des autres sur la dinde, il n’y a que les cuisses qui soient vraiment bonnes, le blanc est très bourratif et fastidieux en effet. Dinde froide, donc, pommes de terre, carottes et champignons, coulommiers, vacherin, gâteau au chocolat, crémant de Bordeaux (moi). Pas regardé grand chose, Pierre se consacre a un film de gremlins. Écrit à Robert Redeker, à Jacques Knight. Rattrapé les retards les plus graves. 2017, Dernière Chance avant le Grand Remplacement, passé de 33 à 40.000 signes. Journal. Couché vers 1 heure.   

lire l’entrée du dimanche 25 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 26 décembre 2016, 10 h 11
modifiée le mardi 27 décembre 2016, 11 h 25
Lundi 26 décembre 2016.
Saint Étienne— 361/5. Plieux. Levé à 7 heures. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, routine, et plaisant portrait de Bruyas par Glaize, 1849, avec Italienne d’appoint, musée Fabre, 9 octobre 2016. Déjeuné seul en bas, Pierre n’est pas réveillé. Agenda. 10:10:52 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et portrait de Bruyas en Italie, par Glaize. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Tuerie de restes avec Pierre, dinde, semoule, champignons, pommes de terre, Arton rouge, café. Le Jour ni l’Heure, carton de campagne (“Je suis le seul candidat sérieux”) et trois tableaux du musée Fabre à Montpellier le 9 octobre 2016, Mort de Charles IX par Monvoisin, 1834, Pêche aux aloses par Garneray, 1835, Olim, Souvenir des Pyrénées, portrait de Bruyas, par Glaize, 1851. Bain, lecture par Pierre du Rang, par Fanny Cosandey. Promenade sur le plateau, jusqu’au carrefour La Rouquette/La Bonnefont. Atelier, pâli encore la face claire de Timor (jaune, gris, rose, peinture blanche) et verni avec succès Plieux,pour les parties brunes, mais gâché le ciel, qui n’était pas sec et qu’il faudra refaire. Lecture par Pierre d’Evola, l’Âge d’or (in Révolte contre le monde moderne). Commandé un exemplaire de Le Jour ni l’Heure 2015 pour M. X. Importé 3.800 € de Paypal. Écrit à Marcel Meyer. Pas dîné, poire à la vapeur et framboises. Vaguement regardé un documentaire de la chaîne “Toute l’Histoire” sur les décembristes, mais on a l’impression que c’est traduit par Google, et ça n’a pas l’air trop bon non plus en version originale — nous laissons tomber. Longue lettre à M. Pohon, impliquant toute sorte d’ajustements et de notes pour De l’innocence. Fabriqué aussi une couverture, à partir d’un état perdu d’un de mes autoportraits peints. Journal romain, deux entrées, passé à novembre (1986). Entretien avec M. Karsenty, 42.000 signes. Journal. Couché peu après 1 heure.  

lire l’entrée du lundi 26 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 27 décembre 2016, 11 h 38
modifiée le mercredi 28 décembre 2016, 10 h 45
Mardi 27 décembre 2016.
Saint Jean l’Apôtre — 362/4. Plieux. Réveillé et levé à 6 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille, bibliothèque à la seule lumière de l’ordinateur, et portrait de Bruyas par Alexandre Cabanel, 1846. Commencé à constituer un fichier “Album en Lomagne”, pour un album En Lomagne. L’Arrière-Pays. Agenda. 11:36:27 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et portrait de Bruyas en 1846 par Cabanel, Olim, de Glaize (Bruyas aux Pyrénées), Pêche aux aloses de Garneray, 1835, et Mort de Charles IX, de Monvoisin, 1834, le tout au musée Fabre, Montpellier, 9 octobre 2016. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, carton de campagne, Une chance pour la France, et deux autres tableaux de Montpellier, deux Corot de Ville-d’Avray, sans avoir le temps de les légender. En effet, nouvelle frénésie d’attaques sur ma supposée “pédophilie”, sur Twitter, toutes anonymes, menées principalement par certains Le_Consultant, Djamel@djamnet, Ze Carl Statham@Ze Carl Karl (« Il va au Maroc baiser des gamins »). Consultations avec Me Rimokh, charmant, comme d’habitude, mais assez pessimiste quant à la possibilité de forcer Twitter à révéler les identités, et donc de porter plainte. Plus tard il est néanmoins partisan de mettre en route la machine judiciaire, laissant au juge (si j’ai bien compris) la charge de forcer la main de Twitter (qui ne fait de révélations sur ses clients qu’en cas de danger physique immédiat, paraît-il). Après-midi largement perdue à cause de ces histoires, peu de soutien, comme d’habitude (sauf de Me Rimokh, très vaillant). Pour tout arranger, pas d’eau du tout, impossible de laver la tâche de l’insulte. Promenade avec Pierre dans la vallée, curé la rivière au premier gué, toujours un excellent exercice. Atelier, vernis la face claire de Timor (jaune, gris, rose) et refait le ciel de Plieux. Lecture par Pierre de Révolte contre le monde moderne. L’Arrière-Pays. Poursuivi la constitution du fichier “Album En Lomagne”. Dîné aux nouvelles, tarte aux épinards, aux champignons et aux carottes, salade verte.  Poires à la vapeur et framboises.  Remonté tôt. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Envoyé des passes pour le journal, quoique les gens qui disposent de passes ne le lisent jamais, donc ça ne sert pas à grand chose. Me suis aperçu que le nombre de lecteurs quotidiens était tombé de cent vingt (à la “grande époque”, qui me semblait déjà dérisoire (le moindre blogueur a vingt mille lecteurs)) à soixante-dix. 2017, Dernière Chance avant le Grand Remplacement, malgré la quasi disparition de M. Karsenty (43.000 signes). Journal. Couché à 2 heures. 

lire l’entrée du mardi 27 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 28 décembre 2016, 11 h 09
modifiée le jeudi 29 décembre 2016, 19 h 35
Mercredi 28 décembre 2016.
Saints Innocents — 363/3. Plieux. Bien dormi, levé à 8 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de routine de la nuit et portrait de Bruyas par Tassaert, 1851. Comptes : Dernière connexion le 24/12/2016 à 19h40 ///Bonjour M. CAMUS ///Avoirs 6.746,37 € /// Crédits -108.888,51 € //// Solde au 27/12/2016 6.746,37 € /// À venir 2.076,26 € | Prévisionnel 8.822,63 €  /// (Inchangé) /// Agenda. 11:08:42 ////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et portrait de Bruyas par Tassaert, deux Corot de Ville-d’Avray au musée de Montpellier le 9 octobre 2016. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, trois autres portraits de Bruyas à Montpellier le 9 octobre 2016, en Christ aux épines par Marcel Verdier, dans La Rencontre de Courbet, par Thomas Couture. Bain, lecture par Pierre du Rang, de Fanny Cosandey. Assez grand tour avec Pierre sur le plateau, jusqu’à la Rouquette, er retour par la Bonnefont. Étape au salon Loichot, thé, tarte meringuée au citron, pour ma part, et crème brûlée offerte par Mme Loichot, avec qui parlé. Atelier, pièces diverses, La Coupe, La Jarre, le grand Flacon, tout arrive plus ou moins à terme. Lecture par Pierre d’Evola, Révolte contre le monde moderne. Journal 2016, entrée de la veille, relecture. Dîné aux nouvelles, pâtes, carottes et pommes de terre, salade verte, poires à la vapeur et framboises. Remonté assez tôt. Journal 2016, entrée de la veille, mise en ligne. Album En Lomagne, présélection dans les différents fichiers. Journal romain, trois journées de novembre 1986. 2017, Dernière Chance avant le Grand Remplacement, Israël, 48.000 signes. Journal. Autoportrait. Couché à deux heures et demie. 

lire l’entrée du mercredi 28 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 29 décembre 2016, 19 h 57
modifiée le samedi 31 décembre 2016, 0 h 01
Jeudi 29 décembre 2016.
Saint David — 364/2. Plieux. * Levés à 9 h & 1/4 (!). Déjeuné en bas avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, pas si mal, et Timor dans l’atelier, la face claire. L’Arrière-Pays, très activement, toute la matinée (Daesh). Le Jour ni l’Heure, encore trois portraits de Bruyas, par Tassaert dans son atelier, par Delacroix en 1853, par Courbet en 1854. Bain, lecture par Pierre du Rang, de Fanny Cosandey. Promenade avec Pierre dans la vallée du Nord, temps très hivernal, assez beau dans le genre éteint. Atelier, citronnade, Pierre ajoute à Plieux le minuscule toit pointu du belvédère de la poterne, que j’étais incapable de mettre, soit parce que je n’y vois plus assez soit parce que ma main n’est pas assez ferme (mais maintenant on le voit trop…). Me suis remis au Bloc de pierre n° 2, qui a été sali. Communiqué pour l’In-nocence, n° 1979, sur la récente résolution de l’ONU relative à Israël. Comptes :  Dernière connexion le 28/12/2016 à 11h05 /// Bonjour M. CAMUS // Avoirs 10.546,37 € /// Crédits -108.888,51 /// Solde au 28/12/2016 10.546,37 € /// À venir -2.275,69 /// € | Prévisionnel 8.270,68 €   /// 28/12 VIR SEPA RECU /DE PAYPAL EUROPE SARL ET CIE SCA /MOTIF +3.800,00 € (vente de livres, d’albums et d’abonnements, sur deux ou trois mois). Agenda. 19:56:47 /// Dîné aux nouvelles, tarte aux épinards, carottes et champignons, salade verte. Poires à la vapeur et framboises. Remonté tôt. L’Arrière-Pays, autoportrait de la nuit précédente et tableaux du musée Fabre à Montpellier, surtout des portraits de Bruyas, 9 octobre 2016. L’Arrière-Pays. Journal 2016, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Journal romain, une journée de décembre 1986. 2017, Dernière Chance avant le Grand Remplacement. 50.000 signes. Journal. Autoportrait. Couché à 3 heures.  

lire l’entrée du jeudi 29 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 31 décembre 2016, 1 h 27
modifiée le lundi 15 mai 2017, 9 h 47
Vendredi 30 décembre 2016.
Sainte-Famille — 365/1. Plieux. Très peu dormi, rêvé que j’étais menacé par un lion joueur, dans un vaste marais sis à Paris, du côté du XVe arrondissement. Levé à 8 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit pénultième, doublon, pas mal, et Bruyas malade par Courbet. Déjeuné en bas avec Pierre. L’Arrière-Pays, frénétiquement tout la journée, en diverses polémiques absurdes. Le Jour ni l’Heure à midi, trois autres portraits de Bruyas, Delacroix, Courbet, Glaize, sans trouver le temps de les légender dans le tourbillon des luttes de réseau. Longue conversation téléphonique de travail avec M. Pohon, très aimable et efficace : pas mal de choses devraient être prêtes assez vite grâce à lui, mais c’est moi qui retarde le mouvement. Bain. Lecture par Pierre du Rang, de Fanny Cosandey. Promenade avec Pierre au Cassé, temps froid. Atelier, Bloc de pierre n° 2 et vase rouge et jaune. Pierre et moi montons dans la bibliothèque le grand Timor, dont je suis assez satisfait. L’Arrière-Pays, suite des polémiques. Dîné aux nouvelles, omelette aux champignons et pommes de terre, restes de tarte aux épinards et carottes, salade céleri et avocats. Poire à la vapeur et framboises. Un peu d’un film américain sur un tennisman sympathique et blond, mais remonte assez vite. L’Arrière-Pays toujours, toute structure effondrée. Comptes :    Dernière connexion le 29/12/2016 à 19h53 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 8.448,40 € /// Crédits -108.888,51 € /// Solde au 30/12/2016 8.448,40 € /// À venir 0,00 € | Prévisionnel 8.448,40 € ///  30/12 PRLV SEPA URSSAF RHONE ALPES-CNCESU ECH/301216 ID -643,40 € //// 30/12 FACTURE CARTE DU 021216 MERCURE VAD ORLEANS CARTE 4974-263,00 € (deux nuits, déjeuner Ouchikh/Finkielkraut Combaz etc. à Paris le 4 déc.) /// 30/12 FACTURE CARTE DU 231216 SARL ARTEMPO AGEN CARTE 4974XX -224,10 € (tubes, pinceaux) /// 30/12 FACTURE CARTE DU 141216 FLEURONS LOMAGN LECTOURE CARTE -201,35 €  (coffrets tante, sœur, M. P. //// 30/12 FACTURE CARTE DU 231216 EPICERIE FINE AGEN CARTE 4974X -180,00 € (caviar) /// 30/12 FACTURE CARTE DU 031216 GERSALI SA LECTOURE CARTE 4974 -139,42 € (courses de Noël, dinde, etc.) //// 30/12 FACTURE CARTE DU 251216 BLURB, INC. CARTE 4974XXXXXXX -139,33 € (album 2015 pour M. Arnoux) /// 30/12 FACTURE CARTE DU 031216 BLURB, INC. CARTE 4974XXXXXXX -139,33 € (album 2015 pour un autre collectionneur) /// 30/12 VIR SEPA RECU /DE DAVID JORDAN /MOTIF VERSEMENT DE SOU +100,00 €  (mécénat permanet) /// 30/12 FACTURE CARTE DU 04/12/16 FLAMMARION CENT PARIS CARTE 49 -89,80 € (deux catalogues Twombly) /// 30/12 FACTURE CARTE DU 051216 MERCURE ORLEANS CARTE 4974XXXX -83,00 € (suppléments, petits-déjeuners, parking) ///30/12 FACTURE CARTE DU 051216 ECOMARCHE DAC V LAUZERTE CARTE -77,62 € (carburant) /// 30/12 FACTURE CARTE DU 031216 LA CAVE LECTOUR LECTOURE CARTE -72,60 € (vin Noël) /// 30/12 VIR SEPA RECU /DE AMAZON.LUX.FR /MOTIF PAYMENT.: 45345 +71,84 € (ventes Amazon) /// 30/12 FACTURE CARTE DU 031216 ECOMARCHE 01 LAUZERTE CARTE 49 -35,79 € (?) /// 30/12 FACTURE CARTE DU 051216 COFIR RUEIL MALMAIS CARTE 4974 -35,40 € (autoroute) /// 30/12 FACTURE CARTE DU 041216 C POMPIDOU TPE PARIS 4 CARTE 4 -25,00 €  (entrées) /// 30/12 FACTURE CARTE DU 05/12/16 ASF CAHORS SU RUEIL MALMAIS CA -9,00 € (autoroute) /// 30/12 FACTURE CARTE DU 031216 ASF GIGNAC RUEIL MALMAIS CARTE -9,00 € /// 30/12 VIR SEPA RECU /DE AMAZON.LUX.DE /MOTIF PAYMENT.: 45376 +5,88 € /// 29/12 VIR SEPA RECU /DE INSTIT RETRAITE COMPLEME ENSEIG ET C +91,45 €  /// Agenda. 01:21:32 /// Journal romain, une journée de novembre 1986. Journal 2016, entré de la veille, relecture, sans parvenir à la mettre au point ou en ligne. Journal, quelques mots de notes pour marquer le coup. Autoportrait dans l’escalier glacé, en allant chercher une bouteille d’eau. Couché à 2 heures et demie. 

