créée le mercredi 2 mars 2022, 8 h 21
modifiée le mercredi 2 mars 2022, 8 h 26
Moulins, hôtel de Paris, ch. 207, mercredi 2 mars 2022, une heure moins le quart du matin.
 Ce voyage en soi très agréable et instructif a été tout de même nettement assombri, à distance, par la campagne déchaînée que mènent contre moi un certain Gaston Crémieux et ses amis ou mandataires de Franc-Tireur. Ce soir ils en sont à évoquer à mon propos Faurisson… 

Les négationnistes actuels m’accusent de négationnisme ancien, en somme. Comme ils ne peuvent plus nier sérieusement la réalité du Grand Remplacement, ils décident, afin de la rendre innommable, et surtout innommable par Zemmour, j’imagine — encore plus innommable qu’elle ne l’est déjà… —, de détruire une bonne fois celui qui en a émis le constat. Il s’agit pour Crémieux et les siens d’établir que je suis antisémite, et que donc la “théorie” du Grand Remplacement (dont on ne rappellera jamais assez qu’elle n’existe pas) l’est aussi. 

Pour arriver à ces fins, la méthode de Crémieux consiste à accumuler les citations de moi, de type concessif : certes ceci…, il est vrai que cela…, tout en négligeant parfaitement ce qui les contredit, en relativise ou en annihile, la portée : mais ceci…, mais cela…, etc. Si on lui fait remarquer qu’il a laissé tomber la seconde partie de la phrase, ou du paragraphe, il réplique que ce ne sont là qu’arguties, ruses, procédés classiques pour brouiller les pistes. Il n’accorde de portée qu’au un pour cent de la concession quand elle va dans le sens qui appuie sa démonstration prétendue, et il n’en reconnaît aucune aux quatre-vingt-dix-neuf pour cent de sens qui sont dans l’affirmation qui la suit. 

Traitées par lui, mes références à Georges Soros sont un bon exemple du procédé que je décortique ici, et qu’il applique à tout : si j’écris par exemple que certes Georges Soros est juif, et qu’il est bel et bien une des principales figures du remplacisme global (ce qui n’est guère contestable, et dont j’ai précisé cent fois, parce que je voyais venir les snipers à la Crémieux, que ça ne m’arrangeait pas du tout…), mais que Macron, Trudeau, le pape ou Angela Merkel ne sont pas moins engagés que lui dans les changements de peuple et de civilisation alors qu’ils ne sont pas juifs, et que de toute façon il était absurde d’attribuer aux juifs la responsabilité d’un phénomène dont ils sont les premières et les plus directes victimes, Crémieux ne garde de tout cela que le certes Soros est juif, dont d’ailleurs il ignore totalement le caractère concessif et qu’il présente comme un rappel emphatique (Certes !). Rien ne sert de tâcher d’attirer son attention sur la seconde partie, la principale, en général de très loin la plus développée : celle-là n’est à ses yeux que couverture pour la première, qui compte seule. D’ailleurs, explique-t-il, la mise en exergue des malheurs des juifs du 9-3 ou de Malmö est un grand classique des procédés de brouillage de l’extrême-droite antisémite. Comme mon appartenance à cette mouvance est ce qu’il s’agit de démontrer (bien que ce soit, d’après Crémieux, acquis de longue date : c’est même son point de départ intangible…), la masse de ce que j’ai pu écrire et qui y contredit radicalement n’est que camouflage, feinte, leurre, qui ne saurait être prise en considération sérieusement : ce que je pense, on ne le sait que trop ! Peu importe ce que je dis. Je suis en même temps cynique et, non pas dissimulé — parce que d’après Crémieux tout est là, dans mes écrits, pour qui sait lire (c’est-à-dire se sent libre d’ignorer quatre-vingt-dix-neuf pour cent du texte) —, mais captieux, spécieux, capable d’enrober indéfiniment ce que je veux dire vraiment (et qui est le contraire de ce que je parais dire). 

voir l’entrée du mercredi 2 mars 2022 et ses 6 images dans Le Jour ni l’Heure

accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de consulter les différentes entrées du journal de Renaud Camus.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide