Le Jour ni l’Heure
mars 2017

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 1er mars 2017, 10 h 42
modifiée le jeudi 2 mars 2017, 10 h 56
Mercredi 1er mars 2017.
Cendres — 60/305. Paris, hôtel Bourgogne & Montana, ch. 67. Assez bonne nuit, suais apparemment guéri. Levé à 8 heures et quart, déjeuné directement en bas. Blanc de poulet, jambon blanc, œufs brouillés, camembert, cantal, muesli au jus de pamplemousses, pamplemousse, fruits secs, petit pain au raisin. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et portrait de Philippe Karsenty la veille, dans la chambre, sur fond (un peu flou) d’Assemblée nationale. Un crétin met en ligne sur Twitter des extraits bien choisis de Tricks, les reprends dans la Gazette des Maîtres-Chanteurs. Agenda. 10:41:59 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et portrait de Philippe Karsenty. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Moment toujours désagréable des bagages et de l’évacuation, suis aidé toutefois par le Philippin, Cinghalais, Indien (?) de l’hôtel. Vais chercher la voiture au parc de stationnement des Invalides. Quitte l’hôtel vers midi et demie (c. 1050 € + 20). Temps affreux sur presque tout le parcours, pluie et vent. Bien-aimée sonate pour violoncelle seul de Kodaly à l’émission de François-Xavier Szymczak. Essence à Pech-Montat. Émission de Matthieu Conquet interviewant Dick Annegarn, très bien. Me fourvoie après Valence-d’Agen, me retrouve à Auvillar (!). À Plieux vers 9 heures et demie. Dîné avec Pierre en regardant une émission sur les Pharaons noirs, XXVe dynastie. Steack de soja, riz, salade verte, poire à la vapeur et groseille. Message de Philippe Karsenty selon lequel Alain Finkielkraut  a accepté de faire une émission “Répliques” autour de 2017, dernière chance avant le Grand Remplacement, la difficulté étant de trouver un interlocuteur (Houellebecq ? Onfray ? Mélenchon ? Hamon ? Macron ? Boutih ? Bechikh ? Meklat ? ). L’Arrière-Pays. Journal. Couché 1 heure et demie.  

lire l’entrée du mercredi 1er mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 2 mars 2017, 11 h 21
modifiée le vendredi 3 mars 2017, 19 h 56
Jeudi 2 mars 2017.
Saint Charles le Bon — 61/304. Plieux. Bien et beaucoup dormi. Levé à 8 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et autre portrait de Philippe Karsenty, car il n’est pas content du premier (il se trouve l’air ahuri). L’Arrière-Pays. Comptes : Dernière connexion le 24/02/2017 à 14h26 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 5.100,11 € ///Crédits -107.097,58 € /// Solde au 01/03/2017 5.100,11 € /// À venir -34,40 € | Prévisionnel 5.065,71 €  /// Copie de nouveau possible : 01/03 VIR SEPA RECU /DE AMAZON.LUX.FR /MOTIF PAYMENT.: 48212 +31,25 € /// 28/02 PRLV SEPA URSSAF RHONE ALPES-CNCESU ECH/280217 ID -514,10 € /// 28/02 FACTURE CARTE DU 29/01/17 IC-BORDEAUX BORDEAUX0033/ CART -327,00 € (Bordeaux, Grand Hôtel, colloque musulman) /// 28/02 FACTURE CARTE DU 170217 ADY*LULU CARTE 4974XXXXXXXX450 -261,88 € (20 De l’in-nocence) /// 28/02 FACTURE CARTE DU 18/ 02/ 17 MERCURE VAD ORLEANS CARTE 4974 -111,00 € /// 28/02 VIR SEPA RECU /DE DAVID JORDAN /MOTIF VERSEMENT DE SOU+100,00 € (versement de soutien) /// 28/02 FACTURE CARTE DU 11/ 02/ 17 DAC RELAIS ROCH VIVIERS CARTE-88,48 €  (essence) /// 28/02 FACTURE CARTE DU 120217 ASF RUEIL MALMAIS CARTE 4974XX -69,30 € /// 28/02 FACTURE CARTE DU 24/02/ 17 LE PALAIS CELEST LA CHAPELLE S -37,60 € (3Pong” d’Orléans) /// 28/02 FACTURE CARTE DU 010217 PAYPAL 0800 942 890 CARTE 4974 -27,90 € /// 28/02 FACTURE CARTE DU 230217 ADY*LULU CARTE 4974XXXXXXXX450 -25,65 € ////28/02 FACTURE CARTE DU 250217 MERCURE ORLEANS CARTE 4974XXXX -24,00 € (parking ?) /// 28/02 FACTURE CARTE DU 230217 ADY*LULU CARTE 4974XXXXXXXX450 -19,65 € /// 28/02 FACTURE CARTE DU 230217 ADY*LULU CARTE 4974XXXXXXXX450 -19,65 € /// 28/02 FACTURE CARTE DU 020217 ADY*LULU CARTE 4974XXXXXXXX450 -19,65 € /// 28/02 FACTURE CARTE DU 250217 COFIR RUEIL MALMAIS CARTE 4974 -17,80 € /// 28/02 FACTURE CARTE DU 240217 ASF GIGNAC RUEIL MALMAIS CARTE -9,10 € /// 28/02 FACTURE CARTE DU 130217 ASF VALENCE D RUEIL MALMAIS CA -7,40 €. Agenda/ 11:20:57 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et deuxième portrait de Philippe Karsenty. L’Arrière-Pays. Collation en bas, une boîte de thon et crackers, vin rouge, gelée de coings à la vanille, fruits secs. Le Jour ni l’Heure, portrait de la fille de Jenny Le Guillou par Delacroix (1835 ou 1841), portrait de Delacroix par Thales Fielding, 1825, et portrait de Thales Fielding par Delacroix, 1825, Paris, musée Delacroix, dimanche 26 février 2017. Bain. Retard, retour de Pierre, promenade avec lui sur le plateau, jusqu’à l’embranchement La Rouquette / La Bonnefont.  Atelier. Repris le portrait de Carrère. Lecture par Pierre de Picketty. Communiqué pour l’In-nocence, le projet de Macron. Dîné aux nouvelles. Omelette aux pommes de terre et aux champignons, salade verte, poires à la vapeur et framboises. Vu La Table aux crevés, d’Henri Verneuil, 1951, avec Fernandel et Maria Mauban. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Journal. Couché à deux heures.      

lire l’entrée du jeudi 2 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 3 mars 2017, 22 h 18
modifiée le samedi 4 mars 2017, 11 h 24
Vendredi 3 mars 2017.
Saint Guénolé — 62/303. Plieux. Forte douleur articulaire aux genoux, mais qui passe une fois que je suis levé, peu avant huit heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Un bonhomme de Lettres en méditation [L’écrivain réactionnaire], caricature de Delacroix, 1821. L’Arrière-Pays, très activement toute la journée. Ah si, écrit à M. Philippe Juvin, qui m’a envoyé son livre sur l’Europe. Envoyé également deux volumes de ma production récente à ma tante. Le Jour ni l’Heure, Géricault, Le Roi Jérôme, 1812 (ou1824), d’après Gros (1808). Bain. Promenade sur la plateau, croisé en partant Pierre qui rentre, été avec lui au Cassé. Atelier, portrait de Carrère, léger mieux. Agenda. Dîner aux nouvelles, steak de soja, carottes, courgettes, riz. Poires à la vapeur et framboises. Remonté tôt. Comptes :    Dernière connexion le 02/03/2017 à 11h10 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 5.064,56 € /// Crédits -107.097,58 € ///  02/03 COMMISSIONS ENVOI LETTRE D INFORMATION DES CAUTIONS -47,00 € /// 02/03 COMMISSIONS COTISATION ESPRIT LIBRE -22,05 € 02/03 /// FRAIS DE TENUE DE COMPTE AVEC REMISE -1,25 € 02/03 VIR SEPA RECU /DE SOFIA /MOTIF DDP /REF +34,75 € //// 01/03 VIR SEPA RECU /DE AMAZON.LUX.FR /MOTIF PAYMENT.: 48212+31,25 € /// 28/02 PRLV SEPA URSSAF RHONE ALPES-CNCESU ECH/280217 ID -514,10 €  /// Agenda. 22:18:35 ///// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit, Bonhomme de Lettres de Delacroix, deux portraits faits par lui (Thales Fielding et Lucille Le Guillou), son portrait par Thales Fielding, Paris, musée Delacroix, 26 février 2017, de même que le portrait du roi Jérôme par Géricault, 1812 (?), d’après le tableau de Gros (1808). Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Journal. Couché vers 2 heures.   

lire l’entrée du vendredi 3 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 4 mars 2017, 11 h 34
modifiée le dimanche 5 mars 2017, 10 h 00
Samedi 4 mars 2017.
Saint Casimir — 63/302. Plieux. Levé à 7 heures et demie. Temps agité, venteux, assez belles lumières. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et préprintemps au Cassé la veille. Émission d’Alain Finkielkraut à propos de Nietzsche. Tél. de Mme Nathalie Le Guen, conseiller régional (Aquitaine), qui va me donner sa signature. Agenda. 11:33:41 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et préprintemps au Cassé la veille. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, deux autres photographies du printemps au Cassé la veille. Bain. Lecture par Pierre de Fanny Cosandey, Le Rang. Promenade avec Pierre sur le plateau, temps froid et nerveux, quelques très belles lumières, abondance d’arbres en fleurs. Été jusqu’au chemin de la Rouquette, photographies. Atelier, portrait de Carrère, léger mieux. Lecture par Pierre de Thomas Piketty, Les Hauts Revenus en France au XXe siècle. L’Arrière-Pays. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Dîné aux nouvelles, excellente potée rouergate de Mme Mazeron, vin rouge, moutarde, riz, poire à la vapeur et framboises. Vu une émission du Gros Polonais sur le rococo, Meisen, les églises baroques de Bavière, etc. Entretien pour    Dreuz Info., avec Patrick Grumberg. Journal. Couché à 2 heures. 

lire l’entrée du samedi 4 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 5 mars 2017, 10 h 04
modifiée le lundi 6 mars 2017, 23 h 38
Dimanche 5 mars 2017.
Carême — 64/301. Plieux. Levé à 7 heures et demie. Temps sinistre, sombre, froid et pluvieux. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et allée de la Rouquette, aux arbres en fleur. Déjeuner en bas avec Pierre. Agenda. 10:14:09 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille et allée de la Rouquette, la veille également, plus deux autres paysages de Plieux l’avant-veille, au Cassé, et le Turc assis de Delacroix, 1826, Paris, musée Delacroix, dimanche 26 février 2017. Journal 2017, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Café avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, vue du château et vue générale du village la veille, prise du chemin de La Rouquette, et chœur de Saint-Séverin avec les vitraux de Bazaine, dimanche 26 février 2017. Bain, écouté “L’Esprit de l’escalier”, Alain Finkielkraut et Élisabeth Lévy.  Promenade avec Pierre au Cassé. Atelier, portrait de Carrère, assez nets progrès. Lecture par Pierre de Piketty. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, succès de la manifestation de Fillon au Trocadéro, il reste. Raviolis aux cèpes, chutney de Mrs Benzie. Vu peut-être quelque chose, mais j’ai oublié quoi. Entretien pour Dreuz info, jusqu’à deux heures et demie du matin (près de 20.000 signes). Journal. Couché à 3 heures. 

lire l’entrée du dimanche 5 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 7 mars 2017, 0 h 11
modifiée le mardi 7 mars 2017, 9 h 20
Lundi 6 mars 2017.
Sainte Colette — 65/300. Plieux. Réveillés par Céline dans la bibliothèque. * Levés à 9 heures - le 1/4. Relu le texte pour Dreuz et l’envoyé à Jean-Patrick Grumberg vers 11 heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit. L’Arrière-Pays. Collation en bas avec Pierre, partagé un bocal de foie gras, cahors, pain grillé, confiture de figues blanches, fruits secs, café. Le Jour ni l’Heure, portrait (pris par Pierre) avec un jeune homme inconnu, qui a demandé, ainsi qu’un autre, une photographie avec moi l’autre dimanche, à Paris, devant Saint-Nicolas-du-Chardonnet, et détail des beaux vitraux, 1993, de Sylvie Gaudin pour Saint-Gervais-Saint-Protais, à Paris, même jour, dimanche 26 février 2017. Bain, lecture par Pierre de Fanny Cosandey, Le Rang, elle délaye tout de même beaucoup. Promenade au Cassé, de nouveau. Atelier, portrait de Carrère, il se réloigne. Lecture par Pierre de Thomas Piketty, Les Hauts Revenus en France au XXe siècle. Parlé à l’architecte des M. H., M. Thouin, la tempête récente a fait quelques dégâts sur le toit de la tour, plaque de plomb assez menaçante. Appelé aussi, pour un parrainage, M. de Lary de Latour, maire de Miramont-Latour, qui refuse assez peu aimablement. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, tarte aux champignons, salade verte, poire à la vapeur et framboises. Vu une bonne partie d’Un pont trop loin, avec Dirk Bogarde, Sean Connery, Ryan O’Neal, etc. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Agenda. 00:10:12 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit, trois photographies parisiennes du dimanche 29 février (vitraux à Saint-Séverin (Bazaine), vitraux à Saint-Gervais (Sylvie Gaudin), portrait avec un jeune homme inconnu devant Saint-Nicolas-du-Chardonnet), deux photographies de Plieux, château et village, le samedi 4 mars 2017). Commande d’un premier exemplaire d’Insoumission. Commande livres Amazon (Onfray, Gramsci). Journal. Couché à 1 heure et demie.  

lire l’entrée du lundi 6 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 7 mars 2017, 9 h 45
modifiée le mercredi 8 mars 2017, 10 h 33
Mardi 7 mars 2017.
Sainte Félicité — 66/299. Plieux. Très peu dormi, réveillé très tôt, vers 5 heures et demie, levé à 6 heures et demie avec Pierre. Le Jour ni l’Heure, autoportrait du matin même, pour la veille, oublié, et plaque en hommage à Philippe-Édouard Foucaux et Sandor Korosi Csomas sur une maison du 3, rue Perronet, à Paris, vue d’une fenêtre de l’hôtel de l’Académie, rue des Saints-Pères, le mardi 28 février 2017. Temps gris et très humide. Attends une équipe de Channel IV. 09:44:40 ///// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit, plaque à la mémoire de Foucaux et Csoma de Körös rue Perronet le 28 février 2017. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Rangements. Vers 1 heure et demie MM. Jonathan Rugman, corespondant de Channel 4, et Simon Crawles, cameraman, ici (M. Alexander Ohrn, avec qui j’étais en correspondance, s’excuse de devoir rester à Paris). Près d’une heure et demie d’entretien filmé dans la bibliothèque. S’en vont vers 5 heures. Retour de Pierre. Atelier, portrait de Carrère, suite, toujours très flottant. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, gnocchis, carottes, salade verte, poire à la vapeur aux framboises. Vu Django, 1966, de Sergio Corbucci, à cause de Franco Nero, mais il est assez sous-exploité. Échanges avec M. Pohon. Journal. Couché vers 2 heures. 

lire l’entrée du mardi 7 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 8 mars 2017, 10 h 45
modifiée le jeudi 9 mars 2017, 11 h 06
Mercredi 8 mars 2017.
Saint Jean de Dieu — 67/298. Plieux. Bien dormi, levé à 8 heures. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et Portrait d’un Européen en costume oriental, c. 1840, de Léon Riesener, 1808-1878 (le cousin de Delacroix). Temps gris et pluvieux. Longs aboiements du chien de Mme Le Coz. Comptes : Dernière connexion le 03/03/2017 à 22h15 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 3.159,86 € /// Crédits -107.097,58 € /// Solde au 07/03/2017 3.159,86 € /// À venir -1.366,17 € | Prévisionnel 1.793,69 €  ///  06/03 CHEQUE 5947165 -910,44 € (Céline) /// 06/03 PRLV SEPA CREDIPAR ECH/060317 ID EMETTEUR/FR21ZZZ1 -759,88 € (crédit voiture) /// 06/03 PRLV SEPA CARDIF ASSURANCE VIE ECH/060317 ID EMETT -118,48 € (assurance emprunt immobilier) /// 06/03 PRLV SEPA CANALSAT - GROUPE CANAL PLUS ECH/060317 -76,00 € /// 06/03 PRLV SEPA CANAL PLUS ECH/060317 ID EMETTEUR/FR16ZZ -39,90 € /// Agenda. 10:44:45 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit, Européen en costume oriental de Riesener au musée Delacroix, 26 février 2017, plaque à la mémoire de Foucaux et de Csoma de Körös rue Perronet le 28. Journal 2017, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Le Jour ni l’Heure, Mademoiselle Rose et autoportrait de Delacroix, Delacroix par Jules Letoula, musée Delacroix, 26 février 2017. Bain, lecture pas Pierre de Fanny Cosandey, Le Rang. Promenade avec Pierre sur le flanc nord, très belle lumière, tout est très beau. Atelier, portrait de Carrère, résistance acharnée du tableau, du sujet, de la matière. Lecture par Pierre de Piketty, qui décidément ne dit pas du tout ce qu’il est fameux pour dire. Fabriqué tant bien que mal une nouvelle couverture, pas entièrement satisfaisante, du Dictionnaire des délicatesses du français contemporain, que je vais mettre en ligne puisque j’en ai récupéré les droits, Fayard refusant de le publier malgré les avances versées. Dîné aux nouvelles, jardinière de légumes et semoule, avocats, poire à la vapeur et framboises. Rien regardé. Consacré la soirée au Dictionnaire des délicatesses, refait la couverture, mis en ligne les deux préfaces, les entrées des lettres A et B. Commandé un exemplaire d’un version-test plus avancée d’Insoumission. Journal. Autoportrait exaspéré, froid, fatigue, à bout de bras, sinistre. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du mercredi 8 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 9 mars 2017, 11 h 28
modifiée le vendredi 10 mars 2017, 23 h 37
Jeudi 9 mars 2017.
Sainte Françoise — 68/297. Plieux. Levé à 8 heures - 20. Assez beau temps. Le Jour ni l’Heure, affreux autoportrait de la nuit et dét., femme à la fontaine, d’une Scène biblique de Delacroix, c. 1850, d’après un maître de l’école gênoise. Écouté Emmanuel Macron à la “Fabrique de l’histoire”, assez impressionnant. Comptes : Dernière connexion le 08/03/2017 à 10h40 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 3.159,86 € /// Crédits -107.097,58 € /// Solde au 08/03/2017 3.159,86 € À venir -226,95 € | Prévisionnel 2.932,91 €  /// (aucun mouvement) /// Agenda. 11:27:48 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et femme de la Scène biblique de Delacroix, musée Delacroix, dimanche 26 février 2017. L’Arrière-Pays. Mangé une boîte de thon, en bas, avec des crackers et du vin rouge, fini un pot de confiture de figues, toujours avec des crackers. Fruits secs, dattes, abricots, figues. Le Jour ni l’Heure, portrait de George Sand par Delacroix, 1832, belle vue du dôme de l’Institut prise du Pont-Neuf, œufs en meurette au Café de l’Empire, rue de Verneuil, le tout du même dimanche 26 février 2017. Pas d’eau chaude, pas de bain. Promenade sur le flanc sud, remonté par le vallon d’Enduré. Atelier, portrait de Carrère, toujours sans grand succès (l’ai photographié). L’Arrière-Pays. Pierre rentre tard, 8 h et 1/2, conseil de classe. Remonte assez tôt. Journal 2017, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Écrit au maire d’une commune de l’Isère, Charvieu-Chavagneux, je crois. Journal. Couché à 2 heures et demie. 

lire l’entrée du jeudi 9 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 11 mars 2017, 0 h 19
modifiée le samedi 11 mars 2017, 14 h 33
Vendredi 10 mars 2017.
Saint Vivien — 69/296. Plieux. Levé à 8 heures 10. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait de Carrère, état de la veille. L’Arrière-Pays, beaucoup toute la journée. Liste de parrainages enregistrés par le Conseil constitutionnel, je n’en ai qu’un, celui de Mme Nathalie Le Guen, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine. Le Jour ni l’Heure, « Arrêtez le massacre ! », hôtel de la Monnaie souillé par une entrée blanche et un panneau lumineux, et autre détail des vitraux de Sylvie Gaudin pour Saint-Gervais-Saint-Protais. Anne-Charlotte Rémond sur Mme Farrenc, Szymczak sur Mendelssohn. Bain. Passé à la mairie pour voir Mme le maire et lui demander sa réponse, aimablement négative ( « les gens du village croiraient que je partage toutes vos opinions » ). Marché jusqu’au Cassé. Atelier, portrait de Carrère, léger mieux. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, omelette aux pommes de terre et aux champignons, très bonne ; salade verte aux avocats pas mûrs ; poire à la vapeur et framboises. Vu L’Éclipse, d’Antonioni, 1962. L’Arrière-Pays. Comptes : Dernière connexion le 09/03/2017 à 11h24 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 3.193,07 € /// Crédits -106.199,36 € /// Solde au 10/03/2017 3.193,07 € /// À venir -1.458,05 € | Prévisionnel 1.735,02 €   ////  10/03 ECHEANCE PRET 01038 60311711 -1.117,77 € (emprunt pour les travaux de la tour) /// 09/03 VIR SEPA RECU /DE CAISSE D ASSURANCE RETRAITE ET DE LA +1.139,22 (retraite) //// € 09/03 VIR SEPA RECU /DE APPLE /MOTIF CCI : 0088752564,ADI /R +11,76 € ///  Agenda. 00:16:08 ////  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et portrait de Carrère la veille, plus cinq images parisiennes, du dimanche 26 février, musée Delacroix, dôme de l’Institut, plat au Café de l’Empire. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, mise au point, relecture, mise en ligne. Journal. Couché à deux heures et demie. 

lire l’entrée du vendredi 10 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 11 mars 2017, 14 h 52
modifiée le lundi 13 mars 2017, 0 h 06
Samedi 11 mars 2017.
Sainte Rosine — 70/295. Plieux. Levé à 8 heures - le quart. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et paysage plieuse du jeudi 9 mars, La Garrière (“L’Appel des forêts”). Émission de Finkielkraut sur la vie intellectuelle en France. Beaucoup de temps perdu à une stupide polémique sur Twitter avec un imbécile évidemment anonyme  qui finit par me traiter de “négationniste” et de “PEDO” : captures d’écran, lettre à Me Rimokh, décision de poursuites. Matinée à l’eau, troubles aggravés par l’ordinateur portable (sur lequel se trouvent nombre de mes photographies) qui décidément ne fonctionne plus du tout. Envisagé d’aller à Agen en acheter un autre, mais trop d’urgences, y renonçons (interview pour “Riposte laïque”). Le Jour ni l’Heure, trois détails des vitraux de Sylvie Gaudin pour Saint-Gervais-Saint-Protais, dimanche 26 février 2017. Agenda. 14:51:06 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et paysage plieusain récent, plus trois détails des vitraux de Sylvie Baudin à Saint-Gervais. Bain. Lecture par Pierre de Fanny Cosandey, Le Rang. Promenade avec Pierre dans la vallée mais nous ne pouvons traverser la rivière, trop haute. Atelier, portrait de Carrère, n’importe qui dans son bons sens y renoncerait. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes, jardinière de légumes, poire à la vapeur et framboises. Vu L’Eau à la bouche, 1959, de Jacques Doniol-Valcroze, petit film insignifiant mais avec un château 1900 qui joue à merveille, Aubiry, sur la commune de Saint-Jean-Pla-de-Corts, près de Céret, construit de 1893 à 1904 pour la famille de l’indudtriel Pierre Bardou-Job, des papeteries Job — le paysage est encore superbe, à l’époque. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Entretien pour “Riposte Laïque”. Journal. Couché à deux heures et demie. 

lire l’entrée du samedi 11 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 13 mars 2017, 0 h 51
modifiée le lundi 13 mars 2017, 10 h 17
Dimanche 12 mars 2017.
Sainte Justine — 71/294. Plieux. Levés à 9 heures moins le quart. Déjeuné directement en bas. Suite de l’entretien pour “Riposte laïque”. Café. Bain. Lecture par Pierre de Fanny Cosandey, Le Rang. Entretien pour “Riposte laïque”, suite, l’ai envoyé à Pierre Cassen vers 4 ou 5 heures (8000 signes). Temps affreux, pluie et froid. Pas de promenade. Atelier, portrait de Carrère, toujours bien lointain. Lecture par Pierre de Thomas Piketty, Les Hauts Revenus au XXe siècle. Thé. L’Arrière-Pays. Bonne conversation téléphonique avec M. Pohon. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, autre détail des vitraux de Sylvie Baudin pour Saint-Gervais, 26 février 2017, et nouvelle version d’un carton d’appel élus (j’avais d’abord mis Conseil d’État pour Conseil constitutionnel). Dîné aux nouvelles, gnocchis au pesto et au chutney de Mrs Benzie (mais à la tomate, que j’aime moins), jardinière de légumes, poire à la vapeur et framboises. Vu Pleins Feux sur l’assassin, 1960, de Georges Franju, vraiment bâclé, mais avec un assez beau château comme celui de la veille, La Bretèche, à Missillac, médiéval d’origine mais reconstruit au XIXe s. Agenda. 00:49:43 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et carton corrigé, ultime adresse aux élus, plus autre détail des vitraux de Sylvie Gaudin pour Saint-Gervais, dimanche 26 février 2017. Journal de la veille, sans mise en ligne. Journal. Couché à deux heures et demie. 

lire l’entrée du dimanche 12 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 13 mars 2017, 10 h 16
modifiée le mardi 14 mars 2017, 10 h 10
Lundi 13 mars 2017.
Saint Rodrigue — 72/293. Plieux. Peu dormi, levé à sept heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, routine, et portrait de Chopin sous l’aspect de Dante, dessin, 1849 (?), Delacroix, vu le 26 février 2017, un dimanche, au musée Eugène-Delacroix, place de Furstenberg. Temps très sombre et pluvieux, plutôt sinistre. Satisfaction toutefois d’être bientôt “à jour”, quant au travail. Agenda. 10:15:56 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit, portrait de Chopin en Dante par Delacroix le 26 février 20167 comme un autre détail des vitraux de Sylvie Gaudin à Saint-Gervais, plus “carton” corrigé d’ultime appel aux élus. Journal 2017, entrée de l’avant-veille, relecture et mise en ligne. Entrée de la veille, relecture. Le Jour ni l’Heure, Alexandre Dumas par Achille Devéria en 1830, vue extérieure de l’atelier de Delacroix, Lionne prête à bondir, 1863, toutes photographies prises au musée Delacroix le dimanche 26 février 2017. Bain. Lecture par Pierre de Fanny Cosandey, Le Rang. Promenade au Cassé. Atelier, portrait d’Emmanuel Carrère, « le sujet fait du sur-place ». Lecture par Pierre de Thomas Piketty, Les Hauts Revenus au XXe siècle. Entretien avec Me Rimokh sur nos démêlés avec Twitter qui renâcle à livrer le nom des diffamateurs malgré l’ordonnance d’un juge. Donné un entretien à un journaliste de La Nazione (enfin, espérons-le…). Journal 2017, entrée de la veille, mise en ligne. Dîné aux nouvelles, tarte aux épinards et aux champignons, salade verte, poire à la vapeur et mûres. Vu une petite comédie américaine sans intérêt, temps idiotement perdu pour célébrer le retour à une certaine liberté. Voulu écrire à M. Germain (le beau-frère de Kounellis), mais m’aperçois qu’il m’invite plutôt à lui téléphoner. Transféré trois lettres de plus dans le Dictionnaire (D, E, F). Repris le travail de sélection des photographies pour l’album En Lomagne, inspecté le fichier 2012. Journal. Autoportrait. Couché à deux heures et demie. 

lire l’entrée du lundi 13 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 14 mars 2017, 10 h 14
modifiée le mercredi 15 mars 2017, 19 h 01
Mardi 14 mars 2017.
Sainte Mathilde — 73/292. Plieux. Levé à huit heures moins vingt. Temps extrêmement brumeux, on n’y voit rien du tout. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille et autre photographie de Saint-Séverin avec les vitraux de Bazaine, 26 février 2017. Agenda. 10:14:09 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit, routine pure, et quatre autres images du dimanche 26 février à Paris, vitraux de Saint-Séverin par Bazaine et musée Eugène-Delacroix, Lionne, atelier de l’extérieur, Dumas par Dévéria. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Cuisine, mangé une boîte de taboulé et des fruits secs, dattes, abricots, figues. Le Jour ni l’Heure, trois autres images des vitraux de Bazaine à Saint-Séverin, 26 février 2017. Bain. Promenade au Cassé. Atelier, portrait de Carrère, c’est de plus en plus mauvais. Dictionnaire des délicatesses, mis en ligne les lettres F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P. Dîné aux nouvelles, semoule et jardinière de légumes, poires à la vapeur et framboises et mûres. Revu un long documentaire sur Hindenburg. Travaillé à l’album En Lomagne, inspecté les années 2013 et 2014 — présélection. Journal romain, revu deux journées de novembre 1986. Journal. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du mardi 14 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 15 mars 2017, 19 h 27
modifiée le jeudi 16 mars 2017, 10 h 49
Mercredi 15 mars 2017.
Sainte Louise de Marillac — 74/291. Plieux. Levé à huit heures moins vingt. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, routine, et chapelle et vitrail du Baptême, Saint-Séverin, Bazaine. L’Arrière-Pays, toute la matinée. Coup de téléphone du maire de Charvieu-Chavagneux, M. Gérard Dézempte, très aimable, mais il a déjà donné son parrainage à Marine Le Pen.  Le Jour ni l’Heure, autre vitrail de Bazaine à Saint-Séverin, et deux détails de peintures de Gérôme, 1854, dans la chapelle Saint-Jérôme voisine, Saint-Jérôme recevant sa dernière communion et Mgr de Belzunce invoquant la Vierge durant la peste de Marseille (en 1720), 26 février 2017. Retour de Pierre, il apporte de la boît à lettre un premier exemplaire de test acec couverture d’Insoumission, journal 2017. Bain, lecture par Pierre de Fanny Cosandey, Le Rang, les légitimés. Promenade avec Pierre dans la vallée, jusqu’au premier vue, et retour par Subervie. Le chien Gary toujours aussi désagréable, même quand je parle à sa maîtresse Mme Dulau. Remontés par le chemin du bois. Atelier, chanté assez radicalement au fusain le portrait de Carrère, modifié et accentué l’inclination du visage, c’est plutôt mieux mais maintenant le modèle a l’air furieux. Pierre tond. Coup de téléphone de Me Rimokh, Twitter s’obstine dans sa résistance à livrer les noms et le juge a refusé d’imposer une astreinte pour faire appliquer sa propre décision. Décidons de procéder par référé. Comptes : Dernière connexion le 11/03/2017 à 00h11 //// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 3.115,17 € /// Crédits -106.199,36 € /// Solde au 14/03/2017 3.115,17 € /// À venir -2.353,97 € | /// Prévisionnel 761,20 €  /// 4/03 PRLV SEPA ORANGE ECH/140317 ID EMETTEUR/FR18ZZZ002 -60,00 € /// 14/03 PRLV SEPA EDITION ABONNES DU MONDE.FR ECH/140317 I -17,90 €   //// Agenda. 19:26:51 ///   Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et huit photographies du dimanche 26 février 2017, église Saint-Séverin à Paris, vitraux de Bazaine et peintures de Gérôme. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture. Dîné aux nouvelles, autre bocal de Mme Mazeron, petit salé aux lentilles, bon cahors, poire à la vapeur, framboises et mûres. Regardé un peu d’un film de Raul Ruiz d’après Castillo Branco, mais ce n’est pas très supportable, puis Money Monster, de Judy Foster, 2016, avec George Clooney, Julia Roberts et Jack O’Connell. Journal 2017, entrée de la veille, mise en ligne. Agitation sur les réseaux sociaux à cause de deux émissions simultanées où il pas mal question de moi, semble-t-il, Nicolas Dupont-Aignan sur France 2 et surtout un documentaire de propagande anti FN sur C8, dont vu seulement la fin. Installé une lettre supplémentaire du Dictionnaire en ligne, Q. Relu deux journées du Journal romain, arrivé à décembre. Journal à une heure du matin (léger progrès). Autoportrait. Couché peu après eux heures.

lire l’entrée du mercredi 15 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 16 mars 2017, 11 h 07
modifiée le vendredi 17 mars 2017, 9 h 30
Jeudi 16 mars 2017.
Sainte Bénédicte — 75/290. Plieux. Levé à sept heures vingt. Insuccès de Geert Wilders aux Pays-Bas. Assez beau temps pâle. Équipe de couvreurs de la maison M. (nom se dérobe), répare la plaque de plomb que la tempête du mois dernier a soulevé, s’occupent des lames de plancher qui ont joué au quatrième étage de la tour, rétablissent le drapeau. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, routine pure, miroir de la bibliothèque, et autre détail de “Monseigneur de Belsunce invoquant la Vierge durant la peste de Marseille”, de Gérôme, chapelle Saint-Gérôme de Saint-Séverin, 1854, dimanche  26 février 2017. Comptes : Dernière connexion le 15/03/2017 à 19h24 //// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 2.240,47 € /// Crédits -106.199,36 € /// Solde au 15/03/2017 2.240,47 € /// À venir -1.479,27 € | /// Prévisionnel 761,20 €  //// 15/03 CHEQUE 3672720 -874,70 €  (assurance de la voiture) /// Agenda. 11:06:48 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et Peste de Marseille, de Gérôme, plus deux autres détails de Gérôme à Saint-Séverin et un vitrail de Bazaine, Paris, dimanche 26 février 2017. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Frichti de thon et de semoule, vin rouge, confiture de figues, fruits secs. Le Jour ni l’Heure, quatre photographies de livres du moment même, le nouvel Insoumission, “L’œuvre “politique””, Vie du chien Horla, L’Arrière-Pays de Bonnefoy. Bain. Promenade au Cassé, rencontré Jacques Aeberhard, parlé un peu avec lui sur la route de Gramont. Atelier, portrait de Carrère, certains progrès, mais c’est la forme de la tête qui continue de pêcher. Dîner aux nouvelles, semoule et jardinière de légumes, salade verte, poire à la vapeur et confiture de figues. Vu un peu de Les Chevaliers de la Table ronde, de Richard Thorpe, 1953, et beaucoup de La Belle Équipe, de Julien Duvivier, 1936. Album En Lomagne, exploré l’année 2015. Journal romain, deux journées de décembre 1986. Journal. Couché à deux heures et demie. 

lire l’entrée du jeudi 16 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 17 mars 2017, 9 h 41
modifiée le samedi 18 mars 2017, 11 h 46
Vendredi 17 mars 2017.
Saint Patrice — 76/289. Plieux. Réveillé tôt, levé à 7 heures et demie, beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, routine, et encore un vitrail de Jean Bazaine pour Saint-Séverin, 26 février 2017. Régie rurale ici. Comptes :    Dernière connexion le 16/03/2017 à 11h02 /// Bonjour M. CAMUS Avoirs 2.240,47 € /// Crédits -106.199,36 € /// Solde au 16/03/2017 2.240,47 € À venir -1.479,27 € | Prévisionnel 761,20 € (aucun mouvement) /// Agenda. 09:40:44 //// Agenda. 09:40:44 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit, autre détail des vitraux de Bazaine pour Saint-Séverin et quatre photographies de nos éditions récentes, y compris l’ensemble de “l’œuvre politique”. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Monté au sommet de la tour Sainte-Mère pour y inspecter  Insoumission, le volume, où pas trouvé assez de coquilles pour justifier un autre tirage (que ce “test”). Il fait encore assez froid, là-haut, d’autant plus qu’il y a beaucoup de vent. Le Jour ni l’Heure, trois photographies de Saint-Séverin le 26 février, Bazaine, Claude Vignon, et l’auteur inconnu de moi d’uns statue récente de saint François d’Assise. Rémond sur Boulez, Szymczak sur Don Carlos. Promenade sur le plateau, jusqu’à l’embranchement La Rouquette/La Bonnefont. Atelier, combat avec Carrère, qui refuse de paraître. Communiqué pour l’In-nocence (Geert Wilders). Album “En Lomagne”, suite de la seleççao. Dîné aux nouvelles, semoule, carottes, champignons, courgettes, poireaux, avocats, salade verte, noix. Poires à la vapeur et framboises. Vu peu d’un film avec Jason Statham, mais peu. “En Lomagne”, suite. Échanges avec Philippe Karsenty, avec Adriano Scianca. Dictionnaire des délicatesses, suite de la mise en ligne, R, S, T. Journal romain, deux journées de décembre 1986. Journal. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du vendredi 17 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le samedi 18 mars 2017, 12 h 31
modifiée le dimanche 19 mars 2017, 9 h 46
Samedi 18 mars 2017.
Saint Cyrille — 77/288. Plieux. Réveillé tôt par une forte douleur rhumatismale aux genoux, surtout le gauche, comme tous ces jours-ci. Elle passe ou s’estompe dès que je suis debout. Levé vers 8 heures moins le quart. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la veille dans la salle des Saisons, au sommet de la tour Sainte-Mère, et Buena Vista Park. Émission d’Alain Finkielkraut avec Laurent Dandrieu et X. sur le catholicisme et l’immigration, Finkielkraut parle de moi, l’autre cite en le tronquant sévèrement mon tweet sur la “race blanche, aristocratie de l’humanité”. Parlé à Finkielkraut à ce sujet, et aussi à propos de l’éventuelle émission autour de 2017. Lui souhaiterait Malek Boutih mais Boutih a refusé deux fois. Pierre avait monté avec Jeanne une expédition vers Saramon où il veut voir des peintures dans l’église mais le temps très gris nous a découragés de partir sur les routes. L’Arrière-Pays, très animé. Le Jour ni l’Heure, trois photographies parisiennes du dimanche 26 février encore, vue sur le dôme du Panthéon à partir du boulevard Saint-Germain, Décollation du Baptiste attribuée à Vignon dans l’église Saint-Gervais, autre détail des vitraux de Sylvie Gaudin ibid. Bain. Accompagné Pierre à la décharge de Saint-Clar, pour des branchages et des feuillages que l’on n’a plus le droit de brûler, puis fait avec lui la promenade dite “des Trois Étangs”, pour la première fois depuis la mort des chiens. Vu force chevreuils. Atelier, les démêlés avec le portrait de Carrère continuent. Lecture par Pierre de Piketty, Les Hauts Revenus au XXe siècle. Comptes :    Dernière connexion le 17/03/2017 à 09h38 /// Bonjour M. CAMUS Avoirs 2.240,47 € /// Crédits -106.199,36 € /// Solde au 17/03/2017 2.240,47 € /// À venir -1.479,27 € | Prévisionnel 761,20 €  /// (pas de mouvement) /// Agenda. 19:08:04 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille dans la salle des Saisons et six photographies parisiennes du dimanche 26 février, Bazaine, Sylvie Gaudin, le Panthéon, Franceschiello, etc., plus Buena Vista Park. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, raviolis aux cèpes, jardinière de légumes, pesto, poire à la vapeur et framboises. Vu sur “Histoire” le gros Polonais (ou Tchèque ? — de toute façon il est “anglais”), Valdemar Janusczak, sur le rococo. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Album En Lomagne, suite de la sélection. Journal romain, deux journées de décembre 1987. Journal. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du samedi 18 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 19 mars 2017, 9 h 59
modifiée le lundi 20 mars 2017, 19 h 53
Dimanche 19 mars 2017.
Saint Joseph — 76/287. Plieux. Levés à sept heures vingt. Beau temps, mais ensuite il se gâte. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit (tous les autoportraits récents sont mal titrés, erreur de calcul) et autoportrait peint du 11 février 2015, Vieil Homme sur un seuil. Déjeuné en bas avec Pierre. Temps incertain (devons aller à Saramon avec Jeanne). Agenda. 09:59:25 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et autoportrait peint, en vieillard sur un seuil, 11 février 2015, cliché de l’avant-veille, 17 mars. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Quitté Plieux avec Pierre vers 11 heures et quart. Passés à Fleurance prendre Jeanne chez elle. Céran. Lalanne, Miramont-Latour (photographié le château), Mirepoix. Temps redevenu beau. Nougaroulet. Marsan, fait le tour du château et l’ai photographié. Lussan, cherché une maison que j’avais envisagé d’acheter en 1992. Passé également à la belle chartreuse d’Enpoucouron, entre L’Isle-Arné et Castelnau-Barbarens, également envisagée : elle est très bien entretenue et les pylônes qui m’avaient dissuadé ne se voient plus. Série des maisons envisagées, suite : tour et maison basse de Lagouarde. Saramon — l’église, but officiel de notre promenade, pour ses peintures du XIe s. récemment découvertes, est fermée. Château du Karabé, ou Crabé, où j’allais dans les années 90 chez une Anglaise qui voulait un Kounellis mais en plus riche et donnait des goûters de chiens. Prieuré de Boulaur, toujours un peu décevant, ou frustrant. Polastron, rien à voir avec mon souvenir. Tancouet (est-ce lui que je prenais pour le château de Polastron ? — pas sûr). Lombez, assez longue promenade dans la ville, cathédrale, visite un peu gâchée par des gens âgés qui parlent trop fort, magnifiques fonts baptismaux. Superbe promenade ensuite dans des prairies d’entre les deux bras de la Save, vues magnifiques sur la cathédrale (propriété privée)). Gaujac, belle“villa” d’époque révolutionnaire (???) découverte par Pierre du temps qu’il allait de Masseube à Samatan, joli jardin. Pellefigue. Simorre. Église, encore ouverte. Tachoires. Monferran-Plavès. Beau château XVIe-XVIIe entre Seissan et Ornézan, mais sur la rive droite du Gers, nom oublié, pas sur la carte, propriétaire aimable. Ornézan, sous un angle nouveau. Orbessan. Dîné tôt à Pavie dans un “pong” nouveau, pas mal. Auch. Laissé Jeanne chez elle vers neuf heures et demie. À la maison vers 10 heures. Excellente journée, malgré douleur au genou gauche. L’Arrière-Pays. Article pour La Verità, en réponse à Carrère, produit trois mille signes. Relu deux journées du Journal romain, décembre 1956. Complété la transposition en ligne du Dictionnaire des délicatesses, sous une forme encore très approximative  Journal. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du dimanche 19 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 20 mars 2017, 19 h 57
modifiée le mardi 21 mars 2017, 11 h 17
Lundi 20 mars 2017.
Saint Herbert — 79/286. Plieux. Très mauvaise nuit, forte douleur au genou gauche, peu dormi et beaucoup empêché P. de dormir. Il me donne du Bi-Profénid, mais sans grand effet. Réveillés par Céline dans la salle de bain, levés à 8 heures et demie. La douleur forte passe mais je marche difficilement. Temps très gris de nouveau. Le Jour ni l’Heure, autoportrait au relais de l’Astarac, station-service en ruine à Héréchou, commune de Faget-Abbatial. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, trois autres photographies de la veille, également en nouir et blanc : cathédrale de Lombez, château de Crabé (“Karabé”), Faget-Abbatial, qui était hélas presque imphotographiable à cause d’un cimetière de voiture, dans la cour. Café et biscuits de Mme Le Coz (!!!!). Longue conversation avec Marcheschi. Bain. Lecture par Pierre de Fanny Cosandey, Le Rang(les légitimés). Promenade avec Pierre seulement jusqu’à Saint-Vidal car j’ai du mal à marcher. Atelier, portrait de Carrère, grands changements, incliné beaucoup plus la tête. Lecture par Pierre de Piketty, Les Hauts Revenus au XXe siècle. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, tarte aux champignons et épinards, salade verte. Poire à la vapeur et framboises, suite des gâteaux de Mme Le Coz (offerts en remerciement de bois donné par P.). Essayé de regarder le débat présidentiel, mais c’est trop ennuyant et frustrant, regardé surtout E la nave va. Beaucoup de temps perdu sur la Toile, vaines recherches. Agenda. 00:32:15 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille, à Héréchou, et trois photographies de la même promenade, Faget-Abbatial, château de Crabé, cathédrale de Lombez. Journal 2017, entrée de la veille, fin de la rédaction, relecture et mise en ligne. Couché à deux heures et demie. 