lire l’entrée du vendredi 30 décembre 2016 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 31 décembre 2016, 12 h 52
modifiée le dimanche 1er janvier 2017, 15 h 05
Samedi 31 décembre 2016.
Saint-Sylvestre — 365/1. Plieux. Levé à 8 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, pas mauvais, et détail, Orphée, d’Orphée secourant Eurydice, de Delacroix, 1862, musée Fabre, Montpellier, dimanche 9 octobre 2016. Déjeuner en bas avec Pierre. Mis en ligne le plus récent communiqué de l’In-nocence, à propos du communiqué de l’ONU sur Israël. Mise à jour partielle du fichier “2017 Programme”, jusqu’à 70. L’Arrière-Pays. Comptes : Dernière connexion le 31/12/2016 à 01h04 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 8.448,40 € /// Crédits -108.888,51 € /// Solde au 30/12/2016 8.448,40 € À venir 0,00 € | Prévisionnel 8.448,40 €  ///// Agenda. 12:51:47 ///// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et Delacroix de Montpeller, Orphée, plus trois autre tableaux de Montpellier, l’Aspasie du même Delacroix, l’Achille de Bénouville, le Bruyas âgé de Glaize. Le Jour ni l’Heure, suite des tableaux du musée Fabre de Montpellier, Étudiants fêtant le VI centenaire de Max Leenhardt, son fils Pierre par Marie Bracquemond, l’Antonin Proust de Manet, le tout du dimanche 9 octobre 2016. Bain, Lecture par Pierre du Rang, de Fanny Cosandey. Promenade avec Pierre sur le plateau, ou au Cassé, je ne sais plus. Atelier, Bloc de pierre n° 2, vase jaune et rouge, etc. Lecture par Pierre d’Evola. Journal de l’avant-veille, relecture et mise en ligne. Vue l’allocution du chef de l’État. Été à Fleurance chez Jeanne de Loynes suivant l’usage. Huitres, exquis soufflés aux coquille saint-jacques, sur un lit de poireaux, poularde aux morilles, sant-nectaire, chèvre fondant, brie de Meaux, mille feuilles, etc., champagne, saint-émilion, infusion. Rentrés vers 11 heures et demie car retard épouvantable, pour tout. Journal de l’avant-veille, mise en ligne. Journal de la veille. Journal du jour. Autoportrait du jour mais l’appareil photographique est cassé, ou du moins ne se règle plus — ce radin de Pierre dit qu’il faut prendre ça comme une contrainte formelle de plus. Couché à trois heures. 

lire l’entrée du samedi 31 décembre 2016 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site