Lettres reçues

Le texte affiché ci-dessous est un aperçu. Pour lire en ligne l’intégralité de Lettres reçues de Renaud Camus, il vous est possible d’acquérir instantanément un compte de consultation. Vous pouvez aussi lire la quatrième de couverture ou la table des matières.

Si vous disposez déjà d’un compte de consultation, veuillez vous identifier.

1. [Stefano], Toulon, 28 juillet 1976

À Toulon   28.7. ’76

Je ne sais pas : est-ce la chaleur, est-ce la mer qui ~~~~~~~~~ ~~~~~ ~~~ ? Je mène une ~~~~ ~~~~~~ : ~~~~~~ ~~~~~~~~~~ ~~~~ ~~~~. ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~ ~~~~~~~, ~~~~~~~~~~~~~~~, ~~~~~~~~~~~~~, ~~~~. etc. : il ~~~ ~~~~. ~~~ ~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~~ ~~~~ ~~~~ ~~~~~~~~, ~~~~, ~~~~~~ ~~~~ ~~~~~~~~~, ~~~ ~~~~~ ~~~~ ~~~ ~~~~~~, la moindre concentration. ~~~ ~~~ ~~~~~~ ~~ ~~~ ~~~~. Aiuto ! ~~~ ~~~~ ~~~~~~~~~~ ~~ ~~ ~~~~~~~~~~ !

Et ~~~ ~~~~~~~~~~ : je me ~~~~~~ (~~~~~~ ~~~ ~~~~~) ~~~~~ ~~~ ~~~~~~ ~~~~~~~, ~~~~ ~~~~ ~~~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~ ~~~~~ ~~~~~ ~~~~~~ ~~~~~~~~ avec beaucoup de ~~~~~~~~~. ~~~ ~~~~~~~~ ~~~~ ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~~~~~~ ~~~ ~~~~ ~~~~ ~~~~~~ ~~~ (~~~ ! orreure) [sic] ~~~~~~~~ ~~~ ~~~ vis.

Je ~~~~ ~~~ ~~~~~~~ ~~~ ~~~~~~~~~~~ ~~~~~ ~~~~~~~~~~~~~~~ [sic] ~~~ ~~~ ~~~~~ ~~~~~~~~ ~~~~~ le premier venu ~~~ ~~~~~~~~ ~~ toi.

“Sempre ~~~~~ ~~~ ~~~ ~~~~~~~~~~~ ~~~~~~

~~~~ ~~~ ~~~~~~ ~~~~~~ ~~~~~~~~~~~~ ~~~~~~~~~~ ~~~ guardo esclude”

[Stefano]


Mr ~~~~~~ RENAUD

76, ~~~~ ~~~ BAC

75007 PARIS

__________________________________

83 ~~~~~~~ ~~~~~

~~~ ~~ ~~~-~~ 1976

VAR

accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site