lire l’entrée du lundi 20 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 21 mars 2017, 11 h 21
modifiée le mercredi 22 mars 2017, 9 h 51
Mardi 21 mars 2017.
Sainte Clémence — 80/285. Plieux. Assez mauvaise nuit encore, douleurs au genou gauche, dérangé Pierre, dû prendre de nouveau du Bi-profenid, qui me dérange l’estomac. Levé à huit heures moins vingt, temps très gris. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, miroir de la bibliothèque, et château de Miramont-Latour, dimanche 19 mars 2017. L’Arrière-Pays. Agenda. 11:21:25 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et quatre photographies du dimanche 19 mars, Karabé, Faget-Abbatial, Lombez, Miramont-Latour. Travaillé à l’article en réponse à Carrère pour La Verità, “L’Appartement”. Le Jour ni l’Heure, château de Marsan, chartreuse d’Enpoucouron à Castelnau-Barbarens, palais abbatial de Faget-Abbatial. Suite de l’article pour La Verità, que terminé et expédié vers 5 heures, après relecture par Pierre (9000 signes). Bain. Lecture par Pierre de Fanny Cosandey, Le Rang (les princes étrangers). Courte promenade, seulement jusqu’à la route, je marche très mal. Atelier, portrait de Carrère, certains progrès. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, tarte aux champignons et légumes, poire à la vapeur et framboises et mûres. Vu Model Shop, 1968, de Jacques Demy, pure célébration amoureuse de Gary Lockwood, bien. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, complétion et relecture, sans mise en ligne. Journal. Couché peu après deux heures. 

lire l’entrée du mardi 21 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 22 mars 2017, 9 h 58
modifiée le jeudi 23 mars 2017, 10 h 55
Mercredi 22 mars 2017.
Sainte Léa — 81/284. Plieux. Moins mauvaise nuit, douleurs encore toutefois, pas pris de Bi-Profenid, qui me dérange l’estomac. Levé à sept heures et demie. Temps gris pâle. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et église de Simorre. Comptes :    Dernière connexion le 18/03/2017 à 19h04 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 2.240,47 € /// Crédits -106.199,36 € /// Solde au 21/03/2017 2.240,47 € /// À venir -1.479,27 € | Prévisionnel 761,20 €  /// (inchangé). Agenda. 09:57:08 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, église de Simorre, Faget-Abbatial, Enpoucouron, Marsan, promenade avec Pierre et Jeanne le dimanche 19 mars 2017. Chien Le Coz toute la matinée, retour des beaux jours. Journal 2017, entrée de la veille, complétion. Le Jour ni l’Heure, arbre en fleur à Lussan, maison En Tutelle à Lussan, tour de Lagouarde, dimanche 19 mars 2017. Retour de Pierrounet-le-Rebouteux. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, mise en ligne. Bain. Lecture par Pierrounet du Rang, de Fanny Cossandey. Promenade avec Pierre sur le plateaux, jusqu’au Cassé, croisé M. et Mme Sigala parents, retour par le boulevard extérieur (du Cassé). Atelier, portrait de Carrère, fil à retordre. Lecture par Pierre de Piketty. L’Arrière-Pays. Commande Lulu de dix exemplaire d’Insoumission, journal 2016, d’un pour Flatters et d’un pour Finkielkraut, mais cette commande-là ne fonctionne pas, je ne sais pourquoi. Tél. de Philippe Karsenty, nouveau tirage de notre livre. Album En Lomagne, mais c’est flickr qui fonctionne très mal et surtout très très très lentement. Dîné aux nouvelles, semoule et jardinière de légumes, salade verte, poire à la vapeur et framboises. Vu Le Voyeur, Peeping Tom, de Michael Powell, 1960, avec Karl Boehm, le François-Joseph des Sissi. L’Arrière-Pays, attentat à Londres. Essayé de travailler à l’album En Lomagne, mais le mauvais fonctionnement de Flickr rend l’entreprise presque impossible. Journal. Couché après deux heures. 

lire l’entrée du mercredi 22 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 23 mars 2017, 11 h 12
modifiée le dimanche 26 mars 2017, 12 h 03
Jeudi 23 mars 2017.
Mi-Carême — 82-283. Plieux. Douleur au genou toujours (qu’est-ce qu’un épanchement de synovie ?). Levé à huit heures moins vingt. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et détail des beaux petits vitraux bleus du baptistère de la cathédrale de Lombez, signés “Kinou et Renaud” et attribués ailleurs à “une élève d’Henri Guérin” (1929-2009). Vaines recherches sur “Kinou et Renaud”. Chien de Mme Le Coz insupportable comme la veille, apparemment il a été mis à aboyer chez les T. et il aboie à la moindre feuille dans le vent, a fortiori si c’est un chien ou un passant. Tension épuisante, même et surtout dans les secondes où il n’aboie pas (l’attente). Comptes : Dernière connexion le 22/03/2017 à 09h55 /// Bonjour M. CAMUS Avoirs 2.240,47 € /// Crédits -106.199,36 € /// Solde au 22/03/2017 2.240,47 € /// À venir -1.479,27 € | Prévisionnel 761,20 €  /// (aucun mouvement. Agenda. 11:11:03 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et vitrail de Kinou Payen à Lombez, le printemps à Lussan, la maison En Tudelle à Lussan, la butte et la tour de Lagouarde à Ligardes, le tout du dimanche 19 mars. Échanges webmatiques avec Mme Sophie Guérin, fille du maître-verrier Henri Guérin, qui m’apprend que Kinou est Kinou Payen, 1915-1993, plus âgée que son père et qui n’a pu être son élève. Les vitraux de Lombez auraient été commandés en 1965. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Estomac dérangé, faim douloureuse, exaspéré par le chien Le Coz, boulimie compensatoire : frichti de gnocchis, thon, champignons, œuf. Confiture de figues sur crackers. Décalage général. Le Jour ni l’Heure, 19 mars toujours, hôtel de ville néoclassique de Lombez (1840 ?), chapelle de Biane à Montaut-les-Créneaux, château de Tancouët à Mongausy. Szymczak sur Toscanini, prélude de Lohengrin, Barber. Bain, retour de Pierre. Promenade avec lui sur le plateau, jusqu’à l’embranchement La Rouquette / La Bonnefont. Atelier, portrait de Carrère, progrès (photographies). Journal romain, une journée de décembre 1986. Album En Lomagne, élimination des photographies en trop pour arriver à 75. Dîner aux nouvelles, semoule et jardinière de légumes, salade verte, poire et mûres et framboises. Un peu de surf télévisuel, mais laisse Golubert à ses goules. L’Arrière-Pays, beaucoup d’agitation autour d’échanges très tendus entre François Fillon et Christine Angot. Album En Lomagne, Pierre m’aide à redescendre à soixante-quinze photographies. Repris le Dictionnaire, article voilà (et voilà, voilà, quoi…). Repris aussi Tweets, l’anthologie. Journal. Couché à deux heures et demie. 

