créée le mardi 8 mars 2022, 11 h 37
modifiée le mercredi 9 mars 2022, 9 h 30
Plieux, mardi 8 mars 2022, onze heures moins le quart, le matin.
Crémieux ne désarme pas. Mais Crémieux n’est pas Crémieux. J’avais un préjugé favorable à son égard, le nom Crémieux étant très bien vu dans la maison, en particulier à cause de Benjamin Crémieux, auquel Pierre porte un grand intérêt, qu’il m’a fait en partie partager, ne serait-ce que par la lecture du Premier de la classe, l’année dernière. Mais l’actuel Crémieux n’est qu’un pseudonyme, une ombre, un être de fiction. Bien entendu, et suivant ma conviction constante, je trouve ignominieux qu’on s’attaque, et avec quel acharnement, à un individu nommé, et qui ne s’est jamais caché de rien, en s’abritant soi-même sous un faux nom. Il n’y a rien à mes yeux de plus bas, comme tout ce qui relève de la délation anonyme — et cela d’autant plus, naturellement, qu’on est du côté du pouvoir, de ses journalistes et de ses juges, et que l’on traque un isolé, même si on le gratifie comiquement, et contre toute évidence, de “sbires” et de “réseaux” (je suis en fait isolé même parmi les actuels antiremplacistes, et certainement parmi les zemmouriens)…  

On a l’impression que le pseudo-Crémieux, malgré la connaissance qu’il en affiche, n’a pas la moindre idée de mes petits travaux, et de leur agencement global. Il en recycle indéfiniment les éléments qui peuvent le plus nuire, suivant la méthode Asensio, et comme si quelqu’un lui repassait quotidiennement du matériel explosif. Ainsi il cité Été, mais on a peine à croire qu’il y soit lui-même allé voir, tant il faudrait qu’il fût imperméable aux enjeux sémantiques et littéraires de l’entreprise, comme de l’ensemble de mes livres. D’une œuvre toute entière consacrée à une recherche tâtonnante de la vérité, et de sa perpétuelle remise en cause, il fait un énorme projet de dissimulation d’icelle, une formidable machine à duplicité. 

On me dit que j’ai bien tort de porter la moindre attention à ces attaques, que personne ne lit Franc-Tireur, et que cette officine médiatique est clairement repérée à la ronde comme une milice d’élimination des adversaires du pouvoir macronien, au service du macro-remplacement et du Bloc Négationniste-Génocidaire en général. Mais là n’est pas la question.

voir l’entrée du mardi 8 mars 2022 et ses 2 images dans Le Jour ni l’Heure

accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de consulter les différentes entrées du journal de Renaud Camus.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide