créée le mercredi 20 avril 2022, 12 h 15
modifiée le mercredi 20 avril 2022, 12 h 18
Plieux, mercredi 20 avril 2022, onze heures et demie du matin.
Ainsi que l’avait annoncé Juan Asensio ces jours derniers, mon compte Twitter de substitution, @J.R.G.LeCamus, qui déjà, avec ses dix mille abonnés, représentait à peine plus d’un dixième de mon compte officiel précédent, lui-même supprimé à l’automne, vient de l’être à son tour, à quatre jours de l’élection présidentielle — manifestement, on fait le ménage en haut lieu, et cela par le truchement des souterrains, des caves, des officines, des lucifuges armées de délateurs et harceleurs anonymes ou pseudonymes au service du génocide par substitution — Sleeping Giants, “Minister” et consorts. 

Le piquant est que le prétexte invoqué est encore une fois le “fameux” tweet-banquise (« Une boîte de préservatifs offerte en Afrique…  etc. »), lequel a été très expressément jugé parfaitement innocent, deux fois, en première instance et sur appel des officines, par la XVIIe chambre. Twitter, par sa décision, se pose donc en surplomb de la justice française, comme s’il constituait une justice plus rigoureuse et plus vraie, située au-dessus des États et de leurs juges, et n’ayant aucun compte à leur rendre.

Quelle légitimité aura cette élection, si, comme il est plus que probable, c’est Macron qui l’emporte ? Non seulement l’ensemble des médias de l’Égout central œuvre vingt-quatre heures sur vingt-quatre en faveur d’un seul candidat et pour noircir l’autre, mais les voix dissidentes sont effacées et broyées à la veille de la consultation — sans compter que c’est l’occupant qui fait la décision : sans lui le président sortant n’aurait aucune chance. Et pendant ce temps-là les zemmouriens ne trouvent rien de plus ingénieux que d’appeler, pour les législatives, à une union des droites ! Quand la question qui se pose est le salut d’un peuple et de sa civilisation, il s’agit bien d’union des droites ! Surtout si l’on songe au rôle éminent que la plupart de ces droites, avec Giscard, Chirac et Sarkozy, ont joué dans la destruction et la colonisation de notre pays…  

Accessoirement je me demande si au cours de notre histoire littéraire on a jamais vu écrivain, bon ou mauvais, aussi censuré que moi — Sade, peut-être, mais pour de tout autres raisons, et qui n’étaient pas directement politiques. Encore philosophes et penseurs, même sous l’absolutisme, avaient-ils la ressource de l’étranger, et notamment d’Amsterdam. Il n’existe rien de tel pour nous. De même que le petite bourgeoisie et sa dictature ne se connaissent et reconnaissent pas d’extérieur, de même le remplacisme global davocratique, étant global (et qu’y a-t-il de plus “global” que Twitter ?), n’offre à ceux qu’ils broient aucune échappatoire.

voir l’entrée du mercredi 20 avril 2022 dans Le Jour ni l’Heure

accueil général
& plan du site
journalVaisseaux brûlésLe Jour ni l’Heurelivres en lignelibrairiegalerieindex
accueil général du site
Ce bouton permet de se déplacer rapidement dans le site de Renaud Camus.

masquer les messages d’aide
Ces boutons fléchés permettent de consulter les différentes entrées du journal de Renaud Camus.

Les autres boutons vous proposent diverses options. Survolez-les avec la souris pour en savoir plus.

masquer les messages d’aide