lire l’entrée du jeudi 23 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 24 mars 2017, 11 h 40
modifiée le samedi 25 mars 2017, 12 h 31
Vendredi 24 mars 2017.
Saint Catherine de Suède — 83/282. Plieux. Peu dormi, réveillé par la douleur au genou (“épanchement de synovie”, décidément…).   Essayé de me rendormir, en vain. Levé à 7 heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et portrait de Carrère, dét.  L’Arrière-Pays (Twtter 11M5). Comptes : Dernière connexion le 23/03/2017 à 11h09 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 2.240,47 € Crédits -106.199,36 € /// Solde au 23/03/2017 2.240,47 € À venir -1.685,74 € | Prévisionnel 554,73 €   (aucun mouvement) /// Agenda. 11:39:52 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et portrait de Carrère, trois photographies du 19 mars, chapelle Sainte-Catherine de Biane, à Montaut-les-Créneaux, hôtel de ville de Lombez, château de Tancouët à Mongausy. Chien Le Coz mis à aboyer chez les Trikowski, aboie en effet toute la matinée, finis par appeler la gendarmerie de Fleurance, parle à une jeune femme, mais bien entendu rien ne sera fait (elle dit comme d’habitude que je dois m’adresser à la mairie). Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Faim douloureuse, mangé un boîte de thon avec des crackers, confiture de figues, fruits secs, café. Le Jour ni l’Heure, photographies du 17 mars 2017, L’Archer du jardin, de François Grand-Clément, Buena Vista Park, pages ouvertes de L’Arrière-Pays. Bain. Promenade au Cassé, bien enlaidi par une large baie coulissante. Atelier, portait de Carrère, essaie surtout de ne pas trop perdre les légers progrès de la veille. Retour de Pierre, lecture par lui de Pickety. Communiqué pour l’In-nocence. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, gnocchis et jardinière de légumes, pesto. Vu Que Viva Eisenstein, film très mauvais de Peter Greenaway, 2015 (dans le genre de Ken Russell — encore un mythe qui s’écroule). Journal romain, deux journées de décembre 1986. Dictionnaire, “renseigner” (“nuance non renseignée”). Journal. Couché vers deux heures.

lire l’entrée du vendredi 24 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 26 mars 2017, 11 h 30Samedi 25 mars 2017. Annonciation — 84/281. Plieux. Levé à 7 heures et demie, assez piteux état, douleur au genou gauche toujours (“épanchement de synovie” ?) et malaise stomacal persistant (ulcère ? ou bien régime au citron pressé sans sucre ?). Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit, dans l’YHWH 11, et château du Crabé à Saramon, 1849, façade antérieure. Émission de Finkielkraut avec Marcel Gauchet, F. revient in fine sur les blancs “aristocratie de la terre”. Groupe de 25 visiteurs, motards, sur rendez-vous, Pierre “gère”. Agenda de la veille, mais oublie celui du matin. Chien Le Coz très pénible toute la matinée. Le Jour ni l’Heure, photographies du dimanche 19 mars, suite, abbaye du Boulaur, maison des hôtes (?), XVIIIe s. (?), autre détail des vitraux de Kinou Payen à Lombez, vue de la cathédrale de Lombez de l’autre rive de la Save. Café avec Pierre, biscuits à lui offerts par Mme Le Coz en remerciement de bois (!!! — très bons). Bain. Lecture de Fanny Cosandey, Le Rang, les offices et les dignités. Promenade sur le plateau, Mme L. au loin, rebroussons chemin, d’autant que j’ai bien du mal à marcher. Atelier, portrait de Carrère, m’acharne — revenu du vermillon à l’orangé pour le fond gauche. Lecture par Pierre de Piketty. L’Arrière-Pays. Journal 2017, Juste avant après, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Bonne conversation avec M. Pohon, très gai (sauf sur la situation historique). Dîné aux nouvelles, excellente omelette aux champignons et aux pommes de terre, salade verte, poire à la vapeur et mûres. Vu (enfin) Fight Club, 1999, David Fincher, pas mal, surtout au début, la deuxième moitié est un peu ratée (l’ensemble est un curieux mélange de Walter Mitty et de William Wilson) ; mais Brad Pitt est un acteur de génie. Journal romain, deux journées de décembre 1986. Dictionnaire, article “à la fois” (avec un bel exemple du jour de Benoît Hamon). Tweets, dix ajouts au recueil . Autoportrait au miroir de la bibliothèque. Journal. Couché vers 1 heure et demie. 

lire l’entrée du samedi 25 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le dimanche 26 mars 2017, 11 h 51
modifiée le lundi 27 mars 2017, 11 h 44
Dimanche 26 mars 2017.
Sainte Larissa — 85/280. Plieux. Piteux état au réveil encore, douleur au genou, écœurement bas, mais magnifique matin, lumineux et frais — Pyrénées en neige étincelantes dans l’aube. Heure d’été. Déjeune en bas avec Pierre. Agenda. Comptes :    Dernière connexion le 24/03/2017 à 11h36 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 2.240,47 € /// Crédits -106.199,36 € /// Solde au 24/03/2017 2.240,47 € /// À venir -1.685,74 € | Prévisionnel 554,73 €  /// Agenda. Temps se couvre. 11:50:41 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit, cinq photographies du dimanche 19 mars (Lombez, Crabé, le Boulaur), Archer du jardin et livres du 17 mars. Journal 2017, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Bain. Quittés Plieux pour des photographies nécessaires à l’album “En Lomagne”. Église de Lachapelle. Reçus par le propriétaire du château, aimable, qui nous montre aussi une cheminée qu’il a découverte chez lui. Lavit-de-Lomagne. Gensac. Coutures. Fajoles. Garganvillar. Terrides. Grand tour du château en voiture, de loin, mais on le voit peu, petit tour à pied, par les champs. Labourgade. Horriblement mal au genou. Larrazet. Autoportrait sur le seuil d’un mystérieux grand bâtiment moderne abandonné, et même muré. Château. Église, retable. Beaumont-de-Lomagne. Gimat, ex-jolie mairie néo-classique extraordinairement massacrée par des ajouts imbéciles. Maubec, photographié l’église. Château de Savaillan, commune de Sarran, l’émerveillement coutumier. Parlé à deux lamas. Sarran. Été voir Savaillan de la butte suivante, au sud, maison solitaire, parlé à un vieil homme gentil qui se trouve bien seul (et en effet). Passé à Bouvées, exploré Labrihe, fait le tour du château, bien massacré par l’arrachage d’enduit. Dîné à Saint-Clar, au restaurant Rison : salade de crottin de Chavignolles, magret entier, pâtes et salade verte, mascarpone à la fraise, demi-pichet de rouge. Petite promenade dans Saint-Clar, du côté de la vieille église. Rentrés vers dix heures, enchantés de la journée, malgré la forte douleur au genou gauche, intermittente mais parfois très forte. L’Arrière-Pays. Journal romain, deux entrées de décembre 1986 (Verceil, Paris). Tweets, le recueil, une dizaine d’ajouts. Dictionnaire, seulement un nom d’entrée, “Pédagogie”,  attaque de sommeil. Journal, idem. Couché vers 1 heure et demie. 

lire l’entrée du dimanche 26 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le lundi 27 mars 2017, 12 h 29
modifiée le mardi 28 mars 2017, 19 h 55
Lundi 27 mars 2017.
Saint Habib — 86/279. Plieux. Très mauvaise nuit, et en même temps très bonne. Forte douleur au genou, insomnie, aucune position n’est tenable. *. Levés presque à 9 heures, après le passage de Céline dans la bibliothèque. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait devant le mystérieux immeuble de Larrazet (Pierre pense que c’était une tentative de “village de vacances”, c’est tout de même bien sinistre — étonnant qu’on n’y ait pas mis des “migrants”) et château de Savaillan, mon bien-aimé. L’Arrière-Pays, les affaires de Guyane. Agenda. 12:28:49 //// Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la veille à Larrazet et château de Savaillan. Le Jour ni l’Heure, église de Lachapelle, château de Terrides et mairie de Gimat, cette dernière photographie pour la série « Arrêtez le massacre ! ». Pierre va à Agen porter la voiture à réviser. Anne-Charlotte Rémond sur Janacek. Bain. Sonate pour violoncelle de Chopin par Rostropovitch à l’émission de Szymczak. Retour de Pierre, promenade avec lui au Cassé. Atelier, portrait de Carrère, quelques progrès, mais c’est encore bien médiocre. Journal 2017, entrée de la veille, suite. Dîner aux nouvelles, tartiflette au roblochon, rapportée d’Agen, non é gran ché. Buzet rouge. Poire à la vapeur et framboises. Vu sur la chaîne histoire une émission de Waldemar Januszczak sur l’art islamique des débuts, Damas, Kairouan, Cadix. L’Arrière-Pays, Journal 2017, entrée de la veille, relecture, sans mise en ligne. Journal. Autoportrait. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du lundi 27 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mardi 28 mars 2017, 19 h 57
modifiée le mercredi 29 mars 2017, 10 h 13
Mardi 28 mars 2017.
Saint Gontran — 87/278. Plieux. Nuit un peu moins mauvaise. Réveillé par le chien Le Coz à huit heures — il se manifeste ensuite sporadiquement toute la matinée. Le Jour ni l’Heure, Chronologie, autoportrait de la nuit et église de Maubec. L’Arrière-Pays. Collation en bas, thon et chose libanaise, j’oublie le nom, côtes de Buzet, confitures de figues sur crackers, noix et confitures de figues, abricots secs, café. Le Jour ni l’Heure, assez belle maison entre Maubec et Savaillan, deux autres photographies du château de Savaillan, l’une avec les lamas. Bain. Retard. Retour de Pierre, promenade avec lui sur le plateau, jusqu’à l’embranchement La Rouquetet/La Bonnefont. Il fait chaud. Très abondante floraison des arbres. Atelier, portrait de Carrère, on se dirige peut-être vers une issue, mais elle est loin d’être entièrement satisfaisante — Pierre approuve pourtant : c’est peut-être qu’il en a assez de me voir me battre avec la même toile. L’Arrière-Pays. Agenda. Dîné aux nouvelles, restes de la “tartiflette” de la veille, côtes de Buzet, jardinière de légumes, poire à la vapeur et framboises. Vue une émission de la chaîne Histoire, Christophe Buisson et Jean-François Colosimo recevant Finkielkraut. Agenda. 22:19:58 /// Agenda, Chronologie. Journal 2017, entrée du dimanche soir, l’avant-veille, complétion, sans parvenir à la mise en ligne. Autoportrait. Couché vers trois heures. 

lire l’entrée du mardi 28 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le mercredi 29 mars 2017, 10 h 22
modifiée le jeudi 30 mars 2017, 15 h 17
Mercredi 29 mars 2017.
Sainte Gladys — 88/277. Plieux. Très peu dormi, douleur au genou, réveillé très tôt,dérange Pierre, qui part vers six heures et demie. Levé à sept heures vingt, à peine fermé l’œil. Beau temps. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et château de Savaillan cette fois vu du midi, sous le Quichot, le 26 mars. Comptes :    Dernière connexion le 26/03/2017 à 11h48 /// Bonjour M. CAMUS /// Avoirs 2.240,47 € ///Crédits -106.199,36 € /// Solde au 28/03/2017 2.240,47 € À venir -1.706,96 € | Prévisionnel 533,51 €   (aucun mouvement) /// Aboiements du chien Le Coz, mis à aboyer chez les T., comme tous les matins ces temps-ci. /// Douleur au genou /// Agenda. 10:21:59 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Journal 2017, entrée de l’avant-veille, mise en ligne. Le Jour ni l’Heure : village de Lachapelle et deux vues de l’intérieur de l’église, 26 mars 2017. Retour de Pierre. Bain. Lecture par Pierre de Fanny Cosandey, Le Rang (les marques du rang). Promenade dans la vallée avec Pierre, jusqu’au premier gué. Atelier, portrait de Carrère, crains de ne pouvoir faire beaucoup mieux. Lecture par Pierre de Piketty. Communiqué pour l’In-nocence (contre Trump). Album “En Lomagne”, ajouts (photographie ad hoc du 26 mars), retraits subséquents. Dîner aux nouvelles, parmesan, salade verte, jardinière de légumes, côtes de Buzet, fin. Poire à la vapeur et framboises. Vu Mr Turner, de Mike Leigh, 2014, avec Timothy Spall, bien. Journal 2017, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Journal. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du mercredi 29 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le jeudi 30 mars 2017, 15 h 31
modifiée le vendredi 31 mars 2017, 11 h 30
Jeudi 30 mars 2017.
Saint Amédée — 89/276. Plieux. Assez bien dormi malgré quelques élancements au genou, levé tard, réveille par Céline dans la bibliothèque à 8 heures et demie. Le Jour ni l’Heure, autoportrait de la nuit et détail des faux marbres de l’église de La Chapelle, dimanche 26 mars. L’Arrière-Pays, très activement toute la matinée. Le Jour ni l’Heure, deux autres vues de l’église de Lachapelle, dont un « Arrêtez le massacre ! » un peu exagéré (la “boutique”, les saints sulpiciens, un icône de série), et château de Labrihe, également en « Arrêtez le massacre ! », cette fois sans exagération aucune (affreux arrachage d’enduits sur façade Louis-Philippe). Anne-Charlotte Rémond sur Janacek, cinquième symphonie de Prokofiev chez Szymczak. Comptes :    Dernière connexion le 29/03/2017 à 10h17 /// Bonjour M. CAMUS Avoirs 2.240,47 € /// Crédits -106.199,36 € /// Solde au 29/03/2017 2.240,47 € /// À venir -2.225,06 € | Prévisionnel 15,41 €  (aucun mouvement). Agenda. 15:30:30 /// Le Jour ni l’Heure, Chronologie. Journal 2017, entrée de la veille, relecture et mise en ligne. Pas de bain, pas d’eau chaude. Promenade sur le versant sud, avec une canne : chemin de la rivière, vallon d’Enduré, village. Atelier, portrait de Carrère, vers une issue (mais Pierre trouve au modèle l’ait trop sévère). Lecture par Pierre de Piketty. Écrit au préfet Castellani. Dîné aux nouvelles, ravioli aux cèpes, pesto, parmesan, carottes. Poires à la vapeur et framboises. Vu La Nuit de l’iguane, de John Huston, 1964, d’après Tennessee Williams, avec Richard Burton, Ava Gardner et Deborah Kerr. Travaillé à l’album En Lomagne, arrêté les soixante-quinze photographies choisies et confectionné une maquette de couverture, très bien (trouve-je). Cherché pour cet album une épigraphe dans Pierre Frayssinet et écrit à M. Pohon en lui envoyant le tout. Journal. Couché à deux heures. 

lire l’entrée du jeudi 30 mars 2017 dans le journaljournal

chercher cette date dans la photothèque Flickr de Renaud Camus
(affichage dans une nouvelle fenêtre)
créée le vendredi 31 mars 2017, 11 h 46
modifiée le dimanche 2 avril 2017, 0 h 01
Vendredi 31 mars 2017.
Saint Benjamin — 90/275. Plieux. Dormi tard encore, douleur au genou persistante au réveil, toutefois. Levé à 8 heures et demie, après le passage de Céline dans le bibliothèque. Temps gris. Le Jour ni l’Heure, médiocre autoportrait de la nuit et maison bien massacrée du côté de Garganvillar, dimanche 29 mars 2017. Chien de Mme Le Coz mis à aboyer chez les Trikowski. Comptes :    Dernière connexion le 30/03/2017 à 15h28 /// Bonjour M. CAMUS Avoirs 2.332,03 € /// Crédits -106.199,36 € /// Solde au 30/03/2017 2.332,03 € /// À venir -2.316,62 € | Prévisionnel 15,41 €   /// 30/03 VIR SEPA RECU /DE INSTIT RETRAITE COMPLEME ENSEIG ET C +91,56 € /// Agenda. 11:45:21 ///  Le Jour ni l’Heure, Chronologie. L’Arrière-Pays. Le Jour ni l’Heure, trois vues du château de Terrides, à Labourgade, dimanche 26 mars 2017. Bain. Promenade. Vu l’église ouverte, y été, ce sont Simone Aeberhard et M. Dulau qui jointoient les parties basses des parois après retrait de l’enduit (à mon vif regret, évidemment, mais je le garde pour moi). Les aide à déplacer des chaises. Jolie chapelle verte à droite, bien dans son jus 1860. Monté dans le clocher, jusqu’au pied de la flèche, mais ne fais pas trop le faraud sur l’étroite plate-forme sans rambarde qu’elle occupe. Marché jusqu’à Saint-Vidal. Atelier. Portrait de Carrère. Retour de Pierre, lecture par lui de Piketty. L’Arrière-Pays. Dîné aux nouvelles, gnocchis au pistou et jardinière de légumes, poires à la vapeur et framboises. Vu une niaiserie des années 60, Les Lions sont lâchés, d’Henri Verneuil, avec Claudia Cardinale, Michèle Morgan, Jean-Claude Brialy, Lino Ventura. Écrit aux gens de la Saône-et-Loire. Composé une couverture pour l’album Portrait de Mme L. Perdu un temps fou à chercher une épigraphe dans Portrait of a Lady. Journal de la veille, relecture et mise en ligne. Autoportrait. Couché vers deux heures. 

lire l’entrée du vendredi 31 mars 2017 dans le journaljournal

Le Jour ni l’Heure
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de se déplacer dans les différentes pages de la chronologie.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide
accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site